Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
Notebooks + TablettesJeux vidéoSavoir 1327

PC portable gamer à moins de 1000 francs: une utopie?

Lorsqu’on m’a demandé en interne de tester un PC portable gamer à moins de 1000 francs, j’étais plus que sceptique, mais très curieux à la fois. Qu’est-ce que le hardware «portable» de cette gamme de prix peut-il bien avoir dans le ventre? Est-ce qu’un jeu Triple-A actuel tournerait dessus? J’étais aussi intéressé de savoir si le fabricant Medion pourrait s’éloigner de l'image Aldi bon marché qu’elle véhicule

On se fait régulièrement manipuler par la publicité, et peut-être plus souvent qu’on aimerait le croire. On perd de vue son objectivité face à ce qui se trouve devant soi, et je ne déroge pas non plus à la règle. Par exemple, Lenovo et Asus sont pour moi des fabricants dont la marchandise est qualitative et robuste. Mais pour être tout à fait honnête, cette association ne se base pas sur ce que ces fabricants proposent aujourd’hui, mais plutôt sur mes expériences passées. Pour apprécier un produit à sa juste valeur, il faut savoir faire preuve d’ouverture d’esprit. Je fais donc abstraction de toutes les pensées qui trottent dans ma tête concernant Medion. Adieu les PC bon marché de chez Aldi!

«Medion Erazer X6603»: que se cache-t-il derrière ce portable gamer 15.6 pouces?

Erazer X6603 (15.60", Full HD, Intel Core i5-7300HQ, 8Go, HDD, SSD)
- 16%
CHF 799.–avant 949.–1
Medion Erazer X6603 (15.60", Full HD, Intel Core i5-7300HQ, 8Go, HDD, SSD)
5

Disponibilité

Envoi postal

  • Plus de 10 pièce(s)
    dans notre entrepôt

Retrait

  • Bâle: demain à 13:10
  • Berne: demain à 12:15
  • Dietikon: demain à 14:30
  • Genève: demain à 13:30
  • Kriens: demain à 12:00
  • Lausanne: demain à 15:40
  • Saint-Gall: demain à 15:30
  • Winterthour: demain à 13:30
  • Wohlen: aujourd'hui à 18:00
  • Zurich: aujourd'hui à 17:30

PickMup

Si commandé immédiatement.
Informations sans garantie.

Afficher les détails

Comme pour bien des fabricants, toutes les données du produit ne sont pas communiquées ici. Pas même sur la page Internet de Medion. À moins que... En faisant des recherches sur ce produit, on se rend rapidement compte que la configuration du X6603 n’est disponible qu’en Suisse. Il est par conséquent possible de trouver des informations contradictoires du côté du fabricant pour la même désignation de produit.
Qu’elle soit suisse ou allemande, la version importe peu; des données précises sur l’écran, la RAM, le disque SSD, HDD et la caméra frontale manquent à l’appel. Passe encore pour les infos sur la caméra frontale intégrée, mais sur les autres composants, les spécifications exactes sont essentielles si l’on souhaite basculer plus tard de 8 à 16 Go de RAM. Heureusement, il existe de bons logiciels (en allemand) pour lire les informations nécessaires. Vous trouverez donc des informations plus détaillées dans cet avis ainsi que dans la description du produit en magasin.

Medion n’a pas lésiné sur les moyens avec ce portable gamer d'entrée de gamme, car les spécifications promettent pas mal de performances malgré un prix bas:

  • Intel Core i5-7300HQ
  • nVidia GeForce GTX 1050Ti
  • 8 Go de Ram DDR4 (Hynix SO-DIMM PC2400), mise à niveau ultérieure possible à 16 Go (maximum car l’un des deux logements barrette est déjà occupé)
  • SSD de 128 Go (Samsung PM961 M.2 PCIe) et HDD de 500 Go (Seagate Momentus Thin, 5400 RPM)
  • écran IPS Full HD 15.6 pouces (mate)
  • haut-parleur Harman certifiée Dolby Audio Premium
  • caméra frontale Full HD et microphone
  • batterie Li-Ion 3 cellules avec 3910 mAh
  • Windows 10 Home

La dalle IPS embarquée 15.6 pouces fabriquée par LG se singularise par une définition de 1920 x 1080 pixels, une luminosité de 250 cd/m² ainsi qu’un contraste de 700:1.
Pour anticiper un peu le prochain test: j’ai constaté que sous la lumière directe du soleil, le plus haut niveau de luminosité n'est pas suffisant pour jouer en toute tranquillité. Ceci étant, pratiquement aucun écran ne répond à une telle exigence. Je m’en suis rendu compte, car le soleil a daigné se montrer le week-end dernier, les rayons traversaient alors la fenêtre de toit pour se refléter sur l’ordinateur. À part ça, l'écran est plaisant, la colorimétrie semble naturelle et l’angle de vision, suffisamment stable, même en s’asseyant légèrement en retrait par rapport à l’écran. Le temps de réponse est suffisant pour jouer, même si une dalle IPS n'est pas forcément le premier choix d'un joueur. Vous trouverez un complément d’information sur la dalle ici.

Verrouillage Kensington, port réseau, RJ-45, USB 2.0, audio-combo (entrée microphone et sortie audio), reset

Question connectique et interfaces, cet ordinateur portable de 2,5 kg embarque:

  • WiFi (Intel Wireless-AC 8265) selon norme IEEE 802.11ac avec Bluetooth 4.1 intégré
  • 1 x LAN (RJ45, jusqu’à 1000 Mbit/s)
  • 1 x USB 3.1 type C
  • 2 x USB 3.1
  • 1 x HDMI
  • 1 x audio-combo (entrée microphone et sortie audio)
  • lecteur multicartes SD, SDHC et SDXC
USB 3.1 Type C, lecteur de carte SD, 2 x USB 3.1, HDMI

Malheureusement, le portable ne propose pas de DisplayPort. Mais à part ça, on est bien content qu’il y ait un port USB de type C déjà installé.

Déballage: âmes sensibles, s’abstenir!

Le produit se déballe rapidement: ceci dit, pas de quoi en faire un plat non plus. Ce qu’on y trouve? Le PC portable bien sûr, un bloc d’alimentation, un guide de démarrage rapide et un manuel de sécurité. Je ne suis pas du genre à m’extasier devant le design de produits électroniques. Du coup, à ce niveau-là, je ne suis pas impressionné et je resterai avare de compliments. Ce qui compte pour moi en revanche, ce sont les composantes qui se cachent à l'intérieur et des finitions réfléchies, tout le reste n’est qu’anecdotique. Dans pareille situation, je réagis un peu de la même façon qu’en amour.

La conception est une question de goût et vise plutôt une clientèle masculine.

Quelques heures après le déballage, on ne peut pas dire que je sois emballé par ce portable. Au travail, il est normal que de nombreux collaborateurs fassent preuve de curiosité envers un produit à tester. Mais côté réflexions, je suis rodé. Ceci dit, la conception de l’Erazer de Medion provoque des réactions auxquelles je ne m’étais pas attendu. Les hommes veulent savoir ce qu’il a dans le ventre et ce que j’en pense jusqu’à présent. Quant aux femmes, elles m’interpellent plutôt sur son apparence hideuse. Disposés sur le châssis de la dalle, les éléments brillants en plastique couleur bleu métallisé s’adressent davantage aux gamers, et, le plus souvent, de la gente masculine. À mon avis, le design est de bon aloi, et, si un jour j’en ai marre, je peux toujours le recouvrir d’un autocollant Hello Kitty bien imposant.

Matériel et finitions

Le boitier de ce notebook se compose essentiellement de plastique. La coque de l’écran et la partie supérieure de la base sont douces au toucher, ce qui est loin d’être désagréable. Le hic, c’est que cette matière laisse des traces de doigts, mais ce n’est pas dérangeant. Cette machine est robuste et a survécu à son premier test de pression haut la main. Aucun grincement de constaté, le plastique de la base et de la coque de l’écran tiennent la route.

Clavier chiclet et pavé tactile

touches plates avec point de pression clairement défini.

Le clavier gomme me rappelle le DeathStalker Chroma de Razer lors des premières tentatives de frappe et de jeu. Les touches étant de faible épaisseur, la rapidité d’exécution est donc accrue. Le point de pression est clairement défini, et le touché, agréable. Côté bruit, la frappe se veut silencieuse, la surface des touches, lisse. Le clavier dispose d’un rétroéclairage à deux niveaux d’illumination.

La touche entrée a disparu du pavé numérique.

Quand je regarde la disposition du clavier, la première chose qui me saute aux yeux, c’est que le pavé numérique est inhabituel. À dire vrai, la touche entrée manque à l’appel: j’ai du mal à m'y habituer quand je travaille au bureau. De plus, les touches directionnelles se trouvent directement en dessous, ce qui est un peu irritant au début. Mais comme il s’agit d’un portable gamer, on fermera les yeux.

Sous la barre d'espace se trouve un pavé tactile doté d’une bordure bleue aux fonctions inexistantes, ce qui ne me dérange pas plus que ça. En revanche, et ça me chagrine, c'est qu'on trouve des boutons sous le pavé tactile. Comme ce portable est principalement destiné au jeu, la souris supplante le pavé qui passe de toute façon au second plan.

Mise en service: désinstallation et mises à jour laborieuses

Une fois la mise en service de l’ordi, ça se gatte, je crains déjà toutes les versions test pré-installées des différents programmes. Ce qu’on a l’habitude de retrouver avec les téléphones Android semble désormais débarquer dans le segment PC. Ou essaie-t-on, depuis belle lurette, de nous refourguer n’importe quel programme?
Quoi qu'il en soit, je passe environ 45 minutes à désinstaller ce qu’il faut.

La mise à jour de Windows est encore moins aisée. J’ai bêtement découvert l’assistant de mise à jour de Windows 10. Comme je vaque à mes occupations sur mon portable de travail à côté, je remarque seulement après deux heures que la mise à jour est comme bloquée. Du coup, je redémarre le portable gamer et relance l’assistant. Après une réunion, une pause café et un délicieux beignet de la boulangerie du coin, je remarque que l’installation est à nouveau au point mort.
La moutarde me monte au nez. Je décide de désactiver l’assistant de mise à jour en allant dans panneau de configuration, fonction Mise à jour de Windows. Il aura fallu une heure pour venir à bout de toutes les mises à jour. Je peux enfin me consacrer à ce que j’ai toujours voulu faire, jouer sur mon lieu de travail!

Place au jeu!

Bien sûr, je pourrais lancer un benchmark pour mettre ses performances à rude épreuve et passer en revue les différents FPS et points. Vous pourriez alors les comparer à d’autres configurations et essayer de voir où ce portable se positionne grosso modo. Mais qu’est-ce que ça apporte tout ça? J’aimerais tout bonnement savoir – et vous aussi j’espère – ce qu’il a sous le capot lorsqu’on joue avec. C’est pourquoi je renonce aux tests de benchmark. Mais si vous avez quand même envie de savoir, jetez alors un œil ici au résultat du benchmark FurMark en Open GL!

Carte graphique, haut-parleurs et batterie en bref

Lancé en janvier 2017, le Nvidia GeForce GTX 1050 Ti est un GPU de milieu de gamme, fabriqué selon le procédé 14 nm, la version de ce notebook ne diffère que légèrement de celle du desktop en termes de fréquence d'horloge, mais offre également 768 unités de shader. La mémoire GDDR5 intégrée de 4 Go est reliée par une interface de 128 bits. Les performances de cette carte graphique dépendent également du système de refroidissement utilisé et peuvent varier considérablement d'un ordinateur portable à l'autre. La fréquence d'horloge centrale est de 1493 – 1620 MHz (boost), la mémoire d'horloge, de 7000 MHz et la consommation d'énergie, d'environ 70 watts.

Hauts-parleurs certifiés Dolby Audio Premium.

Les haut-parleurs Harman certifiés Dolby Audio Premium rendent relativement bien malgré un maigre 2 x 2 watts. Le son est cristallin, ce qui est sûrement dû au fait que les haut-parleurs ne sont pas directement intégrés dans la base. Clairement visibles sous l'écran, ils sont même habillés d'une grille métallique.

Si vous prévoyez de jouer avec ce portable gamer de 2,5 kg sans branchement sur secteur, alors autant passer votre chemin tout de suite. La batterie intégrée vous donne environ une heure de temps de jeu; passé ce délai, c’est le silence radio. Ou alors, vous pouvez ouvrir les jeux Microsoft et vous adonner au solitaire pendant des heures, c’est selon. Malheureusement, je ne peux pas, car ils flottent maintenant dans un autre univers depuis belle lurette.

Jeux Triple-A: 43 FPS sur paramètres graphiques moyens

«Kingdom Come: Deliverance» est actuel, offre de magnifiques graphismes et peut pousser n'importe quelle carte graphique moderne à la limite. C’est le jeu idéal pour mettre à rude épreuve les performances de votre machine. J'ai installé MSI Afterburner pour vérifier les performances de la carte graphique, du processeur et des FPS.

À peine le jeu lancé que le ventilateur tournait déjà à plein régime. L'application dédiée de mon smartphone mesure une constante de 32 décibels. Tant qu’on joue avec le son, on n’entend presque pas le ventilateur. Mais lorsqu’on joue en mode plus silencieux, la nuit par exemple, ce bruit peut alors être gênant. Par exemple, ceux qui conduisent en voiture les fenêtres entrouvertes ou utilisent en été un ventilateur n’y verront aucun inconvénient.

Je règle les paramètres graphiques sur «très haut», commence à jouer avec une résolution de 1920 x 1080 pixels.

«Kingdom Come: Deliverance» avec paramètres graphiques réglés sur très haut.

Le jeu a l'air vraiment génial, mais on n’arrive pas à jouer. Les FPS oscillent entre 20 et 30, dans les combats, ils tombent même autour de 15.

Je descends les paramètres graphiques sur «haut». On arrive un tout petit peu mieux à jouer, on enregistre une moyenne de 30 FPS. Mais avec ces réglages, pour le combat, on repassera encore une fois. Du coup, je règle les paramètres sur «moyen». Enfin, la fluidité; je mesure 43 FPS en moyenne. Dans les combats ou les situations plus complexes, les FPS tombent à environ 35. Là je dis respect, jouer sur l'Erazer devient enfin un pur plaisir.

Jeux Triple AAA gérables sous paramètres moyens.

Jeux de stratégie: crash au bout de 40 minutes

J'en essaie d'autres et tombe finalement sur le jeu de stratégie fantastique «Might & Magic Heroes 7». Il tourne sans problème avec des paramètres réglés au max., mais sa programmation laisse franchement à désirer. Et pour cause, après 40 minutes environ, il piétine. La RAM sature et le jeu rencontre apparemment des problèmes à chaque mise en cache nécessaire sur disque dur. Bien sûr, l’ordinateur ne peut pas faire grand-chose face à une programmation désastreuse. Mais si j'avais 16 Go de RAM au lieu de 8 Go, je pourrais probablement jouer deux heures environ avant que ça plante. Au fait, pour «Kingdom Come Deliverance», la RAM était rapidement surchargée, mais je pouvais continuer à jouer à un niveau moyen sans aucun problème.

«Skyrim» marche comme sur des roulettes avec des paramètres graphiques au max.

Pas étonnant, mais quand même génial:
Les jeux plus anciens, comme «The Elder Scrolls V: Skyrim» (Special Edition), tournent en douceur avec des paramètres graphiques au max. Pour «Skyrim», on oscille entre 40 et 60 FPS avec des paramètres réglés au max.

Conclusion: bruyant mais enivrant en même temps

Je n'aurais pas pensé avant le test que les jeux Triple A actuels tourneraient avec des paramètres moyens. La prise en main du clavier est agréable, la représentation des couleurs de l'écran IPS 1080p me plaît en raison du rendu naturel.

Medion a réussi à me surprendre avec l'Erazer X6603. Les finitions et l'équipement sont absolument impressionnants d’un point de vue rapport qualité-prix. Plus de hardware pour un prix encore plus intéressant n'est guère possible à l'heure actuelle. Ceci dit, il est dommage que cet ordinateur portable n’embarque que 8 Go de RAM. 8 Go de plus ne profiteraient pas seulement aux gamers avides de performances, mais aussi aux passionnés de Photoshop. C'est pourquoi, je conseille de commander la barre de RAM adaptée au moment de l'achat.

Au fait: la réputation de Medion a beaucoup évolué dans ma tête ces dernières semaines. Je sais maintenant que cette entreprise allemande peut faire le poids face aux grands fabricants. Grâce à cet avis, j'accorderai peut-être bien moins d'attention à l'empreinte d'une marque à l'avenir. Comparons le comparable à nouveau: chez les fabricants de matériel informatique aussi, on se fiche de ce que le service marketing peut dire. L’important dans l’histoire, c’est ce qui est réellement fait ou produit.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

«Kingdom Come: Deliverance», si réaliste qu’on sent presque l’odeur du crottin de cheval

«Kingdom Come: Deliverance», si réaliste qu’on sent presque l’odeur du crottin de cheval

Moniteurs AOC pour gamers: des avancées grâce à des partenariats
Jeux vidéoOffres spéciales

Moniteurs AOC pour gamers: des avancées grâce à des partenariats

User
Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Commentaires 13

Veuillez vous connecter.

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.


User lugipfupf

Dass Notebooks mit zig vorinstallierten Programmen zugemüllt sind ist nicht erst seit kurzem Tatsache. Ich habe in den letzten 15-20 Jahren kein einziges (Windows)-Gerät aus dem Einzelhandel in den Händen gehalten, welches nicht komplett verstopft war. Und das waren einige.Ansonsten gut geschrieben.

04.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User fumo

pssst, du outest ihn gerade als ehemaligen Eremit der gerade erst den Weg in die Zivilisation gefunden hat. Es gab NIE bloatware auf notebooks, wenn Digitec das sagt IST ES SO!!!!!

05.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

Vous devez être connecté pour répondre à un commentaire.

User Chibi_Totoro

Ich besitze die stärkere Variante mit i7-7700hq und 16gb RAM für ca. 1'200.- jedoch ohne HDD (10 Schrauben rein/raus und 10min später mit HDD)
Schafft echt fast jedes neue Spiel ohne Probleme und macht echt Bock.
Bei fertig Notebooks empfehle ich diese direkt einfach neu Aufsetzen. Erspart Ärger

03.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User Chibi_Totoro

P.S Es ist identisch zum Lenovo Legion Y520

03.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User Manuwue

Ich habe auch den stärkeren mit i7 und 16GB RAM. Läuft soweit jedes game drauf aber die Kühlung lässt bei meinem zu wünschen Übrig. Nach ein Paar Minuten in einem Game sitzt man neben einem Düsenjet. Hab ihn auf einen Sockel aus Büchern gestellt dass die Lüfter frei sind. So stellt er immerhin nicht mehr selber aus wenn er zu Heiss wird. Jemand einen Tip?

04.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

Vous devez être connecté pour répondre à un commentaire.

User nicoheise89

Sehr geehrter Herr Jud.
Ihre Geräteanalyse und ihr schreibstil
Sind, wie soll ich sagen?! Interessant !

Genial erklärt ohne viel blabla.
Kein Informatik kauderwelsch.

Da bleibt nicht viel zu sagen ausser auf " folgen" klicken.

Lg
Nico

03.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

Vous devez être connecté pour répondre à un commentaire.

User simon.laube

bester artikel auf digitec so far. genau was ich wissen wollte. weiter so.

ev noch kurz overwatch testen;)

03.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

Vous devez être connecté pour répondre à un commentaire.

User fumo

"Klar, ich könnte zwecks Ausloten der Leistung nun zig Benchmarks laufen lassen und dir die FPS und Punkte durchgeben. Die könntest du dann mit anderen Konfigurationen vergleichen und einschätzen, wo das Notebook ungefähr anzusiedeln ist. Nur, was bringt das Ganze?"

05.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User fumo

Eine vergleichbare Performanceanalyse die auch technisch relevanter ist als die Meinung eines Menschen der glaubt bloatware auf notebooks sei was neues...
Aber dann würdet ihr wohl keine der Geräte loswerden, nicht wahr? Frage mich wie andere hier von "interessant" und "bestes Artikel" reden können. Deren Messlatte liegt anscheinend im Mariannengraben gleich neben ihrem IQ.

05.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User simon.laube

ha der fumo ;) hab dich schon fast vermisst

10.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User fumo

ha die Laube, dich vermisst keiner. Nicht ansatzweise.

10.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

User m.windu

lol

17.04.2018
Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

Vous devez être connecté pour répondre à un commentaire.