Superordinateur ARM : la machine de tous les records
Nouveautés & tendancesInformatique

Superordinateur ARM : la machine de tous les records

Martin Jud
Zurich, le 23.06.2020
Pour la toute première fois, un superordinateur basé sur l'architecture ARM caracole en tête du classement des machines les plus rapides du monde. Ce qui est surprenant toutefois, c'est qu'il n'est ni américain ni chinois.

Les Japonais remportent la palme du superordinateur le plus rapide du monde, un record qui, jusqu'à il y a peu, était détenu par le Summit d'IBM. Ce qui est remarquable, c'est que le Fugaku de Fujitsu est le premier supercalculateur du Japon développé à cette fin. Fonctionnant sur des processeurs ARM, il est donc le premier de ce type à se classer en tête du Top Speed Ranking.

Le Fugaku s'est hissé au sommet du top 500 avec un score de 415,5 pétaflops au benchmark High Performance Linpack (HPL). C'est presque trois fois la performance du précédent gagnant de la première place. Comment est-ce possible ? Grâce à un microprocesseur Fujitsu de 48 cœurs basé sur l'architecture ARM, appelé A64FX. 152 064 de ces microprocesseurs fonctionnent dans le Fugaku, qui possède un total de 7 299 072 cœurs et 4 866 048 Go de mémoire. Cela signifie que dans certains scénarios, il est possible d'atteindre jusqu'à 1 exaflop (1000 pétaflops) de puissance.

Le Fugaku est installé au RIKEN Center for Computational Science à Kobe, au Japon. Officiellement, il ne sera pas mis en service avant l'année prochaine. Néanmoins, il a déjà été utilisé ces derniers mois pour soutenir les efforts de lutte contre le coronavirus au Japon.

Cet article plaît à 117 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud
Editor, Zurich
Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser