Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
Home cinémaEn coulisse 2049

Micro LED vs. OLED: qui sera le gagnant?

Les micro LED sont l’avenir des technologies d’affichage. C’est indéniable et les fabricants comme Samsung ou même LG, le pionnier de l’OLED, nous le prouvent en investissant des millions dans cette technologie. Je ne suis cependant pas tout à fait convaincu et ose faire un pronostic.

OLED, la technologie d’affichage utilisant des pixels autoémissifs, semble régner en maître sur le secteur TV. Et ce probablement parce qu’elle offre actuellement la meilleure qualité d’image. LG Display, succursale de LG, a le monopole sur cette technologie et fourni tous les fabricants de téléviseurs OLED.

Au début de l’année, Samsung a cependant réussi à coiffer la concurrence au poteau en présentant «The Wall», un téléviseur micro LED de 146 pouces, lors du CES 2018. Objectif assumé: remplacer l’OLED. Six mois plus tard, LG a profité de l’IFA 2018 pour présenter sa réponse: un téléviseur micro LED 175 pouces.

C’est à qui aura la plus grosse TV…

«The Wall» de Samsung a fait son petit effet lors du CES 2018

Pour les observateurs, cela ne se résumait cependant pas à un simple coup dur pour la concurrence, mais plutôt au désaveu de l’OLED qu’on prétendait jusqu’alors être le nec plus ultra des technologies d’affichage et se révélait en fait surpassé par une nouvelle technologie ultime.

Une question se pose alors: la micro LED va-t-elle écraser l’OLED?

Voici les micro LED et pourquoi c’est si bien

Les micro LED sont en théorie comme des OLED – juste sans la partie organique. Souvent confondu avec «biologique» ou «naturel», le mot «organique» dans OLED prête à confusion. En chimie, l’anglais «organique» signifie que quelque chose contient du carbone. Les OLED utilisent en effet des connexions à base de molécules de carbone. Les micro LED utilisent quant à elles le nitrure de gallium, un matériau synthétique.

Les micro LED peuvent être beaucoup plus petites que les LED classiques, mais elles fonctionnent de la même manière. C’est-à-dire: chaque pixel est formé de trois sous-pixels, un rouge, un vert, un bleu. C’est la luminosité de chaque sous-pixel qui détermine la couleur du pixel. Et comme pour les OLED, les micro LED n’ont pas besoin de rétroéclairage, car elles sont également autoémissives.

Chaque pixel est formé de trois sous-pixels: un rouge, un bleu et un vert
Illustration: Luca Fontana

Les micro LED devraient alors offrir les mêmes avantages que la technologie OLED et surtout, le noir parfaitement noir, sans en avoir les inconvénients. La technologie OLED a effectivement deux inconvénients majeurs:

  1. les pixels morts et les images fantômes,
  2. une durée de vie plus courte que les LED synthétiques.
<strong>OLED et burn-in</strong>: ce qu'il en est des pixels brûlés
Home cinémaEn coulisse

OLED et burn-in: ce qu'il en est des pixels brûlés

Les micro LED ne connaissent pas ces problèmes. À cela s’ajoute que les LED synthétiques sont généralement bien plus lumineuses que les OLED: un téléviseur OLED affiche en moyenne 1000 cd/m² (unité de mesure de la luminance), alors qu’une dalle LED affiche 2000 cd/m². C’est particulièrement important lorsque vous regardez la télévision dans une pièce baignée de lumière.

Mais la forte luminosité a aussi ses inconvénients. En effet, les couleurs ont tendance à apparaître plus pâles lorsqu’elles sont trop lumineuses. Un problème bien connu pour les projecteurs. Les partisans du LCD rétorqueront que tout est une question de configuration.

Quand verra-t-on débarquer des micro Led dans nos salons?

On ne sait pas encore quand les micro LED feront leur entrée dans le monde des home cinémas. Samsung parle d’une attente de un à neuf ans, estimation qui nous montre que personne n’a aucune idée de ce à quoi s’attendre. Si je devais me prononcer, mon estimation serait plus proche des neuf ans. La technologie n’est pas encore assez mûre pour se révéler pertinente à court terme, du moins pour le home cinéma.

Cela tient surtout à l’assemblage modulaire des dalles micro LED: il n’est pas encore possible d’aligner toutes les micro LED sur un seul fond (Backpanel). Actuellement, les dalles sont en fait composées de plusieurs panneaux modulables. Les rapports du CES 2018 font souvent mention de liaisons visibles et gênantes entre les différents modules. Et ce surtout, lorsque des objets en mouvement passent d’un module à l’autre.

Plusieurs modules micro LED comme ceux-ci sont assemblés pour former un écran, ici pour un Onyx Cinema LED

L’architecture modulaire de ces écrans est idéale pour les écrans LED très grands. Ils sont ainsi plus faciles à entretenir, si par exemple une micro LED vient à mourir, il suffit de remplacer le module concerné et non tout l’écran. De plus, plus on est loin de l’écran, moins les liaisons sont visibles.

Ces écrans géants pourraient être utilisés dans les stades ou dans des centres commerciaux pour des diffusions publiques, mais aussi dans les cinémas. Samsung est déjà à pied d’oeuvre «Onyx Cinema LED». Une seule sale en Suisse propose cette technologie, la salle 5 de l’Arena Cinema à Sihlcity. Manuel Wenk, producteur vidéo, et moi-même y sommes allés l’été dernier et avons pu jeter un œil dans les coulisses.

<strong>Onyx Cinema LED</strong>: une révolution cinématographique qui crève l’écran
Home cinémaReportage

Onyx Cinema LED: une révolution cinématographique qui crève l’écran

Nous avons particulièrement apprécié l’excellent rendu des couleurs. Il n’y a pas de mystère: Samsung couvre 120 % de l’espace de couleurs DCI-P3 avec ses micro LED.

Les espaces colorimétriques définissent le pourcentage de couleurs visibles par l’œil humain couvert. Les différentes sources de bonne ou moins bonne qualité ne couvrent pas les mêmes surfaces, par exemple un Blu-Ray ou un Blu-Ray ultra HD. L’espace DCI-P3 couvre environ 45 % du spectre visible pour l’œil humain et les contenus HDR couvrent environ 90 % du DCI-P3. Selon le fabricant, les OLED pourraient presque couvrir 100 % de cet espace colorimétrique si les contenus adaptés existaient. Mais elles seraient tout de même surpassées par les micro LED qui couvriraient 120 % de l’espace.

Représentation des espaces colorimétriques les plus courants, y compris DCI-P3
Source: Tested.com

Il faudra certes attendre quelques années avant de pouvoir regarder des contenus avec de si grandes nuances dans les couleurs, mais nous avons le temps. La technologie micro LED n’en est encore qu’à ses débuts.

LG sur la corde raide, Apple et Sony en pleine émancipation

Samsung n’est pas le seul à penser à l’avenir proche. Le porte-parole de LG à l’IFA 2018 a confirmé que l’entreprise avait lancé divers projets pour le développement de la technologie micro LED. On attend toutefois encore une communication officielle de LG à ce sujet.

LG se lance dans une entreprise périlleuse. Il n’est certes pas déraisonnable de la part de LG de vouloir s’assurer une place sur ce tout jeune marché prometteur. Il s’agit de ne pas manquer le train, même si Samsung semble avoir pris de l’avance sur le sujet. Mais d’un autre côté, le groupe coréen risque de mettre en danger sa position de leader sur le marché de l’OLED. Nous ne savons en effet pas encore laquelle de ces deux technologies sera la meilleure et s’imposera sur le marché.

Mais attention: les fabricants sud-coréens ne sont seuls sur le marché, Sony et Apple ont aussi déjà investi plusieurs millions pour développer la technologie micro LED.

Sony a baptisé sa technologie micro LED «CLEDIS»

Apple essaie ouvertement d’intégrer la technologie à l’Apple Watch. Ça ne serait pas la première fois que le groupe californien teste une technologie d’affichage sur sa smartwatch: elle fut aussi le premier produit de la marque disposant de l’AMOLED en 2014, suivie trois ans plus tard par l’iPhone X. C’est aussi une manière pour Apple de chercher à se défaire de sa dépendance envers Samsung qui lui livre les écrans AMOLED. Sony est aussi très certainement mû par les mêmes motivations, car tous ses écrans OLED sont actuellement fabriqués par LG. Cette dernière a d’ailleurs présenté des panneaux micro LED modulaires en 2016, puis un écran 120 pouces vendu pour la modique somme de 500 000 CHF lors de l’ISE 2018.

Tous semblent avoir la même ambition: lancer une technologie micro LED viable sur le marché d’ici une dizaine d’années.

La technologie existe, mais n’est pas prête

Samsung nous a laissés entrevoir l’avenir avec «The Wall», présenté en janvier 2018.La marque a annoncé la couleur et voulait nous faire savoir qu’elle était capable de fabriquer un tel écran qui, pour ne rien gâcher, a de la gueule. Ironiquement, le défi n’est pas de fabriquer des écrans micro LED toujours plus grands, comme j’ai pu le suggérer plus haut, mais plutôt de les rendre aussi petits que possible. Cela tient à l’architecture modulaire de ces écrans qui a tendance à donner de gros écrans.

La difficulté de la production réside dans la profondeur des pixels: plus l’écran est petit, moins il y a des place pour les pixels, chacun étant en plus formé de trois sous-pixels. Chaque sous-pixel doit être fabriqué séparément et calibré. Un tel projet est si complexe qu’Apple a failli abandonner il y a un an. Le groupe californien n’a réussi à percer que fin 2017.

On ne peut encore savoir si les micro LED seront un jour adaptées pour le marché du home cinéma. Le développement d’une technologie adaptée à ce segment prendra encore quelques années. Des années pendant lesquels le leader du marché OLED, LG, aura le temps de faire avancer la recherche sur les LED organiques et pourra améliorer sa technologie. D’autant plus que la production des micro LED synthétiques semble autrement plus complexe que celle des OLED. Cela aura forcément des répercussions sur le prix de la nouvelle technologie.

Conclusion et pronostic: les micro LED perceront un jour, mais pas pour le home cinéma

Dans l’état actuel des choses, les micro LED sont prédestinée aux grands écrans. De toute manière: tant qu’on ne sera pas capable de faire un écran micro LED d’un seul tenant, ou au moins avec des liaisons invisibles, la technologie ne percera pas dans le segment home cinéma. Voilà une chose dont je suis sûr.

Pour moi les micro LED sont une technologie plus qu’intéressante, mais simplement pas adaptée à l’usage domestique. D’où mon pronostic assez pessimiste (peut-être trop?). Je reviendrai sur cet article d’ici cinq à dix ans et je verrai bien si mon pronostic s’est confirmé.

Les micro LED vont-elles vraiment détrôner les OLED? J’en doute fort.

À votre tour de me donner votre opinion sur le sujet!

Micro LED vs. OLED
L'avenir des OLED est-il menacé par l'apparition des micro LED?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

<strong>Distance de recul optimale</strong>: quand la science prend des allures de religion
Home cinémaEn coulisse

Distance de recul optimale: quand la science prend des allures de religion

<strong>Sylvester Stallone</strong>, du missionnaire au boxeur
Home cinémaEn coulisse

Sylvester Stallone, du missionnaire au boxeur

User

Luca Fontana, Zurich

  • Editor
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Commentaires 20

3000 / 3000 caractères

User drive_five

Spannender Artikel, der den Stand der Dinge gut zusammengefasst. Danke.
Ich hoffe einfach, dass hintergrundbeleuchtete Panels bald verschwinden und als Technik-Irrtum in die Geschichte eingehen werden...

24.09.2018
User Anonymous

Kann mir schon vorstellen, dass es irgendwann OLED verdrängt. Aber das wird lange Zeit brauchen... wobei OLED ja auch noch in der Wachstumsphase ist.

24.09.2018
User Mr.Shin-Chan

oled ist aber soweit erforscht, dass man damit auch TVs ausstattet. Bis in 10 Jahren könnte auch OLED besser entwickelt worden sein.

24.09.2018
Répondre
User sirius13

Mit MicroLED können noch keine Einzelpanels mit voller 4k-Auflösung hergestellt werden. In ein paar Jahren wird 8k Standard sein, was bei kleinen Bildschirmen die Dichte nochmals erhöht. MicroLED hat also noch einen langen Weg vor sich bis zur Eroberung des Heimmarktes. OLED-, QLED-, ja sogar LED-Panels werden also noch in zig-Millionen hergestellt werden bevor MicroLED-Panels technisch und vor allem auch preislich konkurrenzfähig sein werden.

25.09.2018
User Luca Fontana

Genau das ist auch mein Bauchgefühl. Micro LED sieht super aus, und verspricht OLED-Qualität ohne deren «Nachteile». Bis die Technologie Heimkino fähig ist, könnten aber noch einige Jahre vergehen – Jahre, in denen die Konkurrenz nicht schlafen wird.

OLED galt ebenfalls lange Zeit als die Technologie der Zukunft, die irgendwann mal kommen wird, aber in der damaligen Gegenwart noch 100'000 Franken pro Prototyp kostete. Der Unterschied zu damals ist, dass OLEDs von Anfang an eine deutlich verbesserte Bildqualität versprachen im Vergleich zu den damals vorhandenen Technologien.

Micro LEDs tun das meines Wissens nach nicht. Sie versprechen "nur" dieselbe Qualität wie OLED aber ohne Nachteile. Burn-Ins und kürzere Lebenszyklen sind aber bekanntlich sehr relative Probleme... die in einigen Jahren vielleicht komplett ausgemerzt sein werden. Micro LED müsste sich also über den Preis empfehlen, vermute ich, und da sehe ich einfach schwarz, weil OLEDs die wesentlich erforschtere und dadurch effizienter herzustellende Technologie sein wird.

Heute sind OLEDs zwar teuer, aber man kriegt dafür die beste Bildqualität. Micro LEDs werden Anfangs vermutlich noch teurer sein als OLEDs, aber nicht unbedingt besser sondern gleich gut. Wer will sich das kaufen?

Wie gesagt... das ist mein Bauchgefühl. Ich sehe das Ganze noch etwas skeptisch :) Lasse mich aber gerne eines besseren belehren.

26.09.2018
Répondre
User taconaut

Ob organisch oder nicht ist mir ziemlich schnuppe. Ich bin aktuell jedenfalls sehr zufrieden mit OLED. Die verdoppelten Nits spielen auch keine grosse Rolle, solange die Displays spiegeln. Bin auch gespannt auf die Zukunft :)

24.09.2018
User Anonymous

Toller Artikel - LG Display wird demnächst eine neue Produktionsstrasse in Betrieb nehmen, mit welcher grössere OLED Bänder produziert werden können. Damit sollen grössere Displays geschnitten werden können, resp. pro Laufmeter mehr Displays. Wenn dann oberhalb 77 Zoll eine weitere Grösse angeboten wird, werden auch die Preise < 77" nochmal sinken.
Samsung hat sich mMn mit der QLED Serie keinen Gefallen getan - die meisten sind nicht mal Quantum Dots.
Wenn schwarz = 100% schwarz, dann braucht es keine 2000 Nits, die aktuell eh nur dazu dienen, das Kontrastverhältnis gegenüber OLED im Lot zu halten. Auch OLED ist wohl noch nicht am Ende seiner Möglichkeiten.
Ich habe jetzt seit 2.5 Jahren einen LG 65E6 und bin bis heute von diesem TV überzeugt. Wenn ich mir den Preiszerfall anschaue (meiner hat damals weit über 5500 gekostet) bei den 65er könnte ich heulen.
Ich warte darauf, dass 77 Zoll OLED unter 5000 kosten - dann könnte ich eventuell einen Wechsel in Betracht ziehen.
Aber der Preisunterschied zwischen 65 und 77 ist derzeit einfach in keinem Verhältnis.
Wenn dann mal 82er oder gar 88er OLED kommen, wird es spannend. Für Filmgenuss im abgedunkelten Raum ist OLED unübertroffen. Falls MicroLED tatsächlich kommt, wird der Preiskampf neu lanciert.

27.09.2018
User GarfieldKlon

Wie jede neue Technologie muss sie zuerst marktreif werden. Und dann noch zu einem vernünftigen Preis. Dann dauert es wieder ca. 3-5 Jahre bis Kinderkrankheiten beseitigt sind usw. usf. Sprich OLED ist momentan einfach noch etliche Jahre voraus und wenn man sich in den nächsten Jahren einen OLED kauft, dann kann man ihn vielleicht in 10 Jahren gegen die nächste ausgereifte Technologie austauschen.

14.10.2018
User DigiMermar

Ein grosser Bildschirm im Wohnzimmer verschandelt doch nur den Raum. Die Micro-LEDs würden sich doch prima für AR/VR-Brillen eignen, mit denen ich dann auch einfach TV (oder Streamen oder Filme oder what else sonst noch) schauen könnte. Und da die Brillen ja nicht gross wären, würden auch einfach nicht nur eine Brille rumliegen, sondern für alle Bewohner je eine. Am Schluss sauber versorgt in nem Schrank (wo auch der Zuspieler-PC oder Anlage stehen könnte). Und mit entsprechenden Ohrhöhrern wäre auch der Sound nicht mehr mit riesigen LS vonnöten, sondern ebenfalls direkt am Kopf. Immer im richtigen Abstand und Winkel.
Gut - Nachteile hat ein solches Setting halt ebenfalls. Thema: Pinkelpause. Nicht ich, sondern meine Frau, die den Film "danach" wieder mit mir weitergucken möchte. Ich also mit Standbild auf Pause??? HORROR!!
Oder wie wärs mit Kuscheln? Anlehnen ginge ja noch, aber gemeinsam unter eine Decke liegen, den Kopf lässig auf die Hand gestützt? Nach spätestens 2 Min. schreit das Handgelenk AUA.
Oder wenn ich den Junior "vom Schirm wegholen" möchte.
Aber ich vermute mal ebenfalls, dass sich für all das Lösungen finden werden :-)

25.09.2018
User dariolym

Vous avez oublié les Plasmas dans le sondage ;)

05.10.2018
User DSola

This was really, really well written article. Thank you Luca.

11.10.2018
User DaVuci

Gut erklärt.
Denke kaum, dass es etwas vor 2025 wird.

19.10.2018
User JTR.ch

Unser Anwender ist es doch Schnuppe, Hauptsache gutes Bild zum guten Preis, möglichst ohne Nebenwirkungen (wie Einbrennen bei OLED). Es gab mal ein Forschungsprojekt welches die CRT Technik in Mikroform (pro Pixel) bringen wollte. Die hätte diverse Vorteile gehabt, aber irgendwann hat man davon einfach nichts mehr gehört.

24.09.2018
User Acid1978

Einbrennen...ist technisch gar nicht nicht möglich bei OLED. Image Retention schon eher. Ist inzwischen dank verschiedener Tricks jedoch kein grosses Problem mehr bei einer normalen Nutzung des TVs. Die Lebensdauer sollte einem normalen Menschen eigentlich reichen. Wer mehr als 100k Stunden vor dem TV verbringt innerhalb weniger Jahre hat wohl andere Probleme. ;)

25.09.2018
Répondre
User darnok16

OLED ist für mich nicht vertrauenswürdig um den Preis für einen 75-77“ Bildschirm zu investieren und kleiner macht für 4K keinen Sinn.

24.09.2018
User Anonymous

Die Frage ist, ob sich Micro LED-TV nicht effizienter fertigen liessen.
Aktuell krankt ja OLED immer noch daran, dass die Fertigungskapazitäten für Panels bei weitem nicht ausreichen, weshalb man aktuell auch mit diesem Umstand leben muss, dass es OLED-TV erst ab 55 Zoll gibt.
Ich hätte auch gerne einen neuen, zeitgemässen TV, aber 55 Zoll ist einfach zu gross.

25.09.2018
User renato.walker

Ich bin mir sehr sicher, dass micro LED OLED bald verdrängen wird und auch fürs Heimkino kommen wird. Es hat alle Vorteile von OLED, aber micht deren Nachteile. Zudem wächst Wissen in Technik exponentiell. Die Geschwindigkeit in der Durchbrüche gemacht werden verdoppelt sich nahezu jedes Jahr.

25.09.2018
User kentukky

Vor etwa zehn Jahren war mal die Rede von einer revolution mit FED (Field-emission display) und SED (Surface-conduction Electron-emitter Display), aber seit dem hört man nichts mehr davon... Schade.

29.11.2018