Merci, chère Texas Instruments TI-84 Plus
Nouveautés & tendances

Merci, chère Texas Instruments TI-84 Plus

Livia Gamper
Zurich, le 07.02.2018
Photos: David Lee
Traduction: Stéphanie König
Comment se fait-il qu’on ait encore besoin d’une calculatrice aujourd'hui? Et puis d’une si grande? Les smartphones sont beaucoup plus performants, non?! Pour ma part: parce que les smartphones ne sont pas autorisés aux examens semestriels. Peut-être que la bonne vieille calculatrice peut tout de même faire mieux qu’une application? Ça a été prouvé: la Texas Instruments TI-84 Plus est plus robuste que ce qu’on pense.

Les calculatrices sont nulles. Elles créent plus de problèmes qu'à l'époque où nous pouvions encore passer les examens sans elles.

Mais une calculatrice reste un élément essentiel, surtout si vous faites encore des études et que les maths sont au programme de vos examens de fin de semestre. Pour mes études d’économie, mon professeur m’a conseillé d’acheter la TI-84 Plus. Aussitôt dit, aussitôt fait: ça fait maintenant deux ans et demi que je suis l’heureuse propriétaire de ce modèle.

La TI-84 Plus est une calculatrice graphique capable d’accomplir de grandes choses.

Les maths et moi n'avons jamais été de grands amis. Notre histoire est plutôt compliquée. Comme les maths ne sont vraiment pas mon fort, avant mes études, j’ai suivi un cours préparatoire proposé par l'université. C’est là que j’ai fait connaissance avec la TI-84. Avec elle, on peut presque tout faire, excepté jouer à Snake, parce qu’il n’est pas dessus. Ce qui aurait pourtant été la chose la plus importante.

Erreur, erreur et encore erreur

En mathématiques des affaires, que je suis obligée de suivre et de valider pour mes études, il faut souvent trouver une valeur minimale ou maximale. Les pros des maths le savent: l'équation doit être égale à zéro. Jusqu'ici, tout va bien. Avec la TI-84 Plus, vous pouvez le faire grâce à la fonction «solve».

Mais au lieu de résoudre l'équation, la fonction me confronte à de nouveaux problèmes. Le message «Syntax error» s’affiche sans arrêt. J'ai dû mal saisir quelque chose. Je recommence du début. J’ai maintenant droit au message «Equivalent Error». Je ne comprends rien du tout.

Si je n’avais pas payé la calculatrice si cher, ça fait longtemps que je l’aurais déjà jetée par la fenêtre.

Ça fait des mois que cette idée m’obsède.

La lecture est utile, même en maths

Mais depuis que j'ai lu le mode d'emploi de la TI-84 Plus, le ciel est au beau fixe. Je sais maintenant ce que la calculatrice aime et n’aime pas, qu'il est essentiel de savoir lequel des deux signes moins vous avez utilisé devant un chiffre, comment placer les parenthèses et tout ce que vous pouvez faire de faux en écrivant les puissances.

aucune information disponible sur cette image
Impossible de téléphoner avec la TI-84 Plus. Il fallait s’y attendre.

Ce semestre, un nouveau test de maths m’attend. Au programme: dérivées, intégrations et équations à n’en plus finir. À cause d'échecs précédents, j'ai souvent révisé jusque tard dans la nuit. L’examen était prévu un samedi matin. Ne me demandez pas pourquoi l’université prévoit un test de maths un samedi matin.

De la chance dans mon malheur

La veille de ce samedi matin, je me suis encore exercée en résolvant quelques problèmes. Et comme on le sait, il faut toujours beaucoup boire quand on apprend. De l'eau, cela va de soi. Donc, je bois.

À un moment donné, mon verre d'eau à moitié plein se renverse. Devinez où? Vous avez trois chances.

J’imagine plusieurs scénarios. Le premier: la TI-84 Plus est une calculatrice programmable. Mon prof et les autres étudiants m’ont envoyé des programmes que j’ai installés sur la calculatrice. Je les ai beaucoup utilisés et il y en a que je connais bien, comme celui servant à résoudre des équations quadratiques.

Ma deuxième pensée: je suis convaincue que tout est fini, et ce, juste avant l’examen. Si près du but. «Noooooon.» Et puis: «Comment faire pour trouver une nouvelle calculatrice avant demain matin?»

Je me ressaisis et essaie de sécher la calculatrice avec un chiffon en éponge.

Puis, le miracle: elle fonctionne encore. Je n'arrive pas à y croire. La TI-84 Plus marche encore comme avant, comme si rien ne s'était passé. Elle ne m’en veut pas de l'avoir noyée par accident.

Je peux aller passer mon examen et la calculatrice fonctionne encore aujourd'hui.

Merci, TI-84 Plus, merci pour tout. Au début, je te détestais, mais maintenant, je suis contente de t'avoir.

Quelles expériences avez-vous faites avec une calculatrice? Partagez-la avec nous dans la partie commentaires. :)

Cet article plaît à 30 personne(s)


Livia Gamper
Livia Gamper
Junior Editor, Zurich
Faire des expériences et découvrir de nouvelles choses font partie de mes passions. Tout ne fonctionne pas toujours comme prévu et il arrive quelquefois que quelque chose se casse. Sinon, je suis accro aux séries et je ne peux plus me passer de Netflix. En été, on me trouve le plus souvent dehors au soleil – au bord du lac ou à un festival de musique.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser