Les serveurs d'une chaîne d'hôtels allemande piratés : les données des clients finissent sur le darknet
Nouveautés + tendances

Les serveurs d'une chaîne d'hôtels allemande piratés : les données des clients finissent sur le darknet

Traduction: traduction automatique

La chaîne d'hôtels allemande "Motel One" a été victime d'une cyber-attaque. Plusieurs téraoctets de données ont été dérobés, y compris des informations personnelles de clients. Une partie de ces données a été retrouvée sur le Darknet.

La chaîne d'hôtels "Motel One" a été victime d'un piratage. Le groupe AlphV/BlackCat, probablement originaire de Russie, est à l'origine de cette attaque. Ce groupe a réussi à accéder au réseau de l'entreprise basée à Munich. Il a réussi à dérober environ six téraoctets de données.

"Motel One" exploite au total 90 hôtels dans le monde, dont deux dans les villes suisses de Bâle et Zurich.

Données de clients sur le darknet

Les données les plus diverses sont concernées : aussi bien des e-mails internes que des données d'accès à des plates-formes du groupe hôtelier. Particulièrement précaire : une grande partie sont des données de clients. Des demandes de réservation, mais aussi des données d'adresse et de carte de crédit sont tombées entre les mains du groupe.

Les pirates menacent d'exposer encore plus de données sur le net.
Les pirates menacent d'exposer encore plus de données sur le net.
Source : Heise

Celles-ci sont en partie très récentes : après que Motel One n'a pas répondu dans un premier temps à la demande de rançon qui lui a été adressée, AlphV/BlackCat a publié une partie des données sur le Darknet afin d'augmenter la pression. Dans une lettre, les auteurs ont fixé un délai de cinq jours. Passé ce délai, ils comptent publier "la totalité des 24 449 enregistrements" sur le réseau.

Les clients doivent se montrer proactifs

Motel One confirme l'incident sur X et indique qu'il a informé à la fois la police et les autorités de protection des données. Les clients concernés ont également déjà été contactés.
L'entreprise munichoise demande également aux anciens clients de prendre contact par e-mail afin de savoir si leurs propres données se trouvent parmi le butin.

Photo de couverture : Shutterstock

Cet article plaît à 20 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Depuis que j'ai découvert comment activer les deux canaux téléphoniques de la carte RNIS pour obtenir une plus grande bande passante, je bricole des réseaux numériques. Depuis que je sais parler, je travaille sur des réseaux analogiques. Un Winterthourois d'adoption au cœur rouge et bleu. 


Sécurité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar