Expo 2020 : durabilité et mobilité dans le désert

Thomas Kunz
Zurich, le 14.01.2022

L’Expo 2020 a lieu dans la ville de Dubaï aux Émirats arabes unis. J’ai interrompu mes vacances sur la côte du Golfe pour faire un saut à l’exposition universelle et vous rapporter mes impressions.

La durabilité et la mobilité représentent deux sujets qui m’intéressent beaucoup. Il s’agit aussi de domaines sur lesquels j’ai encore beaucoup à apprendre. Même en vacances à Dubaï, je ne peux cesser d’y penser. Lorsque j’ai lu que c’étaient précisément ces deux sujets qui étaient abordés comme thèmes principaux à l’exposition universelle, j’ai tout de suite su que je devais m’y rendre.

Les expositions universelles existent depuis 1851. Cette édition à Dubaï tourne autour du slogan « Connecter les esprits, construire le futur » et se tiendra encore jusqu’au 11 mars 2022. Initialement, l’exposition était prévue d’octobre 2020 à avril 2021, mais a dû être reportée en raison de la pandémie de coronavirus. Il s’agit de la première exposition universelle dans un pays arabe.

Toute l’histoire avec la durabilité est quelque peu absurde, précisément à Dubaï. C’est à cet endroit qu’une ville de 438 hectares à sept milliards de francs a été entièrement construite à partir du sable du désert. En arrivant, je m’étonne de la grandeur du parking : il a la taille du canton d’Uri. Il ne manque plus que les montagnes. La station de taxis s’étend sur un kilomètre. En continuant, j’arrive à l’entrée en passant par un portail en métal haut comme une maison. Le sourire inattendu d’un robot m’accueille. Il s’agit d’Opti, la mascotte de l’exposition.

Voici Opti, l’un des cent robots qui accueillent, prennent en photo, approvisionnent et informent les visiteurs.
Voici Opti, l’un des cent robots qui accueillent, prennent en photo, approvisionnent et informent les visiteurs.

Le pavillon des Pays-Bas : eau, énergie et nourriture

De dehors, le pavillon des Pays-Bas est surprenant. Il a l’air un peu usé et sans chichis. Cela me plaît et attise ma curiosité. La structure porteuse et les éléments fixes sont fabriqués à partir d’acier recyclé. À l’intérieur se trouve un énorme biotope. Une cheminée installée sur le toit transforme l’humidité de l’air du désert en eau dans le pavillon. Le toit multicolore et pourvu de cellules solaires a été conçu par le studio Marjan van Aubel. Les cellules solaires sont fabriquées à partir d’un matériau organique transparent. L’utilisation est double : les panneaux absorbent l’énergie du soleil et, vu qu’ils sont semi-transparents, ils laissent passer la lumière. La lumière ainsi filtrée possède le bon spectre pour permettre aux plantes comestibles sur le cône de pousser.

Le pavillon des Pays-Bas brille par sa conception durable.
Le pavillon des Pays-Bas brille par sa conception durable.

Les dalles sur le sol sont en mycélium, la cellule filiforme des champignons. La structure en forme de cheminée permet la régulation de la température et de l’humidité à l’intérieur du cône. Ainsi, il est possible de faire pousser des pleurotes à l’intérieur où l’humidité est élevée et des plantes comestibles à l’extérieur. Il s’agit d’un concept qui a été pensé dans les moindres détails. J’aime la symbiose qui se crée entre eau, énergie et nourriture.

Des plantes comestibles poussent à l’extérieur du biotope.
Des plantes comestibles poussent à l’extérieur du biotope.
À l’intérieur se trouve une culture de champignons mise en valeur par un jeu de lumière avec des parapluies.
À l’intérieur se trouve une culture de champignons mise en valeur par un jeu de lumière avec des parapluies.

Le pavillon de l’Espagne : l’hyperloop de Zeleros

À l’entrée, le visiteur est tout de suite informé sur l’histoire de l’Espagne et ses accomplissements. Une fois à l’intérieur du pavillon, je descends en rond autour d’une œuvre d’art gigantesque faite de bandes LED. Dans des pièces sombres, différents modèles énergétiques et visions du futur sont présentés. L’hyperloop de Zeleros est l’un d’entre eux. Il s’agit de la réponse européenne au Virgin Hyperloop de Richard Branson.

Un modèle de l’hyperloop de Zeleros présenté pour la première fois à l’Expo 2020.
Un modèle de l’hyperloop de Zeleros présenté pour la première fois à l’Expo 2020.

Le train du futur ! L’idée est qu’une capsule se déplace à une vitesse de 1000 km/h dans un système de tubes sous vide. Ce train fonctionne de manière autonome et ne produit aucune émission. Les différentes capsules ont la capacité d’accueillir entre 50 et 200 passagers. Ce train à sustentation magnétique fonctionnant à l’électricité devrait permettre de faire Madrid-Paris (tout de même 1050 km à vol d’oiseau) en 90 minutes. La Commission européenne a intégré l’hyperloop dans sa stratégie de durabilité et de mobilité. Un essai avec des gens est prévu pour 2030.

Selon les informations du fabricant, entre 50 et 200 personnes peuvent être transportées dans les capsules de tailles différentes.
Selon les informations du fabricant, entre 50 et 200 personnes peuvent être transportées dans les capsules de tailles différentes.

Personnellement, j’aime beaucoup voyager et trouve ce projet fascinant. Je suis curieux de voir si l’hyperloop sera vraiment lancé en 2050 comme prévu. Mais attendez une seconde ! J’aurai alors 63 ans, on m’aura implanté une puce dans l’arrière de la tête et je me plaindrai des jeunes. Mais bon, j’aurai envie de pouvoir me déplacer rapidement et de manière durable d’une ville à l’autre.

futureHAUS

J’accède à la futureHAUS, la maison du futur, par une porte arrière. Presque tous les objets ici présents sont connectés. D’ailleurs, quelqu’un est justement en train de changer la couleur des lumières LED grâce à la commande vocale. Tout est sobre, blanc et impressionnant. On peut déplacer la paroi entre le salon et le bureau et tourner le téléviseur à 180 degrés pour pouvoir le regarder aussi depuis le bureau. Les haut-parleurs sont directement intégrés dans la paroi. Au plafond se trouve une lucarne pour les futures livraisons de colis par drone. Il va sans dire que les panneaux solaires ont leur place ici.

Des écrans partout dans la cuisine. Qu’en pensez-vous ?
Des écrans partout dans la cuisine. Qu’en pensez-vous ?

Dans la cuisine, le chemin de l’avenir technologique prometteur continue : un grand Gorilla Glass sert de plaque de cuisson sur laquelle vous pouvez mettre jusqu’à dix casseroles et poêles. Peu importe où vous posez la casserole, la surface chauffe uniquement où celle-ci se trouve. En revanche, vous pouvez y poser la main sans risque, la plaque reste froide au contact de la peau. Au-dessus se trouve une fenêtre virtuelle composée de plusieurs écrans où vous pouvez afficher ce que vous voulez, que ce soit des recettes ou des séries Netflix.

  • Point de vueCuisine

    Les appareils de cuisine avec une interface tactile me rendent fou

Dans la chambre à coucher, je découvre un objet bien connu : un lit pliant. Même en Suisse, ce lit semble revenir à la mode. Toutefois, il s’agit ici d’un lit pliant électrique avec des capteurs de sommeil et des éléments chauffants intégrés. À côté se trouve un miroir avec un écran intégré. Vous pouvez afficher vos habits ou même différentes tenues si l’envie vous prend de changer un peu de l’éternel pull à capuche.

J’apprécierais que mon miroir me donne des conseils vestimentaires.
J’apprécierais que mon miroir me donne des conseils vestimentaires.

La salle de bain nous en met plein la vue : vous pouvez changer la température de l’eau d’un simple geste de la main. Votre taille est tout de suite identifiée et la hauteur du lavabo s’adapte automatiquement. Il en va de même avec les toilettes. De plus, elles se nettoient toutes seules et utilisent 90 % moins d’eau que des toilettes normales, car l’eau du lavabo et de la douche est réutilisée. Le miroir et la vitre de la douche sont aussi tous deux des écrans pour votre divertissement.

La salle de bain est géniale. J’aime la combinaison des différents éléments. C’est pratique et minimaliste.
La salle de bain est géniale. J’aime la combinaison des différents éléments. C’est pratique et minimaliste.

Les composants maison, appelés cartouches, sont préfabriqués. Les processus de fabrication sont industrialisés, c’est pourquoi le montage sur place ne dure qu’environ une semaine. Dans une interview avec NBC, Joe Wheeler de la Virginia Tech University a déclaré qu’une telle maison pourrait coûter 100 000 dollars. La propriété à un prix abordable reste un bien rare, surtout en Suisse. Cependant, cela est davantage lié au prix du terrain qu’aux coûts de construction en soi.

La coupole Al-Wasl

Partout où je me promène dans l’enceinte de l’expo, j’aperçois la coupole Al-Wasl de loin. Plus il commence à faire sombre, plus elle brille de manière spectaculaire. Il s’agit de la pièce maîtresse de l’Expo 2020. Elle a été conçue par Adrian Smith et Gordon Gill. Al wasl signifie « connexion » en arabe. La coupole constitue ainsi le centre des trois domaines principaux « possibilité », « mobilité » et « durabilité ». En tout, 252 lasers projettent des images, des vidéos et des milliers de couleurs sur la coupole. Un vrai spectacle. Je ne parviens pas à détacher mon regard tellement le spectacle des images projetées et accompagnées de musique est fascinant. La coupole abrite aussi des fontaines, de petits parcs, des scènes, des bars et des restaurants. Découvrez tous les autres pavillons ici.

Durant ma visite à l’Expo 2020, j’ai pu vivre encore d’autres moments spectaculaires.

Un gigantesque écran et une projection sur le sol dans le pavillon de l’Arabie saoudite.
Un gigantesque écran et une projection sur le sol dans le pavillon de l’Arabie saoudite.
La partie intérieure du pavillon russe est dédiée au cerveau humain et s’intitule « Mécanique d’un miracle ».
La partie intérieure du pavillon russe est dédiée au cerveau humain et s’intitule « Mécanique d’un miracle ».
La place ne manque pas. De larges chemins relient les différentes parties de l’exposition.
La place ne manque pas. De larges chemins relient les différentes parties de l’exposition.
Sur les murs, sur le sol... les écrans sont partout.
Sur les murs, sur le sol... les écrans sont partout.
L’élégance à la française ? Je n’ai pas vraiment compris de quoi il était question ici, mais c’est tout simplement une merveille.
L’élégance à la française ? Je n’ai pas vraiment compris de quoi il était question ici, mais c’est tout simplement une merveille.
Les e-arbres possèdent chacun environ 120 panneaux solaires et suivent le soleil du matin au soir.
Les e-arbres possèdent chacun environ 120 panneaux solaires et suivent le soleil du matin au soir.

Cet article plaît à 22 personne(s)


User Avatar
User Avatar

En tant que photographe, être humain et père, je raconte des histoires aussi proches que possible de la vie. Avec tous ses coins, ses émotions et son caractère unique.


Smart home
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Tout pour la maison
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Électromobilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Durabilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader