Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
Home cinémaSmart homeNouveautés & tendances 1031

Au menu d’aujourd’hui: un HDRip russe avec source SD allemande

Si vous pensez que nous allons vous montrer une nouvelle façon de télécharger ou de streamer des films à partir de sources illégales, vous allez être déçu. Notre tutoriel porte sur la manière dont on peut créer un nouveau fichier vidéo à partir de diverses sources audio et vidéo.

Bon, d’accord, tout n’est pas tout à fait légal, en tout cas pas du point de vue de nos voisins européens. Je suis bien content de pouvoir (encore) télécharger des fichiers depuis la Suisse sans enfreindre la loi. 😜

Notre situation de départ: un lecteur en panne

Une collègue possède le Blu-Ray «Avengers: Age of Ultron». Même si ce n’est pas le meilleur des films Marvel, elle aimerait bien le revoir. Malheureusement, son lecteur de Blu-Rays a rendu l’âme, et son ordinateur n’a pas de lecteur de disque. C’est aussi plus sympa de regarder ce genre de films sur grand écran. Que faire?

Les solutions possibles: temps investi et résultat

Comme je suis un grand cinéphile, je regarde mes films en streaming sur mes appareils à partir d’un NAS. En général, je n’utilise qu’une fois les DVD et les Blu-Rays après les avoir achetés: quand je copie (rippe) le film et que je l’intègre à la base de données de mon NAS. Étant donné que le rippage, et surtout la conversion des films, sont chronophages (du moins pour l’ordinateur), je n’ai pas toujours envie de m’y coller. Après tout, pourquoi se compliquer la vie? Je vais donc souvent chercher mes films sur Internet.

Je possède aussi le Blu-Ray des Avengers, mais je ne l’ai pas encore rippé. C’est l’occasion parfaite de faire plaisir à ma collègue en copiant le film ou en trouvant une source alternative.

Le téléchargement légal à partir d’une source illégale

Je me demande d’abord sur quel support je vais télécharger le film. J’ai certainement un disque dur externe quelque part, mais on est en 2018. Il existe certainement des solutions plus pratiques. Je n’ai pas envie de devoir le trimballer partout. Une clef USB devrait faire l’affaire. Coup de bol, j’en ai justement une chez moi. Zut, elle n’a que 8 Go. Je vais devoir télécharger et préparer le film à 720 p (HD) au lieu de 1080 p (Full HD).

Après quelques recherches sur Internet, je trouve ce que je cherche. Malheureusement, les versions allemandes sont trop volumineuses (15,5 Go) pour ma clef USB ou uniquement disponible en qualité SD (la résolution d’un DVD). Je décide donc de télécharger une version russe d’environ 7 Go. J’y ajoute un SDRip allemand; j’utiliserai sa piste audio. Le téléchargement dure environ 20 minutes.

Les conteneurs et les codecs

Les conteneurs

Les conteneurs permettent d’intégrer plusieurs contenus (associés à la vidéo) en un seul fichier.

Le monde numérique et le transport maritime ont tous deux recours à des conteneurs qui fonctionnent de manière similaire: ils contiennent du matériel audio et vidéo, des sous-titres ou des chapitres. Ainsi, vous pouvez par exemple choisir parmi plusieurs langues sur votre lecteur multimédia. Les films semblent souvent plus authentiques dans la version originale. J’intègre donc toujours le son original et les sous-titres* à ma banque de données personnelle. Les extensions de fichier des formats de conteneur les plus connues sont AVI (Audio Video Interleave), MOV (QuickTime) ou MKV (Matroska). Le format MKV permet généralement d’ajouter du contenu alternatif. Outre la prise en charge de nombreux codecs, c’est une des raisons pour lesquelles les pirates utilisent Matroska depuis de nombreuses années.

*Remarque quant aux sous-titres: Lorsque certaines scènes d’un film sont en langue étrangère, ajoutez des «Forced Subtitles» (pistes de sous-titres forcées) pour comprendre même le plus obscur des dialectes. Ces fichiers ne contiennent que les sous-titres des scènes correspondantes.

Les codecs

Les codecs compriment les fichiers vidéo, audio et les images.

Un codec comprime. Il diminue la taille de vos fichiers audio et vidéo: À l’origine, les CD audio avaient une capacité originale de 74 minutes (650 Mo). Les données n’y sont pas comprimées, mais disponibles sous forme de modulation d’impulsion codée (MIC). Si vous disposiez d’un lecteur audio de 128 Go, vous pourriez y enregistrer 201 CD.
Si vous comprimez vos CD avec un codec MP3, vous pouvez enregistrer de nombreux albums, en fonction du bitrate utilisé. Le plus haut bitrate (320 kbit/s) vous permettrait d’enregistrer 755 CD sur 128 Go.

Nous pouvons donc choisir la taille d’un fichier grâce aux codecs et aux bitrates. Les divers codecs et bitrates ont bien entendu des effets différents sur la qualité des fichiers audio et vidéo. Mais je n’entrerai pas dans les détails.

C’est parti – nous nous «mixons» un nouveau film

1. Le téléchargement du logiciel

Pour «mixer», nous avons besoin de MKVToolNix. Il s’agit d’un kit de programmes destinés à la création de fichiers MKV dont la composante essentielle est mkvmerge GUI. L’outil fonctionne sur de nombreux systèmes d’exploitation. Sous Windows, vous avez le choix entre un installateur et une version portable:
Vers la page de téléchargement officielle… (en anglais)

2. Un premier aperçu du logiciel

Une fois l’installation terminée, nous lançons MKVToolNix GUI.

L’outil n’est certes pas très joli, mais il donne de beaux résultats si on l’utilise correctement.

MKVToolNix prend en charge de nombreux conteneurs audio et vidéo, codecs et formats de sous-titres. On l’utilise pour créer un nouveau fichier MKV ou modifier des fichiers existants. Les possibilités sont nombreuses: on peut entre autres modifier les balises, retarder la piste audio ou créer des chapitres.

3. L’importation du fichier source russe

Le logiciel s’ouvre sur l’onglet «Multiplexeur». Nous ne nous aventurerons pas beaucoup plus loin. En haut à gauche, vous pouvez ajouter des fichiers sources d’un clic droit ou en glissant et en déplaçant les fichiers. Vous pouvez aussi utiliser le bouton «Ajouter des fichiers sources…» tout au bas de la fenêtre.

Les fichiers sources sont ajoutés.
Vous pouvez également importer les fichiers en les glissant et les déplaçant.

Une fois l’importation terminée, les pistes et les chapitres que contient le fichier s’affichent en bas à gauche. On voit de quel contenu il s’agit (codec audio et vidéo, chapitre, sous-titre), si l’élément doit être copié pour la sortie, quelle langue lui a été attribuée, si la piste doit être chargée par défaut, si elle doit être forcée, et d’autres propriétés (résolution, nombre de canaux audio).

Une fois l’importation terminée, les contenus des données téléchargées sont énumérés.

4. La suppression des éléments non désirés

Comme vous l’avez peut-être remarqué sur la capture d’écran ci-dessus, chaque élément est précédé d’une petite case cochée avec laquelle vous choisissez les éléments qui seront joués dans le fichier cible. Nous supprimons la piste audio russe en la décochant. À présent, seuls la vidéo en haute résolution, une piste de sous-titres anglais DTS et les chapitres du film sont sélectionnés.

La piste audio inutile est supprimée en décochant la case.

5. L’importation du fichier source allemand

Deux nouveaux éléments apparaissent après l’ajout du fichier AVI allemand. Nous désactivons la vidéo en résolution DVD. Tous les éléments du futur fichier cible à copier sont à présent sélectionnés.

Nous supprimons la piste vidéo de la source allemande.

6. La modification des propriétés (langue, nom de la piste, signal «piste par défaut»)

Vous pouvez déplacer les fichiers dans le bon ordre avec la souris pour avoir une bonne vue d’ensemble de votre projet. Je place la piste vidéo en HD tout en haut de ma liste, suivie de la piste AC-3 allemande (Dolby Digital 5.1), de la piste DTS anglaise et des chapitres.

Déplacez les éléments pour faire un peu d’ordre et garder une bonne vue d’ensemble de votre projet.

Dans la quatrième et la cinquième colonne de la capture d’écran ci-dessous, on voit quels langues et noms de piste ont déjà reçu une valeur/description. Nous vous recommandons d’entrer des valeurs correctes pour les pistes audio, sinon vous ne saurez pas quelle piste choisir lorsque vous voudrez changer de langue dans le lecteur vidéo.

Lorsque vous sélectionnez une piste, vous pouvez ensuite modifier ses propriétés dans la moitié droite de l’outil. Nous commençons par cliquer sur la piste vidéo.

Les propriétés de la piste vidéo
Vérifiez/modifiez les propriétés suivantes sous «Options générales»: le nom de la piste (au besoin, vous pouvez y ajouter une indication), la langue (je choisis la langue de l’audio original) et le signal «piste par défaut» (il détermine si l’élément doit être joué par défaut).

Je change les options de la piste vidéo.

Les propriétés de la piste audio allemande
Je change ici aussi le nom de la piste audio allemande et je choisis la langue correcte. Je sélectionne «oui» sous le signal «piste par défaut».

Le signal «piste par défaut» détermine si l’élément est joué directement au lancement dans le lecteur.

Les propriétés de la piste audio anglaise
Contrairement à la piste audio allemande, je sélectionne «non» sous le signal «piste par défaut». La piste audio est disponible, mais elle ne sera pas jouée automatiquement.

Comme nous avons déjà sélectionné une piste audio comme piste par défaut, je choisis «non», ou «déterminer automatiquement».

7. La création (le multiplexage) du nouveau fichier du film

Tout est prêt pour que nous puissions lire le nouveau fichier. Le logiciel propose bien sûr d’autres options utiles. Par exemple, dans l’onglet «Cible», vous pouvez saisir le titre du fichier (à ne pas confondre avec son nom). Ou si vous remarquez qu’une piste audio n’est pas synchronisée à la piste vidéo, corrigez ses propriétés sous «Horodatages et durée par défaut». Ajoutez aussi les sous-titres allemands si vous le souhaitez. Notre projet n’a besoin d’aucun autre paramétrage.

Il ne nous reste plus que deux petites étapes:

  1. Choisir un fichier de destination et le nom du fichier cible au bas de l’outil.
  2. Cliquer sur «Lancer le multiplexage» et attendre que le nouveau fichier soit créé.
Comme nous ne convertissons rien de nouveau, la lecture du nouveau fichier MKV dure moins d’une minute à 7 Go (avec un SSD).

Le résultat est tout à fait correct

Nous ouvrons le nouveau fichier dans un lecteur (VLC Media Player) (en allemand). La vidéo créée à partir de la source russe et dotée de l’audio allemand est jouée. Lorsque nous changeons la langue, le nom de piste que nous avions choisi apparaît.

Le nom de la piste que nous avons choisi tout à l’heure apparaît dans le lecteur.

Ma collègue est contente. Le conteneur MKV prend en charge presque tous les appareils, ce qui est très pratique. Il vous suffit d’insérer la clef USB dans le port de votre Smart TV, et le tour est joué.

Pour terminer, j’aimerais encore vous informer que si vos fichiers font plus de 4 Go, vous devriez formater votre clef USB au système de fichiers «NTFS» (ou «exFAT»). De nombreuses clefs USB sont déjà formées en Werk FAT32 ou une version ultérieure, mais ce système ne prend pas en charge les fichiers plus lourds que 4 Go.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

La <strong>Brother P-touch P950NW</strong> étiquette tout
Critique

La Brother P-touch P950NW étiquette tout

<strong>Avengers: Infinity War</strong>, le film Marvel le plus important de tous les temps
Home cinémaNouveautés & tendances

Avengers: Infinity War, le film Marvel le plus important de tous les temps

<strong>La voix de Dieu</strong> n'existe qu'avec Auro 3D
AudioSavoir-faire

La voix de Dieu n'existe qu'avec Auro 3D

User

Martin Jud, Zurich

  • Editor
Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Commentaires 10

3000 / 3000 caractères

User JiSiN

Danke Digitec!
Jetzt muss ich es nicht mehr meinen Kumpels erklären, sondern sende Ihnen einfach die URL hierzu :)

05.03.2018
User Anonymous

Do you even Plex?

Warnung. Wenn man einmal damit angefangen hat, kann man nicht mehr aufhören.

09.03.2018
User Anonymous

PLEX FTW! :-)

05.07.2018
Répondre
User Mr.Shin-Chan

Sry zu grosser Aufwand, da hätte ich eher eine Werbung für eine WD Passport oder so erwartet... :'D

27.02.2018
User Anonymous

Mopsi lässt grüssen :D

28.02.2018
User JiSiN

Sieht nach grossem Aufwand aus, ist es aber nicht.
Wenn du dies schon paar mal getan hast, geht das im Handumdrehen.
Es wird nichts neu Transkodiert/Enkodiert... geht alles ruckzuck :)

05.03.2018
Répondre
User Stefg1963

Merci pour l'article ...et la traduction!

12.03.2018
User Dani889

Super Sach :)

27.02.2018
User Anonymous

Ich frage mich, wie ein russischer HD-Rip mit 24fps auf eine deutsche DVD Tonspur in der PAL Geschwindigkeit 25fps passt? Ich hatte auch schon Rips in DE und EN, wobei der DE Rip dummerweise in 25fps war. Also keine Chance DE und EN in einer einzigen MKV zu kombinieren. Ton müsste geändert werden.

05.07.2018
User Anonymous

Die frames können beim Muxen geändert werden, der Speed der Tonspur müsste mit einem Audio Tool verlangsamt werden. Zumindest kenne ich im MKVtoolnix keine Option dafür. Oder gibt's so etwas heute?

05.07.2018
Répondre