Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
AudioSmartphoneCritique 218

Test des Pixel Buds: peut mieux faire

Avec ses écouteurs sans fil, Google place la barre haut, mais peine à rivaliser avec ses propres ambitions. Les Pixel Buds en valent-ils le coup?

Google ne se limite plus au software. Après les enceintes intelligentes, les smartphones et les ordinateurs portables, l’entreprise se lance dans les écouteurs intelligents, j’ai nommé les Pixel Buds. Vous pouvez contrôler les écouteurs sans fil avec votre voix ou bien par le biais du pavé tactile, l’assistant Google est intégré directement dans les écouteurs et peut traduire en temps réel. Tout du moins en théorie. Notre test montre qu’il reste en pratique encore un peu de travail.

Tout est bien qui commence bien

Il n’y a rien à redire quand on déballe les écouteurs. On trouve dans la petite boîte un câble USB C pour le chargement, les instructions d’utilisation et une petite boîte grise adorable. C’est là que sont lovés les Pixel Buds. La boîte peut servir de rangement et de station de recharge. Les Pixel Buds existent en trois couleurs. Pour le test, j’ai commandé les blancs et je dois dire qu’ils me plaisent bien. Ils sont aussi plutôt confortables dans l’oreille. J’ai quand même dû me réhabituer, car ça fait un moment que je ne porte que des écouteurs qui se posent sur l’oreille.

L’étui peut servir de station de charge et de rangement.

Les Pixel Buds ne sont pas complètement sans fil, mais reliés l’un à l’autre par un cordon. Mais avant que vous ne le coupiez, je tiens à vous prévenir que ce câble transporte à la fois le son et le courant. Le cordon agit aussi comme une sorte de dragonne empêchant les écouteurs de tomber de l’oreille. Ils s’adaptent sans problème à diverses formes d’oreilles, les Pixel Buds ne sont pas des écouteurs intra-auriculaires, mais se posent à l’entrée du conduit auditif. Ils sont un peu lâches dans l’oreille, mais tiennent bien en place grâce à la sorte de dragonne, même quand je me défoule et fais du headbang. Je préfère ce cordon à des écouteurs complètement sans fil, car j’aurais toujours peur de les perdre en faisant du vélo.

Avec le temps on comprend comment les ranger correctement.

Installation, qualité du son et assistant Google

Si vous avez un smartphone sous Android 6.0 ou version ultérieure, alors il vous suffit d’ouvrir l’étui pour qu’un message vous demandant si vous voulez vous connecter au Pixel Buds apparaisse sur votre écran. Un clic et l’installation commence. Si les Pixel Buds ne sont pas à vous, comme ma collègue Livia, alors ce message pop up risque de vous agacer plus d’une fois. Il apparaît en effet sur tous les appareils Android compatibles avec le Bluetooth activé qui se situent à proximité. L’étui est doté d’une batterie intégrée qui a la capacité de recharger les écouteurs plusieurs fois permettant, selon Google, une autonomie de 24h. Une charge complète donne aux écouteurs une autonomie d’environ cinq heures, ce qui ne représente pas beaucoup si vous n’avez pas l’étui. Mais c’est certainement parce que je suis habitué aux huit heures d’autonomie que m’offre le JBL Everest 100 ou à l’autonomie de plus de 20 heures du Sennheiser Momentum. Mais n’oublions pas que dans les Pixel Buds, il n’y a pas la place de mettre une batterie aussi conséquente que dans un casque.

Les Pixel Buds s’associent automatiquement aux appareils compatibles à l’ouverture de l’étui.

La qualité du son m’a vraiment impressionné. C’est certes un peu plat comparé au Sennheiser, mais le Momentum ayant un son très neutre, cette impression est peut-être subjective. Sinon, j’ai vraiment apprécié la richesse du son et les basses puissantes.

Les utilisateurs des transports en commun seront ravis d’apprendre que les écouteurs ne laissent passer qu’un mince filet de musique vers l’extérieur même quand on monte le son. On entend relativement bien ce qui se passe à l’extérieur et c’est plutôt pratique quand on les utilise à vélo, mais gênant quand notre voisin dans le train fait partager ses basses à tout le wagon. Les Pixel Buds sont quand même assez puissants pour couvrir la plupart des bruits extérieurs sans pour autant que le son ne se dégrade.

L’écouteur droit dispose d’une surface tactile. Balayez vers l’avant ou l’arrière pour régler le volume, appuyez brièvement pour lire ou mettre en pause ou longuement pour activer l’assistant. Deux appuis brefs vous donneront l’heure et les notifications actives. Si, comme moi, la plupart de vos messages sont en suisse allemand, cette fonctionnalité ne vous apportera pas grand-chose. Quelques secondes après avoir écouté un message, vous pouvez dicter une réponse en appuyant longuement sur le pavé tactile – cette fonctionnalité ne prend en charge que l’allemand, l’anglais, etc.

Le système de boucle et cordon est malin, mais pas encore optimal.

Le micro intégré sert à papoter avec Google Assistant, on peut par exemple lui demander les dernières nouvelles. Concernant les SMS, messages Whatsapp, e-mails, etc., la fonctionnalité est encore limitée, l’assistant ne peut les lire que lorsqu’ils viennent d’arriver.

Rien ne va plus

Une fois les premiers émois de la découverte d’un nouveau produit dissipés, je rencontre de plus en plus de défauts. Pour commencer, le système de boucle et cordon. Il offre certes une grande flexibilité, mais le cordon glisse toujours plus vers l’arrière ce qui force à le réajuster constamment. L’étui, quant à lui, est certes élégant, mais la plupart des gens – dans nos bureaux tout du moins – ont besoin d’une microformation pour les ranger correctement. Le plus énervant de tous ces petits défauts c’est qu’il est impossible d’éteindre les Pixel Buds. La seule chose qu’on puisse faire, c’est de les mettre en pause en les rangeant dans l’étui. Le truc c’est que je n’ai pas vraiment envie de les ranger à chaque fois que je les mets de côté. Ça veut aussi dire que je n’ai pas le choix, je dois trimballer l’étui partout où je vais. Certes, il dispose d’une batterie intégrée et peut être très utile, mais c’est quand même agaçant. Je dois admettre que c’est plutôt cool qu’ils s’associent directement à un appareil compatible quand on ouvre l’étui, mais j’aimerais quand même avoir un bouton on/off. Autre solution, il est toujours possible de désactiver le Bluetooth sur le téléphone, mais si vous avez aussi un autre appareil comme une smartwatch, pas de chance, vous ne pouvez pas désactiver le Bluetooth. De toute façon, à partir du moment où un autre appareil avec le Bluetooth actif se trouve à proximité, les écouteurs restent allumés. Il n’y a pas d’autre explication au fait qu’ils soient complètement déchargés après deux jours sans avoir été utilisés.

L’écouteur de droite dispose d’un pavé tactile.

Les écouteurs se logent assez naturellement dans l’oreille, mais, avec le temps, j’ai commencé à avoir un peu mal à force d’appuyer sur celui de droite. Rien de bien grave toutefois.

Le pavé tactile marche très bien, mais pas avec des gants. Il est aussi un peu trop sensible et s’active par erreur à chaque fois qu’on enlève ou met les écouteurs. Ce n’est pas dramatique lorsqu’on écoute de la musique, mais pour les podcasts c’est plus gênant, on perd vite le fil.

Un autre phénomène curieux m’est arrivé, quand j’ai voulu changer la langue de l’anglais à l’allemand (Allemand/Allemagne, sinon l’assistant ne fonctionne pas), les écouteurs ont tout à coup mélangé les deux langues. Mes notifications étaient donc lues en allemand, mais à suivre venait une espèce de charabia en anglais. Raphi, un collègue, a compris ce qui se passait: l’assistant essayait de me dire «Vous n’avez pas de nouvelle notification» en anglais et échouait lamentablement. Même la réinitialisation de l’étui et des écouteurs n’y a rien fait. Quand je remets tout en anglais, je comprends ce qu’il me raconte, il n’y a que l’heure qui reste en allemand. Bugfix à l’horizon…

Beaucoup de bruit pour rien

Google n’a pas lésiné sur la comm’ autour d’une fonctionnalité des écouteurs: j’ai nommé la traduction en temps réel. Lorsqu’on appuie sur l’écouteur de droite et qu’on dit «Traduis du chinois», le mode conversation de Google Traduction est activé. Vous pouvez mener une conversation avec quelqu’un dans 40 langues. Lorsque vous voulez parler, restez appuyé sur l’écouteur, l’appli traduit ensuite ce que vous avez dit dans la langue choisie et utilise la sortie audio de votre téléphone. Votre interlocuteur peut alors répondre dans sa langue et vous entendez la traduction en temps réel dans les écouteurs. Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus (celle où je me suis fait une coiffure ridicule parce que sinon ma touffe de cheveux cachait les Pixel Buds) ça fonctionne plutôt bien. Google Traduction traduit certes rarement parfaitement, mais le résultat est la plupart du temps assez compréhensible pour mener une conversation – même si on assiste parfois à des blancs gênants.

Avec la dernière version d’Android on peut voir le niveau de la batterie.

Vous avez probablement raison de vous demander pourquoi vous auriez besoin des Pixel Budds. Google traduction est disponible sur tous les smartphones – même les iPhones. Je pense même que l’appli marche mieux sans les écouteurs, car les deux interlocuteurs entendent toute la conversation. Avec les Pixel Buds, vous n’entendez que la traduction de ce que l’autre dit, ce qui casse un peu la dynamique de la discussion. De plus, le fonctionnement est assez inconsistant. Je pouvais parfois parler librement alors qu’à d’autres moments il fallait maintenir le bouton pressé. Une fois, j’ai même dû redémarrer mon téléphone, car le bouton pour que mon interlocuteur parle ne fonctionnait plus.

Pour conclure, je dirais que Google Traduction fonctionne étonnamment bien. Les Pixel Buds sont plutôt un frein à cette appli et n’apportent pas grand-chose de plus.

Conclusion: j’aimerais beaucoup les apprécier, mais...

Élégants, mais il y a encore trop de choses qui ne vont pas.

Les Pixel Buds sont un produit unique. On dirait qu’ils sont encore en phase de développement. Ils sont déjà impressionnants dans divers domaines comme le design, élégant et varié grâce aux différentes couleurs proposées. Le son m’a aussi vraiment impressionné: basses puissantes, son clair et assez fort. Ils sont en général agréable à porter et le système de cordon et boucle est bien pensé. L’étui est beau et peut aussi servir de batterie. Malheureusement, presque tous ces points ont un mais… La boucle doit régulièrement être réajustée dans l’oreille. On ne peut pas éteindre les écouteurs. Le pavé tactile est trop sensible, les commandes vocales sont limitées et Google Traduction fonctionne mieux sans les Pixel Buds. J’aimerais beaucoup pouvoir vous dire que je les aime, la plupart des fonctionnalités me plaisent. Mais c’est très dur de vous recommander des écouteurs qui coûtent plus de 200 CHF et ne remplissent pas toutes leurs promesses. Je vais plutôt attendre la sortie de la prochaine version.

  • Pixel Buds (In-Ear, Clearly White)
  • Pixel Buds (In-Ear, Clearly White)
  • Pixel Buds (In-Ear, Clearly White)
Google Pixel Buds (In-Ear, Clearly White)
Un son fort et une traduction en temps réel Google Pixel Buds Buds
7

Disponibilité

  • Pas disponible pour le moment – date de livraison inconnue.

Informations sans garantie.

Afficher les détails

  • Pixel Buds (In-Ear, Un peu bleu)
  • Pixel Buds (In-Ear, Un peu bleu)
  • Pixel Buds (In-Ear, Un peu bleu)
Google Pixel Buds (In-Ear, Un peu bleu)
Un son fort et une traduction en temps réel Google Pixel Buds Buds
6

Disponibilité

  • Pas disponible pour le moment – date de livraison inconnue.

Informations sans garantie.

Afficher les détails

  • Pixel Buds (In-Ear, Just Black)
  • Pixel Buds (In-Ear, Just Black)
  • Pixel Buds (In-Ear, Just Black)
Google Pixel Buds (In-Ear, Just Black)
Un son fort et une traduction en temps réel Google Pixel Buds Buds
6

Disponibilité

  • Pas disponible pour le moment – date de livraison inconnue.

Informations sans garantie.

Afficher les détails

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Le son par Bluetooth: le diable est dans les détails
Savoir-faire

Le son par Bluetooth: le diable est dans les détails

Psst! Nous avons testé sept casques antibruit
vidéo
En coulisse

Psst! Nous avons testé sept casques antibruit

Casque sans fil QuietComfort 35 II signé Bose: <strong>réduction de CHF 50 minimum</strong>
AudioPromotion

Casque sans fil QuietComfort 35 II signé Bose: réduction de CHF 50 minimum

User

Philipp Rüegg, Zurich

  • Teamleader Odin
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Commentaires 2

3000 / 3000 caractères

User dafuq

Sehr teuer aber im Sale werde ich sie mir gerne mal genauer anschauen.

05.03.2018