Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
SmartphoneEn coulisse 326

Leaks: quand fuites et marketing vont de pair

Un e-mail éveille mon attention. Il semblerait que le fabricant souhaite faire passer des informations officiellement publiées pour une fuite. Je vous invite à me suivre dans ma quête d'indices dans les arcanes du marketing.

«Leaks: LEAGOO XRover:world's first Helio P23 rugged smartphone with full screen and 6+128 storage!»

Voici le titre d’un e-mail qui s’est retrouvé dans ma boîte de réception. Ça m’interpelle, j’interromps donc brièvement la réunion avec Andrea Jacob, Category Marketing Manager, afin de le parcourir. Les fuites sont devenues un sujet d'actualité brûlant, notamment depuis que l'ingénieur logiciel Gray Powell a oublié le prototype de l'iPhone 4 dans un bar.

Rares sont les téléphones à débarquer sur le marché sans avoir fait l’objet d’une fuite préalable.

Mais le courriel de Leagoo est d’un tout autre acabit. Il a été envoyé par l'expéditeur promotion@leagoo.com, soit par son service marketing pour être exact.

Depuis un certain temps, le monde du smartphone est auréolé de soupçons plus ou moins fondés. Les fuites sont-elles réelles? Sont-elles utilisées comme outil de marketing? Si oui, qui en est à l’origine?

L’analyse de l’e-mail

Une telle histoire, surtout avec un contenu aussi évident, doit être abordée avec prudence. Il est tout à fait possible que quelqu'un se fasse passer pour Leagoo, divulgue les photos et veuille nuire à l'entreprise. Pour vérifier si ce mail provient bel et bien de Leagoo, il suffit d’analyser rapidement son en-tête, c’est-à-dire une signature stockée dans un e-mail et qui contient des données techniques. Un en-tête en dit plus sur l'expéditeur qu'il ne le voudrait. Pour l’afficher dans le client de messagerie le plus utilisé, c’est-à-dire Microsoft Outlook, suivez ces étapes:

  1. ouvrir l’e-mail dans une fenêtre séparée;
  2. cliquer en haut à gauche sur «Fichier»;
  3. cliquer sur «Propriétés».

S’affiche ensuite la fenêtre intitulée «En-tête Internet» contenant un embrouillamini de jargon technique incompréhensible indiquant, entre autres, le serveur qui vous a envoyé le courrier, l'adresse IP et l'adresse originale de l'expéditeur.

Les lignes les plus importantes?

Received: from DESKTOP-XXXERHS (unknown [116.7.99.XXX])

Cette ligne affiche le nom de l'ordinateur dans le réseau qui m'a écrit le mail et son adresse IP. J'ai remplacé certains numéros par X à des fins de confidentialité. Ce que je peux en conclure? Le PC de l’expéditeur tourne sous Windows puisque les ordinateurs avec ce système d’exploitation sont par défaut nommés DESKTOP sur le réseau.

Je peux suivre l'IP avec un traceur d’IP et connaître sa provenance. Le résultat

L’IP provient de la ville chinoise de Shenzhen. Sur le site officiel du fabricant Leagoo figure une adresse de contact:

Rm. 1206-1209 Huihai Plaza, Heping Rd. Longhua District, Shenzhen 518000 E-mail: service@leagoo.com

L'adresse postale est pertinente, car elle nous renseigne sur la structure de l’adresse électronique: $departmentName@leagoo.com. Ce qui corrobore les lignes suivantes de l'en-tête.

Received: from smtpbg321.qq.com (smtpbg321.qq.com [14.17.32.30]) ... From: "promotion@leagoo.com" promotion@leagoo.com … Return-Path: promotion@leagoo.com

qq.com est le serveur principal de Tencent QQ, un système de messagerie électronique du fournisseur chinois Tencent Holdings Limited. Tencent proposant également d'autres solutions de communication, les serveurs de messagerie sont donc tout à fait plausibles.

En d’autres termes, si l’on se réfère à l'en-tête, le courrier provient de Leagoo. Voilà ce que je peux dire concernant cette recherche. Certes, on peut falsifier un en-tête, mais en général, ceux qui s’y risquent se retrouvent tôt ou tard dans l'en-tête.

Mon verdict: le courrier vient de Leagoo.

Pourquoi une fuite du fabricant?

Partons du principe que cette fuite est mise en scène par le fabricant lui-même, Leagoo. On serait alors en droit de se demander pour quoi? C’est très simple, car ce moyen lui permet d’attirer l’attention. Leagoo n'est pas le seul à se livrer à ce genre de pratique, du moins officieusement bien sûr. Si vous êtes en quête de fuites, rendez-vous alors sur la twittosphère, véritable scène internationale du genre se rassemblant autour du journaliste Evan Blass, dont le pseudo @evleaks en dit long déjà. Ce monsieur connaît les fuites qui ne manquent pas de provoquer l’étonnement.

Pour que vous compreniez, laissez-moi vous révéler un petit secret. D’ordinaire, je sais à l'avance à quoi ressemblera un téléphone et ce qu'il sera capable de faire. Comme je le sais, je peux vous dire que les fuites d'Evan Blass sont parfois un peu douteuses, bien qu’il ait raison en général. Il reçoit des données avant le lancement d'un smartphone, au même moment que moi ou un peu avant.

Mais certaines choses étranges peuvent se produire.

Prenons le cas du Samsung Galaxy Note 8: je ne veux pas dire que Samsung a transmis des données à Evan Blass, car lesdites données pourraient très bien provenir de n'importe quelle source. Le portail de fuites bgr.com reçoit souvent des données de fabricants d'accessoires qui ont besoin de savoir à quoi ressemble un téléphone pour pouvoir présenter, à l’occasion du lancement du nouveau téléphone en question, des étuis et d’autres accessoires encore. Bien sûr, il s’agit ici de pure spéculation de ma part, mais qui nourrit certains soupçons.

Petite chronologie.

Le 21 juillet 2017: le monde avant le Galaxy Note 8

En juillet 2017, nous savions au bureau que Samsung était sur le point d’annoncer quelque chose de nouveau. Quoi exactement, nous l’ignorions, car Samsung sait tenir sa langue. Mais comme nous ne sommes pas totalement idiots, nous savions que ce serait probablement le Note 8, puisque le Galaxy S8 n'est arrivé sur le marché qu'il y a quelques semaines. Mais tout ce que nous savions en interne était le nom de code d’un appareil.

Le 21 juillet, je rédige un article sur les rumeurs et les fuites autour du téléphone parce que nous ne sommes pas les seuls à penser qu’il s’agit du Note 8.

<strong>Samsung Galaxy Note 8</strong>: notre marketing est-il mieux informé que les rumeurs?
SmartphoneCritique

Samsung Galaxy Note 8: notre marketing est-il mieux informé que les rumeurs?

D’après ces fuites, tout laisse à penser que le Note 8 intègrera un stylo. Mais le débat porte plutôt sur le double appareil photo. Et pour cause, avant ce modèle, Samsung n'avait jamais proposé de smartphone doté d’un tel dispositif.

31 juillet 2017: la confirmation

Le 31 juillet, nous recevrons des photos de sources officielles dans une chemise ainsi que quelques spécifications techniques décrivant le Note 8 sous toutes ses coutures. Depuis le 31 juillet, je sais que le Note 8 embarque un double appareil photo.

Vue arrière du Galaxy Note 8 de Samsung

Voici l’une des photos que j’ai reçues.

Vue avant du Galaxy Note 8 de Samsung

C'est cette photo-ci qui m’a interpellé. La forme du téléphone n’a rien de nouveau, la photo est belle, certes, mais là non plus, ce n’est pas ça qui me fait tilter. C’est plutôt Evan Blass qui m’étonne sur ce coup.

Voilà ce qu’a twitté Evan Blass sur le Note 8 le 31 juillet

C’est quoi l’embrouille?

Je suppose qu'Evan Blass a reçu les mêmes photos que moi. Mais pourquoi Evan Blass ne tweete-t-il pas les photos de la partie arrière du téléphone? Pourquoi montre-t-il la seule photo qui ne révèle rien sur le téléphone?

La forme du téléphone n'est pas nouvelle, nous l'avions vu pour la première fois quelques mois auparavant avec le S8. Nous ne voyons rien sur la photo de Blass qui soit choquant, excitant ou révélateur. Seul le nom fait à nouveau le tour du monde, car la scène du smartphone n’a d’yeux que pour Blass. Quand il divulgue quelque chose sur un téléphone, on peut être sûr que le monde entier va relayer l’info.

15 août: la preuve tangible

SmartphoneNouveautés & tendances

Samsung Galaxy Note 8: Gross, stark und mit Stift

Le 15 août 2017, je suis à Londres, me retrouve face au Note 8 et teste le double appareil photo pour la première fois.

Evan Blass n'a posté aucune photo du Note 8 depuis le 31 juillet. Trois jours plus tard, il divulgue l’intégralité des spécifications.

Le 23 août: avis mis en ligne

Mon embargo est levé le 23 août 2017. Je peux donc parler du Note 8 autour de moi. Mais il n’y a pas que moi sur le coup, les médias du monde entier en font leurs choux gras. Critiques, infos pratiques et autres contenus débarquent sur la toile.

Les fuites sont superflues.

Mai 2018: ce qui se passe à présent

Leagoo a écrit. Ils veulent voir les photos fuiter. Je n'ai jamais eu de contact avec cette entreprise de toute ma carrière professionnelle; l’e-mail n’est pas adressé à l’entreprise@digitec.ch, mais à moi personnellement. En d'autres termes, Leagoo a réfléchi à la personne à qui transmettre les photos.

Apparemment, ils souhaitent utiliser mon travail et celui de toute l'équipe éditoriale de digitec pour créer du buzz autour de leur téléphone. Je suis également sûr que Leagoo n'est pas le seul à avoir découvert les fuites, ces dernières ne pouvant pas être l’œuvre d'un collaborateur qui aurait transmis des informations à son pote. Les fuites peuvent tout à fait s’inscrire dans une stratégie marketing au même titre qu'une affiche ou une publicité sur YouTube.

Une seule personne pourrait bel et bien me renseigner sur le recours à la technique de la fuite à des fins marketing: il s’agit d’Evan Blass. Il répond à ma question ainsi.

Sorry, I prefer to avoid questions on this topic. Thanks for thinking of me, though.
Evan Blass, @evleaks

«Désolé, mais je préfère rester muet sur cette question. Mais merci quand même d’avoir pensé à moi.»

User
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Commentaires 3

3000 / 3000 caractères

User Nerothank

Kleiner Hinweis: bei der "Zensur" der IP im Screenshot des Trackers wurde bei Reverse-DNS das falsche Byte erwischt. Da die IP dort rückwärts aufgeführt ist, hätte das erste Byte "zensiert" werden müssen. Aktuell kann man sich die vollständige IP wieder zusammensetzen... ;)

30.05.2018
User mouttala

Nice, sehr cool!

30.05.2018
User phaupt

wow, das ist wirklich etwas traurig, wenn eine Firma so offensichtlich versucht "Leaks" zu verbreiten...

30.05.2018