Portrait

Interview d'un bon d'achat : « Beaucoup d'entre nous ne sont pas vraiment libres »

Martin Jungfer
Zurich, le 22.12.2021
Traduction: Anne Chapuis

Plus Noël approche, plus il est apprécié : le bon d'achat comme cadeau. Mais comment se sent celui qui n'est apprécié que lorsque ceux qui l'offrent n'ont pas de meilleure idée ? Un bon d'achat fait des révélations bouleversantes.

Guido Bondachat est président de l'association « Association des bons d'achat de Noël et autres occasions » (ABANAO). Il représente bénévolement les intérêts de son association vis-à-vis de la politique et de la société. Son activité principale est celle de bon d'achat pour les boutiques en ligne digitec et Galaxus.

Merci beaucoup, Monsieur Bondachat, d'avoir pris le temps de répondre à nos questions en cette période de stress.
Guido Bondachat : avec plaisir, je suis content que quelqu'un s'intéresse à nous pour une fois.

Mais vous ne pouvez pas vous plaindre d'un manque d'intérêt si peu de temps avant les fêtes, non ?
Non c'est vrai, mais il n'est jamais question de coup de foudre, que ce soit du côté de celui qui offre ou de celui qui reçoit le cadeau. J'assiste à beaucoup de smalltalk, de sourires forcés et de promesses ; que du vent.

Ne vous faites-vous pas plus petit que vous ne l'êtes ? Après tout, vous assurez la paix et la joie entre ceux qui offrent et ceux qui reçoivent.
C'est vrai, du moins la plupart du temps. Mais je vois aussi les visages de ceux qui reçoivent les cadeaux. Un collègue, un bon d'achat pour une clinique de beauté, m'a dit un jour qu'il avait failli être déchiré lorsqu'un homme l'avait offert à sa femme. La vie d'un bon d'achat n'est pas un long fleuve tranquille.

Vous exagérez...
Pas du tout. Mon père, par exemple, Dîner Bondachat, repose dans un tiroir sombre du canton de Berne depuis le deuxième jour de Noël 2013. Cela fait des années que je ne l'ai plus revu. Mais les cas qui se terminent dans la pile de vieux journaux sont encore pires. Trop jeunes, ils meurent au crématorium.

Cela signifie que beaucoup d'entre vous ne pourront jamais accomplir leur destin ?
Exactement. Saviez-vous que l'on estime qu'au moins dix pour cent d'entre nous ne sont jamais encaissés ? Personne ne s'en soucie. Un problème passé sous silence.

Les magasins et les institutions qui vous donnent la vie sont aussi ceux qui se réjouissent le plus de vous voir passer votre vie dans l'ombre. Pour chaque bon mort d'une mort indigne, ils gagnent de l'argent.
Oui, les affaires ... (rire amer). Après tout, ce sont eux qui ont fait de nous les esclaves que nous sommes aujourd'hui. Peu d'entre nous sont encore vraiment libres. Presque chacun d'entre nous doit porter des petits caractères comme fardeau : montant minimal de commande, articles de marque exclus, non applicable aux produits déjà en solde, valable uniquement pour les nuitées du lundi au jeudi. Près de 80 % d'entre nous vivent dans le précariat des bons d'achat. Ils doivent se débrouiller en tant que « coupons » et sont bradés sur Internet. Et de l'autre côté, les 1 % en tête du classement, on trouve les cartes en plastique avec des avoirs pour les grands magasins de luxe, les services de streaming ou V-Bucks.

Qu'est-ce qui améliorerait la situation, que souhaitez-vous que nous fassions en tant que consommateurs et consommatrices ?
(longue pause de réflexion) Le respect. Voilà ce que je souhaite. Nous sommes plus qu'un morceau de papier avec une suite de chiffres dessus. Nous aussi avons des sentiments, ou plutôt transmettons des sentiments de celui qui offre à celui qui reçoit.

Maintenant, moi aussi, me sens un peu coupable. Que pourrais-je faire concrètement ?
Ce sont les petites choses qui fon la différence. Ne me faites pas simplement circuler sous la forme d'un code numérique ennuyeux qui sera ensuite utilisé pour payer une carte graphique quelconque...

Eu... il n'y a pas vraiment de cartes graphiques en ce moment ...
On s'en moque, ce n'était qu'un exemple, bon sang ! Donc, si vous offrez un bon d'achat, n'hésitez pas à l'emballer joliment. Du papier cadeau, un ruban, peut-être même dans une jolie petite boîte ; cela rendrait déjà notre vie de bons d'achat beaucoup plus agréable.

Je ferai un effort. Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Joyeux Noël !

P.S. : ici, vous trouverez des conseils pour bien emballer vos cadeaux :

P.P.S : vous pouvez acheter Guido Bondachat et ses collègues chez Digitec Galaxus ici. Malheureusement, il ne se présente « que » sous la forme d'un code. Désolé.

Cet article plaît à 54 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Je suis journaliste depuis 1997. Stationné en Franconie, au bord du lac de Constance, à Obwald, Nidwald et Zurich. Père de famille depuis 2014. Expert en organisation rédactionnelle et motivation. Les thèmes abordés ? La durabilité, les outils de télétravail, les belles choses pour la maison, les jouets créatifs et les articles de sport. 


Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader