Surface Laptop Go : le plus petit notebook Microsoft à l'essai

Surface Laptop Go : le plus petit notebook Microsoft à l'essai

Martin Jud
Zurich, le 10.11.2020
Microsoft lance un ordinateur portable de 12,4 pouces avec des fonctionnalités d'entrée de gamme : le Surface Laptop Go, livré avec une SoC Intel 10e génération i5, disposant d'un écran tactile et, à première vue, ne présentant pratiquement aucune faiblesse. Mais ça, c'était sans compter mon avis sur la question !

Doté d'un écran tactile de 12,4 pouces, le Surface Laptop Go, avec ses dimensions, rappelle fortement le convertible de 12,3 pouces, le Surface Pro 7. Cependant, ce portable d'entrée de gamme offre une résolution et un confort moindres. Par ailleurs, caméra Windows Hello (reconnaissance faciale) et clavier éclairé sont aux abonnés absents. Hormis ces points, il semble être un puissant outil de bureautique, du moins sur le papier. Il est même activement refroidi, ce que Microsoft a en quelque sorte oublié sur le Pro 7 avec i5.

Spécifications du modèle d'essai avec couleur sable

  • Processeur (système sur puce): Intel Core i5-1035G1
  • Processeur graphique intégré : Intel UHD Graphics (Ice Lake G1)
  • Mémoire vive : 8 Go de RAM (SK Hynix H9HCNNNBKMALHR-NEE, LPDDR4-3732, 2 x 4 GB)
  • Mémoire de donnée : SSD de 256 Go (SK Hynix HFM256GDGTNG-87A0A, M.2 2230 PCIe 3.0 x4)
  • Écran : 12,4” IPS Multi Touch (PixelSense Display) avec 1536 × 1024 Pixel (format d'image de 3:2, 148 ppi, ultra brillant)
  • Clavier : sans éclairage des touches, capteur d'empreinte digitale sur la touche marche/arrêt
  • Connectique : 1 x USB 3.1 type C, 1 x USB 3.0 type A, alimentation (prise Surface Connect)
  • Audio : prise casque 3,5 mm, enceintes stéréo Dolby Audio et micro Dual Studio
  • Caméra : caméra frontale 720 p
  • WiFi, Bluetooth : WiFi 6, Bluetooth 5.0
  • Batterie : batterie lithium-ion de 39,7 Wh
  • Système d'exploitation : Windows 10 Home en mode S (basculement gratuit possible sur « Windows 10 Home »)
  • Dimensions : 27,8 × 20,6 × 1,6 cm, 1110 g
  • Alimentation : 39 W

Le Surface Laptop Go est également disponible avec SSD de 128 Go à un prix relativement bas. Pour plus de mémoire, il faut payer plus cher.

Surface Laptop Go (12.40", Intel Core i5-1035G1, 8Go, 128Go, SSD)
Showroom
685.–
Microsoft Surface Laptop Go (12.40", Intel Core i5-1035G1, 8Go, 128Go, SSD)

Il existe également une version, que je déconseille vivement, avec une maigre mémoire vive de 4 Go et une mémoire eMMC bon marché de 64 Go. Les ordinateurs portables se déclinent dans les couleurs Platine, Bleu glacier et Sable, cette dernière n'étant toutefois pas toujours disponible.

Design et connectique

Cet ordinateur portable pratique est doté d'une unique couverture en aluminium de 4 mm d'épaisseur couleur sable dégageant une froideur toute métallique.

aucune information disponible sur cette image

Le dessous de la base, confortable, est légèrement caoutchouté. Le fait de tapoter mon ongle sur le matériau, j'ai l'impression que c'est un plastique dur : selon Microsoft, il s'agit d'un système composite de résine de polycarbonate mélangé à de la fibre de verre et 30 % de matériaux recyclés post-consommation.

Métal en haut, plastique en bas. La prise Surface Connect que vous voyez est destinée à l'alimentation.
Métal en haut, plastique en bas. La prise Surface Connect que vous voyez est destinée à l'alimentation.
aucune information disponible sur cette image

En l'ouvrant, on aperçoit un large écran avec une bordure d'environ sept millimètres et de l'espace pour une caméra frontale de 720 p. Les fentes d'aération pour le refroidissement actif sont dissimulées au-dessus du clavier, devant la charnière de l'écran. Selon l'incidence de la lumière, l'aluminium autour du clavier brille d'un ton rose clair. Intéressant !

aucune information disponible sur cette image

La connectique, on en a rapidement fait le tour, se situe sur la tranche gauche : port USB-C, port USB-A et prise jack de 3,5 mm. C'est tout. Pas de fente Micro SD non plus. Les connexions supplémentaires ne sont disponibles que via Bluetooth 5.0 ou Wi-Fi-6. Le chargement a lieu sur la tranche droite au niveau de la prise Surface Connect.

Écran tactile arrondi

Pas besoin de placer d'appareil de comparaison avec une résolution plus élevée pour remarquer que l'écran tactile IPS brillant de 12,4 pouces au format 3:2 ne parvient pas à afficher des films 1080p en natif. La résolution de 1536 × 1024 pixels est trop faible pour cela. Je ne peux cacher ma déception. 148 ppi, c'est dépassé selon moi. Et c'est pas suffisant pour le prix demandé.

Affichage de l'image avec coins arrondis.
Affichage de l'image avec coins arrondis.

Ce que je remarque pour la première fois avec l'écran, c'est que l'image affichée a des coins légèrement arrondis. Le masque d'affichage recadre certains pixels, ce qui n'est pas mal. Néanmoins, je suis un peu confus et surpris. Est-ce bien judicieux ? Ai-je déjà vu cela quelque part ? Peu importe.

L'uniformité du rétroéclairage, sa luminosité maximale et la précision avec laquelle l'écran affiche les couleurs sont tout aussi importantes que la résolution. Pour en avoir le cœur net, je la mesure avec le x-rite i1Display Pro Plus :

aucune information disponible sur cette image

Avec une luminosité moyenne de plus de 300 cd/m² maximum – plus précisément 331 cd/m² –, l'écran brille autant que je le voudrais, du moins sur un appareil mobile, ce qui permet de travailler partout où il y a de l'ombre, même dans des conditions lumineuses plus importantes.

Ce qui est remarquable, c'est l'uniformité de l'éclairage, presque absolue. On n'observe qu'une différence de 14 cd/m² entre la mesure la plus claire et la plus sombre, une différence minime, pratiquement impossible à détecter à l'œil nu.

Malheureusement, la couverture de l'espace colorimétrique mesurée n'arrive pas à la cheville de la qualité de l'éclairage. Je mesure 93,1 % du sRGB ; les images s'affichent le plus souvent avec précision pour tout ce qui est Internet et bureautique. Pour l'espace DCI P3, important pour les films, la valeur tombe à 69 %. On obtient 67,1 % de l'Adobe RGB. Je vous déconseille d'utiliser cet ordinateur pour traiter des photos destinées à l'impression. La mesure de la valeur noir et blanc atteint un contraste statique de 911:1.

Clavier sans éclairage

Pourquoi uniquement Microsoft ? Le bouton d'alimentation intègre un capteur d'empreintes digitales pour compenser l'absence de reconnaissance faciale, mais il manque un éclairage des touches, très embêtant quand on cherche, dans la pénombre, une touche qui n'entre pas dans le champ d'action de la frappe à dix doigts.

Pas de Windows Hello, mais un capteur d'empreinte digitale intégré au bouton d'alimentation.
Pas de Windows Hello, mais un capteur d'empreinte digitale intégré au bouton d'alimentation.

En effleurant les touches, on sent le caoutchouc. En appuyant plus fort, on ressent d'emblée le point de pression au début de la frappe. D'ailleurs, la course de touche est de 1,3 mm. Après une courte période d'adaptation, la frappe s'accélère et devient plus précise. Le clavier est presque silencieux.

aucune information disponible sur cette image

Je n'ai rien à redire du pavé tactile de 10 × 6,7, agréable, lisse et rapide. Le clic des boutons intégrés se veut discret et satisfaisant. Je l'aime bien.

Enceintes invisibles

Dissimulées sous le clavier, les fameuses enceintes OmniSonic émettaient des sons très aigus sur le Surface Laptop 2, mais plus maintenant sur ce nouvel appareil. Les basses, qui manquent un peu de punch, les moyennes et les hautes fréquences sont assez équilibrées.

Ce qui ne va toujours pas, c'est les sons plus graves. Les guitares de style métal, rock ou industrielles, par exemple dans Wurstwasser de Mundstuhl, ont un son plutôt discret et distant.

C'est dommage qu'il y ait Wurstwasser uniquement en 240 p.

Alimentation par batterie

Combien de temps le portable de Microsoft peut-il jouer Wurstwasser en boucle ? Comment l'unité centrale et la batterie se comportent-elles lorsqu'elles sont fortement sollicitées ? Est-il possible de télétravailler toute la journée avec cet ordinateur portable avec une seule charge ?

Streaming continu sur YouTube

Bien sûr, je ne fais pas qu'écouter Wurstwasser en continu. De temps en temps, il y a aussi un clip de Meat Loaf. Je streame des vidéos YouTube à 150 cd/m² de luminosité en boucle et j'attends que l'ordi s'éteigne.

C'est le cas après 4 heures et 7 minutes, une performance qui laisse à désirer. À titre de comparaison, le Surface Pro 7 possède également un SoC i5 (System-on-a-Chip) de dixième génération et d'une batterie d'une capacité de cinq watts-heures supplémentaires. Avec le même test, il s'éteint après 5 heures et 16 minutes à peine.

Autonomie de la batterie, performance du CPU et enceintes mises à rude épreuve

Pour voir comment la batterie et le SoC Intel Core i7-10510U s’en tirent à pleine charge avec le système de refroidissement disponible, j’exécute le test de résistance HeavyLoad et FurMark simultanément avec la plus grande luminosité.

Au bout d'une minute, je remarque un léger sifflement du ventilateur, qui s'accentue après deux minutes et continue à bruisser au même volume jusqu'à la fin. En position assise, à une distance d'environ un bras, je mesure 43 décibels, ce qui correspond à une zone résidentielle calme.

L'utilisation du processeur reste à 100 % pour l'instant, ce qui est un bon signe. Après 14 minutes, il commence à sauter, la charge passe de 91 à 99 %. 12 minutes plus tard, le CPU passe de 86 à 94 %. Elle reste à cette valeur puis baisse après une heure et trois minutes une dernière fois : la charge est de 86 % et passe à 66 % deux fois par minute pendant environ quatre secondes avant de remonter à nouveau. La batterie se vide au bout de deux heures et huit minutes.

L'autonomie est d'une importance secondaire dans ce test. Ce qui importe, c'est la qualité du refroidissement du processeur. Et je suis vraiment satisfait de Microsoft. Le Laptop Go offre presque un quart d'heure de performance à 100 % et même là, après quelques petites diminutions, il reste à plus de 86 %. En le comparant à d'autres appareils Microsoft, par exemple les trois Surface Book 3 testés –, la variante i5 avec refroidissement passif réduit l'utilisation du processeur à environ 50 % après seulement 34 secondes. Les ordinateurs i7 refroidis activement commencent à décliner après seulement une à cinq minutes. Au bout de 30 minutes, ils sont déjà à 70 % et à la fin, à environ 50 %.

Autonomie de la batterie pour la bureautique

En me passant de YouTube en arrière-plan et en travaillant sans trop d'appels vidéo, la batterie dure environ 9 heures.

CPU et processeur graphique

La SoC Quad Core Intel Core i5-1035G1, introduite au troisième trimestre 2019, appartient à la génération U d'Ice Lake, et donc, aux premiers processeurs fabriqués selon le procédé 10 nm d'Intel (2e génération). Destinée à une utilisation mobile dans des ordinateurs portables ou des convertibles, elle déploie généralement une puissance thermique nominale (TDP) de 15 watts, mais peut être configurée entre 13 et 25 watts par le fabricant. La version actuelle utilise deux noyaux de 1 à 3,5 GHz. En utilisant les quatre (8 threads), elle atteint 3,2 GHz.

La puce, également équipée de l'Intel Graphique UHD G1, fonctionne avec 300 MHz et déploie une fréquence dynamique maximale de 1,05 MHz. En outre, la SoC offre le Wi-Fi 6 et une accélération matérielle de l'IA.

Performance des CPU et GPU

À l'issue du test de fatigue, le CPU et le GPU peuvent à nouveau être utilisés. Je teste principalement les performances du processeur avec les benchmarks Cinebench R20 et Geekbench 5. Le benchmark Night Raid de 3DMark permet de montrer les performances du faible GPU intégré. Le PCMark 10, quant à lui, est utilisé pour simuler et tester le travail de bureautique habituel.

Cinebench R20 et Geekbench 5

Cinebench de Maxon permet de tester les performances du PC lors du rendu de contenu Cinema 4D. Les processeurs avec plus de cœurs afficheront toujours de meilleurs résultats (à l'exception du résultat single core).

Geekbench est un benchmark qui fonctionne sur Windows, MacOS, Linux, Android et iOS. Outre les scénarios réels simulés, utilisés pour tester les CPU (single core et multi core), Geekbench peut aussi déterminer les performances GPU dans les domaines du traitement d'image et de la vision par ordinateur. On peut aussi comparer les résultats avec d’autres systèmes à l'aide du navigateur Geekbench.

Les résultats de l’appareil de test :

Résultats :
Surface Laptop Go
Résultats :
Surface Pro 7 (i5)
Résultats :
Surface Book 3 (i5)
Lien vers les résultats:
Surface Laptop Go
Cinebench R20 – CPU Multi Core1136 points1504 points1167 points-
Cinebench R20 – CPU Single Core399 points361 points395 points-
Geekbench 5 – CPU Multi Core3456 points4430 points3400 pointsRésultats en détail :
browser.geekbench.com/v5/cpu/4440696
Geekbench 5 – CPU Single Core1153 points1230 points1065 pointsRésultats en détail :
browser.geekbench.com/v5/cpu/4440696
Geekbench 5 – GPU OpenCL
(benchmark graphique)
5494 points7515 points8283 pointsRésultats en détail :
browser.geekbench.com/v5/compute/1730017
Geekbench 5 – GPU Vulkan
(benchmark graphique)
4858 points-8092 pointsRésultats en détail :
browser.geekbench.com/v5/compute/1730039

Une nouvelle comparaison avec le Surface Pro 7 et le Book 3 s'impose. Inclus dans le tableau, tous deux intègrent des SoCs presque identiques dans les variantes i5, le i5-1035G4 et le i5-1035G7, avec une fréquence d'horloge de base plus élevée de 100 et 200 MHz. Cependant, en raison du probable manque de refroidissement, elles ne peuvent obtenir de meilleurs résultats que la SoC actuelle que sur des benchmarks courts. Le Laptop Go est plus performant que les deux autres dans le benchmark de Cinebench R20, plus long.

Test de performance pour le gaming : 3DMark Night Raid

Avec Night Raid de 3DMark, je teste le jeu au plus bas niveau. Il est pensé pour les appareils mobiles avec GPU intégré.

Le portable Go, qui obtient 6801 points, est donc quelque peu à la traîne par rapport à un portable de bureau moyen de l'année avec Intel Iris Pro Graphics et i7-1065G7 : le modèle de référence i7 obtient, quant à lui, 9408 points.

Test de performance de bureau : PCMark 10

Grâce au PCMark 10 de 3DMark, les PC et les notebooks peuvent être testés pour une multitude de tâches liés au monde du travail. Il s’agit d’un test de performance de bureau qui convient à toutes les bécanes disposant d'un GPU faible.

Avec [3317 points](https://www.3dmark.com/pcm10/52267229 ?), le portable Go est aussi loin du modèle de référence i7 déjà mentionné, qui obtient 4611 points à ce test. Néanmoins, pour tout ce qui est travail de bureau, il convient bien. Il intègre aussi Photoshop, mais avec un affichage RVB Adobe inexact.

Conclusion : une unité i5 bien refroidie avec un équipement mince

Enfin un appareil Microsoft i5 avec refroidissement actif. Bravo !

Il convient de louer le design, la puissance suffisante pour la bureautique et l'écran doté d'un éclairage uniforme et lumineux. Le pavé tactile et le clavier sont presque parfaits si ce n'est l'absence d'éclairage des touches, très énervant.

Ce que l'on peut lui reprocher, c'est la résolution faible, mais suffisante, de 1536 × 1024 pixels. De plus, il n'y a que quelques connexions et l'espace mémoire de 256 Go coûte malheureusement beaucoup plus cher que sur les autres modèles.

Même si l'appareil a son charme et remplit sa fonction, je ne l'achèterais pas, d'autres fabricants proposant des appareils avec de meilleurs atouts à prix inférieur.

Cet article plaît à 24 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud
Editor, Zurich
Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser