NAS: la sauvegarde de données dans les foyers modernes
Critique

NAS: la sauvegarde de données dans les foyers modernes

Dominik Bärlocher
Zurich, le 19.07.2017
Responsabilité de traduction: Stéphanie König
Les données sont devenues un élément clef de notre vie très influencée par le monde numérique. Si notre disque dur rend l’âme, il peut emporter avec lui souvenirs de vacances, comptabilité, films et autres fichiers indispensables, ce qui représente une perte inestimable. C’est pourquoi nous avons besoin de nouvelles méthodes de sauvegarde. L’une d’entre elles se nomme «Network Attached Storage», ou NAS.

Les ordinateurs portables ont de petits disques durs, et ceux des ordinateurs de bureau ont une fâcheuse tendance à nous lâcher au bout de quelques années. Dans notre monde actuel, les données numériques sont pourtant d’une extrême importance. Nous avons bien sûr la possibilité de tout sauvegarder dans le cloud et de louer par exemple un ou deux térabytes sur Google Drive ou iCloud.

Pourtant le cloud n’est pas sans mettre en péril la sécurité des données. Celles-ci se retrouvent quelque part dans le monde, réparties dans divers pays et centres de données. Les questions de sphère privée et de sécurité des données sont pourtant essentielles. En effet, vos documents fiscaux côtoient les miens, tout comme les justificatifs de votre caisse maladie. Je n’aime pas trop l’idée qu’en théorie, Google ait la possibilité d’analyser mes documents et mes images.

Mes exigences en matière de données:

  • J’ai la souveraineté de mes données
  • Elles sont stockées en toute sécurité sur mon réseau et disponibles sur tous mes appareils
  • Je ne risque pas de les perdre si mon disque dur me lâche

Je ne demande pas la lune, non?

Je me rends rapidement compte que mon vieil ordinateur rapiécé ne me sera d’aucune aide. La solution la plus évidente me semble être un «Network Attached Storage», communément appelé NAS.

Qu’est-ce qu’un NAS? Et qu’est qu’un RAID?

En gros, un NAS n’est rien d’autre qu’un ensemble de disques durs directement connectés au routeur, et non aux ordinateurs. Il tourne 24 heures sur 24 et met les données à votre disposition.

Sur les conseils de Christian Seeholzer, gestionnaire de projet, je teste le Synology DS1817+ pour la rédaction de cet article.

Cet appareil est doté de huit disques durs qui fonctionnent 24 heures sur 24, ce qui est important, car un NAS n’est généralement jamais éteint.

Disques durs
IronWolf (4To, 3.5")
plus que 153 pièces sur 400
105.–avant 119.–
Seagate IronWolf (4To, 3.5")

Robuste. Prêt. Évolutif.

Le NAS est certes doté d’un ordinateur tout à fait correct, qui gère les disques durs et fonctions mises à disposition, mais il n’est pas conçu pour servir d’ordinateur. Je vous recommande en outre de ne pas connecter directement le NAS au router fourni par votre fournisseur Internet, car ce genre de routeur a rarement la puissance de calcul nécessaire pour exécuter des opérations avancées sur les données. Mon réseau fonctionne sur un Netgear R8000 Nighthawk X6.

Routeurs
R8000 Nighthawk X6
179.–
Netgear R8000 Nighthawk X6

Une connexion Internet universelle

Les disques durs du NAS sont regroupés en un RAID, ou «Redundant Array of Independent Disks», c’est-à-dire un regroupement redondant de disques indépendants. En pratique, cela veut dire que j’obtiens un espace de stockage total d’environ 25 térabytes.

Je vous entends déjà: «Mais vous n’avez pas huit disques de 4 térabytes chacun, ce qui revient à 32 térabytes?» Vous avez raison, mais j’ai opté pour ce qu’on appelle une «One-Disk-Redundancy». Cela signifie qu’un disque dur peut me lâcher, sans qu’aucune donnée ne soit perdue. C’est le principe du RAID. Les données sont sauvegardées de manière décentralisée et préviennent mutuellement leur perte. Mes photos de vacances, mes films et mes autres documents ne disparaîtront plus jamais. Si un disque cesse de fonctionner, il me suffit de le remplacer.

Le logiciel du DS1817+ et la fonctionnalité IronWolf

Le DS1817+ est la version suprême de la série de NAS que Synology a développé pour les particuliers. Il existe de plus petites versions qui fonctionnent avec moins de couches.

Une sélection de *NAS Synology** à prix spéciaux!
placeholder

placeholder

Le système d’exploitation du NAS est très léger et ressemble fortement à une distribution Linux. Vous y accédez par un navigateur en indiquant l’adresse IP du NAS dans le port 5000. L’adresse ressemble à ça:

http://192.168.1.XXX:5000/

Les X correspondent généralement à un nombre d’un à trois chiffres que le router attribue au NAS. Comme le NAS est intégré immédiatement au réseau domestique, il apparaît sous Windows et peut être utilisé comme un dossier normal après une première connexion.

aucune information disponible sur cette image
Le bureau du système d’exploitation du NAS

Jusqu’à un certain point, le NAS se configure lui-même, ce qui est bien pratique. Synology a développé un assistant pour tous types de procédés et la base de connaissances en ligne vous aidera au besoin.

J’ai été surpris lorsque Christian Seeholzer a posé des disques IronWolf sur la table, en m’invitant à les utiliser, alors que j’aurais, par habitude, acheté ceux d’un autre fabricant. Seagate, fabricant de disques durs, collabore avec Synology (en anglais) et propose l’«IronWolf Health Management» (en anglais).

aucune information disponible sur cette image
L’IronWolf Health Management

Ce logiciel a non seulement un nom très cool, mais il offre une couche de sécurité supplémentaire en cas de panne de disque dur. Vous le trouverez sous Storage Manager → HDD/SSD, puis en cliquant sur l’un des disques. Vérifiez vos disques régulièrement, manuellement ou automatiquement. Les miens fonctionnent tous normalement, ce qui n’est pas surprenant.

Le Health Management ne fait toutefois pas que sauver les données dans le pire des cas, il tente également de prévenir ce genre de situations. Il vérifie plusieurs facteurs tels que l’humidité de l’air, la température et d’autres éléments et attire votre attention sur les problèmes éventuels avant la catastrophe. Pendant mon test, je n’ai heureusement reçu aucune alerte. Je ne peux donc pas vous dire à quel point cela fonctionne bien.

L’IronWolf Health Management n’est pas le seul outil de prévention des pannes disponible. Synology équipe également ses appareils de l’outil S.M.A.R.T., qui a une fonction similaire. Mais étant donné que S.M.A.R.T est destiné aux disques durs de tous les fabricants, ses vérifications sont beaucoup plus générales. L’IronWolf Health Management connaît les disques durs de Seagate par cœur et peut effectuer plus de 200 analyses de données au lieu des 20 vérifications du S.M.A.R.T.

Avez-vous déjà utilisé l’outil IronWolf Health Management? Qu’en pensez-vous? Je sais qu’il n’est disponible que depuis quelques mois, mais il en vaut sans doute la peine. Rédigez un commentaire si vous avez un avis à partager.

Plus qu’un système de stockage de données

Si, au tournant du millénaire, les NAS n’étaient que des disques durs mis en réseau, les entreprises telles que Synology ont fait d’énormes avancées en la matière. Le DS1817+, qui tourne avec le logiciel DSM 6.1.2-15132 Mise à jour 1 alors que je termine mon article, est doté de nombreuses applications qui en font un bon système de serveur.

aucune information disponible sur cette image
Le Package Center de DSM

Vous trouverez une multitude d’applications dans le Package Center, l’App Store de DSM, qui peuvent être démarrées directement depuis le NAS. Votre NAS peut faire entre autres office de:

  • Serveur de diffusion de vidéos en continu
  • Serveur de chat
  • Serveur de messagerie
  • Serveur VPN
  • Serveur de téléchargement
  • Serveur de base de données

En outre, il peut constituer une sorte d’environnement Office collectif. Ceux qui ont déjà travaillé dans Word, Excel ou ses équivalents Google connaissent l’interface. La seule différence marquante est que les données de l’environnement Office peuvent être libellées afin de les faire ressortir, et filtrées en conséquence.

aucune information disponible sur cette image
Office sur le DS1817+
aucune information disponible sur cette image
Les documents peuvent être filtrés par catégorie. Cool.

On reproche souvent aux NAS d’être bruyants et de devenir vraiment chauds, mais je ne constate aucun des deux phénomènes sur le DS1817+ pour le moment. J’entends les disques IronWolved tourner lorsque le système repart après s’être mis en veille, mais ils redeviennent silencieux dès qu’ils atteignent leur vitesse de rotation normale. En été, en Suisse, ils atteignent entre 31 et 33 degrés, ce qui est plutôt bien.

Je pense que je pourrais approfondir mes connaissances en la matière à l’avenir. Pour moi, il s’agissait d’une introduction sur le sujet. J’ai encore plein de choses à découvrir sur mon DS1817+. Un NAS fait partie d’un foyer moderne gourmand en données. Il minimise le risque de perdre des données, permet d’avoir la souveraineté de ses données et offre un accès depuis tous les ordinateurs du ménage.

Cet article pourrait aussi vous intéresser

*Valerian and the City of a Thousand Planets**: Wie viele Daten produziert die Menschheit?
placeholder

placeholder

Cet article plaît à 26 personne(s)


Dominik Bärlocher
Dominik Bärlocher
Senior Editor, Zurich
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser