«Uncharted: The Lost Legacy»: un véritable «Uncharted», même sans Nathan Drake
CritiqueGaming

«Uncharted: The Lost Legacy»: un véritable «Uncharted», même sans Nathan Drake

Philipp Rüegg
Zurich, le 17.08.2017
Responsabilité de traduction: Stéphanie König
Étant donné que Nathan Drake a renoncé aux chasses au trésor jusqu'à nouvel ordre, deux anciennes connaissances camperont le premier rôle dans «The Lost Legacy». Le nouveau duo sait très bien donner et encaisser des coups comme l'ancien personnage principal. Un seul point est à déplorer.

Les temples engloutis, les trésors tombés aux oubliettes et un duo bavard. La trame de base de «Uncharted: The Lost Legacy» demeure fidèle à la série. L'extension «Uncharted 4» fonctionne sans le jeu principal et son action se situe après les événements de «A Thiefs End». Dans cette aventure, l'ancien personnage principal Nathan Drake passe cependant son tour. À sa place, vous piloterez une autre ancienne connaissance: Chloé Frazer. L'aventurière passionnée a fait sa première apparition dans «Uncharted 2» où elle n'a laissé aucun répit à Nathan.

Le duo dynamique

Comme Nathan, Chloé part rarement seule à l'aventure. Nadine Ross se tient à ses côtés. Elle non plus n'est pas une inconnue. Elle jouait le rôle de l'adversaire dans la dernière aventure de Nathan. Elle n'était certes pas la plus méchante, mais a cependant rudement compliqué la vie du charmant chasseur de trésors dans son rôle de mercenaire à gage. Dans «The Lost Legacy», elle forme un duo inattendu et très prometteur avec Chloé.

aucune information disponible sur cette image
Nadine et Chloé sont les stars dans cette aventure.

Chloé est celle qui fait le plus preuve d'humour des deux, elle aime improviser et est un peu plus détendue. Nadine par contre est plus directe aussi bien verbalement qu'avec son crochet du droit. Les interactions entre elles paraissent authentiques et j'ai aimé écouter leurs conversations. Elles ne dégagent cependant pas autant de charme et d’humour que Nathan et son acolyte. Du coup, l'attachement émotionnel n'est pas le même non plus. Cela est certainement aussi lié à la durée de jeu plus courte.

Un résultat brillant

Comme d'habitude dans la série «Uncharted», vous vous lancez dans un voyage épique à la recherche d'un trésor disparu. Naturellement, vous n'y allez pas seul. Un chef de guerre nommé Asav a la même idée. Il vous envoie également ses sbires que vous décimez par douzaines. Cette fois-ci, vous allez voyager un peu moins à travers le monde qu'auparavant. Vous allez principalement parcourir les montagnes indiennes pendant qu'une guerre civile sévit dans le pays.

aucune information disponible sur cette image
On ne grimpe plus uniquement en haut d'anciens temples et ruines.

Le décor est magnifiquement introduit et le graphique se montre dès la première minute sous son meilleur jour. En particulier, si vous activez le mode HDR, vous pourrez vous attendre à des effets de lumière époustouflants. Visuellement, «Uncharted» a toujours été un véritable régal pour les yeux. Au milieu du jeu, lorsque vous roulez en jeep, vous avez l’impression d’avoir déjà vécu ces aventures dans un épisode précédent. La configuration de la jungle marécageuse m'a vite ennuyée. Heureusement, plus tard le décor est un peu plus varié. Globalement, l'univers de «The Lost Legacy» impressionne par des animations de caractères fluides et des environnements aux détails saisissants. Des singes s’amusent sur votre voiture lorsque vous vous en éloigner brièvement, des vases roulent par terre et se brisent, si vous les renversez par mégarde et avec la chaleur et l'humidité, les cheveux collent au visage de manière réaliste.

aucune information disponible sur cette image
En mode HDR, le jeu est encore bien plus croustillant.

Gameplay habituel

Le gameplay n'a pas beaucoup changé, si ce n'est que vous pouvez de temps en temps crocheter des verrous. Chloé et Nadine préfèrent un peu plus se faufiler discrètement que Nathan, mais elles sont elles aussi régulièrement impliquées dans des fusillades. Les adversaires ne sont certes pas aussi nombreux que d'habitude. Toutefois, j’ai opté pour la première fois pour le ciblage automatique pour en venir à bout plus rapidement. Avec celui-ci, les scènes de fusillades sont même plutôt amusantes. Les grappins, les treuils, etc. sont également réutilisés. Le jeu regorge également (d'une poignée) d'énigmes conçues de manière ingénieuse.

aucune information disponible sur cette image
Les personnages sont trop discrets.

Dans son ensemble, le jeu est linéaire. Sauf en milieu de partie. Là, vous circulerez en jeep sur un terrain relativement bien praticable. Cependant, celui-ci a une apparence artificielle et la recherche du chemin peut être en partie énervante. J'étais soulagé lorsque je suis venu à bout de cette étape. Pourtant, foncer à tort et à travers avec la jeep maniable par monts et vaux met plutôt vraiment de bonne humeur.

Conclusion

aucune information disponible sur cette image

«The Lost Legacy» est un «Uncharted» à part entière. Avec des endroits fantastiques à découvrir, des énigmes intéressantes à élucider et une quantité d'actions effrénées à expérimenter. Même si je n'ai pas ressenti la même empathie envers Chloé et Nadine qu’envers Nathan Drake, je les ai accompagnées avec plaisir dans leur aventure. Et même si, pour la cinquième fois, il s'agit en principe encore de la même chose, vous ne vous ennuierez pas un instant pendant les 5 à 8 heures de jeu.

Le jeu a été testé sur une PS4 Pro avec un téléviseur HDR et paraîtra le 23 août en exclusivité pour la PS4.

Jeux vidéo (box)
Uncharted: The Lost Legacy (PS4, DE, FR, IT, FR)
29.90
Naughty Dog Uncharted: The Lost Legacy (PS4, DE, FR, IT, FR)

Chloe Frazer est de retour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

*Gamescom 2017**: 5 conseils pour une visite parfaite
placeholder

placeholder

*Réalité virtuelle et simulateur de vol**: combinaison parfaite ou nausées garanties?vidéo
placeholder

placeholder

Après la 3D, place à la 2D: la console *New 2DS XL à l’essai**
placeholder

placeholder

Cet article plaît à 14 personne(s)


Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Senior Editor, Zurich
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser