Direction les astéroïdes troyens de Jupiter pour la sonde Lucy
Nouveautés + tendancesRobotiqueInformatique

Direction les astéroïdes troyens de Jupiter pour la sonde Lucy

Martin Jud
Zurich, le 18.10.2021
Traduction: David Berthold
La NASA a lancé avec succès Lucy avec une fusée Atlas V samedi. La sonde doit accomplir une mission de 12 ans. Elle se dirigera vers les astéroïdes de Jupiter, elle devrait fournir de nouvelles informations sur la formation des planètes.

Lucy mesure plus de 14 m de long et traverse actuellement l’espace à une vitesse de 108 000 km/h selon la NASA. Elle fonctionne avec du carburant ainsi qu’avec des batteries rechargeables. La sonde destinée à explorer les astéroïdes troyens de Jupiter a été lancée avec succès samedi par une fusée Ariane V depuis la base de lancement de Cap Carnaveral, dans l’État états-unien de Floride. 90 minutes plus tard, elle a déployé ses auvents de plus de 7 m de long et a commencé à charger ses batteries. La National Aeronautics and Space Administration a tweeté.

La NASA aime les chansons des Beatles. Elle l’a déjà prouvé en 2008 lorsqu’elle a diffusé la chanson Across The Universe dans l’espace à l’étoile Polaire lointaine. Et maintenant, c’est la chanson Lucy In The Sky With Diamonds qui doit porter chance à la mission.

La mission Lucy

Le nom de Lucy ne fait pas entièrement référence aux Beatles. Il fait également référence au squelette fossile d’un préhumain découvert en 1974 dans le nord-est de l’Afrique. Celui-ci provient probablement d’une femme et a été baptisé Lucy. Cette découverte a fourni un aperçu unique de l’évolution de l’humanité, on s’attend maintenant à ce que la sonde fournisse aussi un aperçu unique de l’époque de la formation des planètes.

Le Soleil (jaune), Mercure (brun), Vénus (blanc), la Terre (bleu), Mars (rouge), Jupiter (orange), les astéroïdes troyens de Jupiter (vert)
Le Soleil (jaune), Mercure (brun), Vénus (blanc), la Terre (bleu), Mars (rouge), Jupiter (orange), les astéroïdes troyens de Jupiter (vert)
Crédits : NASA

L’animation montre en mouvement rapide comment les planètes de notre système solaire et la cible de Lucy, les deux essaims d’astéroïdes en orbite autour de Jupiter, se déplaceront pendant la mission. Les astéroïdes troyens de Jupiter sont considérés comme une sorte de capsule temporelle, un vestige de la naissance de notre système solaire il y a plus de quatre milliards d’années. On dit qu’ils sont faits de la même matière que celle des planètes extérieures. Lucy constitue la toute première mission spatiale destinée à explorer ces astéroïdes troyens.

Pour que Lucy puisse se rendre jusqu’aux astéroïdes de Jupiter, la NASA utilise trois fois la Terre comme assistance gravitationnelle : pour l’instant, Lucy vole à environ 108 000 km/h sur une orbite qui fait le tour du soleil. Elle reviendra sur Terre pour la première fois en octobre 2022. Lorsqu’elle passe près de la Terre, elle utilise à chaque fois sa gravité pour effectuer une manœuvre de survol. Grâce à l’assistance gravitationnelle, comme l’appelle la NASA, le vaisseau spatial peut modifier sa direction de vol et également augmenter ou diminuer sa vitesse selon les besoins.

Crédits : NASA
Crédits : NASA
Voici la photo en grand.

Après un deuxième survol de la Terre, Lucy mettra le cap sur ses premières cibles troyennes (L4) et, en prime, sondera en cours de route un petit astéroïde de la ceinture principale appelé Donaldjohanson (blanc). Entre 2027 et 2028, elle rencontrera le premier essaim troyen et passera devant Eurybates (blanc) et son satellite Queta, Polymele (rose), Leucus (rouge) et Orus (rouge). Elle effectuera ensuite sa troisième visite sur Terre et un vol vers le deuxième essaim d’astéroïdes (L5). En 2033, elle rencontrera enfin l’astéroïde double Patroclus-Menoetius (rose).

Au total, si tout va bien, Lucy étudiera huit astéroïdes. La vitesse de croisière moyenne devrait atteindre près de 63 000 km/h. Lors du passage des astéroïdes, elle sera réduite à environ 24 000 km/h. Une fois la mission terminée, Lucy continuera normalement à faire la navette entre les deux nuages de Troie tous les six ans.

Animations par ordinateur de Lucy Lucy.
Animations par ordinateur de Lucy Lucy.
Crédits : NASA

Lucy sera-t-elle un jour capable de trouver des indices importants pour déchiffrer l’histoire du système solaire ?

Cet article plaît à 22 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud

Editor, Zurich

Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Robotique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Informatique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser