Nouveautés & tendancesAudio & Home cinéma

La série Sony XB: petit bijou de technologie

Dominik Bärlocher
Zurich, le 15.02.2018
Elles sont petites et peuvent jouer de la musique toute une journée sans interruption. Les enceintes Bluetooth de Sony nous accompagneront certainement cet été. Nous avons déjà pu tester ces enceintes mesh multicolores.

Les enceintes Bluetooth nous tapent sur les nerfs. Elles sont partout et elles nous saoulent tous, enfin, tous sauf ceux qui nous font profiter de leur musique… Elles sont trop bruyantes, trop envahissantes et incassables. Il faut cependant admettre qu’elles sont plutôt impressionnantes, même si elles deviennent votre pire cauchemar en été, lorsque vous essayez de profiter du soleil sur les pelouses du Chinagarten ou du Letten. Mais il est difficile de les détester vraiment… La technologie ultra complexe cachée dans ces petites enceintes nous rend effectivement la tâche difficile, voire impossible. Elles sont vraiment cools. Les enceintes Sony ne sont cependant pas les seules, toutes les enceintes sans fil Bluetooth sont géniales. Elles sont petites, puissantes, tiennent longtemps et le son est bon.

En avril, pile avec l’arrivée des beaux jours, Sony lance ses nouvelles enceintes Bluetooth. Les nouveaux modèles de la série SRS-XB seront édités en trois versions.

  • SRS-XB21: diffusion de musique, effets lumineux, charge USB, 12 heures d’autonomie sans les effets lumineux
  • SRS-XB31: diffusion de musique, effets lumineux, charge USB, 12 heures d’autonomie sans les effets lumineux, peut servir de batterie externe
  • SRS-XB41: diffusion de musique, effet lumineux, charge USB ou adaptateur secteur, 24 heures d’autonomie sans les effets lumineux, peut servir de batterie externe

Si vous ne voulez pas attendre si longtemps pour savoir ce qu’elles valent: les enceintes seront présentées lors d’un salon pour les experts, les vendeurs et les médias au Komplex 457 à Zurich.

aucune information disponible sur cette image
Petites, colorées, puissantes. La nouvelle série Sony SRS-XB vous suivra partout cet été

La technologie Multiroom avec le réseau ad hoc Mesh pour la musique

Si on regarde les différentes versions d’un appareil, on remarque rapidement que plus le numéro de modèle est élevé, plus l’appareil a de fonctionnalités. Ils partent tous d’une même base. On dirait même que la technologie Multiroom utilisée dans les enceintes Sony n'évolue pas au fil des appareils. En partie tout du moins. Les enceintes portables peuvent, elles aussi, se connecter via NFC ou Bluetooth.

Les petites enceintes se distinguent cependant légèrement de leurs prédécesseurs s’agissant du système Multiroom. On peut connecter jusqu’à 100 appareils sur un seul et même réseau mesh. Il devient ainsi possible de couvrir des surfaces importantes sans avoir à pousser le volume au maximum. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour connecter les appareils ensemble, ils se chargeront ensuite d’établir un réseau et de partager la musique via un réseau mesh.

Des enceintes visiblement indestructibles

Les enceintes sont en effet très robustes, elles résistent à l’eau et flottent. Rien ne pourra interrompre votre fête improvisée au Letten, pas même un journaliste grincheux qui veut rester au calme. Si jamais vous faites tomber du ketchup ou de la bière sur votre enceinte, pas de panique, elle est entièrement lavable.

Fun fact: si vous écoutez de la musique avec beaucoup de basses à un volume élevé et que l’enceinte est dans l’eau, vous verrez alors de l’eau jaillir en rythme à la surface. Il n’y a pas de magie là-dedans, les basses déplacent de l’air qui remonte ensuite à la surface et forme ces petits jets d’eau.

Quelques boutons et puis c’est tout.

La manipulation des petites enceintes est simple et très intuitive. La façon la plus simple de les connecter à un smartphone est la NFC. Activez la NFC sur le téléphone, allumez l’enceinte et voilà, les appareils sont connectés. À peine cinq secondes plus tard, la connexion Bluetooth est établie, c’est le NFC qui sert de mécanisme d’autorisation. Le Bluetooth est activé sur le smartphone et permet d’envoyer les données audio à l’enceinte.

aucune information disponible sur cette image
Flashy dans le noir, élégante dans la lumière

Un bouton nommé «ADD» se trouve sur les enceintes. Lorsqu’on le presse, l’enceinte cherche d’autres appareils – en tout cas, c’est ce que j’ai compris – qu’il peut considérer comme «master» du réseau, c’est-à-dire une autre enceinte qui joue déjà de la musique. Le «master» envoie donc le signal au «slave» et voilà, le réseau est créé. L’ensemble du processus ne prend que quelques secondes et fonctionne tant que les appareils restent sur le même réseau.

L’été n’en sera que plus bruyant et énervant, mais au moins, le son sera de bonne qualité et la technologie cachée dans ces enceintes ne manquera pas de nous impressionner.

Cet article plaît à 22 personne(s)


Dominik Bärlocher
Dominik Bärlocher
Senior Editor, Zurich
Journaliste. Auteur. Hackers. Je suis un conteur d'histoires à la recherche de limites, de secrets et de tabous. Je documente le monde noir sur blanc. Non pas parce que je peux, mais parce que je ne peux pas m'en empêcher.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser