Tell décolle – Suisse, nation spatiale épisode 1

Tell décolle – Suisse, nation spatiale épisode 1

Martin Jud
Zurich, le 14.03.2020
Traduction: Anne Chapuis
En tant que membre de l'ESA, cela fait longtemps que la Suisse est dans l'espace. Mais ce n'est pas une nation spatiale indépendante. Pour ce faire, la Suisse devrait lancer son propre satellite dans l'espace en utilisant sa propre fusée de lancement.

Vous pensez encore que la Suisse est loin de devenir une nation spatiale ? Détrompez-vous. Grâce à l'ETH Zurich, il existe l'« Akademische Raumfahrt Initiative Schweiz » (ARIS) (initiative spatiale académique suisse), qui se consacre au développement et à la construction de fusées de recherche et d'autres matériels liés à l'espace.

Grâce à cette initiative, ou plutôt à une équipe composée de près de 100 étudiants de diverses universités, nous pourrions y parvenir dans dix ans. C'est du moins ce que prévoit le calendrier du projet : d'ici 2024, la fusée développée en autonomie devrait pouvoir atteindre une altitude de 50 kilomètres et éjecter des payload (charges utiles). L'objectif principal de la mise en orbite de satellites devrait suivre dès 2029.

Il y a de bonnes chances que l'objectif ambitieux de 2029 soit atteint, car le projet est sur la bonne voie : l'été dernier, la fusée HEIDI a dépassé toutes les attentes lors du plus grand concours d'ingénierie du monde pour la construction de fusées – le Spaceport America Cup 2019 – dans la plus grande catégorie de compétition. Dans le troisième épisode, je vous dévoilerais comment exactement. Ce que je peux vous dire : ce qui s'est passé l'année dernière est très étonnant, car l'association des étudiants pour les passionnés de l'espace n'existe que depuis automne 2017.

Spaceport America Cup

La Spaceport America Cup se déroule dans le désert du Nouveau-Mexique depuis 2017. C'est une conférence majeure et la plus grande compétition pour la technologie des fusées entre les hautes écoles et les universités. Un concours d'ingénierie auquel participent environ 1500 étudiants ou 122 équipes dans six catégories.

Des fusées à combustible solide, liquide ou hybride s'affrontent lors de la Cup. Des fusées avec des moteurs développés de manière autonome ainsi que celles avec des moteurs achetés sont représentées. En outre, les catégories diffèrent par l'altitude à laquelle elles montent ; elles volent à 10 000 pieds (3048 mètres) ou 30 000 pieds (9144 mètres).

Environ 122 équipes du monde entier s'affrontent
Environ 122 équipes du monde entier s'affrontent
Photo : spaceportamericacup.com

L'équipe suisse ARIS a déjà participé deux fois à la compétition. Elle a concouru dans la plus grande catégorie avec plus de 50 concurrents, avec les objectifs suivants :

  • une charge utile de quatre kilogrammes doit être amenée à une altitude cible de 10 000 pieds ;
  • la fusée devrait être réutilisable et être entièrement récupérée après le vol ;
  • la charge utile se compose de trois CubeSats (10 x 10 x 10 cm), qui contiennent trois expériences indépendantes de grande valeur scientifique. Ces dernières doivent être effectuées avec succès pendant le vol.

Tous les débuts sont difficiles : quand des mois de travail sont détruits en quelques secondes

La première fusée ARIS a été baptisée TELL et a participé à la Spaceport America Cup en juin 2018. Grâce à de nombreuses innovations, TELL a directement remporté un prix – le prix Charles Hoult pour la modélisation et la simulation d'un design de freins à air développé en autonomie.

Cependant, le vol n'a pas été un succès, car TELL ne voulait pas toucher la « pomme » symbolique. Bien que la fusée ait décollé à 200 mètres par seconde, tout s'est déjà terminé après 1,4 seconde de vol.

La vidéo montre une prise au ralenti.

Probablement une trop longue période d'attente avant le départ a fait que les températures du désert ont trop chauffé le moteur de la fusée malgré sa couleur blanche. Ou alors, le moteur acheté était raté. Quoi qu'il en soit, une surpression s'est produite.

Comme l'équipe a bien conçu la fusée, elle ne s'est pas brisée en mille morceaux – un pas de vis au-dessus du moteur a empêché le pire. Néanmoins, les rêves des étudiants et leurs mois de travail ont été détruits en une fraction de seconde. Les pièces récupérées montrent à quel point TELL a été touché.

Cette déchirure est due à l'impact
Cette déchirure est due à l'impact
Photo : Thomas Kunz
Tout est tordu...
Tout est tordu...
Photo : Thomas Kunz
Entre temps, l'électronique ne semble plus aussi « sauvage » que sur TELL. Aujourd'hui, tout rentre sur un petit tableau.
Entre temps, l'électronique ne semble plus aussi « sauvage » que sur TELL. Aujourd'hui, tout rentre sur un petit tableau.
Photo : Thomas Kunz

Heureusement, l'équipe se reprend après le retour de flamme de TELL. Et en y repensant, c'est peut-être l'échec même qui a donné l'impulsion nécessaire pour s'attaquer à un deuxième projet de fusée à l'automne 2018, qui non seulement élimine les erreurs du passé, mais a aussi le potentiel pour littéralement donner des ailes.

Pennent le temps d'expliquer la technologie des fusées ARIS : Christoph German, Paul Prantl et Felix Dannert (de gauche à droite). La fusée TELL est une jumelle. Chaque projet est fait en double
Pennent le temps d'expliquer la technologie des fusées ARIS : Christoph German, Paul Prantl et Felix Dannert (de gauche à droite). La fusée TELL est une jumelle. Chaque projet est fait en double
Photo : Thomas Kunz

J'ai rendu visite à l'équipe qui se cache derrière ARIS, on m'a expliqué la technologie de leurs fusées et j'ai parlé à l'homme qui a eu l'honneur d'appuyer sur le bouton de lancement de HEIDI l'année dernière dans le désert du Nouveau-Mexique à plus de 40°C.

Mais avant de partir dans le désert, vous apprendrez dans le deuxième épisode comment HEIDI est construite et pourquoi les cellules de cartilage bovin sont autorisées à décoller avec la fusée.

Cet article plaît à 107 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud

Editor, Zurich

Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Robotique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Informatique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser