11 jeux que vous pouvez encore tester durant les fêtes
Nouveautés & tendancesGaming

11 jeux que vous pouvez encore tester durant les fêtes

Philipp Rüegg
Zurich, le 21.12.2017
Traduction: Anne Chapuis
Plus d’une semaine de vacances? Ou seulement quelques jours? Peu importe, cela suffit pour jouer à quelques jeux grandioses de cette année que vous auriez pu manquer. Voici mes propositions.

Pour pourriez utiliser les jours fériés durant la période des fêtes pour rendre visite à vos proches – ou pour jouer à des jeux que vous auriez éventuellement manqués cette année. Ce n’est pas étonnant, tellement de bons jeux sont sortis en 2017. Si vous n’avez pas déjà une liste de trois kilomètres de long, je vous propose onze jeux qui pourraient vous faire passer de fêtes encore plus agréables.

Nous avons déjà écrit des articles sur de nombreux jeux. Je vais donc essayer de ne pas vous remontrer de vieux jeux. J’espère que vous avez déjà joué aux jeux célèbres comme «Zelda: Breath of the Wild» ou «Horizon Zero Dawn». Au fait, pour le dernier, une superbe extension est parue: «Frozen Wilds». Elle se déroule dans une région enneigée. Parfaite donc pour les fêtes. Mais revenons à mes propositions.

1. «What Remains of Edith Finch»

Les mauvaises langues l’appellent «Walking Simulator». Les jeux comme «Gone Home», «Firewatch» et donc aussi «What Remains of Edith Finch» n’offrent que peu ou pas d’interactivité et racontent surtout une histoire. Ne vous laissez pas influencer pas un terme négatif. Dans «What Remains of Edith Finch» vous incarnez une jeune fille qui retourne dans sa maison familiale qui ressemble à la villa Kunterbunt après de nombreux changements. En explorant les différentes pièces, vous découvrez de différentes façons le destin tragique des membres de votre famille. Parfois triste, parfois joyeux, parfois effrayant, mais toujours passionnant. Vous pouvez finir le jeu en un soir, mais les souvenirs que vous en aurez resteront bien plus longtemps.

2. «Wolfenstein II: The New Colossus»

Le nouveau «Wolfenstein» est un titre bien plus connu. Cependant, je tiens tout de même à le mettre en avant. Un jeu qui a commencé comme simple jeu de tir avec un protagoniste qui était tout aussi plat que son image dans la barre d’état. 25 ans plus tard, «Wolfenstein II: The New Colossus» n’est pas seulement un shooter vraiment plaisant, mais aussi un jeu qui raconte l’une des histoires les plus excitantes et folles que j’ai vécues dans un jeu. B. J. Blazkowicz et beaucoup des personnages que vous rencontrerez au cours du jeu sont des personnalités complexes et vous vous intéressez à leur destin. L’histoire m’a plus motivée que les batailles en elles-mêmes – ce n’est pas rien!

Jeux vidéo (box)/>
Wolfenstein 2 : Le nouveau colosse - Edition collector (PC, DE)
Bethesda Wolfenstein 2 : Le nouveau colosse - Edition collector (PC, DE)

3. «Night in the Woods»

Un jeu d’aventure à l’ambiance particulière qui raconte une histoire très personnelle. Dans un univers où tous les personnages sont des animaux, vous incarnez un chat qui s’est fait renvoyer du collège. De retour dans votre ville natale, vous reprenez contact avec d’anciennes connaissances et rencontrez toutes sortes de personnes. Mais votre chez vous n’est plus comme avant et vous-même ne savez plus exactement qui vous êtes. Les dialogues avec vos amis et votre famille sont très authentiques. C’est une histoire captivante qui devrait vous occuper entre 5 ou 6 heures.

4. «Cuphead»

Ici, il vous faut des nerfs d’acier. «Cuphead» ressemble à un dessin animé Disney des années 30, mais est super difficile. Le jeu se compose principalement de combats de boss. Il vous faut d’excellents réflexes et beaucoup d’agilité pour battre vos adversaires. Sans connaître les schémas d’attaques, vous ne parviendrez pas au succès. Et même une fois connus, les méchants changent toujours de tactique de manière à toujours pouvoir vous frapper. Mais les animations, le design, le son et le gameplay ont une coordination tellement parfaite que vous serrez les dents jusqu’au bout. Peut aussi se jouer à deux, ce qui rend le tout bien plus facile. Rangez les verres en bord de table si vous ne souhaitez pas que ces derniers tombent quand vous la frappez. Cela ne m’est encore jamais arrivé. Je le jure.

Disponible sur Xbox One et PC

5. «Divinity: Original Sin II»

Les vacances pourraient être un peu courtes pour venir à bout de ce jeu de rôle épique. 80 heures sont assez réalistes. Mais, même si vous ne le terminez pas, vous profitez d’une excellente expérience de jeu de rôle. De nombreuses variantes de tactique, les personnages intéressants, une histoire passionnante, de la liberté de jeu, d’excellents graphiques et un son captivant font de «Divinity: Original Sin II» un jeu génial. Et ce à un prix tout à fait raisonnable.

Disponible sur PC

6. «Persona 5»

Un autre jeu de rôle qui fait passer de temps à toute vitesse. Le fait de vouloir arriver au bout du jeu témoigne de la qualité du jeu. Au lieu de vous présenter un décor fantaisie à l’occidentale, on vous propose la culture pop japonaise – mais avec des monstres grotesques, d'autres dimensions et des chats-autobus parlants. En dehors de l’histoire captivante et du système de combat varié, le style dominant est particulièrement intéressant. Chaque menu, chaque évènement est animé avec style. Même l’écran de charge est amusant à regarder.

7. «Nidhogg 2»

Il n’existe presque pas de meilleur jeu pour se combattre à deux. Le principe est simple: vous commencez sur des côtés opposés et essayez d’arriver à l’autre bout du niveau se composant de différents terrains de jeu. Entre temps, vous essayez de vous poignarder pour pouvoir, dans ces quelques secondes nécessaires à l’adversaire pour ressusciter, gagner du terrain. Parfois vous sautez par-dessus l’adversaire, parfois il vous faut vous battre en duel et parfois, une simple flèche suffit. Frustration et joie ne sont pas bien loin et les cris sont garantis.

Disponible sur PS4 et PC

8. «Hollow Knight»

À première vue, c’est un simple sidescroller avec un bon contrôle et des adversaires plutôt mignons. La particularité du jeu est le monde sous-terrain que vous pouvez découvrir. Il est immense et ressemble à un labyrinthe gigantesque. Si vous parlez avec quelqu’un qui joue aussi à ce jeu, vous aurez certainement vécu des aventures différentes. Car en chemin, vous découvrez toutes sortes de personnages curieux, trouvez de nouvelles armes et venez à bout de bosses coriaces.

Disponible sur Xbox One, PC et Switch

9. «West of Loathing»

Moins vous en savez sur le jeu, mieux c’est. Il ne fait pas grande impression, mais regorge de charme et d’humour. «West of Loathing» est un jeu de rôle slapstick avec des personnages adorables qui vous feront souvent rire.

Disponible sur PC et iOS

10. «Observer»

«Observer» est bien moins drôle. Nous sommes en 2084, en Pologne. Dans le rôle d’un défectif neural, vous vous infiltrez dans les pensées des criminels et des victimes. Vous cherchez des indices concernant votre fils disparu. Ce cyber-polar métaphysique vous fera tourner la tête.

Disponible sur PS4, Xbox One, et PC

11. «Thimbleweed Park»

Et voici encore un jeu d’aventure classique pour la fin. Les créateurs de «Monkey Island» rendent hommage aux anciens jeux cultes. Le jeu est un mélange de «Twin Peaks» et d’«Akte X», permet d’incarner plusieurs personnages et offre assez de commodités modernes pour ne pas faire perdre son rythme au jeu. Les énigmes sont drôles et l’histoire est, comme on s’y attend des anciens développeurs de LucasArts, vraiment folle.

Disponible sur PS4, Xbox One, PC, Switch, Android et iOS

Qu’en pensez-vous? Si vous avez encore une bonne recommandation pour les jours de fête, faites-nous-en part dans les commentaires.

Cet article plaît à 11 personne(s)


Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Senior Editor, Zurich
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser