« Moon Knight » : un extraordinaire mindfuck final

Luca Fontana
Zurich, le 09.05.2022
Traduction: Alassane Ndiaye

Sans aucun doute : la finale de Moon Knight était probablement la meilleure finale de la saison Marvel jusqu'à présent. Du moins pour moi, précisément en raison de ses dernières scènes qui suscitent la confusion.

Je vais parler du dernier épisode. Il y aura donc des spoilers ! Avant de continuer, regardez d'abord la finale de la saison de Moon Knight.


« Et maintenant, décortiquons la finale. Cela m'a en partie dérouté.... », écrit le lecteur tkeller4144 dans mon compte-rendu de suivi du cinquième épisode.

Monsieur, oui monsieur !

Mais d'abord, laissez-moi vous dire deux trois trucs sur le combat final. Mieux, sur les combats finaux. Khonsou contre Ammit. Moon Knight contre Harrow. Mr. Knight contre Harrow. Et Leyla contre Harrow. Le pauvre Harrow. J'essaie de le dire avec autant d'éloquence que le fan de Marvel en moi : nom de dieu ! Génial ! Génial ! Génial !

D'accord. Passons maintenant au reste. Parfait, chaque chose en son temps.

Tout était-il le fruit de l'imagination ?

Ce qui me fascine le plus dans la bande dessinée Moon Knight, c'est qu'on ne sait jamais parfaitement si tout ce que vit Moon Knight est vraiment réel ou simplement imaginaire. Je dirais que tout est réel. La série Moon Knight n'est pas si différente. J'aime ça. Cela montre à quel point le réalisateur Mohamed Diab a bien compris l'original. Cependant, si je devais me fixer, je m'en tiendrais à ma théorie de la semaine dernière : tout ce que Marc Spector alias Steven Grant alias Moon Knight a vécu jusqu'à présent est réel. Pourquoi ? Analysons.

Le combat final épique est terminé. Khonsou veut que Marc et Steven détruisent une fois pour toutes Ammit, la déesse emprisonnée dans le corps de Harrow. Mais Marc Spector et Steven Grant ne le font pas. Khonsou n'a pas d'autre choix que de les libérer de sa tutelle. L'écran devient blanc. Marc se réveille chez Harrow en uniforme de médecin.

Était-ce une pure imagination ?

A-t-il tout imaginé ? Mon avis : non.
A-t-il tout imaginé ? Mon avis : non.
Marvel Studios

Non. Au plus tard lorsque Dr Harrow a soudainement du sang sur ses sandales, il est clair que cet endroit pourrait être tout sauf réel. Mon interprétation de la semaine dernière : le bureau de Dr Harrow est l'endroit où Marc se réfugie chaque fois que les souvenirs traumatisants menacent de le submerger. L'endroit où les oiseaux semblables à des dieux, les hippopotames et les crocodiles qui se disputent les faveurs de son âme ne sont que des stratégies d'adaptation. Un lieu d'évasion.

Mais Marc Spector et Steven Grant ont tourné la page. Certes, il serait tentant d'accepter le diagnostic. Mais ils préfèrent encore aller sauver le monde. Marc et Steven acceptent la maladie. Ils se retirent et ne reviennent jamais. Moon Knight est réel.

Changement de scène.


« Steven ? tu es là ? », demande Marc en se frottant les yeux et en regardant autour de lui dans l'appartement de Steven. En arrière-plan, on entend « A Man Without Love » d'Engelbert Humperdinck.

« Incroyable, ça a marché », répond Steven Grant.


Ce dernier dialogue est d'ailleurs étouffé dans la version synchronisée. Là, on dirait que c'est Marc Spector qui parle deux fois. Dans la version originale, Steven a un accent britannique clairement audible, tandis que Marc a un accent américain. Steven Grant est donc toujours là.

Khonsou a ainsi effectivement tenu sa promesse et a enfin libéré Steven et Marc de son contrôle. Bien sûr, le bureau du Dr Harrow pourrait aussi avoir été un rêve dans un rêve (des souvenirs d'Inception me viennent à l'esprit). Tout aurait été donc imaginé. C’est précisément cette ambiguïté que j'aime. Mais je pense quand même que Moon Knight a été très réel. D'autant plus que la scène au milieu du générique de fin n'a de sens que si tout n'est pas imaginaire.

La scène au milieu du générique de fin : Jake Lockley

Expliquons brièvement la scène. Harrow, ou la déesse Ammit dans le corps de Harrow, se trouve entre-temps dans un asile d'aliénés. Rien d'étonnant à ce qu'il prétende être une déesse dans le corps d'un mortel. Personne ne le croit. Une infirmière le pousse dans son fauteuil roulant. Puis un homme mystérieux vêtu d'habits sombres prend le relais. L'homme fait monter Harrow dans une limousine stretch blanche, dans laquelle se trouve Khonsou. Il confirme lui-même l'identité de l'homme mystérieux :


« Marc Spector pensait vraiment, après que nos chemins se soient séparés, que je voulais sa femme comme avatar. Pourquoi aurais-je un jour besoin de quelqu'un d'autre s'il n'a aucune idée de sa maladie réelle » ?

L'homme mystérieux qui a pris place sur le siège du conducteur se retourne. C'est le visage de Marc. De Steven. Le sourire aux lèvres. L'homme pointe un pistolet sur Harrow.

« Voici mon ami », dit Khonsou, « Jake Lockley. »

PAN.

L'écran devient noir.


Jake Lockley. Cela confirme la théorie de nombreux fans de bandes dessinées. Lockley y est en effet la troisième personnalité qui se trouve dans la tête de Marc. Le plus souvent en tant que chauffeur de taxi moustachu et discret qui se mêle à la population pour obtenir des informations sur la pègre, auxquelles il n'a pas accès en tant que Marc Spector ou Steven Grant. Dans la série, en revanche, il est brutal. Bien plus violent que le Jake Lockley des bandes dessinées. Il parle espagnol. Et Marc et Steven n'ont aucune idée de l'existence de Lockley.

Jake Lockley est probablement le personnage le plus mortel dans la tête de Marc Spector.
Jake Lockley est probablement le personnage le plus mortel dans la tête de Marc Spector.
Marvel Studios et Comics

Nous savons donc maintenant qui était derrière certains black-out inexpliqués des épisodes précédents : Jake Lockley. Par exemple, dans l'épisode 3, lorsque ni Marc ni Steven ne savaient qui a pourchassé et assassiné leurs témoins au Caire. Car Marc est certes un ex-mercenaire sauvage et déterminé, mais pas un tueur. Il est même possible que ce soit Jake qui, dans l'épisode 1 en Allemagne, ait pris le contrôle de la situation pour tuer froidement les sous-fifres de Harrow. Peut-être que Jake a aussi organisé le rendez-vous avec la jolie femme du musée, dans le restaurant où l'on sert « le meilleur steak de la ville », après tout, Marc n'a jamais cessé d'aimer Leyla.

Khonsou a certes libéré Steven et Marc de son contrôle, comme promis, mais pas Jake. Jake n'avait pas passé d'accord avec Khonsou pour être libéré une fois Ammit éliminée. C'est pourquoi il est toujours l'avatar de Khonsou. Probablement de son plein gré.

Oh là là, un bon point de départ, je l’espère, pour les prochaines histoires de Moon Knight.

Conclusion : la meilleure série du MCU à ce jour

Ma critique de la série comprenait les quatre premiers épisodes. À l'époque, je trouvais Moon Knight tout simplement génial, malgré quelques petites critiques. Les deux derniers épisodes n'y changent rien.

Bien au contraire, le drame de personnage de l'épisode 5 m'a fait apprécier encore plus le talent d'Oscar Isaac. Ethan Hawke dans le rôle d'Arthur Harrow m'a plu dès le début. L'action de Moon Knight à la fin a compensé l'absence de celle-ci dans les premiers épisodes. Et Mr Knight a même obtenu les compétences martiales à la John Wick qui me manquaient auparavant. Et Leyla comme version féminine du MCU de Scarabée écarlate ? C'est tout simplement génial. Il est donc logique que son père lui ait donné le surnom de « petit scarabée ».

Les gars, j’adore ça. Moon Knight rivalise facilement avec Loki ou WandaVision. Non, annulez ça. Moon Knight surpasse même les deux séries. Sur ce, « A Man Without Love » d'Engelbert Humperdinck :

Cet article plaît à 43 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.» 


Films et séries
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader