Le grand comparatif des fournisseurs de streaming
En coulisse

Le grand comparatif des fournisseurs de streaming

Philipp Rüegg
Zurich, le 17.07.2017
Responsabilité de traduction: Stéphanie König
Un choix immense, visible à tout moment et déjà disponible sur quasiment tous les appareils. Rien d’étonnant, Netflix et compagnie connaissent un succès phénoménal. Un aperçu des plus grands fournisseurs en Suisse.

Le temps où nous devions nous plier aux horaires fixes de diffusion de notre série préférée est révolu. Les services de streaming et les services à la demande sont en plein essor. Pas étonnant, ils offrent bien plus de flexibilité.

Alors que la télévision classique continue d'être la solution idéale pour les émissions en direct comme les retransmissions sportives, de plus en plus de personnes regardent des séries ou des films sur Netflix et compagnie. Comme l'offre manque de plus en plus de transparence, je vous ai fait un récapitulatif et j’ai comparé les fournisseurs les plus importants entre eux. J'ai essayé de trouver des titres et des offres comparables, cependant les mêmes contenus ne sont pas toujours disponibles partout. Les prix pour les films et les séries varient également en partie considérablement si bien qu'il est difficile de trouver un dénominateur commun. J'espère que mon aperçu vous aidera quand même.

Si d'ailleurs vous souhaitez savoir auprès de quel fournisseur trouver un film ou une série en particulier JustWatch pourra vous aider. En un seul clic, vous pouvez y découvrir sur quel site les films sont disponibles.

Netflix

aucune information disponible sur cette image

Le fournisseur de streaming le plus connu est également disponible chez nous depuis quelques années et rencontre un franc succès. L'offre n'est certes pas à la hauteur de son homologue américain, cependant grâce aux nombreuses productions suisses, elle est également intéressante pour les Suisses. En ce qui concerne les films, l'offre de Netflix n'est pas aussi étoffée et ne dispose de pratiquement aucun titre actuel – si ce n'est par contre les films de sa propre production comme «Okja». Netflix déclare officiellement offrir environ 5000 films et séries chez nous. À en croire le site Web Unogs, sur lequel vous pouvez facilement trouver quelles vidéos sont disponibles dans quel pays, il n'y en aurait qu'environ 3000. Avec les nombreuses séries de premier choix, des one-man-show et des documentaires, vous aurez déjà l'embarras du choix.

Au niveau du prix, Netflix compte parmi les options les plus chères (à partir de CHF 11,90 par mois). Cependant, vous pouvez également parfaitement partager l'abonnement avec des amis, en particulier si vous optez pour l'abonnement le plus cher avec des contenus 4K (à partir de CHF 19,90). Avec celui-ci, jusqu'à quatre personnes peuvent se connecter en même temps. Depuis peu, Netflix supporte en outre le format audio Dolby Atmos qui est censé fournir un son encore meilleur. La technique HDR pour un meilleur contraste est également proposée pour de nombreux titres.

Netflix est disponible via Internet ou via une application sur pratiquement n'importe quel appareil. Smartphone, télévision connectée, console, etc. Et contrairement à ce que prétendait autrefois CEO Reed Hastings, il est même possible de stocker des films et des séries hors-ligne. Il est par contre pratiquement impossible de télécharger l'offre américaine. Netflix a lutté de manière radicale contre les utilisateurs de VPN et très peu de services fonctionnent encore de manière fiable.

Amazon Prime Video

aucune information disponible sur cette image

Entre-temps, Amazon propose son service de vidéo également en Suisse. Le paiement s'effectue en euros. La version la moins chère est Prime Video pour 7,99 euros (env. CHF 8,75) par mois. Pour un euro de plus, vous avez l'abonnement Prime complet qui comprend en outre un service musique (uniquement une version light), un envoi plus rapide, twitch sans publicité, etc. L'abonnement annuel pour le tout ne coûte finalement que 5,75 euros par mois. Comme Netflix, Prime Video est un abonnement avec accès illimité. Les productions signées Amazon comme «The Man in the High Castle» sont également intéressantes. En outre, Amazon a raflé divers droits exclusifs comme ceux de «Preacher», «American Gods» ou «Vikings». Vous y trouverez également la dernière saison de «New Girl». Cependant, si vous cliquez sur la vidéo, on vous indique que le contenu n'est pas disponible chez vous pour des raisons de licence. Apparemment, seules les productions d'Amazon sont disponibles en Suisse. Cela rend l'offre nettement moins intéressante. Ainsi, il ne vous reste plus que la solution payante de la location ou de l'achat. Cela dit, Amazon propose une des offres les plus complètes.

Vous pouvez regarder Amazon Prime Video soit sur les appareils d'Amazon soit via une application sur la tablette, sur les télévisions connectées compatibles, les consoles de jeu, etc. Les contenus 4K et HDR sont théoriquement existants, mais sont difficiles à trouver et semblent ne pas être disponibles dans les titres proposés chez nous.

À l'opposé de Netflix, vous pouvez relativement facilement avoir accès à l'offre américaine via VPN, infiniment plus attrayante. L'abonnement Prime reste cependant uniquement valable pour Amazon.com. Si vous commandez quelque chose dans une boutique allemande, vous ne profiterez pas de la livraison Prime.

Teleclub Play

aucune information disponible sur cette image

Swisscom propose un abonnement TV spécial. Avec Teleclub Pay, vous avez accès en illimité à des films et des séries pour CHF 12,90 par mois. Mais pour en bénéficier, vous devez être client de Swisscom. L'offre n'est pas vraiment convaincante, même si Swisscom dispose de plus de 10 000 titres. Vous chercherez en vain les séries exclusives ou actuelles et les films de cinéma récents. Vous les trouverez sur Teleclub on Demand, où il est possible de louer par exemple «John Wick 2» à partir de CHF 6. Environ 6000 titres y sont disponibles au choix – en exclusivité pour Swisscom TV. Pour CHF 24,90, vous pouvez également vous acheter «John Wick 2» sur Swisscom.

Certains films à la demande sont proposés en 4K. La plupart des films sont cependant en Full HD. Vous pouvez visionner les titres ainsi que tous les contenus de Teleclub Pay sur une télé ainsi que sur une tablette ou un smartphone.

MyPrime

aucune information disponible sur cette image

L'abonnement UPC comprend 6000 titres et est exclusivement disponible comme option supplémentaire Premium Plus. Pour CHF 15, vous pouvez souscrire à l'abonnement qui comprend également 40 chaînes de télévision. Vous pouvez regarder MyPrime via votre Horizon Box, votre ordinateur ou une application sur smartphone et tablette. Pour l'instant, l'offre n'est pas vraiment alléchante et hormis la série comique « Fässler-Kunz », il n'y a pas vraiment de contenus exclusifs.

Les contenus 4K et HDR sont quasiment inexistants ainsi que dans le reste de l'offre TV d'UPC.

UPC dispose également d'une offre à la demande avec des films plus récents. La location de «Passenger» ou de «Sully» coûte CHF 8 ou CHF 9 pour la version HD. Ces films font partie des nouveautés sur UPC.

iTunes et Google Play

aucune information disponible sur cette image

Les deux concurrents Google et Apple visent des objectifs différents. Ils misent exclusivement sur l'achat ou la location via leur propre App-Store. Alors que des titres du Google-Store sont également disponibles sur des appareils Apple, l'utilisation d'iTunes est un peu plus limitée. Ils sont tous les deux accessibles sur smartphone et sur PC. Pour visionner une vidéo sur la télé, vous avez besoin d'une Apple TV, d'une Android TV ou d'un Chromecast. Il n'existe pas d'application pour la télé connectée sauf si la vôtre fonctionne déjà avec Android. Bien entendu, vous pouvez également y relier votre ordinateur portable à l’aide d’un câble HDMI.

aucune information disponible sur cette image

L'offre d'iTunes est plus vaste que celle de Google Play, en revanche ce dernier propose certains films également en 4K – malheureusement uniquement aux USA et au Canada. Les films les plus récents comme «John Wick 2» peuvent être loués sur Google pour CHF 6 ou CHF 7,50 ou achetés pour un montant allant jusqu'à CHF 25. C'est CHF 7 de plus que sur iTunes. Par contre, tous les deux proposent «Fast & Furious 7» pour CHF 17 à l'achat et CHF 4,50 à la location. En outre, Google propose également l'achat de certains épisodes de séries connues peu après leur diffusion aux USA. iTunes n'est pas à la hauteur ici. On est alors en droit de douter du chiffre de 25 000 titres annoncé par Apple.

Certains films ne sont pas proposés à la location et doivent être achetés. iTunes et Google Play sont une option complémentaire idéale à un service de streaming comme Netflix.

Hollystar

aucune information disponible sur cette image

Hollystar fait partie du portail de streaming Teleboy et fournit en outre Sunrise TV. Pour CHF 12,90 par mois ou CHF 9,90, si vous optez directement pour un abonnement annuel, vous bénéficiez d'une remise sur la location et en prime d'une petite quantité de titres à visionner gratuitement. Si vous examinez le choix, vous comprendrez rapidement pourquoi ils sont gratuits. Quoi qu'il en soit, Hollystar vous donne accès à quelques séries qui sont disponibles presque immédiatement après leur sortie aux USA. Le dernier épisode de «The Americans» par exemple est sorti le 30 mai et est disponible à l'achat pour CHF 3,40 en HD.

L’offre des séries n'est cependant pas vraiment étoffée si bien qu'un abonnement ne vaut pas vraiment le coup. À moins de louer beaucoup de films. Mais là aussi, il faut bien calculer pour savoir si cela est avantageux. CHF 4 pour «John Wick 2», c'est vraiment une bonne affaire et définitivement plus intéressant que l'option de l'achat au prix de CHF 28,90.

Hollystar est disponible sur pratiquement tous les appareils via l'application, préinstallée sur diverses télévisions connectées ou dans le navigateur. Si vous êtes en déplacement sans connexion Internet, vous pouvez également enregistrer vos vidéos hors ligne. Par ailleurs, jusqu'à quatre personnes peuvent se connecter en même temps.

Aperçu de tous les fournisseurs

aucune information disponible sur cette image

Pour agrandir, les utilisateurs mobiles cliquent ici

Conclusion

C'est au plus tard avec l'arrivée de Netflix que le coup d'envoi a été donné. De plus en plus d'entreprises offrent leur service de streaming ou de location. Les litiges liés aux licences et l'appât du gain sont les raisons principales pour lesquelles nous, en Suisse, n'avons toujours pas une offre vraiment complète et actuelle en films et en séries. Si vous souhaitez résilier votre abonnement au câble, vous pouvez désormais le faire sans avoir à renoncer à votre dose quotidienne de films et de séries.

Si vous recherchez une offre en illimité, Netflix propose la meilleure offre grâce à ses nombreuses séries de qualité. Teleclub Play ou MyPrime ont certes également une offre illimitée, mais celle-ci n'est pas vraiment actuelle. Les nouvelles séries hollywoodiennes qui ne sont pas issues de Netflix ou d'Amazon, sont uniquement disponibles auprès de fournisseurs de vidéos à la demande. Avec Hollystar, iTunes ou Google Play, vous avez la possibilité d'acheter ou de louer des séries, mais également des films récents. Alors que certains épisodes sont disponibles pour quelques francs, un film peut coûter jusqu'à CHF 25. Un prix considérable. D'autres options (mis à part Torrents et des solutions similaires en marge de la légalité) n'existent pas pour le moment. La meilleure solution est de vous procurer un abonnement de streaming. Et si vous avez tout de même envie de voir un film récent ou une série toute nouvelle, louez-les chez un fournisseur à la demande.

Le streaming est particulièrement facile avec cet équipement.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

Tout ce que vous devez savoir avant l’*achat d’un téléviseur**
placeholder

placeholder

Notre guide d’achat: *6 étapes** vers la télévision de vos rêves
placeholder

placeholder

*Téléviseur 4K**: tout ce qu’il vous faut savoir avant l’achat
placeholder

placeholder

Cet article plaît à 61 personne(s)


Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Senior Editor, Zurich
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser