Sennheiser Accentum : beaucoup d'écouteurs pour un prix raisonnable
Test de produit

Sennheiser Accentum : beaucoup d'écouteurs pour un prix raisonnable

Florian Bodoky
16.11.2023
Traduction: traduction automatique

Les nouveaux casques "Accentum" de Sennheiser remplacent la famille HD dans certains domaines. Avec ce premier produit, Sennheiser veut s'adresser à des auditeurs et auditrices soucieux de leur budget, mais qui ont tout de même certaines exigences en matière de qualité sonore. Ils y parviennent presque sur toute la ligne.

Sennheiser couvrait jusqu'à présent les besoins haut de gamme avec la série Momentum. La gamme HD s'étendait du haut de gamme, mais avec un budget moindre, à l'audiophile. A l'avenir, la gamme HD ne devrait subsister que pour les casques hi-fi.

Sennheiser Accentum Wireless (ANC, 50 h, Sans fil)
134.–

Sennheiser Accentum Wireless

ANC, 50 h, Sans fil

Sennheiser Accentum Wireless (ANC, 50 h, Sans fil)
Écouteurs
134.–

Sennheiser Accentum Wireless

ANC, 50 h, Sans fil

Ce dernier est désormais hérité des écouteurs "Accentum", qui ont été présentés fin septembre. Grande autonomie, réduction active du bruit, bon son, prix abordable. Voilà l'idée.

L'extérieur : léger, discret, solide

Les nouveaux écouteurs de milieu de gamme sont disponibles en noir ou en blanc et se font discrets. Je dois chercher longtemps avant de trouver l'inévitable marque, au bas de l'arceau droit. Les oreillettes sont en plastique solide et résistant à la torsion

L'intérieur est doté de coussinets en similicuir, ce qui le rend très doux et agréable à porter. Même après plusieurs heures, je ne ressens aucune pression désagréable, ce qui est dû au fait que Sennheiser offre à son Accentum près de deux centimètres de rembourrage.

En outre, les écouteurs ne pèsent que 200 grammes environ. J'oublie même parfois que je les porte. Une petite remarque : le dessous de l'arceau est recouvert de silicone. Les cheveux longs y restent parfois collés à cause du "grip" - cela peut être un peu douloureux.

Les touches ont un point de pression agréable et sont bien accessibles.
Les touches ont un point de pression agréable et sont bien accessibles.
Source : Florian Bodoky

Sur l'écouteur droit, vous trouverez trois boutons. Alors que les boutons de gauche et de droite sont destinés au contrôle du volume, le bouton central vous permet de contrôler tout le reste. Tout le reste signifie concrètement : lecture (une pression), saut de morceau (deux pressions), retour en arrière d'un morceau (trois pressions), annonce de la durée de vie de la batterie (maintenir la touche). Une touche spéciale est prévue pour l'appairage et la mise sous/hors tension.

Pratique : cette touche est placée à une distance importante des autres touches - pour que vous ne l'appuyiez pas par inadvertance dans le "quotidien du son". A côté se trouve un port USB-C pour charger les écouteurs. Vous ne trouverez pas de port jack. Par conséquent, Sennheiser ne fournit "qu'un" câble USB-C. L'entreprise n'a pas prévu d'étui de transport ou de "cadeaux de luxe" comme des coussinets d'oreille de rechange, ce qui n'est pas étonnant vu le prix.

Les suppléments sont plutôt spartiates.
Les suppléments sont plutôt spartiates.
Source : Florian Bodoky

Les arceaux pivotants vous permettent de tourner les oreillettes complètement vers l'extérieur, par exemple lorsque vous portez les écouteurs autour du cou. Cela risque d'arriver régulièrement. Malheureusement, vous ne pouvez pas plier les branches. Pour les transporter, il vous faut donc soit un étui séparé (aucun n'est fourni), soit les garder autour du cou.

Connectivité et codecs : A égalité avec le "grand frère"

Deux haut-parleurs de 37 millimètres de large sont placés derrière l'insert des oreillettes recouvert de tissu et portant la marque de l'entreprise. Ils couvrent une plage de fréquences de 10 Hertz à 22 Kilohertz - Business as usual.

Les écouteurs sont connectés via Bluetooth (5.2). En échange, vous obtenez un grand nombre de codecs. Les Accentum supportent AAC, SBC, AptX et AptX HD pour des débits binaires plus élevés. Sennheiser a également pensé au multipoint : vous pouvez appairer deux appareils en même temps, ce qui vous permet de passer de l'un à l'autre à la volée, par exemple entre votre smartphone et votre ordinateur portable.

Accentum dans la pratique : mettre en place et c'est parti

En principe, vous pouvez simplement mettre l'Accentum sur votre tête, l'appairer via Bluetooth et c'est parti. Mais Sennheiser fournit également sa propre application. L'application Sennheiser Control pour Android et iOS offre un égaliseur pour le réglage de la musique. Si, comme moi, cela ne vous intéresse pas vraiment, vous pouvez vous passer de l'application. Les autres options n'apportent pas non plus beaucoup de valeur ajoutée : la fonction "Amplifier les basses" est superflue dans la mesure où les basses sont déjà très présentes par défaut. Si vous activez cette option, cela se fait, à mon avis, au détriment du niveau de détail de la chanson.

L'application offre certes quelques fonctionnalités, mais ne m'a pas convaincu pour autant.
L'application offre certes quelques fonctionnalités, mais ne m'a pas convaincu pour autant.
Source : Florian Bodoky

La vérification du son se traduit également par une impression de filtrage de certaines fréquences afin de produire l'image sonore souhaitée. Je ne suis pas convaincu - je supprime l'application et laisse le casque tel quel.

Dans mon essai sonore, j'entends comme d'habitude trois morceaux de nature très différente.

  • Un morceau classique, purement instrumental
  • Une chanson pop qui mêle voix, instruments et éléments électroniques
  • Un morceau de rap où la voix humaine est mise en avant

"Concerto pour piano en la mineur op. 54 (piano et orchestre)" de Robert Schumann

Je commence par un enregistrement orchestral assez exigeant. Dès le début, je remarque que l'Accentum équilibre bien le grand nombre d'instruments différents. Il capte pratiquement chaque nuance et restitue le son avec fidélité. Néanmoins, le caractère dramatique du morceau est bien mis en valeur et ne tombe pas dans le "bourdonnement".

"You know I'm no good" par Amy Winehouse

"You know I'm no good" est un morceau au son naturel sans beaucoup d'effets. Là encore, la précision de la signature audio est évidente. La batterie obtient un peu plus d'impact, mais ne sonne jamais de manière non naturelle. Winehouse obtient un mélange agréable de médiums et d'aigus supplémentaires, tandis que les coups de batterie plus aigus sont clairs et détaillés.

"Bling Bling" - Juju44

L'Accentum délivre des basses puissantes sur ce morceau de rap, ce qui est inhabituel pour la signature sonore habituellement précise de la marque. Mais cela vaut la peine d'être entendu. Les basses fréquences en arrière-plan sont intenses, mais offrent un bon contraste avec la voix plutôt aiguë de l'artiste. Les vocaux restent clairs et distincts malgré les basses et ne sont pas relégués au second plan.

Téléphoner avec l'Accentum : deux microphones suffisent - grâce à une solide réduction de bruit

Je téléphone deux fois avec une ligne fixe. Sennheiser n'offre que deux microphones à son casque de milieu de gamme. La bonne nouvelle, c'est que l'Accentum est bien serré sur la tête. Il assure une bonne étanchéité et peut bien atténuer les bruits parasites extérieurs, tant pour le porteur que pour son interlocuteur. En extérieur, la clarté de la voix en pâtit quelque peu. Ici aussi, les bruits parasites sont bien bloqués, mais ma voix semble plus ténue pour mon interlocuteur et j'ai l'impression qu'il est à quelques mètres de moi.

Sony WH-XB910N (NC, 30 h, Sans fil)
122.–

Sony WH-XB910N

NC, 30 h, Sans fil

Sony WH-XB910N (NC, 30 h, Sans fil)
Écouteurs
122.–

Sony WH-XB910N

NC, 30 h, Sans fil

Dans l'ensemble, l'expérience téléphonique est correcte, mais si les appels en extérieur font partie de votre quotidien, vous pouvez regarder du côté de la concurrence, comme le Sony WH-XB910N. Celui-ci offre certes moins dans d'autres domaines, mais il est mieux adapté aux appels avec quatre micros. Son prix se situe dans une fourchette similaire.

En ce qui concerne la réduction de bruit, l'Accentum fait globalement du bon travail. Il filtre particulièrement bien les basses fréquences, même lorsqu'il s'agit de bruits vraiment forts - par exemple dans une gare ou un restaurant très fréquenté. En revanche, l'ANC a plus de mal avec les bruits à haute fréquence. Ainsi, lors du test, le grincement des freins d'un tramway a pu passer. Les WH1000 XM5 de Sony, par exemple, font un travail plus approfondi dans ce domaine, mais coûtent deux fois plus cher.

En attendant, les microphones extérieurs amplifient légèrement les sons en mode transparent. Lors de l'essai, mon environnement semblait plus fort qu'en réalité - même les sibilances étaient un peu sur-accentuées. Malheureusement, il n'y a pas de possibilité de baisser le niveau de ce mode.

Batterie : c'est tout ce dont vous avez besoin

Sennheiser me promet 50 heures d'utilisation. Et ils tiennent cette promesse. Je teste les écouteurs dans mes conditions standard. Concrètement, cela signifie : fort. Surtout lorsque j'utilise des écouteurs avec mon smartphone, l'indicateur de mon iPhone évolue toujours dans la zone rouge. Ce n'est certainement pas recommandé pour l'ouïe. Toutefois, c'est aussi un indicateur que la batterie - qui a rendu l'âme après 51 heures et 33 minutes lors de mon essai - tiendra probablement un peu plus longtemps si vous ne la réglez pas au maximum en permanence. Certes, les "grands" Sennheiser, les Momentum 4 Wireless, ont encore 10 heures de plus. Mais honnêtement, dans ces sphères, cela ne fait plus aucune différence

Conclusion : probablement l'un des meilleurs que vous pouvez obtenir pour ce prix

Oui, l'ANC avait certaines faiblesses lors de l'essai. Si la réduction du bruit est votre priorité absolue, vous devriez chercher ailleurs. Mais spoiler : Vous devrez alors dépenser plus d'argent. Pour ce prix, il est difficile de trouver une meilleure ANC dans un casque supra-auriculaire - si tant est que vous en trouviez.

En termes de son, de finition et d'autonomie, le Sennheiser Accentum joue dans la cour des grands - sans pour autant grever votre budget dans les mêmes proportions. Si vous êtes à la recherche d'une bonne affaire en termes de rapport qualité/prix, le Sennheiser Accentum est à considérer absolument. Il fait le grand écart avec brio.

Photo d'en-tête : Florian Bodoky

Cet article plaît à 48 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Depuis que j'ai découvert comment activer les deux canaux téléphoniques de la carte RNIS pour obtenir une plus grande bande passante, je bricole des réseaux numériques. Depuis que je sais parler, je travaille sur des réseaux analogiques. Un Winterthourois d'adoption au cœur rouge et bleu. 


Audio
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

Commentaire(s)

Avatar