CritiqueMobile

Samsung Galaxy S8 – rapide, beau et bientôt plus configurable?

Dominik Bärlocher
Zurich, le 28.04.2017
Traduction: Anne Chapuis
Cela fait maintenant plusieurs semaines que je teste le Samsung Galaxy S8 et le Galaxy S8+. Je peux donc vous dire: la série S8 est un smartphone comme aucun auparavant. Il est plus intégré et plus ouvert que les appareils Samsung précédents. Mais il ne s’est pas entièrement détaché des anciennes faiblesses.

«iPhone ou Samsung?» est la question que l’on me pose parfois. Pas «iPhone ou Android». Pas «iPhone ou Google». «iPhone ou Samsung». La marque Samsung vient avec des attentes, avec une qualité présupposée et donc avec une satisfaction liée. Il est clair que les attentes faites face au Samsung Galaxy S8 et à son grand frère, le S8+ sont hautes. Il est enfin là. Est-ce qu’il remplit les attentes? Cela fait maintenant quelques semaines que je me balade avec l’appareil en poche et peut, en plus de vous donner des informations sur les spécifications techniques, aussi vous dire comment se débrouille le S8 au quotidien.

C’est parti! Comme nous avons déjà envoyé les précommandes il y a quelques jours, les utilisateurs de cette série d’envois sont chaleureusement invités à me contredire, à me poser des questions ou à me dire que j’ai raison dans les commentaires.

Le nouvel univers matériel

La première chose qui saute aux yeux est la finesse du Samsung Galaxy S8. Son apparence fine est aussi due à l’écran qui paraît être sans bords. Bien entendu, si vous regardez bien le téléphone, vous verrez qu’il y a un bord à droite et à gauche. Mais il est vraiment fin. En haut et en bas, on peut voir le soi-disant Bezel, mais ce dernier reste élégant. Cela fait une grande différence, surtout du point de vue esthétique de la finesse.

La série S8 vient avec un nouveau rapport de format. Au lieu du rapport 16:9 traditionnel, les ingénieurs Samsung ont misé sur le 18.5:9. L’idée est certainement l’une de ces deux, ou peut être même les deux:

  1. Technologie: utilisation maximale du devant pour l’écran. Moins de bords = téléphone portable plus attractif
  2. Maniabilité: l’utilisation à une main devrait connaître un renouveau

Personnellement, je trouve le dernier point très intéressant. Bien sûr, cela m’est égal de devoir utiliser un smartphone avec une ou deux mains, mais je vois le côté attractif de l’utilisation à une main. Mon premier mobile était le Motorola StarTAC; l’utilisation à une main était, je l’avoue, très cool.

aucune information disponible sur cette image
Yep, très fin

Eh oui, le S8 est agréable en main. Et l’utilisation à une main fonctionne aussi. Chez le S8 je peux facilement faire passer mon pouce du bas droit au bord gauche de l’écran. Au contraire, le concept arrive à ses limites avec le S8+. J’arrive à peine à faire le tour du téléphone et l’utilisation à une main fonctionne de justesse. Mais l’utilisation est bien plus agréable avec deux mains.

Et pourtant, je ne le nommerais sûrement pas encombrant. Comparé au grand concurrent, l’iPhone 7+, il n’est pas seulement plus fin à cause de l’écran, mais aussi à cause de la surface utilisée en tant qu’écran.

Durant l’utilisation, j’ai aussi remarqué que je dois, peu importe la taille, tenir l’appareil un peu autrement. Je suis quelqu’un qui aime avoir son téléphone bien en main. Autrement dit, la motricité fine n’est pas mon truc. J’ai donc dû apprendre à prendre le Samsung Galaxy S8 et le S8+ plus délicatement. Avec un poids de maximum 173 grammes, la prise en main de l’appareil reste agréable.

Mais Samsung est critiqué pour le boîtier qui se raye plus rapidement que les autres. Chez le manager de produit Dario Pellanda, l’arrière du mobile s’est rayé après avoir été en contact avec les clés de la voiture dans sa poche de pantalon. Mon écran a, grâce aux écouteurs glissés dans la même poche, écopé d’une rayure. Cela est d’autant plus bizarre que la majorité des vidéos en ligne affirment le contraire. Mais avec les rayures que nous avons sur nos mobiles, personne ne peut nous dire le contraire. Nous conseillons donc, à titre préventif, l’usage d’un film de protection.

La version Android plus ouverte avec les tentacules

Regarder les réglages de la version Android de la série Galaxy S8 en vaut la peine. Les développeurs Samsung suivent une voie non conventionnelle pour Samsung. Car vous pouvez tout régler. Vous n’aimez pas le panneau latéral? Enlevez-le. Besoin de plus d’icônes sur l’écran d’accueil? Pas de problème. Voilà ce que je veux. Android est un système qui n’est pas seulement ouvert, mais aussi adaptable. Contrairement à Apple iOS, qui mise sur le fait légitime que le système doit simplement fonctionner. Mais, comme je suis inventeur et bricoleur, je préfère Android.

aucune information disponible sur cette image
Samsung Experience est clair et sa mise en page reste simple

Mais comme Samsung reste Samsung, leur Distro Android, nommé Samsung Experience, s’est beaucoup éloigné de l’Android Stock dans la version 8.1 installée. Les menus sont blancs et munis de symboles simplifiés. L’aspect est élégant et le tout fonctionne bien. Et peu importe le projet de bricolage auquel vous voulez vous attaquer, le S8 vous suit. On ne vous met pas de bâtons dans les roues et si vous connaissez le nom des éléments, vous pouvez même regarder comment les désactiver ou les adapter dans le manuel d’utilisateur, étonnement clair.

La personnalisation du bouton Bixby était le seul point où bricoleurs et fabricant se sont déclaré la guerre. L’intelligence artificielle installée dans la série S8 par Samsung se nomme Bixby. Comme l’assistant ne parle qu’américain ou coréen pour le lancement, des hackers du monde entier se sont mis à le reprogrammer.

*Samsung Galaxy S8**: donner un nouveau look au bouton Bixby
placeholder

placeholder

Même si le procédé expliqué ci-dessus fonctionne encore, Samsung travaille à son sabotage. Actuellement, la communauté Android n’est pas sûre de qui fait quoi et où, et si le bloc est éventuellement spécifique à un opérateur mobile aux États-Unis. Il se peut donc que le chemin ci-dessus ne fonctionne pas ou qu’il ne fonctionne plus d’un jour à l’autre.

Bixby – puissant, mais impotent

Ma plus grande critique au logiciel est aussi valable pour Bixby. Certes, l’assistant pourrait faire de nombreuses choses s’il était disponible en langue allemande ou anglaise généralisée. Ou encore mieux: je pourrais lui dire quelle langue je parle et il accepterait cette langue. Parler à mon téléphone en anglais ne me pose pas de problème, mais cela ne fonctionne pas en Suisse.

Même si je règle mon Galaxy S8 sur US-english, la pression du bouton Bixby ne fait qu’ouvrir l’écran Hello Bixby où se trouve une collection colorée de nouvelles, de bulletins météo, d’image, de tweets et autres. Un peu comme sur le site Bluewin.ch ou 20min.ch. Tous les domaines sont représentés en espérant qu’un lecteur y trouve son bonheur. Pour une intelligence artificielle qui est là pour me montrer des contenus qui m’intéressent, ce n’est rien. Google fait mieux avec l’appli Google, celle avec le G coloré dans le rond blanc.

aucune information disponible sur cette image

Voilà pourquoi des hackers du monde entier veulent reprogrammer le bouton Bixby. Je suis l’un d’entre eux et ai trouvé une première solution. À la fin de la rédaction, le chemin fonctionne encore, mais Samsung a déjà annoncé que ce chemin serait bloqué. Certains utilisateurs ont déjà annoncé qu’ils devaient trouver de nouveaux chemins. Dès que mon S8 affichera à nouveau Hello Bixby une fois le bouton appuyé, je chercherais un autre chemin et remettrais à jour l’article.

Le bouton pour l’assistant sur le côté est une idée géniale, tout comme la fonctionnalité. Mais que le fabricant sabote de manière active la communauté de développeurs qui manipule les mécanismes du bouton est tout simplement lamentable et complètement inutile. Même si Samsung ferme, aussi bien que possible, une issue après l’autre, les hackers et les bricoleurs trouveront toujours un autre chemin. Samsung ne va pas ouvrir un bureau spécial qui ne fait rien d’autre que de pourrir la journée des bricoleurs non? Ou est-ce que des ressources prévues pour d’autres domaines comme le lancement des mises à jour seront reconverties? La position actuelle de Samsung ne montre pas seulement une vision à court terme, mais aussi un comportement puéril. Laissez les gens s’amuser. Et ce n’est pas parce que je sais comment reprogrammer mon bouton que je dois le faire. Si je choisis la nouvelle répartition, c’est que je m’appuie sur mon expérience faite avec les deux produits, et non pas pour faire un pied de nez à Samsung. Je veux que l’appareil soit comme je veux, même si cela peut aller à l’encontre des souhaits du fabricant. Car Android est justement une plateforme pour ces choses-là.

Android est un système Open Source, et cela signifie que chacun peut faire ce qu’il veut. Jusqu’à présent, la politique entrepreneuriale de Samsung semblait se trouver entre celle de Google «Voilà une super chose, bricolez un peu» et celle d’Apple «Nous avons quelque chose qui fonctionne. Personne ne doit faire quelque chose avec, et si c’est le cas, seulement d’après nos règles.» Suivant la fonction l’une ou l’autre s’applique. Les deux méthodes tout comme l’approche Samsung, difficilement descriptible et pouvant parfois paraître incohérente, sont entièrement légitimes. Comme chacun peut faire ce qu’il lui plaît avec Android, ce n’est pas un problème de vouloir protéger le système d’exploitation des «menaces» de l’extérieur, ou de Google même quand le système d’exploitation est fait pour fonctionner avec Google et autres mécanismes Big Data. La seule question est de savoir si un commerçant le veut. Surtout quand le principe de base du système d’exploitation en question est que chaque personne peut adapter le logiciel comme il l’entend, la question se répond d’elle-même.

Quand la minorité des inventeurs et des bricoleurs demande un système d’exploitation ouvert, cela devrait être permis. Surtout quand le verrouillage du système est très difficile et seulement réalisable avec de gros efforts et quand le fabricant s’embarque dans une course aux armements opposant les hackers et les développeurs internes. Bien entendu, seule une minorité demande cette ouverture, mais est-ce que Samsung perd vraiment autant en laissant cette liberté à cette minorité?

Peu importe: je ne peux pas vous dire si l’assistant est efficace, à quel point il est intelligent ou s’il est bien. Lors de la démo à Londres, j’ai cependant eu un aperçu et peux vous dire que l’assistant présente un grand potentiel s’il est disponible dans plus de pays. Car il sommeille là, quelque part dans le système, et attend l’ordre permettant au smartphone de l’activer. Si Samsung parvenait à bloquer le bouton Bixby – ce qui est tout à fait impossible – ce serait sympa de continuer à me permettre de configurer l’assistant indépendamment de la langue du système ou du pays de mon opérateur mobile. Car avant de parler allemand avec mon téléphone, je lui parlerais en anglais.

Bixby est plus qu’un assistant

Bixby n’est pas seulement un assistant. Bixby Vision, un outil d’analyse des images est aussi intégré. Vous autorisez donc Bixby à accéder à votre appareil photo et l’intelligence artificielle regarde votre entourage ou un produit, analyse l’image et vous trouve des informations et des options d’achat depuis Internet. Les options d’achat sont sélectionnées par Samsung, ce qui assure une source de revenue supplémentaire s’ils ouvrent un nouveau marché pour ces choses-là. À la clôture de la rédaction, on ne savait pas encore comment la sélection se ferrait et comment les entrées seront classées.

Avec une photo, Bixby Vision peut aussi déterminer où la photo a été prise. Dans la mesure où le cliché est une sorte de curiosité. Alors, le pré derrière votre maison ne fonctionne que si vous avez activé la fonction GPS de votre smartphone – à bon, vraiment? – ou que le Swiss Prime Tower ou quelque chose du même genre se trouve en arrière-plan. Bixby Vision pourra alors vous indiquer les points d’intérêts (cafés, musées, boutiques, etc.) des alentours.

Mais: comme Google a reçu beaucoup plus de données de leurs trucs Big Data, Bixby sait encore peu de chose et Google en est encore au début. Bixby Vision est encore assez générique. Là où Google proposerait d’abord des restaurants végétariens à un végétarien, Bixby livre encore la totale et propose aussi le steak house d’à côté. Mais je suppose que ce problème va se résoudre, surtout si les données de fournisseurs tiers comme Yelp, profils et données des utilisateurs compris, seront intégrés.

Le compte à rebours au quotidien

Dans l’utilisation quotidienne, sans Bixby, la série S8 est excelle. Grâce au matériel rapide et au logiciel bien coordonné, l’utilisation quotidienne ne présente pas de problème. La seule chose qui m’a toujours laissé sans voix est la batterie. Le petit S8 possède une batterie de 3000mAh et le S8+ une batterie de 3500 mAh. Cela n’a pas l’air de grand-chose, mais lors du lancement à Londres, on m’a dit que les composants du système étaient, non seulement, extrêmement légers, mais aussi tellement bien coordonnés que la batterie était plus puissante.

aucune information disponible sur cette image
Orchid Grey, une sorte de bleu gris violet sensé placé de nouveaux accents design

Bon, je ne suis pas entièrement convaincu. Quand j’allume le S8 et le laisse traîner du vendredi midi au lundi matin, la batterie a encore 17%. Mais quand j’utilise le smartphone, que ce soit le S8 ou le S8+, la batterie se vide à vue d’œil. Consulter dix minutes les news dans le bus le matin? Moins dix pour cent. Alors qu’écouter de la musique fonctionne bien et durant une éternité. J'en ai donc conclu que le grand écran nécessite beaucoup d’énergie et suis donc arrivé à la conclusion la plus évidente de toute l’histoire de l’humanité. Je dois tout de même dire qu’avec une utilisation normale, bien 30% de batterie (même plus souvent) restent le soir, avant d’aller me coucher.

Redimensionner ou pas?

Le nouveau rapport de format de l’écran, 18.5:9, rompt avec le standard actuel de 16:9. Ainsi, le Galaxy S8 et le S8+ sont les deuxièmes téléphones de cette génération qui n'ont pas de rapport de format traditionnel. Le premier était le LG G6, avec 18:9. Il a d’ailleurs fait beaucoup de vagues lors du MWC à Barcelone.

*LG G6** – le retour de la série Gvidéo
placeholder

placeholder

L’univers des applis avait, jusque-là, la tâche facile. Un rapport de format de 16:9 et c’est bon. Maintenant, les fabricants d’applications sont confrontés à des valeurs en pourcentage et des données de taille relatives. Car si une application à l’ancien format est affichée sur la série Galaxy S8, une barre noire reste en haut. Pour les vidéos YouTube, cette barre se trouve logiquement à gauche et à droite.

Heureusement, Samsung a pensé que surtout les petits fabricants d’application n’auraient pas forcément les capacités nécessaires pour «vite» faire les changements. Dans les réglages, vous trouverez donc le point «Full Screen Apps» dans les réglages de l’écran et pouvez forcer les nouveaux rapports de format. On dirait que la trame principale de l’application est simplement prolongée et plus de contenu y est affiché.

aucune information disponible sur cette image
Voyez le bord noir
aucune information disponible sur cette image
Dans les réglages, vous pouvez forcer les nouveaux rapports de format
aucune information disponible sur cette image
On dirait que le logiciel cherche la trame principale de l’appli et l’agrandit

Si vous êtes sur le point de casser la fonctionnalité de l’application, le téléphone vous prévient. Peu importe où j’ai ignoré l’alerte, rien ne s’est jamais cassé.

Pour les vidéos YouTube, Samsung offre la possibilité de couper un peu en haut et en bas du cadre pour que la vidéo remplisse tout l’écran. Les images sont issues de la dernière bande-annonce de la série «Fast and Furious».

aucune information disponible sur cette image
Dans l’original, on retrouve des barres noires à gauche et à droite
aucune information disponible sur cette image
L’image est découpée en haut et en bas pour que l’écran puisse être rempli

Cela s’explique certainement par le fait que découper toutes les vidéos de manière standard ne rime à rien. Pour «Fast and Furious» vous aimeriez peut-être aussi voir l’action qui se passe en bord d’écran, pour une vidéo comme ma revue de produit de la série S8, couper légèrement l’image en haut et en bas ne change rien. L’action se déroule au centre de l’image.

En gros: Samsung a beaucoup réfléchi pour ce qui est des réglages et de l’utilisation pratique des nouveaux rapports de format et a mis le tout en pratique avec succès.

Résumé: une force brute dans un emballage filigrane

Cela dépend de vos préférences: petit ou grand. «Quel smartphone dois-je acheter?» Je ne me poserais jamais cette question, car si vous ne voulez pas d’iPhone ou n’avez pas un comportement d’utilisateur extrêmement spécifique, alors la réponse est simple: «Samsung Galaxy S8». Les données techniques ne sont pas seulement spectaculaires, la performance fait indéniablement partie des meilleures. Certes, la batterie laisse un peu à désirer, mais utiliser un téléphone avec ces spécifications et tenir facilement une journée est la preuve d’un design d’appareil bien pensé.

La seule chose que je reproche vraiment à Samsung est que l’entreprise est un peu barge pour ce qui est du bouton Bixby. Non, mais franchement: vous êtes sérieux?

Le mobile est tout de même excellent. J’espère que la concurrence va faire de gros efforts pour essayer de faire de l’ombre à la série S8. Car si la concurrence travaille d’arrache-pied, comme l’a fait Samsung pour le S8, nous pourrons faire la connaissance de nombreux superbes mobiles. Pour le moment, nous n’avons qu’un seul portable de la trempe du S8.

Cet article plaît à 34 personne(s)


Dominik Bärlocher
Dominik Bärlocher
Senior Editor, Zurich
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser