J’ai testé: partir en vacances avec trois radios numériques et une vieille camionnette

J’ai testé: partir en vacances avec trois radios numériques et une vieille camionnette

Andrin Egger
Zürich, le 22.09.2017
Responsabilité de traduction: Stéphanie König
Durant mes vacances, j’ai eu l’occasion de tester abondamment trois radios DAB+. Le bruit de moteur de ma vieille voiture de pompier a mis les trois appareils à rude épreuve.

J’ai acheté une vieille camionnette de pompiers qui roule depuis 25 ans et je l’ai transformée en camping-car. Il était temps que je lui fasse faire un long trajet, et je n’allais pas faire l’impasse sur la musique. Vu le bruit du moteur sous mes fesses et le niveau sonore ambiant, il me fallait une bonne qualité audio. Comme je n’ai pas installé d’autoradio et que mes données en roaming sont limitées, j’ai opté pour une radio DAB, trois modèles pour être précis.

aucune information disponible sur cette image

Remarque: dans la suite du texte, «DAB» fait toujours référence à la norme DAB+ actuelle. Oubliez le DAB d’origine sans le «+», il est déjà obsolète.

Comment ça fonctionne?

Ces petits appareils reçoivent les signaux DAB+ et les transmettent en tant qu’ondes FM à votre autoradio déjà intégré. La puissance de transmission est limitée à un rayon très petit afin que les autres conducteurs ne soient pas dérangés. Les récepteurs sont aussi dotés d’une sortie pour écouteurs à laquelle vous pouvez brancher un câble et vous connecter à l’autoradio si vous possédez une sortie AUX. Cette connexion est meilleure et moins sujette aux perturbations que la variante FM, car le signal n’est pas transformé en signal radio analogique.

Vu que je me passe d’autoradio, une UE Megaboom fait office de système de son. J’ai raccordé les récepteurs à l’aide d’un câble.

J’ai testé les trois récepteurs DAB+ suivants:

Les appareils sont dotés de fonctionnalités supplémentaires telles qu’un kit mains libres, une radio FM ou des lecteurs de cartes SD pour les fichiers MP3. L’aspect déterminant de mon test était les performances du DAB+ dans ma voiture.

La réception

J’ai testé les récepteurs de manière simultanée à une vitesse de 95 km/h – j’aurais pu aller plus vite, mais ça aurait été vraiment bruyant. En Italie, les trois appareils m’ont posé problème, car le DAB+ n’est pas encore très répandu. La situation est bien meilleure en Suisse, et elle continuera certainement à évoluer.

Les appareils d’Albrecht et de Technaxx sont tous deux munis d’une antenne que l’on colle au pare-prise. Celui d’Imperial possède une antenne flexible.

Dans l’ensemble, la qualité de la réception des modèles d’Imperial et d’Albrecht était similaire, alors que le signal du Technaxx disparaissait généralement plus vite. De retour en Suisse allemande, une fois le tunnel du Gothard passé, seul l’Imperial a trouvé automatiquement les émetteurs. J'ai rarement pu compter sur une réception dans les tunnels et sous les ponts.

L’écran

Les rayons du soleil mettent toujours les écrans à l’épreuve. Seul l’appareil d’Albrecht a su me convaincre. Contrairement aux deux autres, sa couleur d’affichage est réglable, ce qui est très utile au niveau des contrastes. L’Imperial a plutôt été conçu pour remplacer les lecteurs MP3; il est d’ailleurs le seul à avoir un récepteur FM intégré. Il peut également envoyer les signaux audio à ma UE Megaboom par Bluetooth. Son écran est aussi petit que celui d’un lecteur MP3. Aucun problème quand je l’ai dans la main, mais une fois posé sur le tableau de bord, je ne vois pas grand-chose…

L’écran du Technaxx est difficile à lire lorsque le soleil brille ou qu’on le regarde depuis les côtés. Son col de cygne rigide m’empêche de l’orienter comme je le souhaite.

aucune information disponible sur cette image
L’écran de l’Albrecht reste lisible lorsque le soleil brille.

Les fixations

Albrecht livre un support à ventouse sur lequel son appareil peut ensuite être fixé à l’aide d’un aimant. Ce système est très flexible et bien pensé. La fixation de type col de cygne du Technaxx se branche directement à l’allume-cigare. Selon où se trouve la prise, ce type de fixation peut être très problématique, car elle n’est pas du tout flexible. L’Imperial n’a pas de fixation, malgré ce que suggère l’illustration de l’emballage. Lorsque je m’éloigne, l’écran devient de toute manière indéchiffrable.

aucune information disponible sur cette image
Le récepteur de Technaxx, son écran réfléchissant et sa fixation en col de cygne

La convivialité

Pour moi, l’élément décisif a été la maniabilité durant la conduite. L’Albrecht est clairement le plus facile à manipuler; son affichage est clair. Contrairement au Technaxx, l’Albrecht et l’Imperial permettent tous deux d’enregistrer des favoris. C’est un critère important pour moi. Sur l’Albrecht, je peux personnaliser des touches de raccourcis, alors que l’Imperial m'impose de passer par le menu principal.

aucune information disponible sur cette image
Important pour moi: le mini appareil d’Imperial enregistre les favoris.

L’émetteur FM

Le Technaxx avait la plus faible capacité d’émission, alors que les deux autres n’avaient aucun problème. Cet aspect est important, car d’autres émetteurs peuvent se trouver sur les fréquences FM sélectionnées. Si la capacité d’émission de l’appareil est trop faible, cela peut perturber la transmission de ses propres émetteurs FM. Le Technaxx et l’Albrecht sont dotés d’un bouton séparé (TX) grâce auquel vous pouvez modifier leur fréquence d’émission. L’Imperial m’a contraint à passer par le menu.

Pour résumer

Le récepteur d’Albrecht: bonnes finitions et bonne réception, simple et clair. Il est parfait pour ceux qui souhaitent avoir un bon récepteur numérique sans fioritures. Il fait exactement ce pour quoi il a été conçu.

Le récepteur d’Imperial: bon récepteur avec fonctions supplémentaires utiles telles qu’un récepteur FM et une transmission de la musique via Bluetooth. Il est doté d’une batterie, n’hésitez donc pas à l’amener partout avec vous. Il a été conçu pour être portatif, pas pour être placé dans une voiture, sinon son écran serait plus grand, et ses commandes plus directes.

Le récepteur de Technaxx: Il a plusieurs gadgets: kit mains libres, connexion avec votre smartphone pour jouer de la musique et lecteur MP3 intégré. Il peut faire plein de choses, mais il n’excelle en rien.

Cet article plaît à 11 personne(s)


Andrin Egger
En tant que technicien en électronique multimédia, j'adore résoudre les problèmes. Cependant, la technologie doit être amusante et non pas une béquille. Je suis propriétaire d'une société de conseil dans le domaine des environnements de production audiovisuelle.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser