Cet article a été traduit automatiquement.
Nouveautés + tendances

100 mégapixels : Hasselblad lance le X2D et trois nouveaux objectifs

Samuel Buchmann
07.09.2022

Le nouvel appareil moyen format Hasselblad X2D est doté de 100 mégapixels, d'un meilleur autofocus, d'un stabilisateur d'image dans le corps et d'un téraoctet de mémoire interne. Avec un prix de près de 9000 francs, il se positionne clairement dans le segment premium.

Hasselblad a présenté un nouvel appareil photo moyen format sans miroir. Le X2D a une résolution de 100 mégapixels et adresse de nombreuses faiblesses du modèle précédent, le X1D II. L'autofocus est désormais doté de la détection de visage et devrait être nettement plus réactif. Le corps de l'appareil intègre désormais un stabilisateur d'image qui permet d'obtenir jusqu'à sept niveaux d'exposition supplémentaires à main levée. Le boîtier a été légèrement agrandi pour pouvoir accueillir ce dispositif, mais son design est resté le même. Hasselblad a présenté trois nouveaux objectifs en même temps que l'appareil : le XCD 2,5/38V, le XCD 2,5/55V et le XCD 2,5/90V.

Plus épais et avec un écran rabattable

Les Suédois ont peu changé le design. L'appareil photo est toujours fabriqué en aluminium massif et la forme du X2D est la même que celle du X1D II. Il est cependant un peu plus épais et plus haut, afin de pouvoir accueillir le nouveau stabilisateur d'image in-body. Sur la partie supérieure plus grande, Hasselblad a doté le X2D d'un écran supérieur. En revanche, la molette de sélection escamotable de son prédécesseur a disparu.

L'écran arrière est également nouveau : il peut être relevé, mais pas sur le côté. La résolution est restée la même, à savoir 2,36 mégapixels. Le viseur optique est remarquable. Son écran OLED a une résolution de 5,76 mégapixels et un grossissement de 1,0. C'est nettement plus que le viseur de son concurrent direct, le Fujifilm GFX 100S.

Une profondeur de couleur de 16 bits, une dynamique de 15 diaphragmes

. Le capteur du X2D a une résolution de près de 102 mégapixels. Il s'agit probablement du même capteur produit par Sony que celui du Fujifilm GFX 100S. Il mesure 43,8 x 32,9 mm, soit une surface environ 70% plus grande que celle d'un capteur plein format. La sensibilité va de 64 ISO à 25 600 ISO.

Mais la profondeur de couleur et la plage dynamique sont bien plus importantes : Hasselblad annonce une profondeur de couleur de 16 bits et une plage dynamique de 15 diaphragmes. En mode rafale, la profondeur de couleur tombe à 14 bits. Les appareils photo du fabricant suédois sont réputés pour leurs tons chair naturels. Il ne devrait pas en être autrement avec le X2D. L'inconvénient de cette qualité d'image élevée est qu'un fichier RAW pèse en moyenne 206 mégaoctets.

Nouvel autofocus avec détection de visages

Le X2D est doté d'un autofocus à détection de phase avec 294 zones. C'est une amélioration considérable par rapport au modèle précédent. Ce dernier n'avait qu'un autofocus basé sur le contraste relativement lent, ce qui rendait la caméra lente dans la pratique. La nouvelle mise au point est censée être trois fois plus rapide et capable de couvrir 97% de l'image. En plus d'une meilleure vitesse, le X2D dispose enfin d'une fonction de détection des visages, rejoignant ainsi la concurrence de Fujifilm.

Autrement, le nouvel appareil photo devrait sembler plus rapide que son prédécesseur. Hasselblad parle d'une réduction de 65% du temps de déclenchement et de 70% du temps de blackout. La vitesse de prise de vue en continu a été légèrement augmentée à 3,3 images par seconde, mais reste inférieure à celle du Fujifilm, qui atteint cinq images par seconde.

IBIS, meilleure batterie, 1 To de mémoire interne

Le nouveau stabilisateur d'image intégré au corps (IBIS) compense le bougé de l'appareil jusqu'à sept diaphragmes. C'est un de plus que sur le Fujifilm GFX 100S. Hasselblad a considérablement amélioré la batterie. Elle fournit de l'énergie jusqu'à 420 images, alors que l'ancienne était vide après seulement 180. Le Fujifilm peut toutefois prendre 460 photos par charge de batterie. La mémoire interne du X2D est une première dans le domaine du moyen format. Elle a une capacité d'un téraoctet et peut donc stocker environ 5000 images. De plus, l'appareil dispose d'un slot pour carte CFexpress.

Trois nouveaux objectifs

En plus du X2D, Hasselblad a présenté trois nouveaux objectifs : le XCD 2,5/38V, le XCD 2,5/55V et le XCD 2,5/90V. Tous trois ont une ouverture maximale de 2,5 et un obturateur à lame. La nouveauté est une bague de sélection à laquelle différentes fonctions peuvent être attribuées. La bague de mise au point peut être déplacée vers l'arrière et vers l'avant, ce qui permet aux objectifs de basculer entre la mise au point manuelle et la mise au point automatique.

Un prix au niveau du Hasselblad

Le Hasselblad X2D coûtera 8995 francs lors de son lancement. C'est plus de 3000 francs de plus que le prix du Fujifilm GFX 100S. Les nouveaux objectifs coûtent respectivement 4195 (XCD 2,5/38V et XCD 2,5/55V) et 4795 francs (XCD 2,5/90V). Pour la première fois, Hasselblad livre, du moins sur le papier, un appareil photo à la pointe de la technologie qui se concentre exclusivement sur la photographie, pour un prix très élevé. Le X2D n'a pas de mode vidéo. Je testerai s'il est à la hauteur de son prix premium dans la pratique dès que j'aurai mis la main dessus.

Cet article plaît à 50 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Mon empreinte digitale change régulièrement au point que mon MacBook ne la reconnaît plus. Pourquoi ? Lorsque je ne suis pas assis devant un écran ou en train de prendre des photos, je suis probablement accroché du bout des doigts au beau milieu d'une paroi rocheuse. 


Photo et vidéo
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader