HiSilicon Kirin Tianguang 800 : Huawei crie à l’infox
En coulisseSmartphone

HiSilicon Kirin Tianguang 800 : Huawei crie à l’infox

Dominik Bärlocher
Zurich, le 12.01.2022
Traduction: David Berthold

Une nouvelle puce Huawei a fuité. Jusque là, rien de surprenant. La réaction du fabricant est, par contre, étonnante : en seulement trois caractères, il vient de réussir un grand coup.

Il est très rare qu’un fabricant réagisse à une fuite. C’est néanmoins le cas de Huawei, qui a répondu à la déclaration d’un lanceur d’alerte prétendant connaître les détails du nouveau système sur une puce Kirin. La réponse, succincte, apparait dans un commentaire du poste : « 假消息 ». Traduction : « infox ».

Il est délicat pour un fabricant de se prononcer officiellement sur une fuite : le danger de trop en dire ou de confirmer un produit pas encore prêt s'avère trop grand.

Un ping-pong social

Tout a commencé par une bande-annonce officielle postée par la filiale de Huawei, HiSilicon.

Les vœux du Nouvel An de Huawei ont mis le mécanisme en branle.
Les vœux du Nouvel An de Huawei ont mis le mécanisme en branle.
Huawei

Sur l’image rouge, HiSilicon, fabricant du système sur une puce Kirin, exprime ses vœux de bonne année. Sous le chiffre 2022, on peut lire en chinois « 向「芯丨而行 ». En français, ça signifie « En route vers le noyau ».

Il n’a fallu que quelques heures avant que l’image n’apparaisse sur les réseaux sociaux chinois.

Le supposé Tianguang 800
Le supposé Tianguang 800
狐宫牧铃

L’image a été publiée par le lanceur d’alerte 狐宫牧铃, nom que l’on pourrait traduire par « Palais du renard, cloche du berger », ce qui n’est guère correct, sur la plateforme de médias sociaux chinoise Sina Weibo.

L’image a aussi fait connaître ce nom :  Tianguang 800 ou 天光 800. La crédibilité du nom est élevée, car Huawei fait volontiers référence à des termes issus de la mythologie chinoise. Le plus connu d’entre eux est le système sur une puce lui-même : Kirin.

Néanmoins, Huawei a mis fin à la rumeur sur le Tianguang 800 peu de temps après avec trois 汉字, c’est-à-dire des sinogrammes, mais pas de manière claire.

Qu’est-ce qui est faux ?

Quand un fabricant réagit, il donne des informations. Les fuites leur sont naturellement défavorables : après tout, le fabricant ne souhaite pas que les données arrivent en fanfares et dans les médias. Quand une entreprise répond à une fuite, elle alimente les médias, comme dans ce cas avec Huawei. Plus la réponse est détaillée et plus le danger de donner trop d’informations est grand : si Huawei avait répondu « Oui, c’est juste, le Tianguang arrive », il n’y aurait pas eu d’événement médiatique majeur ; si Huawei avait répondu plus qu’« infox », nous aurions compris quelque chose comme « Huawei ne travaille pas à une nouvelle puce ».

Huawei a commenté
Huawei a commenté
Sina Weibo

Le « 假消息 » de Huawei ne ferme aucune porte, tout reste possible. Néanmoins, nous ne savons pas précisément ce qui est faux :

  • le nom天光800 ?
  • L’arrivée d’une puce ?
  • L’image ?

Huawei a gagné grâce à un coup de maître intelligent : les médias parlent d’une réaction et enchaînent dans le même temps les spéculations sur une nouvelle puce. Si l’entreprise avait essayé de faire un meilleur coup marketing, elle n’aurait pas réussi.

Cet article plaît à 12 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.


Smartphone
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader