Surface Book 2 à l’essai: un prix vertigineux pour un appareil génial

Philipp Rüegg
Zurich, le 15.12.2017
Vidéo: Manuel Wenk
Traduction: Anne Chapuis
L’ordinateur portable multifonctions Microsoft est de retour. Au niveau optique, le Surface Book 2 reste presque le même, mais sous le capot c’est une autre histoire. Nous avons regardé la version 13” à la loupe et jeté un coup d’œil à son grand frère, que nous avons actuellement seulement en version US.

Le premier Surface Book est apparu il y a deux ans et ressemblait encore un peu à un produit de concept – même s’il était très impressionnant. En apparence, le successeur est presque identique. Mais, même si on ne le reconnaît pas au premier coup d’œil, Microsoft a entrepris de nombreuses améliorations – malheureusement pas là où j’aurais bien aimé.

Design/finitions/clavier

Le châssis magnésium sobre et élégant a été, tout comme la charnière iconique, conservé. Cette dernière ne permet donc toujours pas au Surface Book 2 de se plier entièrement. L’appareil est mieux équilibré que la version 2015 et ne bascule plus aussi facilement à l’arrière. Cependant, le Surface Book 2 reste encore un peu lourd à l’avant. Dans l’écran se cache un PC complet avec, au choix, un processeur i5 ou i7 avec jusqu’à 16Go de RAM et un SSD de 1To et ce sans ventilateur – du moins pour la version 13 ”. Ici, les ingénieurs Microsoft ont fait du bon travail.

Le Surface Book est aussi disponible en 15 pouces.
Le Surface Book est aussi disponible en 15 pouces.

Maintenant, le Surface Book 2 existe aussi en version 15 pouces. Comme Microsoft ne l’a pas encore officiellement lancé en suisse, nous ne pouvons actuellement que vous proposer la version US avec la disposition des touches américaine. L’écran plus grand de 2 pouces rend l’appareil encore plus encombrant et lourd (1,9kg), mais le travail est bien plus agréable sur ce dernier. L’écran seul est incroyablement léger pour sa taille. En raison de son épaisseur, l’ordinateur portable ne rentre plus que de justesse dans le compartiment de mon sac à dos PeakDesign. Au contraire, le modèle 13 pouces y va comme un gant, mais est trop gros pour le PeakDesign Sling – la besace. Les deux Surface Book 2 n’appartiennent définitivement pas aux appareils les plus fins. Cependant, ils restent élégants malgré leur gros derrière.

Personnellement, je préfère définitivement la petite version. Pour moi, elle aurait même pu être encore un peu plus petite et plus légère. Mais cela arrivera certainement avec la 3e version. Les dimensions et le poids du 13” sont presque identiques avec ceux du prédécesseur. Pour ce point, il ne peut définitivement pas rivaliser avec un ultrabook et les MacBook sont aussi bien plus fins.

Le stylet en option peut être fixé magnétiquement sur le côté gauche.
Le stylet en option peut être fixé magnétiquement sur le côté gauche.

Alors que les écrans des versions 13” sont sans ventilateurs, un ventilateur est toujours présent dans la partie clavier, sauf pour la version i5. Pour la version 15” un ventilateur est présent dans toutes les combinaisons que ce soit dans l’écran ou dans la partie clavier. Cependant, ils ne deviennent pas spécialement bruyants ou spécialement chauds, même quand j’ai testé des jeux.

L’écran arrive à nouveau au format 3:2 avec les résolutions 3000 x 2000 ou 3240 x 2160 pixels. La haute résolution assure une image incroyablement nette et l’écran tactile réagit sans problème.

Le clavier fait partie des meilleurs que j’ai pu essayer sur un ordinateur portable. Il a déjà été prisé sur la version 2015, mais Microsoft ne s’en est pas contenté. Les touches ont une résistance optimale et un chemin de frappe agréable avec 1,55 millimètre. Lors de la frappe, elles font un son agréable. Le pavé tactile n’est pas aussi gros que celui du MacBook Pro, mais offre tout de même beaucoup de place. Il réagit de manière précise et fiable. Pour la version 15 pouces, il y aurait même encore de la place pour un pavé numérique, mais au lieu de ça, il est équipé du même clavier que celui du 13”.

Ce clavier est fantastique.
Ce clavier est fantastique.

Microsoft a aussi amélioré les connexions. Vous profitez de deux ports USB 3.1 format standard, un port USB C, une prise pour casque et un lecteur de carte SD. Cependant Displayport ou Thunderbolt manquent à l’appel. Une caméra de 8 Mpx est intégrée au dos et une de 5 Mpx à l’avant.

Performance et batterie

La partie clavier du Surface Book 2 ne contient pas seulement une batterie supplémentaire, mais aussi la carte graphique Nvidia optionnelle. L’appareil plus petit comporte une GTX 1050 (RAM 2Go) et le plus grand une GTX 1060 (RAM 6 Go). Les deux apportent une grosse dose de puissance par rapport à la carte graphique embarquée. Avec ces GPU vous pouvez jouer à différents jeux en qualité Full HD avec de grands réglages détaillés et une fréquence d’image solide.

Quelques exemples avec les versions Intel i7 8650U:

GTX 1060: * «GTA V», détails élevés, 45fps * «Rise of the Tomb Raider», détails très élevés, 33fps * «Shadow of War» détails ultra, 32fps

GTX 1050: * «Shadow of War», détails Ultra, 11fps * «Overwatch», détails élevés, 80fps sur Epic encore autour de 50fps

Quand l’écran est relié au clavier, les batteries dans les deux appareils se montrent de leur côté le plus durable. Microsoft parle de 17 heures qui vous lisez une vidéo locale. Le plus grand des deux a fait un peu mieux que le petit lors des essais comparatifs dans différents blogs technologiques. Lors de travaux intenses, vous devriez disposer de 6 ou un peu moins de 8 heures.

Un talent multiple – surtout avec stylet

Le stylet n’est malheureusement pas inclus.
Le stylet n’est malheureusement pas inclus.

La grande qualité du Surface Book reste son côté versatile. D’un côté, vous disposez d’un ordinateur portable complet avec un vrai clavier que vous pouvez aussi utiliser sur les genoux ou tenir dans une main. De l’autre côté, vous pouvez détacher l’écran et l’utiliser comme une tablette, sans que ce dernier ne perde de sa fonctionnalité. Windows 10 s’est définitivement amélioré pour ce qui est de l’utilisation au format tablette. Le changement de l’ordinateur à la tablette et vice versa est fluide. Seul pour la version 15”, il m’a fallu régulièrement terminer différentes tâches avant de pouvoir déclipser l’écran avec un clic. Entre autres le programme Windows Store, qui n’était même pas ouvert et qui ne se ferme que via le gestionnaire de tâches. Heureusement, ce problème ne s’est pas présenté pour la version 13 pouces.

Le changement fluide entre les différentes formes d’utilisation est un vrai plaisir. Seul le poids et l’épaisseur ternissent un peu l’impression générale. Si vous souhaitez utiliser le Surface Book 2 en mode tablette, je vous conseille vivement d’acheter le stylet. Ce dernier n’est malheureusement pas inclus dans la livraison et coûte plus de 100 francs supplémentaires. Une fière somme, mais le stylet offre de vrais avantages. Dans Windows 10, Microsoft a implémenté le Pen en profondeur et vous pouvez lancer des applications avec un clic simple ou double, pouvez commenter des impressions d’écran ou saisir du texte manuellement dans certaines applis. Malheureusement, il ne se laisse pas ranger dans l’écran et il ne se fixe magnétiquement que du côté gauche de l’écran.

aucune information disponible sur cette image

La précision du stylet dépend grandement du logiciel. Alors que OneNote de Microsoft est extrêmement précis et fonctionne presque sans temps d’attente, Google Keep rame significativement. L’écriture avec le stylet ici ne paie pas de mine. Dans l’ensemble, l’utilisation du stylet est très intuitive. Marquer des choses et pouvoir à nouveau écrire à la main est un vrai plaisir – même si c’est fatiguant au début, si (comme moi) vous avez perdu l’habitude.

Bilan: maintenant, il ne reste plus qu’au prix et au poids de diminuer

Intégrer un Windows 10 entièrement fonctionnel dans un écran relativement fin n’est certainement pas une tâche facile. Encore plus difficile étant donné l’absence de ventilateur. Les finitions excellentes, le clavier haut de gamme, les grandes performances, la batterie puissance et l’utilisation polyvalente font du Surface Book 2 un matériel incroyable. En combinaison avec le stylet, vous profitez d’un tout-en-un plus complet qu’avec n’importe quel autre ordinateur portable ou tablette. Ma seule critique – qui n’est pas des moindres – concerne le prix élevé, le poids et la taille. Le modèle de 15 pouces n’entre pas en ligne de compte pour moi, mais cela est plutôt une histoire de préférences personnelles. Mais même le 13 pouces appartient encore à la catégorie des ordinateurs portables les plus lourds du marché. Le compromis est inévitable. Quand Microsoft intégrera le prochain Surface Book dans le châssis d’un Surface Laptop, je serais définitivement convaincu.

Voici tout notre assortiment de Surface Books 2

*Microsoft Surface Book 2**: maintenant en stock chez nous!vidéo
placeholder

placeholder

Cet article plaît à 23 personne(s)


Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Senior Editor, Zurich
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser