Tous à poil ou comment envoyer ses selfies coquins en toute sécurité
En coulisseMobile

Tous à poil ou comment envoyer ses selfies coquins en toute sécurité

Dominik Bärlocher
Zurich, le 13.03.2018
Photos: Thomas Kunz
Traduction: Anne Chapuis
En dépit de tous les avertissements et des interdictions, les gens continuent de s’envoyer leurs photos coquines. L’ère des interdictions est terminée. Il est temps de parler ouvertement du contenu érotique fait maison. Un guide pour envoyer ses images et ses films en toute sécurité.

Scandaleux. Un homme ou une femme a envoyé une photo en tenue d’Adam/d’Ève et le cliché est devenu public. Peut-être après leur séparation, ou peut-être à cause d'une solution d’enregistrement sur le cloud pas assez sûre. Ballot, non?

Nous vivons dans une époque ou le sexe est aussi numérique. Vous pouvez flirter sur Tinder ou d’autres applis de rencontre, chercher et trouver des one night stands sur Grindr et envoyez des cœurs par WhatsApp à votre chéri(e) la journée. Le cliché coquin ne peut évidemment pas être exclu.

aucune information disponible sur cette image

Si vous avez des enfants, vous pouvez leur interdire d’envoyer des images de leurs parties génitales. Mais, comme notre rédacteur en chef Aurel Stevens, lui-même père d’une fille, le sait très bien, les interdictions peuvent souvent avoir l’effet d’une invitation écrite. C’est pourquoi je m’oppose fondamentalement aux interdits et privilégie les dialogues honnêtes. Oui, les photos érotiques arriveront. Oui, maman et papa ont dit que ce n’est pas bien. Oui, tout ça ne sert plus à rien.

Le meilleur *contrôle parental** pour Internet
placeholder

placeholder

En Suisse, nous avons besoin de converser ouvertement sur la sexualité, l’Internet et le cryptage. Pas parce que nous devrions ou souhaitons tous envoyer des photos coquines à d’autres personnes, mais parce que nous avons aussi besoin d’avoir ou de trouver notre responsabilité et notre détermination dans l’ère numérique. Et, si je peux vous raconter quelque chose sur la responsabilité, la détermination et la sécurité numérique quand je parle de photos coquines – sex sells, en Suisse aussi – alors je le ferais avec plaisir.

Les pratiques décrites dans cet article peuvent être appliquées à tous les messages, que ce soit du contenu délicat pour l’entreprise ou des clichés érotiques. Le cryptage et le savoir sur la persistance des données créées sont des choses que nous devons transmettre à nos enfants et à nos semblables.

Je me suis donc assis devant mon ordinateur et ai adapté des pratiques issues de la sécurité informatique pour que vous puissiez envoyer vos photos érotiques sans pour autant être humilié si votre relation ne fonctionne pas à long terme. À la fin de l’article, tant que nous y sommes, je voudrais encore ajouter quelque chose de général sur le thème de la Suisse, du sexe et de l’Internet.

L’envoi parfait des clichés coquins

Il n’existe pas de selfie nu parfait. Au cours de l’article je vais parler de selfies, mais j’inclue aussi les vidéos ou autres médias produits derrière une porte close, sans vêtements et qui ne devraient pas être rendus publics.

La photo coquine parfaite n’existe pas, car elle n’a jamais été prise. Quand vous vous photographiez nu, vous prenez un risque énorme et mettez votre réputation en jeu.

Nous pouvons donc établir la première règle: ne produisez un selfie nu que si vous ne pouvez pas faire autrement. Si vous hésitez même un quart de seconde et vous demandez si c’est une bonne idée, laissez tomber. Votre partenaire ne pourra jamais vous en vouloir si vous ne lui envoyez pas de telles photos. Dans le cas contraire: mettez un terme à votre relation. C’est mieux à long terme.

aucune information disponible sur cette image
Si vous devez absolument envoyer une photo intime, vous pouvez toujours plaider le «non, ce n’est pas moi!»

Une relation ne peut et ne doit pas se baser sur des archives de vous nu(e). Si votre partenaire vous promet encore solennellement «Mais non chéri(e), je n’envoie pas la vidéo à d’autres et ne la montre à personne, promis. Je la supprime tout de suite», n’en croyez pas un mot. Cela n’a rien à voir avec la confiance que vous avez en votre partenaire, mais avec la protection de votre personne.

D’une manière générale: il est préférable de ne pas prendre de photos qui pourraient, de quelque manière que ce soit, vous embarrasser à un moment donné. Car, dès que vous vous laissez photographier nu, le déni plausible est la meilleure des choses que vous pouvez espérer. C’est-à-dire: si quelqu’un vous montre votre selfie nu, où l’on voit un pénis ou un sein, vous pouvez dire: «non, ce n’est pas moi.» Et votre vis-à-vis n’a aucun moyen de prouver le contraire.

Si, c’est absolument nécessaire

Bon, c’est nécessaire, vous ne pouvez pas faire autrement. Vous fermez la porte de votre chambre à clé, jetez vos habits dans un coin de la pièce. Vous souhaitez envoyer une belle photo de vous à votre copine ou copain. Elle doit être sexy de manière à donner envie à votre partenaire et qu’il ou elle n’ait qu’un désir: rentrer le plus vite possible pour vous rejoindre.

Comme les clichés nus – j’utilise ce terme pour désigner tous les médias érotiques faits maison qui ne devraient pas être rendus publics – présentent un gros risque pour la réputation, chercher le dialogue et appliquer les bonnes pratiques en vaut la peine. Cela ressemble rapidement à un discours d’InfoSec, mais c’est avec une simplicité impressionnante que l’on peut appliquer des éléments du secteur financier à l’érotisme amateur. Mon collègue Flavio Gerbino a déjà parlé des données d’identification des clients (en anglais). Dans son article, il décrit trois types de données d’identification.

  1. Données d’identification directes
  2. Données d’identification indirectes
  3. Données d’identification potentiellement indirectes

Ces dernières s’appliquent facilement aux photos coquines.

Données d’identification directes

Selon Flavio, les données d’identification directes peuvent être utilisées pour tirer des conclusions directes sur l’identité d’une personne.

  • Nom
  • Prénom
  • ID de réseaux sociaux
  • Adresse

Ces caractéristiques sont uniques et ne peuvent s’appliquer qu’à vous. Dans le contexte érotique, nous pouvons encore ajouter les aspects suivants.

  • Visage
  • Cicatrices sur les parties du corps que vous montrez en public
  • Tatouages sur les parties du corps que vous montrez en public
  • Grains de beauté sur les parties du corps que vous montrez en public
  • ...

Données d’identification indirectes

Si vous pouvez identifier une personne à l’aide de données d’identification indirectes, cela n’est possible qu’en combinaison avec d’autres données. Ici, Gerbino est loin de la réalité, mais donne des indices qui pourraient nous être utiles pour notre plan d’attaque.

  • Numéro d’immatriculation
  • Données bancaires
  • Nom d’utilisateur d’un compte de média social
  • Autres identifiants dans des registres publics
  • Noms d’utilisateur et mots de passe
  • Données de carte de crédit
  • Adresse IP
  • Détails concernant le travail

Données d’identification potentiellement indirectes

Les données d’identification potentiellement indirectes ne peuvent conduire à l'identification qu'en combinaison avec d'autres données et dans des conditions particulières.

  • Détails concernant la naissance/la famille/le logement
  • Identifiants de l’employeur
  • Détails concernant des relations personnelles
  • Loisirs

Le lieu parfait pour votre cliché coquin

La liste ci-dessus est extrêmement fade et pas toujours facile à comprendre, mais très importante. Car, pour ce qui est du selfie nu, il est important de montrer beaucoup de peau, mais primordial de transmettre le moins de données identifiables possible. Je le répète: cet article est une sorte de mode d’emploi en cas d’urgence. Si vous devez absolument envoyer une photo coquine et n’avez pas d’autre choix.

La bonne nouvelle: vos parties génitales sont totalement OK. Tellement peu de personnes les voient qu’une identification par le simple biais de la vue de votre sein ou région lombaire devrait être impossible. Nous pouvons donc tirer une première conclusion: les gros plans sont mieux que les plans d’ensemble.

aucune information disponible sur cette image
Les gros plans sont mieux que les prises où l’on voit beaucoup d’arrière-plan

D’une manière générale: moins l'on voit d'arrière-plan, mieux c’est. Évitez de trop montrer la chambre dans laquelle vous vous trouvez. La salle de bains n’est pas très sexy, mais est mieux que votre chambre, qui regorge de données d’identification indirectes. Au contraire, les salles de bains se ressemblent un peu toutes et peuvent être changées.

Fermez les fenêtres, et veillez à ce que l’angle de l’appareil photo ne capture pas le voisinage. Fermez les rideaux ou les stores. C’est de toute façon mieux pour la lumière, car en contre-jour, on n’est pas sexy, mais juste une ombre. Ainsi, vous empêchez la plus simple des corrélations de données.

Un petit exemple: Kiddiarni, utilisateur Twitter a posté une image d’Islande.

Une photo prise d’une fenêtre à Reykjavik
Une photo prise d’une fenêtre à Reykjavik
Twitter.com/kiddirarni

Si vous souhaitez savoir exactement où la photo a été prise et où habite Kiddiarni, c’est très simple. Regardez l’enseigne du bâtiment en face. Une petite recherche Google pour «Syndis» nous mène à l’entreprise de sécurité informatique islandaise Syndis avec l’adresse suivante: Borgartún 24, 105 Reykjavík. Je trouve ces informations sur Google Maps et sais dans quelle maison habite Kiddiarni. La réponse: Borgatún 26, environ au troisième étage.

Votre corps vous trahit

Sur la photo, on ne voit pas seulement beaucoup d’arrière-plan, mais aussi une personne: vous. Et votre corps dévoile de nombreuses données d’identification directes. Vous avez des grains de beauté, des cicatrices et surtout un visage.

Votre visage ne doit pas apparaître sur les photos et les vidéos.

aucune information disponible sur cette image
Couvrez vos tatouages ou grains de beauté qui sont visibles dans la vie de tous les jours.

Presque aucun aspect de vous n’est plus visible en public que votre visage. Que vous décidiez de mettre un masque ou de couper votre visage de la photo est votre choix.

De plus, votre corps regorge d’identifiants. Tatouages, piercing, cicatrices, grains de beauté, etc. S’ils sont visibles quand vous portez un maillot de bain ou un bikini, il est conseillé de les cacher. Que ce soit avec des vêtements – ce qui est plutôt contradictoire lors de la prise d’un selfie nu – ou avec des pansements ou du maquillage, dans l’idéal du maquillage de scène très couvrant.

Avec ces conseils, vous êtes relativement en sécurité face au «je me montre nu(e) et perds entièrement le contrôle des images produites». Mais je le redis: un cliché nu n’est jamais une bonne idée.

«Mais il existe une appli...»

Peu importe à quel point vous aimez votre partenaire. Si vous pouvez éviter d’envoyer des photos coquines de vous, faites-le. Mais continuons tout de même sur notre lancée. Vous avez une image sexy de vous. Les observateurs de l’image ne reconnaissent pas vos tatouages, votre visage n’est pas sur le cliché, il n’y a rien à voir à l’arrière-plan. Super. Maintenant, il faut envoyer l’image. Mais le faire avec WhatsApp ou Facebook Messenger est une mauvaise idée. Les images sont en effet stockées en permanence quelque part sur le cloud et sur l’appareil de votre interlocuteur. Même si votre copain ou copine vous jure solennellement qu’il ou elle supprimera immédiatement la photo, vous ne voulez pas tenter cette expérience.

Il vous faut donc une appli qui supprime les messages, qui ne met pas les données en cache et ne permet pas de faire des captures d’écran. Snapchat serait une option. Mais, si l’on jete un coup d’oeil aux CGV incroyablement claires de Snapchat, on voit la chose suivante:

“ Many of our Services let you create, upload, post, send, receive, and store content. When you do that, you retain whatever ownership rights in that content you had to begin with. But you grant us a license to use that content. ”
Snapchat.com

Traduction: Beaucoup de nos services vous permettent de créer, charger, poster, envoyer, recevoir et enregistrer du contenu. Si vous le faites, vous conservez les droits sur le contenu, mais vous nous donnez l’autorisation d’utiliser le contenu.

Si nous continuons de suivre la piste des droits, nous trouvons la chose suivante dans la politique de confidentialité de l’appli:

“ There are various ways Snapchatters can save your content and also upload it to Snapchat (like as an attachment in Chat). ”
Snapchat.com

Traduction: les Snapchatters peuvent enregistrer votre contenu de différentes façons et également le télécharger sur Snapchat (comme pièce jointe dans un Chat par exemple).

De plus, Snapchat admet aussi ouvertement que d’autres peuvent facilement enregistrer votre contenu.

“ Finally—and this is important—you should understand that users who see the content you provide can always save it using any number of techniques: screenshots, in-app functionality, or any other image-capture technology. ”
Snapchat.com

Traduction: Important : les Snapchatters qui voient vos messages ont toujours la possibilité de les enregistrer, soit en faisant une capture d'écran de ces derniers, soit en utilisant une autre technique pour capturer l'image (via un logiciel, par exemple, ou un autre appareil pour prendre une photo de l'écran de leur portable).

Tout cela ne sonne pas vraiment bien, mais il y a pire.

“ For all content you submit to the Services other than Public Content, you grant Snap Inc. and our affiliates a worldwide, royalty-free, sublicensable, and transferable license to host, store, use, display, reproduce, modify, adapt, edit, publish, and distribute that content. This license is for the limited purpose of operating, developing, providing, promoting, and improving the Services and researching and developing new ones. ”
Snapchat.com

Traduction: Pour tout le contenu autre que le Contenu public que vous soumettez aux Services, vous accordez à Snap Inc. et à ses sociétés affiliées une licence mondiale, libre de redevance, cessible et pouvant faire l'objet d'une sous-licence, qui autorise l'hébergement, le stockage, l'utilisation, l'affichage, la reproduction, la modification, l'adaptation, l'édition, la publication et la distribution de ces contenus. Cette licence a pour seul but de permettre l'exploitation, le développement, l'exécution, la promotion et l'amélioration des Services existants, ainsi que la recherche et le développement de nouveaux Services.

Pour faire court: n’utilisez pas Snapchat.

Cependant, si vous devez absolument envoyer des photos érotiques, je vous conseille Signal. L’appli de messagerie open source a, entre autres, la fonctionnalité de supprimer vos messages après un certain temps. Même sur le téléphone de votre interlocuteur. D’ailleurs, sur la page principale de Signal vous pouvez lire une phrase que vous devriez prendre à cœur dans le contexte de l’envoi de contenu érotique: les bons souvenirs restent, même si les mots disparaissent.

“ Good memories will last even if the words vanish. ”
Signal.org

Signal dispose de quelques bonnes caractéristiques qui vous rendent un peu de contrôle sur vos images pour les appareils en dehors de votre contrôle.

  • Les captures d’écran de l’appli sont désactivées par défaut.
  • Vous pouvez régler les messages de manière à ce qu’ils disparaissent après quelques secondes ou minutes et qu’ils soient supprimés sans laisser de trace.
  • Les messages envoyés de Signal à Signal sont chiffrés de bout en bout, c’est-à-dire entièrement cryptés.

Donc: utilisez Signal.

Mais attention! Votre partenaire doit aussi avoir installé Signal pour que le tout fonctionne sans problème et soit sûr. Heureusement que Signal est gratuit.

Le sexe, la Suisse et l’Internet

Dans le petit pays qu’est la Suisse, les images coquines produites à domiciles et devenues publiques font souvent scandale. Souvenons-nous: en 2012, une adolescente a enregistré une vidéo dans laquelle elle se pénétrait avec une bouteille d’ice tea Migros (en allemand). La vidéo a fait le tour de Facebook et des cours de récréation. Trois ans après le scandale, la télévision publique suisse SRF a filmé l’affaire sous le nom Upload. Yaël Meier et une bouteille de boisson au chocolat étaient les acteurs principaux. Subtil.

Yaël Meier est une jeune actrice suisse
Yaël Meier est une jeune actrice suisse
Instagram.com/yaelmeier

Le film tourné intelligemment avec de bons et jeunes acteurs pouvait être regardé en ligne sur le site Internet de SRF. Plus maintenant, mais vous pouvez voir encore quelques scènes dans le Making Of.

Le fait est que depuis la vidéo de la bouteille d’ice tea et le film, les selfies et les vidéos nu tournés à la maison sont aussi devenu un sujet en Suisse, un pays qui aime à supposer que l’Internet passera un jour et que nous aurons à nouveau la paix. Bien.

Certes, l’État sanctionne durement les délits sexuels ou les enfreints contre la pornographie juvénile – si vous vous filmez en étant mineur, c’est aussi considéré comme de la pornographie juvénile –, mais les dégâts causés ne peuvent plus être réparés. Aujourd’hui encore, la vidéo de la bouteille d’ice tea se trouve dans les méandres sombres de l’Internet.

  • La jeune femme qui s’est filmée a été accusée d’infraction à la loi sur la pornographie juvénile, mais a ensuite été acquittée.
  • Huit autres jeunes gens ont été accusés et, au moins partiellement, condamnés à des travaux d’intérêt général.

Les images sexy que l’on envoie à son ou sa partenaire sont une réalité avec laquelle nous devons vivre. Les smartphones sont équipés d’appareils photo haute résolution, prennent des images on ne peut plus nettes pouvant être publiées en un rien de temps. Une interdiction ne sert donc à rien. Berne, un directeur d’école ou un rédacteur en chef, slash papa peuvent encore essayer de formuler des interdits longtemps.

Voilà. J’ai fini. Restez sexy et stay safe!

Cet article plaît à 129 personne(s)


Dominik Bärlocher
Dominik Bärlocher
Senior Editor, Zurich
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser