Huawei P40 Pro: comment installer les services Google
Savoir-faireMobile

Huawei P40 Pro: comment installer les services Google

Dominik Bärlocher
Zurich, le 31.03.2020
Responsabilité de traduction: Jean-François Arnaud
Lorsque vous sortez le Huawei P40 Pro de son emballage, aucun service Google n’est installé. Il existe une solution. Suivez ces 10 étapes et vous retrouverez le Play Store et YouTube sur votre téléphone.

Oui, il est possible d’installer les Google Mobile Services (GMS) sur le Huawei P40 Pro. Ce n’est plus aussi facile qu’avant, mais la méthode reste plus ou moins la même. Dans le guide suivant, nous allons:

  • restaurer une sauvegarde
  • nous octroyer les droits d’administrateur
  • installer les applis et services
  • mettre les applis en état pseudo-stable
  • supprimer un avertissement

Je vous recommande fortement de passer à l’anglais sur le téléphone, au moins pour faire ces manipulations. Cela n’a pas d’influence sur le fonctionnement de ce tutoriel, mais certaines options s’appellent différemment et je travaille en anglais.

Quelques précisions encore concernant ce bidouillage:

Attention: modifications drastiques

Avec ce bidouillage, nous procédons à des modifications drastiques du système d’exploitation. Nous soumettons aussi le système à quelque chose qui n’est pas prévu sous cette forme. Cela représente donc en théorie un risque pour votre sécurité. Néanmoins, comme la méthode est la même que celle utilisée auparavant sur le Mate 30 Pro – avec quelques astuces supplémentaires – je peux dire qu’il est fort probable que rien de grave ne se produise.

Nous donnons à nos Huawei P40 Pro des droits d’administrateur. L’objectif de cette opération est de nous permettre d’agir à un niveau qui nous est habituellement interdit. Le problème se situe en effet en dessous de la couche d’application. Vous trouverez une explication détaillée du problème dans un article séparé. Je vous livre ici la version courte.

*Huawei ohne Google Services:** Ein Blick auf das Mate 30 und die Zukunft Androidsvidéo
placeholder

placeholder

Une distribution Android avec les services Google, autrement dit bien plus que Play Store et Google Maps, ressemble à ça:

Les services mobiles sont fournis par Google
Les services mobiles sont fournis par Google

La couche intermédiaire est là où sont situés les services. Il s’agit d’une série d’interfaces de programmes qui vous permettent d’interagir avec les applis Google. Les services sont fournis par Google et peuvent être utilisés par les développeurs d’applis pour qu’ils n’aient pas à programmer à chaque fois chaque intégration dans leurs applis. Il leur suffit de dire à l’appli d’utiliser tel ou tel service et l’affaire est réglée. En l’absence du service, l’appli affiche une erreur ou se ferme. C’est le problème de Huawei.

Les Google Mobile Services ne peuvent pas être utilisés
Les Google Mobile Services ne peuvent pas être utilisés

Huawei résout le problème à long terme avec l’intégration des Huawei Mobile Services (HMS). Ils fonctionnent de la même manière que les GMS. Les applis ne sont toutefois pas encore compatibles, car elles nécessitent explicitement les GMS.

Les Huawei Mobile Services remplacent les Google Mobile Services
Les Huawei Mobile Services remplacent les Google Mobile Services

Comme les HMS ne sont pas encore d’usage courant et que l’offre d’applis dans l’App Gallery – ou «App Gary» dans la bouche de Richard Yu, le PDG de Huawei –, est encore très modeste, les utilisateurs ont envie d’ajouter les GMS. Au final, les GMS et HMS fonctionnent en parallèle.

Les Huawei Mobile Services et les Google Mobile Services fonctionnent en parallèle
Les Huawei Mobile Services et les Google Mobile Services fonctionnent en parallèle

Normalement, vous ne pouvez pas accéder aux services, car vous n’avez pas de raison de le faire. L’interaction avec la couche supérieure des applis suffit. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Aujourd’hui, nous allons dire à un système protégé que nous voulons accéder plus profondément au fonctionnement interne et bricoler dedans.

L’installation

Pour ce bidouillage, vous allez avoir besoin de plus de matériel que pour l’ancienne version, à savoir un ordinateur Windows. Je suis sûr que ça doit aussi marcher sur Mac, mais pour l’instant, je ne peux confirmer l’opération que sur Windows.

  • Un ordinateur Windows
  • Un câble USB avec lequel raccorder le P40 Pro à l’ordinateur
  • Une clé USB à brancher sur le P40 Pro
  • Un Huawei P40 Pro

N’importe quelle machine Windows fera l’affaire, mais pour le plaisir, je vous mets en lien un ordinateur portable Huawei. Si vous êtes équipé d’un Dell ou d’un système assemblé par vos soins, c’est bon aussi. Pareil pour la clé USB. J’ai utilisé la Sandisk Extreme, dont je me sers habituellement pour le transfert de fichiers vidéo, mais n’importe quelle clé USB pouvant se brancher sur le téléphone conviendra.

P40 Pro (5G) + MediaPad M5 Lite (256Go, Argent dépoli, 6.58", Double SIM hybride, 50Mpx, 5G)
1067.–sans services Google Mobile
Huawei P40 Pro (5G) + MediaPad M5 Lite (256Go, Argent dépoli, 6.58", Double SIM hybride, 50Mpx, 5G)
P40 Pro (5G) (256Go, Silver Frost, 6.58", Double SIM hybride + eSIM, 50Mpx, 5G)
–10%
Showroom
899.–sans services Google Mobile
Huawei P40 Pro (5G) (256Go, Silver Frost, 6.58", Double SIM hybride + eSIM, 50Mpx, 5G)
C-turn (128Go, USB 3.0, USB 3.0 Type C)
Remise quantitative
38.90
Hama C-turn (128Go, USB 3.0, USB 3.0 Type C)
Ultra Dual Drive (128Go, USB 3.1, USB Type-C)
Remise quantitative
29.–
Sandisk Ultra Dual Drive (128Go, USB 3.1, USB Type-C)
*Sandisk Extreme Portable**: Unser liebster Freund auf Reisen
placeholder

placeholder

Et maintenant, au travail!

1. Préparez votre téléphone

Afin d’avoir accès à votre téléphone depuis l’ordinateur pour la suite des opérations, vous devez activer le débogage USB. Pour ce faire, nous activons les options développeur.

  1. Allez dans les paramètres de votre P40 Pro.
  2. Faites défiler jusqu’à «About Phone».
  3. Tapez rapidement sept fois sur «Build Number».
  4. Saisissez votre PIN si vous en avez déjà choisi un.

Vous devenez ainsi le développeur de votre téléphone. Activons l’option développeur, dont nous avons besoin.

  1. Allez dans les paramètres de votre P40 Pro.
  2. Faites défiler jusqu’à «System and Updates»
  3. Appuyez sur «Developer Options»
  4. Activez «USB Debugging»

2. Préparez la clé USB

Pour pouvoir installer des éléments, nous devons travailler avec un dispositif de stockage externe. En effet, nous devons créer une sauvegarde et dans le cas présent, ce n’est possible que par le biais d’une clé USB.

  1. Téléchargez le fichier zip suivant sur votre ordinateur Windows: HuaweiP40ProGMSdjb.zip
  2. Décompressez le zip dans un dossier dédié
  3. Copiez le dossier Huawei sur votre clé USB
  4. Copiez le dossier apk sur votre clé USB

Connectez la clé USB sur le Huawei P40 Pro

3. Restaurez la sauvegarde

Maintenant, nous allons restaurer une sauvegarde. Il s’agit uniquement de restaurer une version de l’application LZPLay avec quelques réglages et d’ajouter une appli qui s’appelle Icebox. C’est très simple, mais nous sommes à un point où nous octroyons beaucoup de droits à une appli d’origine inconnue. Il faut procéder ainsi, car c’est précisément ce que les droits d’administrateur font. Nous nous donnons à nous-mêmes tous les droits sur le téléphone par le biais d’un logiciel. C’est inhabituel et risqué, mais l’expérience avec le Mate 30 Pro montre que LZPlay ne présente pas de risque important. En effet, au bout de presque six mois, le Mate 30 Pro n’a pas présenté de fonctionnement douteux ni généré de trafic suspect.

Si vous avez des doutes ou des remarques du genre «ça va pas la tête?», vous avez tout le loisir de vous exprimer dans les commentaires. Et vous aurez raison! Ce type d’opération ne doit pas se faire à la légère. Ce n’est pas parce que moi et le reste de la communauté des hackers disons que quelque chose est sans risque «autant que nous puissions en juger» que c’est forcément sans danger. Cela signifie seulement que nous les hackers, nous sommes assez certains que vous ne causerez pas de dégât irréversible.

  1. Allez dans les paramètres
  2. Faites défiler jusqu’à «System and Updates»
  3. «Backup and Restore»
  4. «Data Backup»
  5. Mémoire externe
  6. Sélectionnez la clé USB

Le système affiche une sauvegarde avec la date du 31 mars 2020 à 06h35. Le mot de passe est:

djb!digitec2501

Voilà, la partie complexe de la manœuvre est derrière nous... ou presque.

4. Le retour du G violet

Si vous avez bien suivi toutes les étapes jusque-là, vous avez deux applis sur votre écran d’accueil: une qui s’appelle Icebox et une avec un nom chinois généralement appelée LZPlay.

L’appli chinoise au G violet
L’appli chinoise au G violet
  1. Ouvrez LZPlay
  2. Appuyez sur «Activate»
  3. Ignorez le deuxième écran et fermez l’appli

C’est le moment où les lecteurs soucieux des enjeux de sécurité vont réagir comme ça:

aucune information disponible sur cette image

C’est une réaction compréhensible. Dans la situation politico-économique actuelle, il est impossible de trouver un moyen 100% sûr d’obtenir Google sur votre appareil Huawei. Il n’existe pas de sécurité absolue que vous puissiez suivre ce guide les yeux fermés. Ce n’est pas à moi de vous dire de le faire ou pas. La décision vous appartient. Je vous montre comment procéder, mais vous devez décider vous-même de ce que vous souhaitez faire avec votre smartphone. Dans le contexte de ce guide, je peux dire que l’appli LZPlay fait exactement ce qu’elle promet de faire et rien d’autre. Il subsiste toutefois un risque résiduel pour toutes sortes de choses, pas seulement LZPlay, lorsque vous allez fouiller aussi profondément dans le système de votre téléphone.

Si cela vous intéresse, lisez la capture d’écran. C’est exactement ce qu’avoir des droits d’administrateur signifie. Sachez que la plupart des utilisateurs qui expriment des doutes sur la sécurité avancent un argument légitime, mais qu’ils n’ont parfois aucune expérience. Les expériences avec LZPlay sont unanimes jusqu’à présent: l’appli «est propre autant qu’on puisse en juger».

5. Installez les applis

Sur la clé USB, vous avez un dossier appelé apk. Les quatre applis sont dedans. Installez-les dans l’ordre des noms de fichier. D’abord (1) puis (2) et ainsi de suite.

aucune information disponible sur cette image
  1. Ouvrez l’appli «Files»
  2. Appuyez sur «Categories»
  3. Sélectionnez votre clé USB
  4. Allez dans le dossier «apk»
  5. Cliquez sur les applis et installez-les
  6. Ne les ouvrez pas, cliquez toujours sur «Done»
aucune information disponible sur cette image

Un avertissement apparaît. Il dit que votre appareil n’est pas Play Protect Certified et qu’il faut y remédier. Certes, mais si vous avez choisi ce bidouillage, c’est que ça ne vous pose pas de problème. Vous devrez ignorer cet avertissement pendant tout le reste du tutoriel. Nous nous en occuperons à la dernière étape. D’ici là, vous devrez prendre votre mal en patience.

6. Icebox et USB

Vous n’avez maintenant plus besoin de la clé USB. Ouvrez l’appli Icebox sur le téléphone. Un tutoriel vous est proposé. Vous pouvez vous en passer en appuyant sur «Cancel» à moins que le sujet vous passionne.

Nous allons maintenant placer les services Google en état dit pseudo-stable pendant un moment. Cela signifie que nous gelons l’appli pour qu’elle reste dans un certain état pendant que nous travaillons autour. Toute l’idée repose sur le principe que le système et l’appli ne perçoivent aucune anomalie alors que ce n’est pas tout à fait vrai.

  1. Branchez le téléphone sur l’ordinateur.
  2. Sur le téléphone, sélectionnez «Transfer Files» comme mode de connexion
  3. Un avertissement concernant l’autorisation du débogage USB devrait s’afficher.
  4. Cochez «always allow» puis cliquez sur «OK».
  5. Si l’avertissement ne s’affiche pas, activez à nouveau le débogage USB, exactement comme indiqué plus haut.

Sur le PC, suivez maintenant les étapes suivantes:

  1. Dans le dossier dans lequel vous avez décompressé les données au début, allez dans le dossier «ADB»
  2. Double-cliquez sur Adb 1.4.3.exe
  3. Installez le programme. L’Android Developer Bridge (adb) vous permet de communiquer avec le téléphone par le biais d’un terminal.
  4. Exécutez l’adb lorsque vous y êtes invité à la fin de la procédure d’installation.

Une console noire s’affiche.

aucune information disponible sur cette image

Vérifions rapidement que l’appareil est bien reconnu. Saisissez la ligne de commande suivante.

adb devices

Si cela fonctionne, le texte suivant s’affiche dans la fenêtre:

C:\Program Files (x86)\Minimal ADB and Fastboot>adb devices
List of devices attached
K5J0225308800836        device

Nous pouvons continuer. Saisissez la ligne suivante:

adb shell sh /sdcard/Android/data/com.catchingnow.icebox/files/start.sh

Nous lançons ainsi Icebox en tant que développeur. C’est nécessaire, car nous ne pouvons pas forcer l’état pseudo-stable simplement au niveau de l’application. Le script start.sh doit être lancé à un autre niveau.

Si cela marche, le terminal se contente d’afficher le mot «success».

Sans débrancher le téléphone, allez dans l’appli Icebox sur le P40 Pro.

  1. Allez dans l’onglet «System»
  2. Cherchez «Google Services Framework». Attention: le nom varie en fonction de la langue choisie. C’est pourquoi je vous ai conseillé plus haut de basculer le téléphone en anglais.
  3. Appuyez une fois sur «Google Services Framework»
  4. Une fenêtre en incrustation s’affiche dessous
  5. Appuyez sur «Freeze»

L’application est maintenant gelée.

7. Téléphone, oublie Google

Maintenant, nous allons faire oublier au P40 Pro qu’il a eu un jour affaire à Google ou quelque chose du genre. L’une des quatre applis installées semble vraiment basique et s’appelle «Google Account Manager». C’est celle dont nous avons besoin.

  1. Ouvrez «Google Account Manager»
  2. Ignorez l’avertissement concernant la version plus ancienne et appuyez simplement sur «OK»
  3. Effacez le cache
  4. Effacez les données

8. Google, here we come

C’est bientôt fini.

  1. Ouvrez le Play Store sur le téléphone
  2. Connectez-vous

Concluons maintenant proprement cette opération de bidouillage.

  1. Ouvrez à nouveau Icebox
  2. Dégelez les Google Framework Services
  3. Désinstallez les applis inutiles si vous le souhaitez. Comme nous avons installé les applis par sideloading, elles ne se mettent pas à jour en arrière-plan. Cela signifie que les applis ne changeront jamais leur fonctionnement et qu’elles resteront telles qu’elles sont aujourd’hui.

9. Adieu Play Protect

Pour finir, occupons-nous de l’avertissement qui nous casse les pieds depuis quelques minutes. Il est simple de s’en débarrasser, mais cela demande de l’application. Toutes les applis qui fonctionnent avec Play Protect Certification, autrement dit toutes les applis Google, fonctionnent parfaitement, mais la certification échoue. Et bien sûr, le téléphone se doit de vous en informer à chaque fois, pour chaque appli. C’est pour cela que nous devons désactiver l’avertissement pour chacune des applications.

Quand il s’affiche:

aucune information disponible sur cette image
  1. Étirez votre barre de notification vers le bas
  2. Faites glisser lentement et prudemment l’avertissement sur un côté jusqu’à ce que la roue dentée apparaisse.
  3. Appuyez sur «More Settings»
  4. Allez dans «Google Play Services Availability»
  5. Désactivez l’option

10. Enregistrez votre téléphone comme exception

Dans l’espoir que Google se montre à nouveau plus clément et stoppe les avertissements Play Protect, nous pouvons enregistrer notre appareil comme exception. Cela fonctionne plus ou moins bien selon les modèles, mais en tous les cas, ça ne peut pas faire de mal.

  1. Sur votre téléphone, installez l’appli Device ID
  2. Exécutez-la
  3. Sur votre ordinateur, allez sur https://google.com/android/uncertified
  4. Saisissez la valeur sous «Google Service Framework» dans un champ sur le site Internet

La procédure est à présent terminée. Est-ce que toutes les applis fonctionnent? Oui, non, peut-être. Comme nous l’avons dit, il n’est pas prévu que les services Google soient disponibles sur un téléphone Huawei.

Bon, j’ai fini. Vous pouvez remettre votre téléphone en allemand, en français en italien ou en indonésien et l’utiliser comme vous le souhaitez. Amusez-vous bien!

Cet article plaît à 76 personne(s)


Dominik Bärlocher
Dominik Bärlocher
Senior Editor, Zurich
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser