Cet article a été traduit automatiquement.
En coulisseGaming

Playstation Plus : les nouveaux tarifs Extra et Premium en revue

PC Games
Fürth, le 29.06.2022

Le 23 juin 2022, il a enfin été lancé : le nouveau Playstation Plus. Il s'accompagne de quelques fonctionnalités passionnantes, à commencer par une ludothèque de plus de 700 jeux - de la PS1 à la PS5, de studios de première et de troisième parties. Mais Sony veut aussi proposer aux gens le streaming sur PC, des versions d'essai limitées dans le temps et bien d'autres choses encore avec son service d'abonnement remanié. Nous avons examiné l'offre de lancement et vous révélons tout ce que vous pou


Ceci est un article de notre partenaire de contenu "PC Games". Tu trouveras ici l'article original.


Dès le début de l'année, des rumeurs ont circulé selon lesquelles Sony travaillait sur un nouveau service en ligne. Il était alors question du nom de code "Project Spartacus", d'un véritable "Gamepass Killer" qui devait déclarer la guerre au forfait de jeu de Microsoft. L'euphorie a donc été grande lorsque l'annonce officielle a suivi en mars : oui, le groupe Playstation a effectivement un nouveau modèle d'abonnement en préparation. Et plus précisément un PS Plus remanié.

Celui-ci comportera à l'avenir quelques nouvelles fonctionnalités passionnantes. Entre autres, une vaste bibliothèque de jeux avec plus de 400 jeux de première et de troisième parties pour Playstation 4 + 5, un catalogue de 300 titres classiques des époques PS1, PS2 et PS3, le streaming PC, des versions d'essai limitées dans le temps et bien d'autres choses encore. Le 23 juin 2022, le service a enfin été lancé en Allemagne. Nous avons examiné l'offre à l'occasion de son lancement et vous révélons dans ce test tout ce que vous pouvez réellement obtenir pour votre argent.

Les tarifs

Commençons tout d'abord par le point le plus important : les tarifs. Le nouveau Playstation Plus est divisé en trois niveaux différents, qui vous offrent toujours plus de contenus, mais qui exigent bien sûr aussi une contribution plus élevée.

Playstation Plus Essential

On commence par le PS Plus Essential, en quelque sorte la version de base du service. Elle contient exactement ce que les abonnés PS Plus connaissent déjà des années précédentes : Vous avez accès au multijoueur en ligne pour jouer avec d'autres personnes sur Internet.

De plus, vous disposez de 100 gigaoctets d'espace de stockage dans le nuage pour télécharger vos sauvegardes, de réductions exclusives sur le Playstation Store et, bien sûr, des jeux gratuits à télécharger chaque mois. Les prix restent également les mêmes : L'abonnement mensuel coûte 8,99 euros, trois mois 24,99 euros et 59,99 euros pour toute l'année.

Playstation Plus Extra

On continue avec PS Plus Extra : à ce niveau, un catalogue de jeux d'environ 400 titres de première et troisième parties pour Playstation 4 et 5 est ajouté, que vous pouvez télécharger et jouer tant que votre abonnement est encore actif. Coût : 13,99 euros par mois, 39,99 euros par trimestre ou 99,99 euros par an.

Playstation Plus Premium

Le niveau final est PS Plus Premium. Celui-ci comprend, outre les contenus des deux tarifs précédents, un catalogue rétro de 340 jeux Playstation classiques, dont des titres pour PS1, PS2 et PSP, que vous pouvez au choix télécharger ou lire en streaming. En outre, divers jeux PS3 sont disponibles.

Mais ils sont alors exclusivement disponibles via le cloud : sur la console et sur le PC. L'offre est complétée par des versions d'essai limitées dans le temps de titres phares sélectionnés, auxquels vous pouvez ainsi jouer avant de les acheter définitivement. Sony fait payer ce plaisir 16,99 euros par mois, 49,99 euros par trimestre ou 119,99 euros par an.

Das neue PS Plus: die drei Tarife in der handlichen Übersicht
Das neue PS Plus: die drei Tarife in der handlichen Übersicht
Bild: Sony

Mise à niveau et changement

Vous n'êtes toutefois pas obligé d'acheter un nouveau PS Plus. Ceux qui possèdent encore un abonnement valable seront automatiquement transférés vers le nouveau niveau Essential. C'est encore plus pratique pour les clients PS-Now. Leur abonnement sera même transformé en abonnement PS-Plus-Premium, sans aucun frais supplémentaire.

Les mises à niveau entre Essential, Extra et Premium sont possibles à tout moment. Si vous souhaitez passer à un tarif supérieur, il vous suffit de payer la différence entre votre option actuelle et celle de votre choix - adaptée bien sûr à la durée restante. Cela signifie que celui qui, comme dans notre cas, a payé un abonnement PS-Plus Essential jusqu'en novembre 2022, doit rajouter 24,66 euros pour pouvoir utiliser l'offre Premium pendant les 149 jours restants.

Le catalogue de jeux

À propos de l'offre : au lancement, le catalogue des jeux PS4 et PS5 disponibles dans la région DACH comprend 355 titres. À titre de comparaison, le Game Pass de Microsoft compte 462 titres, mais coûte un peu plus cher. Les jeux sont sélectionnés via l'application PS-Plus sur votre Playstation. Mais ce n'est pas parfait et c'est un peu chaotique. En effet, il n'y a pas un simple aperçu de l'ensemble de la bibliothèque, mais quatre sous-menus imbriqués dans lesquels les différents catalogues sont parfois mentionnés plusieurs fois, entre d'autres avantages PS-Plus comme Cloud Saves ou les jeux gratuits.

Si l'on ne veut voir que les jeux pour Playstation 1 et 2, il faut d'abord passer par l'onglet Collections, puis par l'aperçu des genres et appuyer tout en bas sur un bouton correspondant. Il est certes possible de voir tous les jeux disponibles en une seule fois et de les trier par lettre initiale, date de sortie ou plateforme. Mais ici, seules les PS3, PS4 et PS5 sont disponibles comme filtres. Certains candidats ne peuvent même être trouvés que par la fonction de recherche. Il est donc particulièrement dommage que, contrairement à PS Now, il n'y ait plus de liste de favoris.

Das Katzenabenteuer Stray steht zum Release am 19. Juli für PS-Plus-Extra- und PS-Plus-Premium-Abonnenten zum kostenlosen Download bereit.
Das Katzenabenteuer Stray steht zum Release am 19. Juli für PS-Plus-Extra- und PS-Plus-Premium-Abonnenten zum kostenlosen Download bereit.
Bild: Annapurna Interactive

Mais bon, assez râlé. Regardons la sélection en détail. Sony avait déjà annoncé à l'avance qu'il n'y aurait pas de grandes sorties Day One dans le cadre du PS Plus. L'aventure féline Stray atterrit certes directement dans l'abonnement lors de sa sortie le 19 juillet, mais God of War : Ragnarok doit toujours être acheté séparément.

En dehors de cela, le volume déjà proposé est assez considérable, et ce bien que la bibliothèque ait été réduite d'environ 240 noms par rapport à l'époque de PS Now : De nombreux jeux exclusifs des studios Playstation vous attendent, dont Marvel's Spider-Man, Ghost of Tsushima, Demon's Souls ou Returnal.

S'y ajoutent des blockbusters de renom d'éditeurs tiers comme Red Dead Redemption 2, Doom et Guardians of the Galaxy. Avec The Artful Escape, Outer Wilds et autres, les fans de jeux indés s'en donneront à cœur joie. Et pour couronner le tout, il y a encore Ubisoft+, y compris Assassin's Creed ou Watch Dogs.

Des mises à jour régulières de la bibliothèque, une vers le début et une vers le milieu du mois, apportent une variété supplémentaire. Le nombre d'entrées et de sorties varie à chaque fois.

Red Dead Redemption 2 ist genau wie sein Vorgänger nur für drei Monate in PS Plus enthalten. Danach fliegt das Western-Epos wieder aus der Bibliothek.
Red Dead Redemption 2 ist genau wie sein Vorgänger nur für drei Monate in PS Plus enthalten. Danach fliegt das Western-Epos wieder aus der Bibliothek.
Bild: PC Games Hardware

En revanche, les classiques disponibles via PS Plus Premium sont un peu moins nombreux : Il n'y a actuellement que 37 jeux disponibles pour PS1, PS2 et PSP. On y trouve certes de véritables perles rétro comme Ape Escape ou Syphon Filter. Mais que dire par exemple de Tomb Raider, Silent Hill ou Metal Gear.

Ici, on aurait eu l'impression d'en avoir encore plus. La récolte de titres PS3 est un peu meilleure : On compte tout de même 243 jeux. Parmi eux, Castlevania : Lords of Shadow HD, la Devil May Cry HD Collection, Fallout 3 et Resident Evil 4 HD sont de véritables points forts.

Le reste des 300 Classics annoncés est toutefois complété par diverses rééditions pour la PS4 : Last of Us Remastered par exemple ou la Nathan Drake Collection. On a l'impression que c'est un peu de la triche. Car elles ne sont pas vraiment rétro. On a plutôt l'impression que Sony gonfle artificiellement son offre, qui plus est avec des titres First-Party de la dernière génération de consoles, qui devraient pourtant être inclus dans le PS Plus Extra.

Versions d'essai

Pour finir, jetons un coup d'œil aux versions d'essai limitées dans le temps. Vous pouvez les télécharger sur votre disque dur et y jouer pendant un certain temps.

Neben OlliOlli World stehen noch 14 weitere Testversionen zur Auswahl, die ihr für ein bis fünf Stunden anzocken könnt.
Neben OlliOlli World stehen noch 14 weitere Testversionen zur Auswahl, die ihr für ein bis fünf Stunden anzocken könnt.
Bild: PC Games

La durée exacte dépend également du titre choisi. Alors que d'immenses jeux de rôle à monde ouvert comme Cyberpunk 2077 ou Horizon Forbidden West vous permettent d'essayer pendant cinq heures, vous devez acheter la version complète de WWE 2K22 au bout de deux heures seulement pour pouvoir continuer. Dans OlliOlli World, la barrière payante tombe même après 60 minutes.

Néanmoins, toutes les données de jeu enregistrées pendant la période d'essai sont transférées lors de l'achat du jeu. Il en va de même pour les trophées. C'est plutôt pratique. Seule la tarification des 15 versions d'essai au total peut être discutée. Si vous souhaitez ajouter Tiny Tina's Wonderland ou Landwirtschaftssimulator 22 à votre bibliothèque après l'avoir essayé, vous devez payer le prix fort. Le Xbox Game Pass règle cela de manière nettement plus agréable, puisque vous bénéficiez d'une réduction de 20 % à l'achat d'un titre inclus.

Graphisme et performance des Classics

Bon, assez parlé, mettons les points sur les i : comment se jouent les titres de la collection PS Plus, en particulier les classiques ? La réponse : comme à l'époque, mais en plus beau. La plupart des jeux PS1 ont une résolution plus élevée. Sur la PS5, ils tournent en 1440p, la PS4 les abaisse à 1080p. Les exceptions sont des titres comme Oddworld : Abe's Oddysee, qui sont entièrement basés sur des sprites 2D, qui n'ont pas pu être retravaillés aussi facilement. D'un point de vue visuel, tout cela est en principe très chic, mais l'upscaling provoque ici et là des scintillements étranges.

Le taux de rafraîchissement est encore un peu plus gênant. Sony mise de plus en plus sur les versions PAL pour le PS Plus européen. Celles-ci sont certes accompagnées de la synchro correspondante, mais avec un taux de rafraîchissement de 50 Hz seulement. Les classiques ne tournent donc qu'à 25 images par seconde au lieu de 30. Non seulement les mouvements à l'écran ne sont pas très fluides, mais les titres sont aussi nettement plus lents que leurs équivalents NTSC. Un problème qui existait déjà sur la console Playstation Classic et qui était déjà frustrant à l'époque.

En ce qui concerne les paramètres graphiques, les jeux PS1 proposent trois filtres différents : il y a bien sûr le mode standard, puis le mode rétro-classique, qui donne à l'image les scanlines d'un vieux téléviseur à tube cathodique, et enfin le mode moderne, avec lequel l'optique semble encore un peu plus contrastée.

Il est également possible d'adapter le rapport d'image. On peut choisir entre la résolution originale, 16:9, 1:1, pixels carrés et zoom. Les trois dernières options allongent et compriment l'image de manière étrange. Nous conseillons plutôt les deux premiers éléments du menu.

À propos de menu : Pour certains classiques, il existe une nouvelle interface utilisateur qui propose des fonctionnalités telles qu'une option de rembobinage ou d'enregistrement rapide. Les trophées ont également été ajoutés à certains jeux. Vous pouvez désormais obtenir un prix de platine dans Syphon Filter.

PS1-Klassiker wie Syphon Filter haben eine technische Überarbeitung spendiert bekommen.
PS1-Klassiker wie Syphon Filter haben eine technische Überarbeitung spendiert bekommen.
Bild: Sony

Les jeux PS2 ont malheureusement fait l'objet d'un peu moins de travail. Ici, on vous propose simplement les versions émulées que vous pouvez acheter depuis 2016 sur le PlayStation Store. Elles fonctionnent en 1080p grâce à l'up-rendering, mais sinon, il n'y a malheureusement pas eu de retouches. La situation est encore plus sombre pour les jeux PS3. Ils sont exclusivement streamés via le cloud, les mises à jour graphiques ou de performance sont donc totalement hors de question. On en reste donc au 720p. Autre bémol : les jeux PS3 ne supportent pas non plus les DLC.

Ce n'est peut-être pas trop grave pour Motorstorm, puisque cela ne vous prive que de quelques circuits et véhicules supplémentaires. Mais pour Asura's Wrath, c'est une autre histoire : Sans les extensions, il vous manque des éléments essentiels de l'histoire, comme les "Untold Chapters", qui relient judicieusement certains chapitres du jeu original, ou le "Real Ending", que l'éditeur Capcom n'a ajouté que deux mois après la sortie physique.

Le streaming sur console

Mais venons-en au streaming lui-même. La technique utilisée ici est la même que celle du PS Now. Vous êtes donc connecté à distance à une Playstation 3 ou Playstation 4, sur laquelle votre jeu est lancé et dont l'image est projetée sur votre téléviseur.

Par conséquent, au début de chaque session, vous devez attendre jusqu'à 30 secondes pour que celle-ci soit préparée. Si vous restez trop longtemps inactif, vous serez viré de la session pour "laisser la place à d'autres joueurs" sur le serveur. C'est assez ennuyeux, car vous devez ensuite redémarrer le titre et reprendre à partir de la dernière sauvegarde automatique. Il n'y a pas de "Quick Resume" comme sur la Xbox Series.

Ce qui est nouveau en revanche, c'est que vous pouvez choisir entre deux options pour la qualité d'image : Vous jouez certes toujours à 30 FPS, mais maintenant en 720p et 1080p au choix. Pour autant que votre connexion Internet le permette. Sony recommande généralement une vitesse d'au moins 5 Mbit/s, voire 15 Mbit/s pour une expérience optimale.

PS3-Spiele können nur gestreamt werden, daher unterstützen sie auch keine DLCs. Das ist bei Asura's Wrath durchaus problematisch.
PS3-Spiele können nur gestreamt werden, daher unterstützen sie auch keine DLCs. Das ist bei Asura's Wrath durchaus problematisch.
Bild: PC Games

Si vous n'êtes pas sûr que votre console en soit capable, un test de vitesse intégré vous permettra d'y voir plus clair : il suffit de cliquer dessus pour savoir si le streaming est possible ou non.

Dans ce contexte, nous vous conseillons de connecter votre console à Internet via un câble LAN. Vous bénéficierez ainsi d'une expérience de jeu bien plus stable que via le WLAN. Ainsi, même les aventures en monde ouvert les plus exigeantes comme Marvel's Spider-Man peuvent être appréciées dans toute leur splendeur. Du moins la plupart du temps.

Car même dans des conditions optimales, vous n'êtes pas à l'abri de complications : même dans notre réseau de rédacteurs avec au moins quatre à cinq fois la largeur de bande requise, il y avait toujours des artefacts de compression disgracieux et des problèmes de résolution. Parfois, l'image était saccadée ou complètement figée. Nous avons également constaté un décalage d'entrée sensible. Cela est bien sûr particulièrement agaçant dans les jeux de tir multijoueurs, où la rapidité des réflexes est une question de survie. D'une manière générale, l'architecture du PS-Plus semble être encore un peu dépassée par le streaming de matchs en ligne.

En toute honnêteté, nous n'avons pas eu de déconnexion complète pendant notre phase de test. Mais nous vous conseillons tout de même : Profitez plutôt de l'offre de jeu de Sony via le disque dur plutôt que via le cloud. Les sauvegardes de jeux que vous avez commencées en ligne peuvent être transférées sans problème sur la console pour continuer à jouer.

Streaming sur PC

Il est également possible de télécharger des jeux sauvegardés de la console vers le cloud et de les poursuivre ensuite sur le PC via le streaming. Dans ce cas, les exigences en matière de connexion réseau sont bien sûr les mêmes que sur la Playstation. En outre, votre ordinateur doit répondre à certaines exigences matérielles.

Achtung, Verbindungsprobleme. Das rote Ausrufezeichen am rechten Bildschirmrand verfolgte uns während des Tests fast durchgehend.
Achtung, Verbindungsprobleme. Das rote Ausrufezeichen am rechten Bildschirmrand verfolgte uns während des Tests fast durchgehend.
Bild: PC Games

Sony recommande au moins un processeur i3 à 2 GHz et 2 Go de mémoire vive. Et bien sûr, il faut aussi une manette compatible. Officiellement, Sony conseille bien sûr d'utiliser une Dualshock ou une Dualsense. Mais les périphériques d'entrée de fabricants tiers sont également utilisables sans problème. Nous avons même réussi à faire fonctionner un gamepad Xbox, tant qu'un touchpad n'était pas nécessaire dans le jeu. Malheureusement, il n'est pas possible de contrôler le jeu avec la souris et le clavier, sauf dans le menu.

Ah oui, le menu. Il est encore moins clair dans l'application PS Plus pour PC. Il n'y a ni filtre ni fonction de recherche, mais seulement des listes de différents genres et de lettres initiales que vous devez faire défiler pendant une éternité pour trouver le titre souhaité.

Une fois que vous y êtes parvenu, le résultat est similaire à celui de la console : une expérience de streaming pour le moins solide sur de longues distances, qui doit malheureusement faire face à des hoquets techniques récurrents. Parfois, l'image se pixellise, parfois il y a des erreurs d'affichage, parfois le jeu entier se bloque.

Conclusion provisoire

Au final, l'image du PS Plus Premium est plutôt décevante. Pour payer 120 euros par an, soit deux fois plus que pour le tarif Essential, vous n'obtenez tout simplement pas assez de contrepartie : La bibliothèque de classiques ressemble plus à un patchwork qu'à une collection rétro.

Le streaming ne fonctionne pas vraiment de manière irréprochable. Et les versions d'essai sont certes sympathiques, mais ne constituent pas un véritable gamechanger. Sony doit en tout cas remettre l'ouvrage sur le métier pour que le rapport qualité/prix soit correct.

Le jugement sur PS Plus Extra est nettement plus bienveillant. Les joueurs occasionnels ont ici la possibilité de rattraper une grande quantité de blockbusters pour un supplément relativement faible. Mais l'intérêt de l'abonnement dépendra de la régularité avec laquelle Sony enrichira le service de nouveaux contenus passionnants.

Cet article plaît à 12 personne(s)


User AvatarUser Avatar
PC Games
Redaktion

PC Games : actualités, vidéos, avant-premières et tests critiques, reportages approfondis et conseils pratiques sur les jeux PC et les consoles ainsi que sur le matériel PC.


Gaming
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader