Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
Jeux vidéoEn coulisse 3129

Le phénomène «Fortnite»: pourquoi ce jeu est-il si populaire?

125 millions de joueurs, plus de 200 millions de dollars de chiffre d’affaires par mois et l’histoire ne semble pas vouloir s’arrêter là. «Fortnite» a conquis le monde. Il est temps de revenir sur les origines d’un mythe.

Quand les poses de victoire d’un jeu investissent la Coupe du monde de football, le marketing peut se frotter les mains. «Fortnite» n’aurait même pas besoin de ce genre de publicité gratuite. Lors du dernier pic, en février, 3,4 millions de joueurs jouaient simultanément. Depuis le lancement du mode battle royale en septembre 2017, le jeu connaît un succès inébranlable. Aucun jeu n’avait autant bouleversé le monde du jeu vidéo depuis «Pac-Man» et «Tetris».

L’avenir de «Fortnite» a pourtant été longtemps incertain. Le jeu a en fait été présenté au public en 2011 lors des Spike Game Awards. Le nouveau jeu du fameux Studio Epic, n’a pas fait beaucoup de remous au départ. Il devait, à l’origine, être la figure de proue d’Unreal Engine 4. Le 25 juillet 2017, «Fortnite - Save the World» a enfin été lancé en accès anticipé payant. C’est un jeu de tower defense coopératif dans lequel il faut combattre des zombies (les carcasses). Le jeu a connu un succès limité. Epic a cependant annoncé en août que le jeu atteindrait le million de joueurs.

La version originale de «Fortnite» bientôt disponible en Free to Play.

L’attention des joueurs était alors toute portée sur un autre jeu d’Unreal Engine. «PUBG» avait touché dans le mille avec sa version battle royale. Un succès en entraînant un autre, Epic ne tarda pas à déclarer: «Nous adorons les jeux de battle royale comme PUBG et avons pensé que Fortnite serait une super base pour développer notre propre version.» «Fortnite - Battle Royale» est sorti le 26 septembre et s’est inscrit dans l’histoire. Le toujours très populaire PUBG, qui a lancé la tendance du battle royale, est devenu bien calme en comparaison. «Fortnite», au contraire, a fait son entrée dans la pop culture. On serait alors en droit de se demander pourquoi?

«Fortnite» est gratuit

Le meilleur moyen d’attirer des joueurs, c’est de proposer un jeu gratuit. Alors que le mode coopératif est payant, le mode battle royale est gratuit depuis ses débuts. Comparé à son plus grand concurrent, «PUBG», qui a fait des réductions pour la première fois récemment, «Fortnite» est, d’entrée de jeu, bien plus abordable. Cela n’empêche pas Epic de s’en sortir, d’après une étude presque 70 % des joueurs ont dépensé en moyenne 85 dollars dans le jeu.

«Fortnite» ne m’a encore rien coûté (directement), mais je me suis déjà retrouvé à jouer à «Save the World» pour gagner des Vbucks (la monnaie du jeu) et les utiliser ensuite pour acheter un passe de combat. C’est un ami qui m’a offert la version originale de «Fortnite» il y a déjà longtemps, à l'occasion d'une offre 4 pour le prix d’un.

Génération «Minecraft»

Contrairement à la plupart des jeux de battle royale classique, «Fortnite» joue sur le mélange inhabituel du jeu de tir et de construction. Tout cela ajouté aux graphismes colorés et attrayants, le jeu attire les joueurs qui étaient, il y a quelques années, occupés à piocher dans «Minecraft». Ils peuvent maintenant dire adieu au vuvuzela, au lama-licorne ou à tout autre skin qu’ils utilisaient dans «Minecraft» et se mettre à «Fortnite». Le système de construction n’est certes pas aussi complet, mais il rappelle un scénario familier qui facilite le démarrage dans le jeu.

Timing

«PUBG» n’était âgé que de quelques mois et avait encore un bel avenir devant lui. Tous ses imitateurs en étaient encore au stade de la planification ou n’avaient pas encore compris le potentiel du mode battle royale. C’est à ce moment-là qu’Epic a lancé son mode battle royale déjà opérationnel. En tant qu’éditeur et centre de support d’Unreal Engine 4, utilisé pour développer PUBG, Epic Games était aux avant-postes dès le départ. Avec une sortie anticipée en septembre, Epic avait assez de temps pour assurer un lancement sur le marché réussi.

Support

Les développeurs ne manquent pas de fantaisie.

Les studios Epic se sont rapidement rendu compte qu’ils tenaient un cheval de course. C’est pourquoi ils livrent inlassablement de nouvelles mises à jour depuis lors: nouvelles armes, skins, modifications dans les niveaux ou nouvelles idées de jeu. Dans «Fortnite», on a toujours l’impression que quelque chose de nouveau se passe. Ceci inclut les critiques de joueurs qu’Epic prend très au sérieux au lieu de se contenter de promesses en l’air.

Moments spéciaux

Dans «Fortnite», le jeu est rarement linéaire. Certes, l’objectif - être le dernier survivant des 100 opposants - est assez linéaire, mais le chemin pour y arriver est souvent ponctué d’aventures. Vous construirez parfois de véritables forteresses pour les voir réduites à néant par un tir de roquette en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Et vous retrouver enterré sous ses décombres. Ou, alors que vous vous livrez à une course de chariots avec votre équipe, vous remarquez qu’une autre équipe vous a rejoints au moment de quitter la verte prairie. Les tireurs vont peut-être tout donner d’entrée, ou peut-être qu’ils vont se mettre à se déhancher - chère grenade disco (boogie bomb), merci. Comme le montrent les dernières extensions permettant de jouer au golf, «Fortnite» est un jeu plein de surprises.

Accessibilité

Alors que «Save the World» en décourage plus d’un de par sa complexité, Epic a réussi à garder un gameplay simple pour son mode battle royale. Le principe de jeu est facile à comprendre et son design reconnaissable entre milles, aide à s’orienter. Le code couleur utilisé dans tous les RPG pour les armes et items, aide à s’y retrouver et la manipulation des armes est intuitive. Une touche pour viser et une pour tirer. Les cinq emplacements évitent la gestion fastidieuse et inutile des armes et équipements dans l’inventaire. Il n’existe également pas d’accessoires pour les armes.

On comprend vite les bases de la construction, même si la vitesse et la précision, cruciales pour la victoire, viennent moins rapidement.

Avec le lancement de la version iOS, «Fortnite» est devenu encore plus accessible. Comme il est possible de jouer sur tous les systèmes supportés avec un seul compte (sauf la PS4, Sony joue les trouble-fêtes), il est possible de progresser dans le jeu de n’importe où et de jouer avec vos amis.

Un sacré bon jeu

Tout cela ne servirait cependant à rien si «Fortnite» n’était pas un bon jeu à la base. Les graphismes colorés, la conception variée des niveaux et la fantaisie sans limites des armes sont sûrs de vous assurer un bon moment de divertissement. À cela s’ajoutent les temps d’attente extrêmement courts entre deux parties, permettant d’enchaîner les rounds rapidement. Le système de construction est intuitif et donne une dynamique inimitable au jeu. Au lieu de rester cachés, les joueurs traversent des prairies à découvert et en cas de danger imminent, s’enferment entre d’épais murs de métal.

Les différents niveaux et saisons contribuent à la motivation des joueurs. Il y a toujours de nouveaux défis ou missions, afin que les joueurs n’aient pas à se concentrer exclusivement sur la victoire royale, mais puissent aussi accomplir diverses tâches. Si vous achetez un passe de combat optionnel, vous obtiendrez plus de skins, d’emotes ou de jouets pour progresser dans le jeu.

Que vous jouiez avec des amis, que vous préfériez vous aventurer dans l’inconnu ou en solo, vous vous amuserez à coup sûr avec «Fortnite». Rendez-vous dans les tilted towers.

Et vous? Êtes-vous devenu accro à «Fortnite» ou secouez-vous encore la tête avec désapprobation?

Sondage
Que pensez-vous de «Fortnite»?

Génial, je ne m'en lasse pas

29%

J'en ai marre de n'entendre parler que de ça

27%

Ça ne m'intéresse pas

15%

J'aimerais essayer

12%

«PUBG»

15%
User

Philipp Rüegg

  • Teamleader Odin
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Commentaires 31

3000 / 3000 caractères

User buob.rick

its a shitty childs game over hyped by money hungry streamers and youtubers... nothing special... gets boring fast...

19.07.2018
User Vectron4k

So true...

19.07.2018
User Anonymous

no class for the mass.

19.07.2018
User mathew1243

Thank you for your thoughtful, well written, enriching and not at all toxic comment.

06.08.2018
User buob.rick

lol? what part of that comment was toxic? the part of me calling it a shit game? or that its over hyped by greedy streamers? or the fact that i gave my opinion on the matter?

please grow a pair... if unable to then please go play sensitive social justice warrior elsewhere... thank you

p.s

go learn what real internet toxicity is, cause if that is "toxic" for you, then the internet is not a place for you my friend... log off now...

06.08.2018
User daniel

You are toxic.

Fortnite FTW

13.08.2018
Répondre
User branduin

Der Arzt zum Patienten:
Sind bei Ihnen irgendwelche Störungen oder Behinderungen bekannt?

Patient: Was?

Arzt: Ob Sie Fortnite spielen hab ich gefragt!

20.07.2018
User alain1989

Mein grösstes Problem mit PUBG ist der Entwickler selbst. In keinem Game bisher fühlt man sich so gemolken wie hier. Einerseits Bugs soweit das Auge reicht, andererseits das triple dipping (Kosten vom Game, Kosten vom Schlüssel für Lootbox und Kosten für Saison Pass).

19.07.2018
User Philipp Rüegg

Das geht mir auch brutal auf den Sack. Ich hab mittlerweile eine Lagerhalle voller Kisten, die ich nicht öffnen kann. Ich finde, sie müssten einem da entgegen kommen. Ohne Keys kriegst du nur wertlosen Loot. Hab nach fast 400h nie irgendein geiles Item bekommen, das kanns doch nicht sein

19.07.2018
User oliverdp

Stimmt sicher. Abgesehen davon nimmt sich Fortnite im Vergleich zu PUBG aber vor allem auch selber nicht zu ernst und fühlt sich irgendwie auch einfach "gut" an. PUBG wirkt dagegen bierernst. Das ist natürlich Geschmacksache - für mich aber aussschlaggebend.

19.07.2018
User Adrian S

>Spielt ein neues game, kauft sich direkt für 50 Franken skins
>Beklagt sich darüber das skins zu teuer sind
>Spielt 2 wochen Später ein neues game, kauft sich direkt für 50 Franken skins
>Beklagt sich darüber das skins zu teuer sind
Rinse and repeat

Ihr seid echt selberschuld das eure geliebte Spieleindustrie so mühsame Macken hat

20.07.2018
Répondre
User luca.seematter

Abstimmungen. Geil.

19.07.2018
User Thierry Pool

Danke :) Hatten auf Galaxus mal was dazu geschrieben: galaxus.ch/de/page/featuref...

20.07.2018
Répondre
User simon.hollenstein

Schön beschrieben! Bis bald bei Tilted... :D

19.07.2018
User JTR.ch

Fortnite ist nicht per se gratis, nicht wenn man den PVE Modus spielen will, mit dem es angefangen hat. Ich habe den Battle Royal Modus von Fortnite noch nicht einmal gestartet, interessiert mich nicht. Ich war aber selbst bei der closed Alpha dabei.

19.07.2018
User -Spooky-

Schließe ich mich an. Der PvE Modus hätte mehr zu bieten, wenn sie sich einfach mal drum bemühen würde. Kapitalismus Olé!

20.07.2018
User deadstar

Hey es gibt sie wirklich meine STW Brüder

12.09.2018
Répondre
User wawayaoyue

Ich spiele seit zwei Saisons. Es ist wirklich attraktiv. Es ist jetzt die fünfte Saison, um sich auf neue Elemente zu freuen.

20.07.2018
User melushcca

Überall lese ich, das sich Sony querstellt usw. Ich spiele auf der ps4 und verstehe das Problem nicht? Ich kann auch am PC oder am Handy mit dem selben Account spielen und crossplattform funktioniert auch. Um was geht es da?

24.07.2018
User simon.amsler

Wie ich gelesen habe geht Crossplattform mit PS und XBOX nicht. Sony wollte soviel ich weiss nichts mit der Konkurrenz zu tun haben. Auf dieser Seite findest du unten eine Tabelle mit den Kompatibilitäten: polygon.com/2018/3/23/17146...

24.07.2018
User melushcca

Ach so dann ist Crossplattform zwischen PS4 und XBOX nicht vorhanden. Kann man denn das nicht auch umgehen, wenn man sich mit dem Epic Konto verknüpft und dadurch miteinander spielt? So mache ich es mit Kollegen, welche am PC spielen. Das hat Epic, wie ich finde, super gelöst.

25.07.2018
User simon.amsler

Finde die Umsetzung des Crossplattform auch super. Die Möglichkeit zwischen PS4 und anderen Konsolen ist jedoch trotz epic account nicht möglich.

27.07.2018
User ChromeMystic

Zwischendurch war es sogar so, dass du aus deinem eigenen Account ausgesperrt warst wenn du dich auf ner PS in den Epic Account eingeloggt hast und danach woanders drauf zugreifen wolltest. Keine Ahnung ob es mittlerweile gefixt ist. Pretty Good Gaming hat damals drüber berichtet.

09.08.2018
Répondre
User andreashil

aus meiner alters range hinaus. ich bin und bleibe ein quake 2er Lithium Style 😂😂😂😂 )=

24.07.2018
User adrian.thum

Ich dachte zwar immer, ich würde selten bis nie am Handy zocken. Doch PUBG Mobile änderte dies. Ich mag es eher realistischer umgesetzt, als dieser Comic Stil. Aber jedem das seine. Ich spiele das Game seit es für Android verfügbar ist. Aber Geld habe ich bisher keins ausgegeben.

19.07.2018
User visu1893

Ich spiele nur den 50vs50-Modus. Wie ein zusammengewürfelter Haufen gegen ein anderer zusammengewürfelter Haufen spielt, ist schon witzig, aber natürlich ganz schon ärgerlich, wenn die eigenen Spieler alles ins verderben stürzen (Granate im eigenem Lager zünden etc)

24.07.2018
User SwissCrow85

Ich spiele Fortnite "erst" seit Saison 3 und es hat schon einen Suchtfaktor.
Wenn ich mit Randoms spiele, schalte ich den In Game Chat aus, dann ist es schön ruhig.
Die Kids fliegen gerne zu Tilted oder aktuell Loot Lake usw.

20.07.2018
User EmanuelSchmidt

Macht offensichtlich süchtig...20min.ch/panorama/news/stor...

24.07.2018
User fabian

So wie wirklich jedes Computerspiel, dass ist nicht wirklich was Neues. Deshalb wird aber nicht jeder Spieler süchtig, anders als es bei anderen Dingen der Fall ist, die abhängig machen.

27.07.2018
Répondre
User fumo

Es ist einfach, anspruchslos und passt bestens zur no-brain-no-effort-generation, darum.

22.07.2018