Mon premier PC gaming : la planification

Mon premier PC gaming : la planification

Jan Johannsen
Jan Johannsen
Hambourg, le 20.10.2021
Traduction: David Berthold
Max veut assembler son premier PC de jeu lui-même. Mais avant de serrer les vis et de mettre les boutons en place, il est important de planifier. Quelles pièces proposent le meilleur rapport qualité-prix pour notre budget ? Qu’est-ce qui est indispensable ? Qu’est-ce qui peut être modifié après coup ?

Mon fils Max, 15 ans, est en train de réaliser son rêve d’avoir son premier ordinateur. Il ne veut pas céder à la facilité en optant pour un modèle tout fait, mais veut assembler lui-même son PC de jeu. C’est aussi mon premier PC gaming à monter moi-même, mais heureusement pour moi, je ne suis que spectateur et rapporteur.

Équipement PC : les rapports de test et les vidéos mènent au but

Pendant plus d’un an, Max a regardé des vidéos sur YouTube et étudie des rapports et tests. Petit à petit, les composants qui allaient constituer son PC de jeu se sont limités. Il faut toujours garder en vue le nerf de la guerre : l’argent. Surtout lorsque l’on a tout juste 15 ans. La somme reçue pour son anniversaire donne un aperçu du budget à disposition. Son compte s’élève maintenant à près de 2 000 EUR. Une chose n’a pas changé au fil du temps : la carte graphique est toujours problématique.

En dehors de cette dernière, les équipements suivants ont été choisis :

860 EVO Basic (1000 Go, 2.5")
137.– 137.–/1To
Samsung 860 EVO Basic (1000 Go, 2.5")
Pure Wings 2 PWM (120 mm, 1 x)
Remise quantitative
13.70pour 2 Pièces
be quiet! Pure Wings 2 PWM (120 mm, 1 x)

D’abord, le processeur. L’AMD Ryzen 5 5600X propose un bon rapport qualité-prix. Il détermine également le choix de la carte mère. Pour économiser de l’argent, il s’agira d’un modèle sans WLAN. « De toute façon, j’ai un meilleur ping avec un câble LAN », a déclaré le futur pro de l’e-sport.

Lorsqu’il s’agit du boîtier, Max fait de plus en plus de sacrifices au fil du temps. L’éclairage devient moins important avec le temps et un budget limité. En fin de compte, il est toutefois satisfait du compromis entre le design, la taille et le prix. Tous les composants sélectionnés doivent s’adapter au Corsair 4000D Airflow. En outre, il y a encore de la place pour l’expansion.

La décision sur le type de carte graphique a également été prise rapidement : il devrait s’agir d’une GeforcE 3060 Ti ou 3070. Toutefois, les goulets d’étranglement actuels au niveau de l’approvisionnement et les prix élevés qui en découlent font qu’il est difficile d’en trouver un qui ne soit pas trop cher. Les prix en Allemagne me semblent déjà élevés. Par rapport à la Suisse, le choix et les prix y sont cependant paradisiaques.

Le choix de la mémoire vive, du bloc d’alimentation et du ventilateur ne fait pas l’unanimité. Mais cela ne signifie pas que Max n’a pas fait ses recherches pour pouvoir choisir de bonnes pièces dans la fourchette de prix qui lui convient. Après tout, le bloc d’alimentation doit fournir suffisamment de puissance, les ventilateurs doivent s’adapter au boîtier et la mémoire vive doit être choisie en fonction des emplacements disponibles. Il peut aussi économiser sur la SSD. C’était mon cadeau d’anniversaire.

*iMac mit neuer SSD wiederbeleben:** Ein gescheiterter Selbstversuch
HintergrundComputing

iMac mit neuer SSD wiederbeleben: Ein gescheiterter Selbstversuch

Périphériques : un PC seul ne sert pas à grand-chose

Sans les bons périphériques, même le meilleur ordinateur de jeu est inutile. Une banalité, mais qui tend à être oubliée au moment de l’achat des pièces pour le PC. Un moniteur, une souris, un clavier et un casque sont les accessoires minimums. On atteint cependant vite une somme à trois chiffres pour les trois, sans compter l’achat d’une chaise gaming de qualité.

Pour le moniteur, le choix s’est porté sur le Asus TUF VG249Q : 24 pouces, résolution Full HD, taux de rafraîchissement de 144 hertz. Dès que ses économies iront mieux, Max prévoit d’acheter un deuxième écran.

TUF VG249Q (24 ", 1920 x 1080 pixels)
222.–
ASUS TUF VG249Q (24 ", 1920 x 1080 pixels)

Max a reçu la souris Model D de Glorious PC Gaming Race quelques mois avant son anniversaire. Elle est déjà utilisée de manière intensive sur l’ordinateur portable parental. Le tapis de souris assorti est également déjà sur le bureau. Les recommandations sur YouTube ont conduit à une commande à Hong Kong. Max est sûr que son X-raypad est le meilleur tapis de souris pour lui.

modèle D (Câble)
62.70
Glorious PC Gaming Race modèle D (Câble)

Le rêve réel d’assembler un clavier soi-même doit attendre pour des raisons de coût. Pour l’instant, Max se contente d’un modèle standard. Le Ducky One 2 TKL Skyline n’est pas un clavier très courant.

L’argent se fait rare pour le casque, mais heureusement, Max a déjà fait le tour de la catégorie des prix inférieurs à 100 EUR. En fin de compte, le choix s’est porté sur le Logitec G Pro.

Bilan intermédiaire

À peine 1 600 EUR pour le PC, dont la carte graphique représente la moitié, est un prix honorable. On ajoute environ 500 EUR pour les périphériques. Max est conscient qu’il a encore besoin d’une licence Windows et d’un ou deux jeux.

Et ensuite ?

Dans la deuxième partie de la série, j’observerai Max assembler le PC gaming. Je rapporterai ce qui a bien fonctionné et ce qui a posé des problèmes pour un débutant. Je serai bien évidemment prêt à sortir de mon rôle d’observateur et à donner un coup de main.

Cet article plaît à 115 personne(s)


Jan Johannsen
Jan Johannsen

Redakteur, Hambourg

Quand j'étais petit, je m'asseyais dans le salon de mon ami avec tous mes camarades de classe et je jouais sur sa SuperNES. Depuis, j'ai eu l'occasion de tester toutes les nouvelles technologies pour vous. J'ai fait des tests chez Curved, Computer Bild et Netzwelt, et suis maintenant chez Galaxus.de.

Gaming

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Informatique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser