Sept conseils pour faire de meilleurs portraits photo
Savoir-fairePhoto + vidéo

Sept conseils pour faire de meilleurs portraits photo

David Lee
Zurich, le 17.05.2018
Photos: Denny Phan
Responsabilité de traduction: Jean-François Arnaud
Les conseils pour faire du portrait sont légion, mais lesquels sont les plus importants? Voici sept points à ne jamais oublier lorsque vous faites le portrait de quelqu’un.

Un portrait réussi fait apparaître la personnalité et le caractère uniques d’une personne, il capture son univers intérieur. Pour faire un beau portrait, il faut que vous vous ouvriez à l’autre.

Les portraits sont souvent destinés aux sujets eux-mêmes. Il est donc très important que la personne se reconnaisse dans l’image produite et qu’elle soit contente du résultat.

Mettez la personne à l’aise

Créez une atmosphère détendue pour que vos photos aient l’air naturelles. Ne vous préoccupez pas en premier lieu de la photographie, mais de votre sujet. Il doit se sentir bien, en confiance. La séance doit faire plaisir à tous les participants. Il vous faut réunir les conditions nécessaires. Quelques plaisanteries et une agréable discussion détendront l’atmosphère.

Des astuces simples vous faciliteront également la tâche. Par exemple, les sujets ne savent souvent pas comment placer leurs mains. Ils se sentent tout de suite plus sûrs d’eux s’ils tiennent un objet, ou s’ils peuvent s’appuyer sur quelque chose. Une rampe, par exemple.

S’appuyer sur quelque chose aide.
S’appuyer sur quelque chose aide.
Tenir un objet aussi.
Tenir un objet aussi.

Vous rendrez votre séance photo et vos images beaucoup plus vivantes et naturelles si vous (ou quelqu’un d’autre) discutez avec votre sujet.

Si vous n’êtes pas satisfait du résultat, dites-le. Certaines personnes se crispent en voyant vos réactions. N’analysez pas chaque cliché pendant la séance. Assurez-vous simplement que votre installation et les paramètres de l’appareil photo soient corrects avant de commencer. Il vous suffira ensuite de vérifier de temps en temps que tout fonctionne parfaitement. Vous pouvez aussi le faire facilement sur le viseur des appareils photo sans miroir.

Utilisez un objectif lumineux

Nombre d’accessoires vous aideront à réussir vos portraits, mais un seul d’entre eux est absolument indispensable: un objectif lumineux.

Si vous êtes débutant et que vous achetez votre premier appareil photo reflex ou système d’appareil photo en même temps qu’un objectif, il ne sera généralement pas lumineux. En effet, il doit être polyvalent, avoir de nombreux réglages de grossissement et ne pas coûter trop cher. Son intensité lumineuse ne sera pas suffisante. Vous aurez besoin d’un objectif à focale fixe. Certains sont bon marché et déjà dotés d’une ouverture de f/1.8. Les ouvertures encore plus grandes (f/1.4 ou f/1.2) vous coûteront bien plus cher sans être forcément nécessaire.

En plein format, la distance focale se situe généralement entre 50 et 100 mm. Cela correspond à un cadrage de 35 à 70 mm sur les appareils photo dotés de capteurs APS-C (les plus courants en photographie non professionnelle) et de 25 à 50 mm sur les objectifs Micro Four Thirds. Voici trois objectifs qui correspondent aux trois tailles de capteurs. Ils ont tous un cadrage relativement large. L’objectif de Canon peut aussi être fixé à un appareil APS-C. Par contre, votre cadrage sera plus petit.

Ce que je viens de décrire correspond à une approche classique. Cela ne veut pas dire que vous devez toujours utiliser ce type d’objectif. Vous pouvez aussi faire de belles photos avec un grand-angle. Il donnera plus de place à l’arrière-plan et apportera un peu d’originalité.

Un objectif grand-angle convient aussi et apporte un peu de variété.
Un objectif grand-angle convient aussi et apporte un peu de variété.
aucune information disponible sur cette image

L’article ci-dessous vous aidera à faire votre choix.

*Objektiv-Guide:** Fragen und Antworten
placeholder

placeholder

Faites la mise au point sur les yeux de votre sujet

La règle est simple: la mise au point doit toujours être faite précisément sur l’œil le plus proche de l’appareil photo. Lorsque vous photographiez votre sujet de face, les deux yeux sont bien entendu à équidistance. Lorsqu’il est de profil, vous n’en voyez qu’un, mais la règle reste la même. C’est aussi le cas des sujets multiples. Faites simplement la mise au point sur l’œil le plus proche, peu importe à qui il appartient.

C’est indispensable, car vous travaillez généralement avec une profondeur de champ limitée, et le moindre flou sur les yeux se remarque.

Comment faire la mise au point précisément sur l’œil le plus proche? Les photographes «old school» choisissent la mise au point manuelle et élargissent si possible le cadrage sur le viseur. Les appareils modernes sont du focus peaking: le viseur met en couleurs les parties de l’image sur lesquelles se fait la mise au point (manuelle). Si vous utilisez l’autofocus, choisissez une zone AF suffisamment petite pour pouvoir la placer sur l’œil. Lorsqu’elle est trop grande, elle englobe aussi le nez ou le front et ne fait pas bien la mise au point.

L’article suivant vous donnera plus d’informations sur l’autofocus.

Kamera im Griff: So stellst du den *Autofokus** ein
placeholder

placeholder

Prêtez attention à l’arrière-plan

Ignorer l’arrière-plan est l’une des erreurs les plus courantes. Des intrus – détritus, câbles électriques, poteaux… ou vous-même (votre reflet dans une vitre, par exemple) – se glissent souvent dans les clichés.

Vous pouvez lisser vos arrière-plans en ouvrant le diaphragme. Ils s’estomperont, surtout si vous utilisez une focale assez longue.

Mais ce n’est pas fini, car un arrière-plan flou peut toujours contenir des zones claires et obscures ou des couleurs particulières qui devraient être mises en avant-plan. L’arrière-plan est surtout un outil de configuration. Dans l’idéal, il donne des informations sur la personne en la montrant dans «son» environnement. Évidemment, il ne faut pas qu’il soit trop flou, sinon vous ne reconnaîtrez plus rien. Réfléchissez au fond avec lequel vous souhaitez travailler avant de commencer votre séance photo, et discutez-en peut-être avec votre sujet.

Les couleurs jouent un rôle primordial, même lorsque l’arrière-plan est très flou.
Les couleurs jouent un rôle primordial, même lorsque l’arrière-plan est très flou.
La bonne dose de flou donne un super résultat.
La bonne dose de flou donne un super résultat.

Photographiez au mode A ou M afin de pouvoir régler manuellement l’ouverture du diaphragme. Vous doserez correctement vos effets de flou. Si vous utilisez le mode automatique ou portrait, l’appareil choisit lui-même l’ouverture, vous ne pouvez pas la modifier.

Si vous laissez votre sujet prendre place avant de régler au mieux l’arrière-plan, vous vous compliquerez la vie. Faites plutôt l’inverse: cherchez d’abord un angle qui s’accorde bien avec le fond, puis placez votre sujet. Il pourra toujours bouger et se tourner. L’arrière-plan, lui, est fixe.

Si vous vous approchez, l’arrière-plan deviendra plus petit et plus flou. C’est une solution lorsque les conditions sont épouvantables, mais les portraits pris de près ont un effet différent (j’y viens). C’est ce que vous souhaitez? Non? Alors changez d’endroit.

Les reflets (dans un miroir, un plan d’eau, une fenêtre) peuvent donner des images très intéressantes, mais vous aurez de la peine à éviter l’apparition d’éléments indésirables sur l’image.

Choisissez soigneusement vos conditions de luminosité

La meilleure lumière pour les portraits classiques est claire et ne fait pas d’ombres dures. Vous obtiendrez ces conditions lumineuses près d’une fenêtre. Évitez la lumière directe du soleil (fenêtre orientée au nord) pour obtenir une image douce et un éclairage uniforme. La lumière vient des côtés et ne crée pas d’ombres disgracieuses sous les yeux.

Les conditions de luminosité idéales se trouvent près d’une fenêtre.
Les conditions de luminosité idéales se trouvent près d’une fenêtre.

Si votre séance a lieu en extérieur par beau temps, cherchez une ombre qui couvre une surface suffisamment grande. Celle d’un bâtiment, par exemple.

Évitez la lumière directe du soleil, surtout à midi, lorsqu’elle vient d’en haut. Elle forme des ombres dures qui créent des cernes autour des yeux et occasionne d’autres effets disgracieux.

La lumière latérale ne devrait pas être trop dure non plus. Si vous placez l’appareil dos au soleil, le visage de votre sujet sera trop foncé. Face au soleil, vous éblouirez votre sujet, qui plissera les yeux.

De nombreux photographes vont à l’encontre de la vieille règle selon laquelle il ne faut pas prendre de photos à contre-jour. Lorsque le soleil est bas, le contre-jour donne une belle brillance aux parties supérieures et extérieures de la chevelure. C’est le «look doux et romantique des hipsters». Pour obtenir cet effet sans que le visage s’assombrisse trop, vous devrez surexposer vos photos, même si le fond (le ciel) en devient complètement blanc. C’est comme ça qu’a été prise la photo de couverture de l’article ci-dessous. Elle est très claire et joyeuse.

9 Tipps für schöne Hochzeitsfotos!
placeholder

placeholder

Vous pouvez également éclairer les visages sombres avec un flash ou des réflecteurs, mais vous aurez de la peine à obtenir un résultat naturel. Utilisez plutôt la lumière douce de Dame Nature.

Vous pouvez surexposer vos photos de diverses manières. La méthode manuelle est la meilleure lorsque vous avez du temps et les conditions de luminosité sont constantes. Choisissez le mode M, ouvrez le diaphragme et exposez bien plus longtemps que «la normale». Le mode ISO automatique doit bien entendu être désactivé.

Réfléchissez à ce que vous souhaitez exprimer

Un nombre infini de réglages s’offrent à vous: cadrage, angle, direction de la lumière, couleur ou noir et blanc, contrastes durs ou doux... Dans tous les cas, ce qu’exprime une image est tout aussi important que sa qualité. Les divers cadrages et positions donnent des effets différents. Réfléchissez donc à la manière dont votre sujet sera représenté.

Un exemple: une proximité remplie d’émotions ou la perspective de l’observateur

Plus le cadrage est petit, plus on se sent proche lorsqu’on contemple la photo. Si on voit plus que le visage, l’image a un effet vraiment intense, d’autant plus si vous montrez le visage de manière frontale, et si votre sujet regarde directement l’appareil photo. C’est la confrontation ultime. On n’a plus aucune échappatoire.

Ce type de photos peut aussi être oppressant. De nombreuses sujets ne veulent pas être représentés de la sorte. Pour augmenter la distance, faites simplement l’inverse: choisissez un cadrage plus grand et placez le visage à moitié tourné vers le côté (de demi-profil). Si la personne regarde droit devant elle, elle ne regarde pas l’appareil photo. Lorsqu’on admire la photo, on adopte la perspective de l’observateur.

Le choix de la perspective (frontale, demi-profil, profil, légèrement en plongée, en contre-plongée ou depuis derrière, avec la tête légèrement tournée) est tout aussi important. Contrairement à d’autres paramètres, vous ne pourrez pas la modifier par la suite. Testez divers réglages.

On a l’impression d’être un observateur.
On a l’impression d’être un observateur.
Ici, on se sent directement impliqué.
Ici, on se sent directement impliqué.

Les finitions peuvent-elles être faires à l’ordinateur?

Vous pourrez passer de la couleur au noir et blanc et des contrastes durs aux contrastes doux (ou vice versa) plus tard, sur votre ordinateur. Je vous conseille de prendre des images en RAW, car ce format est bien plus flexible.

Le choix des couleurs et des contrastes dépend beaucoup des conditions de luminosité. Il vaut mieux avoir une idée précise du résultat souhaité lorsque vous prenez vos photos.

Obtenez le consentement de vos sujets

Lorsque vous photographiez des gens dans la rue sans qu’ils s’en aperçoivent et que vous publiez ces photos, vous enfreignez les droits de la personnalité. Vous devez obtenir leur consentement préalable. Ces droits ne s’appliquent pas aux images sur lesquelles ces personnes ne sont pas reconnaissables, comme les clichés pris par-derrière. Mais ce ne sont pas des portraits à proprement parler. Les droits de personnalité ne concernent pas non plus les grands groupes de personnes. Dans l’espace public, chacun doit partir du principe qu’il peut se retrouver sur une photo. On ne parle pas non plus de portrait dans ce cas-là.

Vous devez impérativement obtenir le consentement de votre sujet avant de pouvoir utiliser les photos que vous aurez prises de lui. Si vous avez l’intention de les publier en ligne ou de les utiliser pour participer à un concours, votre sujet doit en être informé et fournir son accord.

Bonus: montrez quelques photos à votre sujet pendant la séance. Laissez-le participer à la sélection des clichés et dites-lui que vous tenez compte de son opinion. Il se sentira plus en confiance, ce qui détendra l’atmosphère. Nous revoilà au début de mon article. J’ai bouclé la boucle.

Modèle de la photo de couverture: gaja.gx

Cet article plaît à 82 personne(s)


David Lee
David Lee
Senior Editor, Zurich
Mon intéret pour l'informatique et l'écriture m'a mené relativement tôt (2000) au journalisme technique. Comment utiliser la technologie sans se faire soi-même utiliser m'intéresse. Dans mon temps libre, j'aime faire de la musique où je compense mon talent moyen avec une passion immense.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser