NouveautésDurabilité

La communauté Digitec Galaxus investit 1,3 million de francs dans la protection du climat

Tobias Billeter
Zurich, le 07.06.2021

10 % de toutes les commandes passées par la communauté Digitec Galaxus au cours des douze derniers mois ont fait l'objet d'une compensation climatique. C'est l'équivalent de 60 000 tonnes de CO2 réduites ou évitées, soit, grosso modo, les émissions annuelles de gaz à effet de serre du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures.

C'est beaucoup d'argent que la communauté Digitec Galaxus a investi pour éviter et réduire de façon globale le CO2 au cours des douze derniers mois. Pour un peu moins de 10 % de toutes les commandes, les clients compensent les émissions de C02 provenant des achats directement dans la boutique. En l'espace d'un an, plus de 1,3 million de francs suisses ont ainsi été investis dans une sélection de projets de protection du climat de notre partenaire South Pole dans le but d'empêcher la déforestation tropicale, de promouvoir les énergies renouvelables et de faire avancer les initiatives éducatives locales rendant possible la protection du climat dans les régions structurellement défavorisées. « Je suis très heureux que beaucoup de nos clients compensent régulièrement leurs achats. Cette volonté montre que l'option de compensation simple et transparente répond à un besoin des clients. », déclare Oliver Herren, CIO de Digitec Galaxus. « Nous souhaitons simplifier au maximum la prise de décision de nos clients concernant l'achat durable."

Les émissions de CO2 de Rhodes-Intérieures

Grâce à ces projets de protection du climat, 60 000 tonnes de CO2 ont été compensées. Selon l'Office fédéral de la statistique, la Suisse émet chaque année environ quatre tonnes de CO2 par habitant. Avec les contributions à la protection du climat, la communauté a ainsi neutralisé l'équivalent des émissions de gaz à effet de serre du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures. En d'autres termes, pour absorber le même volume de CO2, il faut une superficie de forêt intacte de 60 kilomètres carrés, soit un tiers de la superficie du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures ou 8300 terrains de football.

Il est possible que les chiffres ci-dessus incitent les habitants de ce canton à compenser plus fréquemment leurs achats en ligne à l'avenir. Et pour cause, avec un taux de 6,9 %, les habitants du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures occupent l'avant-dernière place dans une comparaison intercantonale. Seul le Tessin était un peu plus à la traîne encore, avec 6,7 %. Les différences sont encore plus marquantes au niveau des communes : l'abysse des compensations se situe à Kloten, dans le canton de Zurich, commune aéroportuaire meurtrie par le coronavirus, qui a dû mettre de côté les considérations concernant la protection du climat pour un temps. Avec seulement 1,1 % d'achats compensés, Kloten est en queue de peloton. Leibstadt (2,24 %), commune abritant la centrale nucléaire argovienne, et Gamborogno, près de la frontière tessinoise (2,89 %), sont à la traîne.

Berlingen et Berne, championnes de la compensation

Bâle-Ville (12 %) et Zurich (11,4 %), nettement plus enclines à compenser leurs achats, devancent de peu Berne (11 %) dans le classement des cantons. Un coup d'œil sur les communes révèle que ce sont surtout les habitants de la capitale fédérale qui ont à cœur la compensation climatique : avec 18,9 %, Berne se place en deuxième position derrière la jolie commune thurgovienne de Berlingen (19,3 %), où près d'un achat sur cinq a été compensé. Mais même dans le quartier branché de Zurich-Wipkingen (18,1 %), la protection du climat est une priorité absolue et le bouton de compensation au passage en caisse est sollicité par 18 % des acheteurs en ligne.

Les baby-boomers compensent moins souvent La compensation climatique n'est pas une question liée au sexe, même si les acheteuses en ligne (11 %) cliquent sur le bouton de compensation un peu plus souvent que leurs homologues masculins (10 %). Ce sont les 20-30 ans (13 %) et les moins de 20 ans (12 %) qui manifestent le plus grand désir de compenser, tandis que les baby-boomers (8 %) accordent moins de priorité à la protection du climat. Le saviez-vous ? Les appareils électroménagers, articles de sport, vêtements et produits de beauté sont les plus fréquemment compensés, soit 12 % des cas. En revanche, on observe le taux le plus bas, sans surprise, dans les produits automobiles, avec seulement 7 %.

Graphiques : Made with Flourish.

Cet article plaît à 87 personne(s)


User Avatar
User Avatar
Tobias Billeter
Head of Corporate Communications
tobias.billeter@digitecgalaxus.ch

Mon travail, c’est de m'assurer que les employés et les journalistes sont au courant de ce qui se passe chez Digitec Galaxus. Cela dit, rien ne fonctionne sans un grand bol d'air frais et une bonne dose d’activité physique. Je recharge mes batteries dans la nature pour rester à jour et je trouve la sérénité nécessaire pour apprivoiser mes enfants en écoutant du jazz. 


Durabilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader