Stilo ES, une chaise de bureau presque aussi confortable qu'un siège de voiture

Stilo ES, une chaise de bureau presque aussi confortable qu'un siège de voiture

Martin Jungfer
Zurich, le 11.10.2021
Traduction: Sophie Boissonneau

Un dos de plus de 40 ans mérite mieux qu'une chaise provenant d'un magasin de meubles suédois pour le télétravail. Et j'aimerais d'ailleurs pouvoir garder le modèle de test de la chaise Stilo ES de Dauphin.

Je suis chanceux : ma chaise pour télétravailler appartient bien à la catégorie « chaises de bureau ». Mais cela ne veut pas dire que c'est une bonne chaise. En effet, après les nombreux mois de télétravail mon dos commence à se faire douloureux. Je donc à la recherche d'un meilleur modèle.

Si au bureau, mon employeur a pris le soin de choisir la bonne chaise de bureau. Pour le télétravail, il en relève de ma responsabilité. Le choix de la chaise sur laquelle je m'assieds pour écrire ou participer à des appels vidéo est une affaire privée. Je pourrais choisir la facilité et emprunter une chaise de bureau à l'entreprise, mais le modèle ne me plaît pas plus que ça, en tous cas pas au point de le rapporter à la maison. Sans compter le casse-tête du transport de ladite chaise. Ainsi, je me suis mis en quête d'un modèle visuellement et ergonomiquement supérieur.

À l'essai : Stilo ES de Dauphin

En guise d'alternative à ma chaise actuelle d'origine suédoise et premier modèle d'essai, j'ai choisi une chaise de bureau de moyenne gamme : la Stilo ES de Dauphin. J'ai reçu du fabricant un modèle doté d'un dossier rembourré extra haut, d'un soutien lombaire, d'accoudoirs et de plusieurs options de réglage pour un test de huit semaines. La seule chose dont ce modèle était dépourvu était le « repose-tête ergonomique » disponible en option. J'ai en revanche pu choisir la couleur du tissu et ai opté pour une sorte de nuance sable-beige-gris, officiellement appelée Silvertex. Une couleur claire et lumineuse, plus agréable que le noir.

En fin de compte, les coûts supplémentaires des options s'additionnent , de sorte que le fauteuil n'est plus une si bonne affaire, mais reste néanmoins nettement moins cher que la chaise Capisco récemment testée par ma collègue Pia Seidel et honorée d'une déclaration d'amour.

Capisco, une *chaise** pas comme les autresCapisco, une *chaise** pas comme les autres
CritiqueIntérieur

Capisco, une chaise pas comme les autres

Merci de continuer à lire et de ne pas être directement passé à l'article sur la chaise de compétition, soi-disant plus esthétique. Visuellement, la Stilo ES est une chaise de bureau, rien de plus. Évoquer un design particulièrement réussi ne viendrait pas à l'idée d'un rédacteur, à moins d'être particulièrement désespéré. Sa base stable sur roulettes, son siège confortable doté de divers leviers et poignées et son dossier stable n'ont rien d'exceptionnel. Je vous recommande d'opter pour un modèle de couleur claire ou même vive, afin d'atténuer les lourdeurs visuelles de la conception. Le configurateur de Dauphin vous offre par ailleurs un large choix de couleurs, matériaux et motifs pour la Stilo ES. Je suis ravi de ne pas avoir à me résoudre à avoir une chaise de bureau noire, couleur qui semble avoir été élevée au pinacle chez les concepteurs de meubles de bureau. J'écris cet article début octobre, notre assortiment compte à cette date sept modèles préconfigurés.

J'ai testé le modèle reçu à la maison sur mon bureau, non réglable en hauteur, avec un Mac Mini et un écran Dell de 27 pouces. Étant donné que je suis plutôt grand (1,91 mètre), quelques éléments de la chaise Stilo m'ont particulièrement plu lors de ce test.

De nombreux réglages pour les personnes de grande taille

D'une part, il y a le siège, qui mesure environ 50 centimètres de large et presque autant de long avec 47 centimètres. L'assise est dotée d'un bon rembourrage qui reste confortable même après plusieurs heures. La possibilité de régler la profondeur d'assise de mon modèle de test y est certainement pour quelque chose. J'ai un siège coulissant, pour ainsi dire. Si je l'avance au maximum, c'est-à-dire de six centimètres, je dispose aussitôt d'un bien meilleur soutien pour mes cuisses et peux adopter une posture plus détendue. Un peu comme l'assise extensible des sièges de certaines voitures. Si vous êtes plutôt grand, vous connaissez l'importance de ces petits détails. Ce que je trouve particulièrement pratique avec le réglage de la profondeur de l'assise sur la chaise de Dauphin, c'est qu'il me suffit de relâcher la pression sur l'assise, c'est-à-dire soulever brièvement les fesses et d'appuyer sur le bouton sous l'assise pour que l'assise se remette en position normale.

Le siège en position normale...
Le siège en position normale...
... et une fois coulissez vers l'avant. Vous avez immédiatement plus de place et pouvez vous reposer tranquillement sur le dossier.
... et une fois coulissez vers l'avant. Vous avez immédiatement plus de place et pouvez vous reposer tranquillement sur le dossier.

La profondeur de l'assise est la seule chose que je puisse régler. Avec la technologie « Syncro 3D Balance », je peux désenclencher la stabilisation de la chaise, ou en d'autres termes la rendre dynamique. La position assise dynamique est ce que les personnes qui s'intéressent à la santé de notre dos nous recommandent à nous, employés de bureau. Nous ne devrions pas rester dans la même position assise des heures durant, mais changer de posture, activer différents muscles encore et encore. Avec la chaise Stilo ES, Dauphin a résolu ce problème en me permettant de déverrouiller l'ensemble de la partie supérieure de la chaise à l'aide d'un levier. De cette façon, je peux me décaler vers l'avant et m'asseoir uniquement sur le bord avant de l'assise et transférer une partie du poids de mon corps sur mes jambes tendues vers l'avant. Selon le réglage, le dossier oppose une certaine résistance lorsque l'on se pense.

Un rapide coup d'œil sous l'assise montre le nombre de leviers qu'une telle chaise de bureau peut avoir.
Un rapide coup d'œil sous l'assise montre le nombre de leviers qu'une telle chaise de bureau peut avoir.

J'admets qu'un si grand nombre de leviers et boutons de réglage peut paraître écrasant. Et cela prend effectivement un peu de temps de retenir ce que fait et où se trouve chaque levier. Il m'a tout du moins fallu un peu de temps avant de pouvoir me passer complètement du manuel d'utilisation. Mais je ne voudrais pas rater une fonction.

Encore quelques mots sur le dossier. Il ne suffira pas à lui seul à soutenir votre dos. Mais en combinaison avec les nombreux réglages de l'assise, il reste important. Le dossier extra haut de mon modèle d'essai (62 centimètres) est à lui seul une bénédiction. D'autant plus que je peux également régler la hauteur du dossier et le relever jusqu'à 10 centimètres à l'aide d'un des nombreux leviers. Dans la position la plus haute, il arrive juste en dessous de mes épaules, ce que je trouve très confortable. Le dossier est également doté d'un soutien lombaire. La protubérance est destinée à soutenir la colonne vertébrale et à empêcher une posture de dos voûté. Je n'étais pas fan au début, car c'est assez inconfortable. Puis semaine après semaine, tour après tour, j'ai progressé vers une bosse de plus en plus importante. C'est plus sain après tout.

Qualité et finitions

Mon modèle d'essai est arrivé déjà assemblé dans une boîte volumineuse qui passait à peine par la porte d'entrée. Ce n'est peut-être pas la solution idéale d'un point de vue écologique, car elle produit beaucoup de matériaux d'emballage. Mais cela évite d'avoir à monter la chaise soi-même.

Je n'ai pas eu de vis à serrer ou à monter le socle. À peine sortie du carton, la chaise est prête à être utilisée. Les matériaux utilisés m'ont fait une très bonne impression. Le socle, par exemple, est en plastique, si vous n'avez pas opté pour l'option aluminium, et paraît très qualitatif. Les angles affichent des finitions propres. Il en va de même pour les accoudoirs.

Le tissu du dossier et de l'assise a gardé sa couleur du premier jour après huit semaines. Même les jeans sombres ne déteignent pas sur le tissu. Je n'ai pour le moment pas pu constater comment le tissu (numéro 165.031 dans le configurateur) se comporte face à un café renversé. Si cela vous intéresse, dites-le en commentaire et je m'arrangerai pour trouver un moyen de réaliser ce test.

Le fabricant n'est pas basé quelque part en Asie, mais dans le sud de l'Allemagne, plus précisément en Franconie, près de Nuremberg. C'est là-bas que les chaises sont conçues et fabriquées. On y trouve également un grand laboratoire de test qui vérifie la longévité des chaises. Le groupe Dauphin a également adopté un programme global pour l'environnement et la durabilité.

Dans toute sa gloire et sa fonctionnalité : la Dauphin Stilo ES.
Dans toute sa gloire et sa fonctionnalité : la Dauphin Stilo ES.

Bilan : la technologie au service de votre dos

La Stilo ES que j'ai testée est une bénédiction pour mon dos. La mécanique 3D, qui favorise l'assise dynamique, m'a tout particulièrement plu. En outre, les possibilités de réglage sont si nombreuses que j'ai trouvé une position adaptée à chaque situation de bureau. Par exemple, la position avachie confortable avec le dossier très en arrière et le coussin du siège poussé vers l'avant pour les appels vidéo, où je devais principalement écouter. Ou la position assise sur le bord lorsque vous tapez avec concentration.

La qualité des finitions ne laisse aucun doute sur le fait que vous pourrez utiliser cette chaise pendant de nombreuses années. Après avoir retourné le modèle d'essai, je dois revenir à ma chaise suédoise. Qu'en pense mon pauvre dos ?

Aux premières douleurs, je me résoudrai probablement à investir dans une chaise de bureau décente. Elle me coûtera certainement environ deux fois plus cher que le modèle Ikea. Mais la physiothérapie est certainement encore plus chère. Et les prix des modèles Stilo de Dauphin me semblent raisonnables par rapport à ceux d'autres fabricants ou concepteurs. Techniquement, une Stilo entièrement équipée n'offre pas beaucoup moins. Avec la Stilo ES, c'est un peu comme si vous achetiez une voiture. Bien sûr, il existe des modèles plus élégants, luxueux sur quatre roues ou cinq roulettes pour sol dur, mais parfois le bon sens tranche en faveur de la classe moyenne supérieure. Pour moi, la Stilo ES est au monde des chaises de bureau, ce que la VW Passat est au monde des voitures. Elle offre une excellente qualité de construction, mais elle est aussi un peu ennuyeuse. Elle offre toutes les fonctions nécessaires et n'est pas une voiture bon marché, mais on ne paye pas pour le nom ou la marque.

Si vous avez des questions sur la Stilo ES de Dauphin auxquelles cet article n'a pas répondu, n'hésitez pas à commenter. Avez-vous des conseils à donner à la communauté pour choisir la bonne chaise de bureau ? Faites-nous en part en commentaire !

Cet article plaît à 52 personne(s)


Martin Jungfer
Martin Jungfer

Head of Content, Zurich

Je suis journaliste depuis 1997. Stationné en Franconie, au bord du lac de Constance, à Obwald, Nidwald et Zurich. Père de famille depuis 2014. Expert en organisation rédactionnelle et motivation. Les thèmes abordés ? La durabilité, les outils de télétravail, les belles choses pour la maison, les jouets créatifs et les articles de sport.

Bureau

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Intérieur

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser