Framework à l’essai : probablement le dernier ordinateur portable que vous vous achèterez

Philipp Rüegg
Zurich, le 02.12.2021

Qu’on en finisse avec les déchets électroniques : le framework se veut l’ordinateur portable pour l’éternité. Et ce, grâce à sa conception qui permet de le réparer et de l’améliorer facilement.

L’ordinateur portable framework invite au désassemblage. Et c’est exactement ce pour quoi il a été conçu. En règle générale, on utilise un ordinateur portable durant deux à quatre ans avant qu’il ne rende l’âme. Et, en toute logique, la garantie est échue au même moment. Si vous avez besoin de le réparer plus tard, vous pouvez très bien en acheter un neuf pour le même prix. Le framework ne suit pas cette logique-là. Avec cet ordinateur portable, les développeurs veulent contrer la société de gaspillage.

Le conception modulaire offre une flexibilité maximale lors de la réparation avec pour objectif d’éviter les déchets électroniques inutiles. Ce concept a même convaincu le youtubeur Linus de Linus Tech Tips qui a investi plus de 200 000 dollars américains dans l’entreprise. Malheureusement, je ne possède pas autant d’argent pour investir. Toutefois, je n’ai pas pu résister à l’envie d’essayer le framework. Vu qu’actuellement il est uniquement disponible aux États-Unis, j’en ai fait importer un. Voyons voir s’il s’agit effectivement du dernier portable que je dois m’acheter.

Qu’est-ce que le framework ?

Il s’agit d’un ordinateur portable de 13,5 pouces que, sauf pour la taille, je peux presque entièrement configurer à ma guise. Cette flexibilité n’est pas nouvelle pour tout ce qui touche au processeur, à la RAM ou à la mémoire. La particularité du framework réside en revanche dans les quatre modules à choisir librement. Ces « expansion cards », cartes d’extension, comme on les appelle, peuvent facilement être mises et retirées sans que l’ordinateur doive être dévissé. Vous avez le choix entre Displayport, MicroSD, USB-C, USB-A, HDMI ou un espace de stockage supplémentaire. Vous pouvez combiner les éléments comme vous voulez. J’ai opté pour deux fois USB-C, une fois USB-A et une fois HDMI.

Les modules tiennent bien, mais on peut facilement les retirer.
Les modules tiennent bien, mais on peut facilement les retirer.

Le framework se laisse aussi moduler à l’intérieur. Si vous choisissez la variante DIY moins chère, vous devrez installer les composants vous-même. Pour ce faire, il vous suffit de dévisser cinq vis Torx à l’aide du tournevis fourni et de mettre la RAM, le SSD et la carte WiFi aux emplacements prévus. Vous n’êtes pas sûr de savoir où va quoi ? Pas de panique, le mode d’emploi et les vis avec code couleur sont aussi fournis et se trouvent directement à l’intérieur de l’ordinateur.

Les pièces les plus importantes sont étiquetées.
Les pièces les plus importantes sont étiquetées.

Grâce aux codes QR, vous accédez directement aux vidéos de mode d’emploi du fabricant. Cela dit, vous n’en aurez pas besoin, car de grandes lettres figurent sur tous les composants importants. Excepté pour le module WiFi, où il faut brancher deux câbles aux bons ports, je n’ai pas eu de souci. D’ailleurs, pour le WiFi aussi, la solution se trouve à portée de main : les câbles sont noir et blanc tout comme les flèches vers les ports. Même quelqu’un d’inexpérimenté parviendra à assembler toutes les pièces. Et, au pire, il y a la version complète.

Grâces aux codes QR vous trouverez les réponses à toutes vos questions.
Grâces aux codes QR vous trouverez les réponses à toutes vos questions.

Jusqu’à présent, je n’ai encore rien dû réparer. J’ai presque envie de dire « malheureusement ». Le framework veut que vous bricoliez un peu. Sur presque toutes les pièces plus grandes à assembler figurent des informations avec des avertissements tels que « retirez le câble avant de retirer la batterie ». Rien n’est inutilement collé ensemble. Les vis sont utilisées partout afin qu’on puisse tout réassembler proprement. L’équipe qui se cache derrière le framework ôte toute peur quand il s’agit de manipuler un ordinateur.

Les spécifications

On peut choisir l’un des trois CPU d’Intel, des SSD de vitesses et tailles différentes et aussi la taille de la RAM.

Processeur- Intel i5-1135G7 (cache 8 M, jusqu'à 4.20 GHz)
- Intel i7-1165G7 (cache 12 M, jusqu'à 4.70 GHz)
- Intel i7-1185G7 (cache 12 M, jusqu'à 4,80 GHz)
Carte graphiqueIris Xe Graphics
Écran13,5 pouces, 3:2, 2256 x 1504 pixels
WiFi- Intel Wi-Fi 6E AX210 vPro
- Intel Wi-Fi 6E AX210 No vPro
Mémoire- WD Black SN850 NVMe 500 Go à 2 To
- WD Black SN750 NVMe 250 Go à 2 To
RAM8 Go à 64 Go DDR4-3200
Connectique4x, au choix entre HDMI, Displayport, USB-A, USB-C, microSD, mémoire
Dimensions- 1,3 kg
- 15,85 mm x 296,63 mm x 228,98 mm
Batterie55 Wh
Webcam1080p 60 fps

J’ai équipé mon portable d’un processeur Intel i7-1165G7, de 16 Go de RAM et d’un TB WD Black SN850.

Pièces de rechange et mods disponibles

Vous trouverez des pièces de rechange ou des mises à jour pour votre framework sur le site Internet de Framework dans Marketplace. Carte son, lecteur d’empreintes digitales, dissipateur thermique, pavé tactile... rien ne semble manquer. Pour être plus précis, la plupart des composants devraient être disponibles bientôt. Pour autant que je sache, il s’agit de produits qui pourront être obtenus auprès d’autres sources.

Presque chacune des pièces peut être recommandée.
Presque chacune des pièces peut être recommandée.

Mon modèle a été livré avec la disposition du clavier américain. Différentes variantes colorées ISO devraient suivre bientôt, dont une variante allemande. En revanche, le modèle suisse n’est pas encore disponible. Framework livre en priorité aux États-Unis.

Avec le lancement du Marketplace, Framework a annoncé que prochainement des fabricants tiers pourront proposer leurs propres matériels et modules, par exemple, une carte d’extension avec un raccordement réseau ou un lecteur de carte SD. Les possibilités sont infinies.

Qualité du matériel

Ce qui est le plus étonnant, c’est que la modularité du framework ne se fait pas au détriment du design. L’ordinateur n’est ni épais ni moche. Il n’est pas aussi fin que des appareils dernier cri de Dell, Lenovo ou Apple, mais il est stylé avec son logo en forme d’écrou. Et lorsque les fabricants tiers pourront livrer d’autres cadres d’écran, vous pourrez même impressionner vos voisins de train avec son look arrogant.

Bien organisé et bien étiqueté.
Bien organisé et bien étiqueté.

Il n’y a rien à redire sur la qualité. Rien ne grince et je n’ai encore découvert aucun bord tranchant. Toutefois, quelques points nous dévoilent qu’il s’agit d’un premier modèle. Chez moi, le pavé tactile ne réagissait pas bien au début et ne détectait aucun clic. Toutefois, j’ai tout de suite trouvé de l’aide sur le site de Framework. Il peut arriver que le pavé tactile ne soit pas placé correctement. Pour résoudre ce problème, j’ai dû appuyer fort au milieu du pavé. Depuis, ça fonctionne.

Devoir résoudre ce petit souci ne m’a pas trop dérangé. Après tout, cela correspond au concept DIY du framework. Ce n’est donc pas surprenant qu’il faille tout d’abord télécharger un paquetage pilote sur le site du fabricant. Ce qui, pour les ordinateurs portables classiques, n’est en général pas nécessaire.

Qu’en est-il de la performance ?

Par exemple, pour l’utilisation quotidienne de PhotoShop, Audition et pour la navigation, le framework ne présente aucune faiblesse. Vu les composants installés, cela m’aurait aussi étonné. Pour évaluer un peu plus factuellement la performance, j’ai testé le processeur et le GPU avec Cinebench R23, Geekbench 5 et 3DMark. Ainsi, je peux bien comparer la performance monocœur et multicœur.

BenchmarkRésultat
Geekbench Single Core1541 points
Geekbench Multi Core5082 points
Cinebench R23 Single Core1446 points
Cinebench R23 Multi Core4858 points
3DMark Night RaidTotal : 15 567 points
Score unité graphique : 18 305 points
Score CPU : 8425 points

Les résultats ne sont pas surprenants. Le framework n’est certes pas un produit haut de gamme, mais il présente un bon rapport qualité-prix. Dans Cinebench, le framework s’en sort mieux que le Surface Pro 8 équipé d’un Intel i7-1185G7 cher dans le test de mon collègue Martin Jud. L’ordinateur portable n’est pas idéal pour les travaux graphiques ou les jeux, car sa carte graphique Iris intégrée ne suffit pas. D’ailleurs, pour ce qui est de la carte graphique, le framework se trouve même à 20 % derrière le Surface Pro 8.

D’un point de vue acoustique, le framework se fait immédiatement remarquer lors des tests de performance. On entend bien le ventilateur qui tourne à toute vitesse. Il est un peu plus bruyant que mon Surface Laptop 3 quand il se met tout à coup à hurler sans raison apparente. Heureusement, le framework n’émet pas de sifflement énervant. On dirait plutôt le bruit d’un petit ventilateur de table qu’on utilise en été pour lutter contre la canicule. Cela dit, en fonctionnement normal, le framework est silencieux, bien qu’il arrive souvent qu’on entende les ventilateurs.

Les points à améliorer

Dans l’ensemble, il n’y a rien à redire sur le framework. La qualité de la fabrication est bonne, le clavier est agréable, l’écran est suffisamment clair et le pavé tactile a de bonnes dimensions. En plus, après l’avoir réparé moi-même, le pavé fonctionne de manière précise. Le capteur d’empreinte digitale, en revanche, ne fonctionne pas toujours parfaitement. J’ai plusieurs fois dû taper mon code Pin. Vu que la webcam n’est pas compatible avec Windows Hello, il n’existe aucune possibilité pour un déverrouillage facial. La webcam et le micro disposent tous deux d’un curseur physique pour les désactiver. C’est exemplaire.

Ce qui me dérange le plus, c’est le fait que, régulièrement, mon framework ne s’allume pas. Bien que le bouton « Power » soit allumé, l’écran reste noir. C’est seulement après avoir allumé et éteint plusieurs fois l’ordinateur que le logo framework apparaît et que le framework démarre. Je n’ai pas encore réussi à élucider ce mystère. Sur un côté de l’appareil, il y a une LED qui à l’air de donner des messages de statut en morse. Tout à l’air de fonctionner. Selon les conseils qui se trouvent sur le site du fabricant, le problème pourrait venir de la RAM. Mais, même là, je n’ai pas constaté de problèmes en utilisant les différents programmes. Il s’agit soit d’un modèle défectueux, soit d'un composant qui ne fonctionne pas parfaitement. En faisant quelques recherches, je n’ai pas l’impression que le problème est très répandu.

Bilan : plus qu’un concept sympathique

Le framework tient ses promesses. Vous avez un ordinateur portable bien équipé pour un prix raisonnable (aux États-Unis) qu’il est possible de réparer et de configurer librement. En dévissant cinq vis, j’enlève le couvercle et découvre l’ordinateur portable le plus ordonné qu’il m’a été donné de voir. Sur tous les éléments importants figurent des informations et un code QR qui vous envoie directement à des tutoriels. C’est génial. Le concept des modules pour les raccordements est tout aussi génial. En effet, il offre une flexibilité maximale sans inconvénients notables.

Le framework n’est pas le portable le plus rapide, compact ou silencieux qui existe sur le marché, mais probablement celui avec la plus longue durée de vie. La webcam est défectueuse ? Pas de problème, il vous suffit d’en commander une nouvelle pour 29 dollars américains et de remplacer l’ancienne vous-même. Et si le framework devient trop lent au bout de quelques années, vous pouvez même remplacer la carte mère, processeur et GPU compris.

Cela dit, mon modèle souffre encore de quelques défauts de jeunesse. Le fait que l’appareil ne s’allume pas à tous les coups est inacceptable.

Visuellement, le framework n’a rien de spécial.
Visuellement, le framework n’a rien de spécial.

Malgré sa modularité et sa capacité à être réparé, le framework n’est pas trop volumineux. Vu de l’extérieur, on dirait un ordinateur portable classique. À l’intérieur, en revanche, c’est un vrai petit chef-d’œuvre d’ingénierie. Vous pouvez remplacer la plupart des éléments en quelques gestes. Espérons que les autres fabricants en prendront de la graine. La pression dans ce sens-là semble augmenter.

Ce que Framework présente ici n’est ni une étude conceptuelle, ni une version bêta d’un produit. Si vous aimez bricoler ou que l’aspect environnemental est important pour vous lors de l’achat d’un ordinateur portable, vous ne trouverez guère de meilleur produit actuellement.

Pour le moment, le framework est uniquement disponible aux États-Unis. Toutefois, selon le fabricant, une expansion en Europe est prévue. Nous vous tiendrons informé sur la disponibilité chez digitec.

Cet article plaît à 312 personne(s)


User Avatar
User Avatar

En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast http://www.onemorelevel.ch, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour. 


Informatique
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader