Test Microsoft Surface Book 3 puissance trois : Intel 10e génération et puissance graphique nVidia

Test Microsoft Surface Book 3 puissance trois : Intel 10e génération et puissance graphique nVidia

Martin Jud
Zurich, le 16.07.2020
Traduction: Anne Chapuis
Surface Book 3 puissance trois. Deux fois avec i7 et carte graphique nVidia et une fois avec i5 et rien d'autre. Même sans refroidissement. Ce qu'ils ont dans le ventre ? Ils sont censés être polyvalents. Tablettes, notebooks et appareil gaming en un. Je vous montre ce qu'il en est dans ce test.

Les convertibles Microsoft comme la Surface Pro 7 ou la Go 2 sont trop petits ou pas assez stables à votre goût ? Alors, vous pouvez miser sur un Surface Laptop ou un Surface Book. Avec un Book, vous profitez de la stabilité d'un ordinateur portable et de la mobilité d'une tablette.

Le Surface Book 3 est disponible en 13,5 et 15 pouces. Si vous choisissez la version plus petite, vous avez le choix entre une version avec ou sans carte graphique dédiée (nVidia GeForce GTX 1650 Max-Q). Elle est installée sous le clavier dans la base, où se trouvent également la plupart des cellules de batterie. Les modèles 15 pouces sont tous équipés d'une nVidia GeForce GTX 1660 Ti Max-Q.

Outre la taille et la puissance graphique, les différents modèles se différencient également au niveau des processeurs, de la mémoire RAM et SSD disponible et de l'autonomie de la batterie.

Microsoft Surface Book 3 13,5"

Surface Book 3 (13.50", WQ+, Intel Core i5-1035G7, 8Go, 256Go, SSD)
Showroom
1519.–
Microsoft Surface Book 3 (13.50", WQ+, Intel Core i5-1035G7, 8Go, 256Go, SSD)
Surface Book 3 (13.50", WQ+, Intel Core i7-1065G7, 16Go, 256Go, SSD)
–6%
1889.–avant 2001.–
Microsoft Surface Book 3 (13.50", WQ+, Intel Core i7-1065G7, 16Go, 256Go, SSD)

Microsoft Surface Book 3 15"

Surface Book 3 (15", QHD++, Intel Core i7-1065G7, 32Go, 512Go, SSD)
–12%
2559.–avant 2899.–
Microsoft Surface Book 3 (15", QHD++, Intel Core i7-1065G7, 32Go, 512Go, SSD)
Surface Book 3 (15", QHD++, Intel Core i7-1065G7, 32Go, 1000Go, SSD)
–7%
2779.–avant 3000.–
Microsoft Surface Book 3 (15", QHD++, Intel Core i7-1065G7, 32Go, 1000Go, SSD)

Pour ce test, je prends le Book 13,5 pouces le moins cher avec processeur i5, sans carte graphique dédiée, ainsi qu'une petite et grande version avec carte graphique nVidia. Les trois ont les spécifications suivantes :

MS SB3 13,5” i5
8 Go
MS SB3 13,5” i7
32 Go, GTX 1650 Max-Q
MS SB3 15” i7
16 Go, GTX 1660 Ti Max-Q
Processeur Intel Core i5-1035G7Intel Core i7-1065G7Intel Core i7-1065G7
Carte graphiqueIntel Iris Plus GraphicsnVidia GeForce GTX 1650 Max-Q (et Intel Iris Plus Graphics)nVidia GeForce GTX 1660 Ti Max-Q (et Intel Iris Plus Graphics)
Mémoire viveSDRAM LPDDR4 8 GoSDRAM LPDDR4 32 GoSDRAM LPDDR4 16 Go
Stockage des donnéesSSD 256 GoSSD 512 GoSSD 256 Go
Affichage13.5” IPS Multi-Touch, 3000 x 2000 pixels (267 ppp, brillant, prise en charge de la saisie avec stylet)13.5” IPS Multi-Touch, 3000 x 2000 pixels (267 ppp, brillant, prise en charge de la saisie avec stylet)15” IPS Multi-Touch, 3240 x 2160 pixels (260 ppp, brillant, prise en charge de la saisie avec stylet)
Connexions2 x USB-A (version 3.1 Gen 2), 1 x USB-C (version 3.1 Gen 2 avec alimentation via connexion USB version 3.0), 2 x Surface Connect (un sur la base, un sur la tablette), lecteur de carte SDXC (Full-size, UHS-II)2 x USB-A (version 3.1 Gen 2), 1 x USB-C (version 3.1 Gen 2 avec alimentation via connexion USB version 3.0), 2 x Surface Connect (un sur la base, un sur la tablette), lecteur de carte SDXC (Full-size, UHS-II)2 x USB-A (version 3.1 Gen 2), 1 x USB-C (version 3.1 Gen 2 avec alimentation via connexion USB version 3.0), 2 x Surface Connect (un sur la base, un sur la tablette), lecteur de carte SDXC (Full-size, UHS-II)
WiFi, BluetoothWi-Fi 6, Bluetooth 5.0Wi-Fi 6, Bluetooth 5.0Wi-Fi 6, Bluetooth 5.0
AudioPrise casque 3,5 mm, haut-parleurs stéréo, microphones stéréoPrise casque 3,5 mm, haut-parleurs stéréo, microphones stéréoPrise casque 3,5 mm, haut-parleurs stéréo, microphones stéréo
CapteursCapteur de lumière ambiante, capteur de proximité, accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, caméra Windows Hello (authentification faciale)Capteur de lumière ambiante, capteur de proximité, accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, caméra Windows Hello (authentification faciale)Capteur de lumière ambiante, capteur de proximité, accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, caméra Windows Hello (authentification faciale)
CamérasCaméra avant de 5 Mpx, caméra arrière de 8 MpxCaméra avant de 5 Mpx, caméra arrière de 8 MpxCaméra avant de 5 Mpx, caméra arrière de 8 Mpx
BatterieLithium-ion 69 Wh (dont 18 Wh dans la tablette)Lithium-ion 73 Wh (dont 18 Wh dans la tablette)Lithium-ion 82 Wh (dont 22,3 Wh dans la tablette)
Système d'exploitationWindows 10 HomeWindows 10 HomeWindows 10 Home
Dimensions31,2 x 23,2 x 1,3-2,3 cm, 1,53 kg31,2 x 23,2 x 1,5-2,3 cm, 1,64 kg34,3 x 25,1 x 1,5-2,3 cm, 1,91 kg
Bloc d'alimentation65 W102 W127 W

Malheureusement, la troisième version du Surface Book n'a toujours pas de connexion Thunderbolt. La mémoire a donc été modifiée de LPDDR3 à LPDDR4 et grâce à la 10e génération de SoC Intel, le Wi-Fi 6 et le Bluetooth 5.0 sont également pris en charge.

Design et ports : les charnières en accordéon font du Book un Book

Le boîtier magnésium de couleur plainte n'est pas seulement beau, mais aussi agréable à toucher ; j'aime le côté froid et métallique. La base avec le clavier du Surface Book semble être faite d'une seule pièce. Contrairement à la Surface Pro et Go, ce convertible Microsoft offre une autonomie de batterie supplémentaire, ainsi que plus de puissance graphique lorsque cela est nécessaire. Il n'y a pas de fin clavier à clipser ici, mais une base solide et un écran qui peut également être utilisé séparément, comme une tablette en pressant sur un bouton.

Appuyez sur le bouton se trouvant à côté de la touche Delete pour détacher la tablette de la base.
Appuyez sur le bouton se trouvant à côté de la touche Delete pour détacher la tablette de la base.
aucune information disponible sur cette image

Mais ce n'est pas tout, vous pouvez aussi mettre la tablette à l'envers sur la base. Bien entendu, vous devrez alors vous passer du clavier physique. Cependant, tout angle d'affichage imaginable est possible. C'est un avantage dans diverses situations. Par exemple, si vous voulez écrire ou dessiner avec un Pen, disponible en option. En outre, la carte graphique dédiée ne peut être utilisée que lorsque l'écran est relié à la base. Lorsque vous le déconnectez, Windows passe à l'unité graphique intégrée sur le SoC.

aucune information disponible sur cette image

Sans sa base, la tablette de 15 pouces pèse 818 grammes. En main, la différence avec la tablette de 13,5 pouces n'est pas très grande. Cette dernière pèse 718 grammes.

Là où d'autres ordinateurs portables recouvrent entièrement le clavier une fois fermé, on voit un petit écart entre le clavier et l'écran quand le Surface Book est de profil. Lorsque je pose des questions sur le design à mon entourage, les opinions divergent. Soient ils l'adorent, soit ils le détestent. Que le design plaise ou non, une chose est certaine : la mécanique derrière les caractéristiques est robuste. Le mécanisme qui relie l'écran à la base et les charnières en accordéon qui permettent de l'incliner donnent l'impression que le Book est un livre.

aucune information disponible sur cette image

Sur le côté gauche du Book se trouvent deux ports USB 3.1 (type A) et un lecteur de carte SDXC full size (UHS-II).

aucune information disponible sur cette image

Sur la droite se trouvent l'USB 3.1 type C et le connecteur Surface Connect (alimentation). Au fait, cette connexion est disponible deux fois. La deuxième se trouve au bas de l'écran. Cela permet de charger la tablette sans sa base. De plus, un connecteur jack de 3,5 mm est également présent sur le côté droit de l'écran. Le bouton d'alimentation et le contrôle du volume sont situés en haut à gauche de la tablette.

Multitouch au format 3:2 : ce que valent les écrans intégrés

Les écrans multitouch à 10 points avec un format d'image de 3:2 et la technologie IPS n'ont pas changé en termes de résolution par rapport à leurs prédécesseurs. Ce qui se comprend, car avec 3000×2000 et 3240×2160 pixels, les écrans sont assez nets. Même si je rapproche mon visage quand je dessine avec le stylet.

Je trouve que la représentation des couleurs est exacte pour tous les modèles. Mais mon ressenti peut aussi être faux, c'est pourquoi je veux en avoir le cœur net. Que valent les écrans, leur luminosité ? L'éclairage des écrans est-il équilibré et uniforme ? Pour le savoir, je les mesure avec le x-rite i1Display Pro Plus.

Analyse de l'écran de 13,5 pouces du Book i5

aucune information disponible sur cette image

Avec une moyenne de 310 cd/m², l'écran est suffisamment lumineux pour travailler à l'ombre dans la plupart des conditions d'éclairage. Les reflets ou la lumière directe du soleil doivent toujours être évités avec un écran brillant. D'ailleurs, l'uniformité de l'éclairage est remarquablement précise. La différence entre le point de mesure le plus clair et le plus sombre n'est que de 16 cd/m². Je voudrais souligner que chaque dalle – même par rapport à des modèles identiques – est unique et que, par conséquent, des variations d'éclairage peuvent se produire.

Quant à la couverture des espaces colorimétriques, je mesure 94,5 % pour le sRGB, 65,7 % pour l'Adobe RGB et 67,5 % pour le DCI P3. L'écran ne devrait pas être utilisable pour la création ou la préparation professionnelle de contenu imprimé. Mais il convient parfaitement aux créateurs amateurs ainsi qu'à la création de contenu web. Grâce à la dalle IPS, les couleurs semblent naturelles, mais suffisamment riches. En mesurant les valeurs de noir et de blanc, je relève un contraste statique net de 1225:1.

Analyse de l'écran de 13,5 pouces du Book i7

aucune information disponible sur cette image

Bien que le panneau de la version i7 de 13,5 pouces provienne probablement de la même chaîne de production, il brille un peu plus avec une moyenne de 333 cd/m². La plus grande chute de lumière se produit du centre vers le bas et est de 27 cd/m².

Avec une précision de 93 % pour sRGB, 64,3 % pour Adobe RGB et 66,2 % pour DCI P3, la dalle obtient des résultats légèrement inférieurs à la variante i5 testée ci-dessus. Le contraste statique est de 1291:1.

Analyse de l'écran 15 pouces

aucune information disponible sur cette image

Plus grand ne signifie pas automatiquement meilleur. Mais le panneau de 15 pouces offre 80 ou 100 cd/m² de luminosité en plus. La moyenne de 410 cd/m² ravira, tous ceux qui trouvaient que 310 cd/m² étaient insuffisants. Cet affichage présente un avantage en cas de forte luminosité. En revanche, l'uniformité de l'éclairage est un peu moins bonne : l'éclairage diminue de 29 cd/m² d'en bas à droite par rapport à en haut à gauche. Une valeur relativement faible qui est difficile ou impossible à détecter à l'œil nu.

Lorsque l'on mesure la couverture de l'espace colorimétrique, le plus grand affichage est moins bon. Avec 87,5 % pour sRGB, 60,5 % pour Adobe RGB et 62,2 % pour DCI P3, il est encore moins adapté aux polygraphes et aux graphistes. En revanche, le contraste statique est un peu plus net avec 1475:1.

Clavier et pavé tactile

Le rétroéclairage à trois niveaux du clavier des modèles testés est identique. Et ce dernier me surprend de manière positive.

Bien que je me sois habitué au fait que la tendance est de construire des claviers avec une profondeur de frappe minimale dans les ordinateurs portables, il est vraiment rafraîchissant, presque nostalgique, de sentir à nouveau 1,55 millimètre sous ses doigts. Lors de la frappe, les touches sont plutôt fermes et ont un point de déclenchement clairement perceptible. La vitesse de réaction est maximale, mon système dactylographique fonctionne parfaitement.

aucune information disponible sur cette image

Le pavé tactile en verre avec prise en charge gestuelle est très bien. Il est grand et ici aussi, tout fonctionne avec fluidité. Mais il n'est pas trop grand. Quand j'utilise le clavier, mes mains ne se trouvent pas dessus, mais à côté. Je vous en suis reconnaissant. Seul fanatique d'Apple – les pavés tactiles des MacBook sont énormes – ou quelqu'un avec de gros doigts, voire même des doigts énormes, pourrait ne pas apprécier le trackpad. Bravo, je suis un fan des designs basés sur la simplicité d'utilisation.

Des haut-parleurs avec Dolby et autre

À première vue, au premier son, les haut-parleurs stéréo situés sur le côté de l'écran de tous les modèles ont un son identique. Cependant, l'appareil de 15 pouces offre un corps de résonance plus grand, ce qui rend le son des basses un peu plus riche. Ce serait génial si seulement ce n'était pas aussi la source d'un problème (?) que je peux entendre chez deux modèles de 15 pouces identiques : j'entends clairement que le son produit quand on veut installer un nouveau programme sonne bizarre. Ces sons, déjà pénibles à la base, deviennent encore plus métalliques et agaçants. S'il n'y avait pas eu cette séquence de tonalités à caractère d'alerte, je ne l'aurais pas remarqué. Avec les versions 13,5 pouces, tout sonne bien.

La musique et les films sont un plaisir avec tous les appareils pour des conditions mobiles. Le son sonne plus large que la distance entre les haut-parleurs eux-mêmes. Les milieux et les aigus sont propres. Comme pour tous les ordinateurs portables et tablettes, les basses profondes manquent de ce que font les caissons de basses.

Performances de la batterie

Microsoft a donné au Book i5 de 13,5 pouces une batterie lithium-ion de 69 Wh et à l'i7 une batterie lithium-ion de 73 Wh, qui sont divisées en six cellules. Dans la tablette se trouvent 18 Wh de la capacité totale. La partie tablette de la version 15 pouces contient 22,3 Wh sur un total de 82 Wh, qui sont répartis sur huit cellules. Tout cela semble généreux. Voyons si les appareils ont une bonne gestion de l'énergie. Je teste avec le streaming continu de vidéos YouTube, sous haute performance et en exécutant des tâches de bureau.

Streaming en continu sur YouTube

Pour assurer la comparabilité avec nos autres tests, je règle la luminosité des écrans à 150 cd/m² avant de commencer le test. Maintenant, je laisse les clips tourner sur YouTube jusqu'à ce que les réserves d'énergie soient épuisées. Lors des tests, j'ai remarqué que les Book dotés d'une carte graphique dédiée fonctionnent d'eux-mêmes correctement avec la carte graphique Intel Iris Plus intégrée. Cela permet d'économiser de l'énergie.

Le premier Book à manquer de batterie est la version 13,5 pouces avec i5. Au bout de six heures et 52 minutes, la capacité de la batterie est réduite à deux pour cent, ce qui pousse Windows à s'arrêter. Six minutes plus tard, après six heures et 58 minutes, le petit Book i7 s'éteint également. Le Book de 15 pouces tient sept heures et 47 minutes. Ce sont de bonnes valeurs, elles correspondent à la capacité de la batterie donnée et à la soif d'énergie du matériel installé. À titre de comparaison, un Apple MacBook Pro 16 actuel, équipé d'un SoC i7 de neuvième génération et d'une batterie de près de 100 Wh, a, avec le même test YouTube, réussi à tenir neuf heures avec 150 cd/m². La Microsoft Surface Pro 7 avec un i5 de 10e génération, un écran de 12,3 pouces et une capacité de 45 Wh a tenu cinq heures et 16 minutes.

Rien ne devrait faire obstacle au plaisir d'un long métrage dans une pièce sombre.

L'autonomie de la batterie mise à rude épreuve

Pour pousser tout le matériel à ses limites, j'exécute les tests de résistance HeavyLoad et FurMark avec la luminosité de l’écran réglée au maximum.

Le test de stress montre que la version i5 n'est refroidie que de manière passive. Il ne fait pas de bruit. Un faible sifflement à peine audible émane des Book i7. Au bout de 10 à 15 minutes, les deux se mettent à faire plus de bruit. De ma position assise, c'est-à-dire à une distance d'environ un bras de l'écran, je mesure 41 dB pour le plus petit et 52 dB pour le plus grand ; cela n'évolue pas jusqu'à la fin du test. Ce n'est pas plus bruyant que le paysage sonore d'un quartier résidentiel ou d'un parc tranquille.

Le tableau suivant, qui contient des informations sur l'heure, l'état de la batterie et l'utilisation du processeur, montre le fonctionnement du refroidissement actif et passif des Book. Les cartes graphiques (dédiées et intégrées) fonctionnent presque toujours à pleine puissance pendant le test, à l'exception de quelques petites exceptions dans un domaine à un chiffre, c'est pourquoi elles ne sont pas répertoriées. Le tableau en gras met en évidence tous les changements d'utilisation de l'unité centrale ainsi que les durées et la capacité restante de la batterie par intervalles d'une demi-heure.

Temps écouléMS SB3 13,5” i5
8 Go
MS SB3 13,5” i7
32 Go, GTX 1650 Max-Q
MS SB3 15” i7
16 Go, GTX 1660 Ti Max-Q
0 minuteCapacité de la batterie 100 %
Charge CPU 100 %
Capacité de la batterie 100 %
Charge CPU 100 %
Capacité de la batterie 100 %
Charge CPU 100 %
34 secondesCPU chute et varie entre 46-55 %Charge CPU 100 %Charge CPU 100 %
1 minuteCharge CPU 46-55 % (varie)Charge CPU 100 %CPU chute à 93 %
5 minutesCharge CPU 46-55 % (varie)CPU chute et varie entre 93-100 %Charge CPU 93 %
8 minutesCharge CPU 46-55 % (varie)Charge CPU 93-100 % (varie)CPU chute à 92 %
14 minutesCharge CPU 46-55 % (varie)CPU chute et varie entre 71-78 %Charge CPU 92 %
15 minutesCPU reste à 53 %Charge CPU 71-78 % (varie)Charge CPU 92 %
20 minutesCharge CPU 53 %Charge CPU 71-78 % (varie)CPU chute à 91 %
21 minutesCharge CPU 53 %CPU chute et varie entre 67-73 %Charge CPU 91 %
30 minutesCapacité de la batterie 85 %
Charge CPU 53 %
Capacité de la batterie 76 %
Charge CPU 67-73 % (varie)
Capacité de la batterie 68 %
Charge CPU 91 %
49 minutesCharge CPU 53 %Charge CPU 67-73 % (varie)CPU chute à 58 %
51 minutesCharge CPU 53 %Charge CPU 67-73 % (varie)CPU chute à 53 %
56 minutesCharge CPU 53 %Charge CPU 67-73 % (varie)CPU chute à 49 %
60 minutesCapacité de la batterie 70 %
Charge CPU 53 %
Capacité de la batterie 51 %
Charge CPU 67-73 % (varie)
Capacité de la batterie 39 %
Charge CPU 49 %
67 minutesCharge CPU 53 %CPU chute et varie entre 59-64 %CPU chute et varie entre 46-49 %
71 minutesCharge CPU 53 %Charge CPU 59-64 % (varie)CPU chute à 46 %
74 minutesCharge CPU 53 %CPU chute et varie entre 54-57 %Charge CPU 46 %
87 minutesCharge CPU 53 %CPU chute et reste entre 51-53% (varie)Charge CPU 46 %
90 minutesCapacité de la batterie 54 %
Charge CPU 53 %
Capacité de la batterie 27 %
Charge CPU 51-53 % (varie)
Capacité de la batterie 11 %
Charge CPU 46 %
103 minutesCapacité de la batterie 50 %
Charge CPU 53 %
Capacité de la batterie 18 %
Charge CPU 51-53 % (varie)
Capacité de la batterie 2 % –
Auto Shutdown
Charge CPU 46 %
120 minutesCapacité de la batterie 44 %
Charge CPU 53 %
Capacité de la batterie 3 %
Charge CPU 51-53 % (varie)
121 minutesCapacité de la batterie 44 %
Charge CPU 53 %
Capacité de la batterie 2 % –
Auto Shutdown
Charge CPU 51-53 % (varie)
150 minutesCapacité de la batterie 29 %
Charge CPU 53 %
180 minutesCapacité de la batterie 16 %
Charge CPU 53 %
208 minutesCapacité de la batterie 2 % –
Auto Shutdown
Charge CPU 53 %

Pendant près de 50 minutes, le système de refroidissement parvient à maintenir les processeurs du Book de 15 pouces en fonctionnement à plus de 90 % de leur capacité. Ensuite, il chute rapidement à 58 % et continue de baisser progressivement avant de rester à 46 % après 71 minutes. L'arrêt automatique a lieu au bout de 103 minutes.

Non seulement le bruit du ventilateur mentionné plus haut, mais aussi le comportement de la charge du processeur montrent que la version de 13,5 pouces avec i7 et carte graphique dédiée a un refroidissement moins bon ; des dimensions plus petites en somme. L'unité centrale reste à plus de 90 % pendant 14 minutes seulement. Après cela, la charge fluctue autour de 70 %, avant de se diriger vers la barre des 50 % après 67 minutes et de terminer entre 21 et 53 % à partir de la 87e minute. L'appareil s'éteint au bout de 121 minutes.

Sans refroidissement actif, la charge CPU du processeur i5 chute de moitié chez le petit Book après seulement 34 secondes. Ensuite, elle fluctue entre 46 et 55 % et reste à 53  % après 15 minutes. Il n'est pas surprenant que l'ordinateur ne s'arrête qu'après 208 minutes. Les performances réduites du CPU et l'absence d'une carte graphique dédiée entraînent des durées d'exécution plus longues pendant le test.

Je suis satisfait des Book à refroidissement actif. Leur processeur i7 peut également offrir des fréquences d'horloge élevées pendant une période plus longue, c'est-à-dire sur près de 15 minutes ou même 50 minutes pour le Book de 15 pouces. En revanche, l'i5 refroidi passivement n'arrive même pas à faire jouer ses muscles pendant une minute.

Autonomie de la batterie pour le travail de bureau

Si, en télétravail, je me passe de longues visioconférences ou de jeux qui sollicitent la carte graphique dédiée, la batterie du Book de 15 pouces durera facilement une journée de travail. Elle dure entre dix à onze heures. Néanmoins, ce n'est pas une mauvaise idée d'emporter le chargeur. Lorsque je travaille à l'extérieur, j'aime régler l'écran sur la position la plus lumineuse, ce qui nécessite plus d'énergie. Avec les piles des deux Book de 13,5 pouces, j'ai une autonomie de neuf à dix heures en mode bureau.

CPU et processeur graphique

L'Intel Core i5-1035G7 du Book de 13,5 pouces est un SoC quadricœur économe en énergie pour les ordinateurs portables et les convertibles. Il a été lancé à l'automne 2019 et appartient à la génération Ice Lake, qui est produite selon le nouveau procédé 10 nm d'Intel (2e génération). En utilisant les quatre cœurs (huit threads), l'i5-1035G7 fonctionne avec une fréquence de 1,2 à 3,3 GHz. Si deux cœurs seulement sont utilisés, la fréquence d'horloge peut atteindre 3,6 GHz ; même 3,7 GHz sont possibles avec un cœur. Les cœurs, appelés Sunnycove, seraient capables de traiter 18 % plus d'IPC (instructions par cycle) que leurs prédécesseurs, les Whiskey Lake. Cela devrait permettre au CPU d'atteindre les mêmes performances que le prédécesseur du i5 malgré une vitesse d'horloge plus faible. Iris Plus Graphics G7 (Gen 11) d'Intel est également sur la puce. Elle offre 64 processeurs de shaders à 300-1100 MHz.

Le deuxième Book de 13,5 pouces et le Book de 15 pouces sont dotés du SoC Quad Core Intel Core i7-1065G7, également en architecture Ice Lake. Lui aussi comprend quatre cœurs ou huit threads qui fournissent une fréquence d'horloge de base de 1,3 GHz. Jusqu'à deux cœurs peuvent être amenés à 3,9 GHz par turbo. En utilisant quatre cœurs, 3,5 GHz est possible. Ici aussi, Iris Plus Graphics G7 est inclus en tant qu'unité graphique. La consommation d'énergie des processeurs peut être configurée par le fabricant jusqu'à 25 watts. Les valeurs décrites ici se réfèrent à une version standard avec 15 watts TDP.

Cartes graphiques

Outre les graphiques Intel dédiés sur le SoC, une nVidia GeForce GTX 1660 Ti Max-Q est également intégrée au Book de 15 pouces. Cette dernière se trouve dans le bas du haut de gamme et se base sur l'architecture Turing (puce TU116). Comparée aux GPU RTX 2000 plus rapides, elle n'a pas de cœurs tensor ni de ray tracing intégrés, mais possède, en contrepartie, 1536 shaders. Fabriquée selon le procédé 12 nm, Elle fonctionne sur une fréquence de 1140 à 1335 MHz et dispose d'une RAM vidéo GDDR6 de 6 Go (connexion via une interface 192 bits). La consommation électrique est normalement de 60 watts.

La nVidia GeForce GTX 1650 Max-Q dans le Book de 13,5 pouces est un peu plus faible. Elle ne dispose que de 1024 shaders. De plus, sa fréquence allant de 1020 à 1245 MHz est plus basse et elle ne dispose que de 4 Go de RAM vidéo. Sa consommation d'énergie est de 30 watts.

Performance : voilà ce que fournit le matériel Surface Book

Afin de tester les performances, j'effectue divers tests ; Cinebench R20 et Geekbench 5 pour les processeurs ainsi que quelques 3DMark benchmarks pour mettre à l'épreuve la GTX 1660 Ti Max-Q et la GTX 1650 Max-Q.

Puissance du processeur : Cinebench R20 et Geekbench 5

Avec Cinebench de Maxon, vous pouvez tester les performances de votre PC lors du rendu de contenu Cinema 4D. Les processeurs avec plus de cœurs afficheront toujours de meilleurs résultats (à l'exception du résultat single core). Pour comparer des processeurs avec Cinebench, ils doivent disposer du même nombre de threads. Et c'est ce que font les SoC testés.

Geekbench est une référence qui fonctionne sur Windows, MacOS, Linux, Android et iOS. En plus de scénarios réels simulés, utilisés pour tester les CPU (single core et multi core), Geekbench peut aussi déterminer les performances GPU dans les domaines du traitement d'image et de la vision par ordinateur. Vous pouvez aussi comparer les résultats avec d’autres systèmes en utilisant le navigateur Geekbench.

Voici les résultats de Cinebench et de Geekbench :

MS SB3 13,5” i5
8 Go
MS SB3 13,5” i7
32 Go, GTX 1650 Max-Q
MS SB3 15” i7
16 Go, GTX 1660 Ti Max-Q
Cinebench R20 – CPU Multi Core1167 points1188 points1494 points
Cinebench R20 – CPU Single Core395 points418 points448 points
Geekbench 5 – CPU Multi Core3400 points4455 points4786 points
Geekbench 5 – CPU Single Core1065 points1268 points1247 points
Geekbench 5 – GPU OpenCL
(benchmark cartes graphiques)
8283 points37 374 points59 576 points
Geekbench 5 – GPU Vulkan
(benchmark cartes graphiques)
8092 points30 944 points46 025 points
Geekbench 5 – GPU CUDA
(benchmark cartes graphiques)
-38 354 points61 939 points

En regardant les résultats de Cinebench, je trouve que la performance single core du petit Book refroidi passivement et du grand Book est acceptable. Le troisième Book fait un peu bande à part. Mais au niveau du matériel installé, tous les Book devraient être plus performants lorsque tous les cœurs sont utilisés. Un simple coup d'œil à la Surface Pro 7 avec Intel Core i5-1035G4 montre que c'est possible, car elle atteint 1504 points multi core (et 361 points single core) dans Cinebench R20.

Dans Geekbench 5, l'i7 du petit Book est meilleur. Mais là encore, l'i5 de la Surface Pro 7 mentionnée a un avantage. Elle se rapproche de l'i7 testé ici et atteint 4430 points multi-core et 1230 points single-core.

Performances graphiques : tests de performance 3DMark

3DMark propose tout un tas de benchmarks permettant de tester les PC et les ordinateurs portables destinés aux jeux vidéo. Pour vous donner un aperçu des performances du matériel des Book avec carte graphique, je teste un jeu 1080p (Fire Strike), un WQHD (Time Spy) et un UHD (Time Spy Extreme).

BenchmarkRésolution et version DirectXRésultats MS SB3 13,5” i7
32 Go, GTX 1650 Max-Q
Résultats MS SB3 15” i7
16 Go, GTX 1660 Ti Max-Q
Fire Strike1920 x 1080 pixels, DirectX 116732 points

Cf.
www.3dmark.com/3dm/48682558?
11 130 points

Cf.
www.3dmark.com/3dm/48683286?
Time Spy2560 x 1440 pixels, DirectX 122993 points

Cf.
www.3dmark.com/3dm/48682703?
4916 points

Cf.
www.3dmark.com/3dm/48683407?
Time Spy Extreme3840 x 2160 pixels, DirectX 121298 points

Cf.
www.3dmark.com/3dm/48682989?
2177 points

Cf.
www.3dmark.com/3dm/48683649?

Même si le design des appareils ressemble à tout sauf à du gaming et si les écrans avec leurs 60 Hz ne sont pas adaptés à tous les jeux, jouer sur ces appareils est possible. Avec l'un peu mieux qu'avec les autres, comme le montrent les différents résultats. Selon le site Internet de 3DMark, la performance du petit Book se situe quelque part entre un ordinateur de bureau et un ordinateur portable gaming. Le plus grand manque tout juste la classification ordinateur portable gaming.

À titre de comparaison, le Lenovo Legion testé en octobre dernier propose un processeur i7 de neuvième génération doté de 6 cœurs et, selon userbenchmark.com, il aurait 17 % de performances en plus que celui qui est utilisé ici. Mais la carte graphique est presque identique. Une nVidia GeForce GTX 1660 Ti mobile sans design Max-Q. Cela signifie que la fréquence d'horloge est légèrement plus haute. Elle fonctionne à une fréquence augmentée d'environ 20 %, passant de 1455 à 1590 MHz au lieu de 1140 à 1335 MHz. Avec les mêmes tests, le Lenovo Legion obtient 12 638, 5668 et 2535 points. Environ 20 % de puissance en plus.

Gaming et FPS

Maintenant, je teste la performance en jouant à Far Cry 5.

Dans le jeu, le test de performance ne reflète un jeu réel que partiellement, car les rotations rapides, tel qu'elles se produisent lorsqu'on joue avec une souris, sont absentes. Mais des comparaisons avec des ordinateurs portables ayant déjà fait l'objet de tests sont possibles. Je règle la qualité graphique au plus haut niveau possible, à une résolution de 1080p.

Far Cry 5 avec Intel Core i7-1065G7 et nVidia GeForce GTX 1650 Max-Q :

aucune information disponible sur cette image

Far Cry 5 avec Intel Core i7-1065G7 et nVidia GeForce GTX 1660 Ti Max-Q :

aucune information disponible sur cette image

Avec un taux de rafraîchissement moyen de 42, la GTX 1650 Max-Q offre des performances correctes. Le FPS minimum ne descend pas en dessous de 28 dans le benchmark. Ainsi, lorsque vous jouez à Far Cry 5 et que vous devez tourner rapidement, je conseille le deuxième niveau de qualité le plus élevé, celui à 1080p.

La GTX 1660 Ti Max-Q atteint une moyenne de 63 FPS avec un taux de rafraîchissement minimum de 46. Le Lenovo Legion, avec son 1660 Ti sans design Max-Q et avec un processeur 17 % plus puissant, est à nouveau une bonne comparaison. Il atteint un minimum de 72 et une moyenne de 87 FPS.

Bilan : si vous avez les sous...

Microsoft sait très bien comment s'en tenir aux bonnes choses et les rendre encore meilleures. Le Surface Book 3 plaît, a un excellent écran, une grande batterie et des finitions de grande qualité. Il peut être utilisé avec le clavier et le pavé tactile, avec les doigts ou le stylet Pen. De plus, il marque plus de points avec sa fonction ordinateur portable que les autres convertibles. En mode ordinateur portable, cet appareil n'est pas seulement une tablette avec un clavier en option, mais un appareil stable qui ne bouge pas et ne glisse pas lorsque vous l'utilisez sur vos genoux dans le train. En tant que tablette, elle fait bien son travail, mais sans sa base, vous devez vous contenter d'une autonomie de batterie relativement faible.

Ce que je ne comprends toujours pas, c'est pourquoi Microsoft ne refroidit pas activement ses appareils avec processeurs i5. Le processeur ne parvient même pas à solliciter toutes ses capacités pendant 40 secondes. Le processeur i7, en revanche, parvient à fournir une performance CPU de 90 % et plus sur une période plus longue. Le petit tient 14 minutes, le grand presque 50 minutes. Néanmoins, le refroidissement de ces appareils peut encore être amélioré, comme le montre la comparaison avec la Surface Pro 7. En revanche, les performances graphiques semblent avoir moins de problèmes de refroidissement. Elles suffisent pour jouer de temps en temps à un shooter et profiter d'une qualité décente. Cependant, le fait que les écrans n'affichent que 60 Hz dérange.

Si les Book de Microsoft n'étaient pas si chers, je pourrais recommander ces appareils sans problème. Mais comme le monde offre une gamme d'ordinateurs portables avec un matériel identique ou supérieur à un prix donné, je dois d'abord tourner la tête vers les détenteurs de gros budget avant de faire une recommandation d'achat. Il est vrai qu'il faut beaucoup de temps pour trouver un appareil 2 en 1 bien conçu avec des caractéristiques similaires. Ces Book ont un charme certain.

Cet article plaît à 51 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud
Editor, Zurich
Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser