Savoir-fairePhoto + vidéo

Des taches sur le capteur de l'appareil photo, que faire?

David Lee
Zurich, le 29.01.2018
Responsabilité de traduction: Anne Chapuis
Vous pouvez nettoyer vous-même le capteur de l'appareil photo. Mais ce n'est pas si simple et en plus, ce n'est pas sans risque. Je m'y suis mis.

Avec le temps, de la poussière et des saletés s'accumulent sur le capteur de l'appareil photo. Cela peut arriver à tous les appareils photo. Mais les appareils photo à objectifs interchangeables, notamment ceux sans miroir, sont particulièrement sensibles. En effet, le capteur y est directement monté derrière l'objectif.

aucune information disponible sur cette image
Dans la zone du ciel, on le voit distinctement: le capteur est sali.

Mais avant de saisir une brosse à récurer, du vinaigre de nettoyage et une éponge à gratter: attention, le capteur est relativement sensible. Il n'est pas aussi dur que le verre de l'objectif, par exemple. Si vous vous mettez à le nettoyer avec une lingette microfibre, les grains de poussière risquent de rayer la surface. Vous pouvez alors jeter l'appareil à la poubelle. De plus, ce type de nettoyage ne sert pas à grand-chose.

Alors, que faire? Il faut procéder étape par étape. Pour commencer, prendre des mesures simples et sans risque avant d'en venir peu à peu aux choses sérieuses.

Diagnostic: est-ce vraiment le capteur?

Les taches sur le capteur, sauf dans des cas extrêmes, ne sont visibles que lorsque le diaphragme est fermé. Faites une photo d'essai d'une surface blanche en mode A (présélection d'ouverture) et avec la plus petite ouverture (par ex. f/22). La photo peut être floue et non focalisée, c'est même mieux. Si des taches sont visibles sur la photo, refaites la photo avec un autre objectif. Si les taches demeurent exactement au même endroit, c'est qu'elles se trouvent sur le capteur.

aucune information disponible sur cette image
La même prise de vue que ci-dessus, mais avec une ouverture de F5 au lieu de F22. Les taches sont à peine visibles.

Pour les reflex, la saleté peut également se trouver sur le miroir ou le prisme (le deuxième miroir en haut). On ne le voit alors que sur le viseur, mais pas sur les photos.

Sur le petit écran de l'appareil photo, vous ne verrez les taches que si elles sont très voyantes (grandes et sombres). Ou alors, lorsque vous zoomez exactement au bon endroit. Regardez aussi l'image d'essai sur l'ordinateur. Pour voir le mieux possible la salissure, activez l'outil de réparation de zone dans Lightroom, puis l'option «Afficher les zones».

aucune information disponible sur cette image
Avec ce réglage dans Lightroom, les salissures sont immédiatement visibles.

Avec un appareil photo sans miroir, vous dévissez simplement l'objectif, puis vous regardez directement sur le capteur. Encore une fois, pour exclure un encrassement de l'objectif, photographiez une surface blanche avec deux objectifs et une petite ouverture.

Mesure n°1: l’auto-nettoyage

La plupart des appareils photo sont capables de nettoyer eux-mêmes le capteur par des secousses rapides. Cela fonctionne assez bien tant que les salissures ne collent pas sur le capteur, mais tournoient sous forme de particules de poussière en suspension. Le nettoyage du capteur est activé dans le menu de l'appareil photo.

Mesure n° 2: le nettoyage par soufflage

Passons aux méthodes plus radicales: utiliser un soufflet pour le nettoyage. Bien évidemment, pas celui que vous utilisez pour attiser le feu de votre cheminée, mais un truc spécial pour les appareils photo. Il ne coûte pas très cher, il n'abîme rien et il est bien sûr réutilisable.

Retirez l'objectif, tenez l'appareil photo avec le diaphragme tourné vers le bas et soufflez par le bas sur le capteur.

La différence entre les appareils avec et sans miroir: en présence d'un reflex, vous devez indiquer au préalable dans le menu de l'appareil si vous souhaitez nettoyer l'appareil manuellement. Pour ce faire, la batterie doit être entièrement ou presque entièrement chargée. L'appareil photo relève alors le miroir et ouvre la fermeture avant que vous ne puissiez accéder au capteur qui se trouve assez au fond de l'appareil. Pour les appareils sans miroir, ces étapes ne sont pas nécessaires. Il suffit de dévisser l'objectif.

Le nettoyage manuel

Les taches restent sur le capteur même après le soufflage? Alors il faut le nettoyer à la main. Vous pouvez le faire vous-même ou confier cette tâche à un professionnel.

Dans notre boutique, vous trouverez des kits de nettoyage humide avec douze bâtonnets appelés «swabs». Ce sont des «poignées» dont les extrémités sont pourvues d'une sorte de chiffon nettoyant de la même largeur que le capteur. Ainsi, vous pouvez nettoyer le capteur d'un coup de chiffon. Ça évite la formation de stries. Versez d'abord 2 à 4 gouttes d'un liquide de nettoyage sur l'extrémité du bâtonnet.

Bien évidemment, il faut choisir la taille de bâtonnet qui correspond à votre capteur. Le chiffre indique le facteur crop: 1.0 équivaut à un capteur plein format, 1.5 à un capteur APS-C.

Dans la vidéo, je nettoie un Sony a7s ii. Il s'agit d'un appareil plein format, c'est pourquoi j'ai besoin du kit de facteur crop 1.0.

J'ai fait l'essai devant la caméra en action sans jamais avoir nettoyé moi-même un capteur auparavant. L'un des capteurs était très sale et la plus grosse des taches a disparu, mais la surface n'a pas pu être tout à fait nettoyée. En plus, j'ai dû utiliser environ la moitié des bâtonnets. Ce n'est donc pas vrai qu'un kit de 12 bâtonnets suffit pour 12 nettoyages. On risque même de ne pouvoir en effectuer qu'un ou deux. En revanche, le liquide de nettoyage suffit pour beaucoup plus que douze opérations. Vous pouvez donc acheter les bâtonnets sans le produit nettoyant.

Avant le nettoyage, répétez de préférence encore une fois le soufflage. C'est comme pour le sol, vous passez bien l'aspirateur avant la serpillière. Et, bien sûr, après chaque nettoyage, faites une photo d'essai pour vérifier si le capteur est propre. Pour le vérifier également sur le petit écran de l'appareil photo, le mieux est de mémoriser dans quelle zone de l'image se trouvent les taches les plus voyantes, puis de zoomer dessus.

Si les taches persistent, pas d'excès de zèle en rajoutant du liquide ou en repassant plusieurs fois sur le capteur! Ça nuit plus que ça ne sert, et des stries risquent de se former. Le mode d'emploi indique qu'il faut utiliser une nouvelle poignée pour chaque opération. Ça paraît logique, car l'idée n'est pas de déposer à nouveau les salissures éliminées. D'un autre côté, ça peut vite devenir onéreux en présence de taches fréquentes et tenaces.

Une alternative: faire nettoyer

Après cette opération de nettoyage pas vraiment idéale, l'alternative «je laisse faire une personne qualifiée et je la paie» me semble toujours la plus opportune. Bien sûr, le prix joue toujours un rôle, de même que la fréquence à laquelle vous devez faire nettoyer le capteur.

Les rares magasins photo qui existent encore sauront vous aider dans cette démarche. En général, ils sont bien équipés et ne le feront pas pour la première fois.

Vous pouvez expédier votre appareil Nikon ou l'apporter directement auprès de Nikon Suisse. Ça vous coûtera environ 70 francs (sans frais de port).

Nous avons prévu de nous rendre dans un magasin spécialisé pour voir comment ils procèdent. Il y a peut-être un élément essentiel qui m'échappe encore. Nous vous tiendrons au courant.

Mise à jour

Entre-temps, j'ai appris par plusieurs personnes qu'avant d'effectuer un nettoyage humide, il faut procéder à un nettoyage à sec. Avec un pinceau pour capteurs.

Apparemment, l'avantage par rapport au nettoyage humide est qu'il évite les rayures. Le lecteur Josef Hertli recommande (par courriel) d'utiliser le pinceau pour capteurs en même temps que la loupe pour capteurs. La raison:

si le capteur présente des dépôts huileux ou graisseux, l'appareil doit être remis au revendeur spécialisé ou au fabricant – les profanes que nous sommes feraient plutôt empirer les choses.

Et ces dépôts se voient avec la loupe. Apparemment. Je ne l'ai pas encore vérifié.

Cet article plaît à 43 personne(s)


David Lee
David Lee
Senior Editor, Zurich
Mon intéret pour l'informatique et l'écriture m'a mené relativement tôt (2000) au journalisme technique. Comment utiliser la technologie sans se faire soi-même utiliser m'intéresse. Dans mon temps libre, j'aime faire de la musique où je compense mon talent moyen avec une passion immense.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser