Le GoPro Karma à l’essai
Critique

Le GoPro Karma à l’essai

Manuel Wenk
Zurich, le 24.04.2017
Traduction: Anne Chapuis
Peu de temps avant son lancement officiel en Suisse, nous avons reçu un modèle test de GoPro. Bien entendu, nous avons testé la chose de fond en comble.

Le slogan de la caméra est «More than a drone» donc «Bien plus qu'un drone». GoPro a atteint cet objectif. Ou du moins quand on achète le set GoPro Karma, disponible pour CHF 1499.– et comprenant, en plus du drone, la GoPro Hero 5 et le Karma Grip.

Avec ce kit, vous pouvez produire des prises sous l’eau tout comme en l’air et sur terre. Comme la GoPro Hero 5 est déjà étanche, il ne vous faut même plus acheter de boîtier supplémentaire. Même si d’autres fabricants ont déjà sorti des drones plus petits sur le marché, l’équipement de GoPro est tout de même plus compact que celui de la concurrence. GoPro a également un avantage côté prix.

Notre blogueur vidéo Linus Konetschnig et moi avons testé l’appareil et avons rencontré un certain nombre de difficultés. Alors que l’eau, l’air et la terre sont couverts pour un prix de CHF 1499.–, il faut un budget bien plus important chez d’autres fabricants pour arriver au même résultat. Il arrive même souvent qu’aucun matériel ne soit fourni pour les trois environnements. Il faudrait alors travailler avec des caméras de différents fabricants, ce qui signifierait de plus gros efforts dans la postproduction.

Le drone Karma en soi se charge rapidement et offre un temps de vol de 15 à 17 minutes par batterie, ce qui dépend, naturellement, du vent et de la météo. Le drone est prêt à l’utilisation en 2 minutes et est compatible avec la GoPro Hero 4 et Hero 5. De plus, la caméra est extrêmement robuste et a aussi survécu à une chute de deux mètres de haut.

Les caméras Session devraient, à l’avenir, aussi devenir compatibles. Au niveau technologique, le GoPro Karma n’est pas au même niveau que la concurrence. Alors que déjà les plus petits drones sont équipés de capteurs visuels et acoustiques pour déterminer la position et éviter les chutes, le Karma ne possède aucun capteur et est donc plus difficile à piloter. Les erreurs GPS sont plus fréquentes que chez la concurrence. Certes, la distance de vol est de plusieurs kilomètres, mais la transmission d’image à la télécommande montre des défaillances après 500 à 700 mètres et n’est plus très sûre. Nous avons aussi plusieurs fois fait face à une prise ou une baisse d’altitude spontanée. Tout comme une dérive massive vers la gauche ou vers la droite. Les pilotes de drone inexpérimentés doivent donc faire attention lors des premiers vols.

Mais une fois le drone arrivé à une altitude sure, on peut tout de même faire de nombreuses choses avec ce dernier. Les déplacements du drone sont, par exemple, plus doux que ceux du Phantom 4 ce qui permet aussi aux débutants de rapidement réaliser des prises de qualité. Les drones DJI peuvent être placés dans un mode «Tripod» qui permet de faire des mouvements très précis. Globalement, la différence peut certainement être mise sur le compte de la différence de vitesse massive. Les drones DJI volent généralement plus vite que les GoPro et doivent donc présenter des commandes plus rapides au niveau de la réaction.

Les problèmes principaux déjà présents en 2016 comme les chutes spontanées ont été corrigés. Tout de même, le GoPro Karma n’est, au niveau technique, pas là où en pourrait l’attendre pour 2017.

GoPro Karma Grip

Le Karma Grip GoPro fait partie du set. Cependant, le Grip, aussi utilisé comme stabilisateur, n’a jamais été touché par le rappel et GoPro vend donc déjà le Grip séparément depuis quelque temps.

Si on possède tout le set, faire passer la GoPro entre le drone et le stabilisateur est relativement facile. L’utilisation du stabilisateur est typique pour GoPro. Il y a un bouton on/off avec lequel on peut aussi naviguer entre les différents modes, un bouton d’enregistrement rouge et un bouton pour mettre en avant les meilleurs moments. Il existe également un bouton supplémentaire pour modifier l’angle du stabilisateur. Avec un clic sur ce dernier, on peut réorienter le stabilisateur. Pour changer l’angle horizontal, on peut rester appuyé sur le bouton et, en double cliquant sur ce dernier, vous pouvez suivre un objet.

Le stabilisateur a une finition de qualité et a l’air de survivre à une chute de temps en temps. Pour l’enregistrement de vidéos sur le vélo, j’ai mis le stabilisateur dans mon sac à dos et ai protégé les éléments mobiles et la caméra avec un T-shirt. Je trouvais le sac à dos livré avec la GoPro trop gros et pas pratique. Malheureusement, j’ai pu emmener ni gourde ni petits objets personnels dans le sac. Je m’attendais à mieux.

Les prises de vue que j’ai pu faire avec le Karma Grip m’ont convaincue! Nous avons fixé le Grip à nos corps avec un harnais de poitrine et ont pu produire des vidéos très calmes et stables. J’étais surpris de parvenir à une telle qualité! Même un petit sprint en forêt entre les arbres et sur un sol très inégal a offert des résultats concluants.

Le concept de fonctionnement m’a dérangé lors du test. L’écran tactile de la GoPro Hero 5 et la navigation dans le menu avec des gestes de balayage d’un bord à l’autre fonctionnaient plutôt mal. Et c’était encore pire une fois la caméra montée sur le stabilisateur. Pour quitter le mode de prévisualisation, j’ai toujours dû appuyer brièvement sur le bouton d’enregistrement. Je n’ai malheureusement jamais réussi à faire autrement pour quitter le menu. La raison était l’accès restreint au bord en mode stabilisateur. Mais, dans l’ensemble, je suis très satisfait du Karma Grip et me réjouis déjà de pouvoir planifier de nouveaux projets avec!

Bilan

Dans l’ensemble, le set Karma est plutôt satisfaisant. Malgré certaines difficultés, nous avons réussi à faire de magnifiques prises, entre autres grâce à la mise en service rapide du matériel et à la flexibilité lors de la sélection des lieux. Si vous voulez toujours pouvoir faire des prises, peu importe où vous vous trouvez, le kit Karma est un bon choix. Cependant, si vous avez comme objectif de faire les meilleures vidéos qui soient avec la meilleure technologie actuellement disponible sur le marché, le set Karma ne fera pas votre bonheur.

Cet article plaît à 16 personne(s)


Manuel Wenk
Manuel Wenk
Video Producer, Zurich
En tant que blogueur vidéo et producteur multimédia préparer le contenu sur différents médias et de toujours être à la pointe de la technologie va de soi. Chez digitec, cela se fait souvent sous forme de vidéo. Quand de nouveaux appareils photo, drones ou smartphones paressent sur le marché, je n’ai qu’une seule envie: les tester. Heureusement que je travaille à la source! Côté loisirs j’aime me retrouver à la montagne, que ce soit pour faire du ski, du vélo ou de la randonnée.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser