Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
InformatiqueClients professionnelsCritique 3517

MacBook Pro mid-2018: une belle machine avec de petits défauts

Tous les ans, Apple met à jour ses MacBook Pro. J’ai testé la version la plus récente. Son prix relativement élevé est-il justifié? C’est ce que j’ai cherché à savoir.

Vous partez deux semaines en vacances et que trouvez-vous à votre retour? Un MacBook Pro tout neuf. Il y a pire comme cadeau de retour. Ce n’est pas l’avis de mon collègue Martin Jud qui préfère faire du yoga avec les vaches que de tester un Mac. Merci, Martin, de me laisser ce plaisir.

Le Product Management ne m’a pas confié n’importe quelle version, mais celle à 3199 francs (prix au 2 août 2018). Il s’agit du modèle le plus rapide vendu par digitec. S’il vous faut encore plus rapide, vous devrez faire vos emplettes directement chez Apple. Mais l’addition sera vraiment salée. La configuration la plus onéreuse vous coûtera plus de 7400 francs (prix au 2 août 2018).

Les appareils de la marque à la pomme ont toujours coûté plus cher que leurs concurrents. Par rapport au ZenBook Pro doté de composants comparables, le MacBook que j’ai testé affiche 900 francs de plus.

  • MacBook Pro gris sidéral (15.40", Retina, Intel Core i7-8850H Intel Core i7-8850H, 16Go, SSD)
  • MacBook Pro gris sidéral (15.40", Retina, Intel Core i7-8850H Intel Core i7-8850H, 16Go, SSD)
  • MacBook Pro gris sidéral (15.40", Retina, Intel Core i7-8850H Intel Core i7-8850H, 16Go, SSD)
CHF 2765.–avant 3199.–1
Apple MacBook Pro gris sidéral (15.40", Retina, Intel Core i7-8850H Intel Core i7-8850H, 16Go, SSD)
Version 2018 : MacBook Pro porte votre ordinateur portable à un tout nouveau niveau de mobilité et de performance. Où que vos idées vous mènent - avec des processeurs et une mémoire extrêmement puissants, des graphismes avancés (Radeon Pro 560X) et une mémoire ultra-rapide, vous y arriverez plus rapidement.
7

Disponibilité

  • Nous sommes en train de clarifier le délai de livraison avec le fournisseur et l'actualiserons bientôt.

Informations sans garantie.

Afficher les détails

De quoi se compose le MacBook en question?

  • Processeur Intel Core i7-8850H 2,6 GHz
  • Carte graphique Radeon Pro 560X 4096 Mo
  • Mémoire DDR4 16 Go 2400 MHz
  • Disque SSD 512 Go
  • Écran Retina 15,4 pouces 2880 x 1800 avec 220 pixels par pouce
  • Touch Bar avec lecteur d’empreintes digitales intégré
  • Haut-parleurs, microphone et caméra frontale
  • Batterie lithium-polymère de 83,60 Wh
  • Système d’exploitation macOS High Sierra

Design et connectique

Un design qui a fait ses preuves: Apple n’a rien changé au boîtier.

Le design n’a pas changé depuis 2016. Le boîtier est encore et toujours en aluminium. Il donne une impression de solidité avec un fini haut de gamme. Fidèle à sa tradition, Apple joue la carte de la sobriété. L’aération très discrète se trouve à l’arrière du MacBook.

Le portable pèse 1,83 kg pour 1,55 cm de haut, 24,07 cm de long et 34,93 cm de large. Visuellement, il joue dans la même cour que les notebooks Windows similaires.

Côté connectique, Apple fait dans le minimalisme comme sur les modèles précédents. Pas la peine de chercher un port USB de type A. Pas de lecteur de cartes non plus. Quatre ports Thunderbolt 3 vous permettent de brancher tous les appareils avec fiche USB de type C. Vous trouverez aussi une prise pour casque audio. Et voilà, nous avons déjà fait le tour.

Apple persiste dans une logique amorcée par les modèles de 2016. En tant que propriétaire d’un MacBook Pro de 2017, je devrais le savoir. Mais je n’ai jamais pu m’habituer à toujours prendre mon hub avec moi. Je n’ai pourtant pas beaucoup de périphériques. Je ne veux même pas imaginer à quel point cela doit être compliqué pour les utilisateurs ultra-équipés de brancher tous leurs appareils supplémentaires sur un MacBook Pro récent.

Je comprends qu’Apple tienne à épurer au maximum son design puisque la marque en a fait sa signature. Mais mon enthousiasme a des limites si cette obsession du minimalisme nuit à mon expérience utilisateur. Vu le prix plutôt élevé de 3200 francs, ce serait la moindre des choses qu’un hub soit fourni.

Une connectique réduite à son strict minimum."

Écran

L’écran est superbe, mais il peut se montrer très réfléchissant.

L’écran Retina de 2880 x 1800 pixels s’appuie sur la technologie IPS avec rétroéclairage par LED. La dalle brillante est une merveille et offre dès l’achat une précision des couleurs exceptionnelle. Le MacBook Pro convient aux tâches très exigeantes au point de vue graphique. Pour cela, il faut toutefois d’abord désactiver le réglage True Tone dans les paramètres. Celui-ci adapte automatiquement la balance des blancs en fonction de la luminosité ambiante. C’est certes très agréable pour la bureautique, mais contre-productif pour l’édition photo et vidéo.

Touch Bar, clavier et trackpad

La Touch Bar lancée en 2016 est présente. À chacun de voir si elle lui est utile et dans quelle mesure. Je la trouve bien pratique pour naviguer avec Safari. Sinon, je ne m’en sers pas. À noter qu’elle n’est compatible qu’avec certaines applications. Elle ne fonctionne pas dans Chrome par exemple.

La Touch Bar est un gadget sympa, mais pas indispensable.

Le bouton Siri au-dessus de la touche retour sur la Touch Bar est activé par défaut. J’ai donc appelé plusieurs fois Siri par inadvertance. Heureusement que l’on peut supprimer le bouton dans les paramètres du clavier. Siri se tient donc tranquille et ne me rétorque plus «C’est dommage» quand, poussé par l’énervement, je lui crie que je la déteste.

Le capteur d’empreintes digitales intégré au bouton de démarrage fonctionne parfaitement et offre un confort d’utilisation supplémentaire. Les modèles de 2018 ne sont d’ailleurs toujours pas équipés de Face ID.

Le MacBook Pro le plus récent bénéficie de la troisième génération du clavier papillon. Ce clavier a été très critiqué depuis son lancement en 2016. D’une part, la qualité était en cause. Selon certaines sources, les touches tombaient en panne très vite. D’autre part, les utilisateurs déploraient le manque d’ergonomie. La course des touches est très courte, voire inexistante, et la frappe trop bruyante. Il faut admettre qu’Apple a un peu progressé sur ce dernier point avec la nouvelle version. Bien qu’une membrane en silicone ait été ajoutée sous les touches, selon ifixit.com, le clavier reste relativement bruyant.

Cette couche supplémentaire amortit toutefois un peu le bruit de la frappe. Effet secondaire appréciable: la poussière et la saleté s’accumulent moins entre les touches. Mais d’après Apple, ce n’est pas ce qui a motivé l’ajout de cette membrane en silicone. Pourquoi? Vous le saurez en lisant cet article. Personnellement, je ne suis pas fan du clavier papillon. Je trouve que la frappe est plus agréable sur mon MacBook Pro de 2011 que sur la version de 2017 ou 2018.

Clavier et trackpad: une expérience radicalement différente.

Le trackpad reste pour moi l’un des arguments en faveur de l’achat d’un MacBook Pro. J’adore sa réactivité et la multiplicité des commandes possibles. Le trackpad de 16 x 10 cm est immense. Il ne dérange pas du tout quand on tape, contrairement à la course des touches quasi inexistante.

Haut-parleurs

Apple aime montrer ce que les autres fabricants préfèrent cacher. Les haut-parleurs sont placés à droite et à gauche du clavier. Ils ne sont pas seulement agréables à regarder, mais aussi à entendre. Si vous aimez regarder des films sur MacBook, vous ne serez pas déçu. Pour des haut-parleurs de portable, ils offrent un son propre. Même pendant les scènes d’action bruyantes, les voix restent perceptibles. Pour le visionnage de films, je n’ai encore jamais rencontré de haut-parleur comparable sur un ordinateur portable.

Le son des haut-parleurs est excellent pour un portable.

Pour la musique aussi, le son est de bonne qualité pour un portable. Il n’y a guère que les aigus qui crépitent un peu quand le volume est très élevé. Les sons moyens et graves passent encore très bien.

Batterie

Avec 83,6 Wh, la batterie du nouveau MacBook se montre très généreuse. Apple annonce une durée de fonctionnement de 10 heures. Une estimation pour le moins optimiste, d’après mon test. En utilisation normale (traitement de texte, navigation sur Internet et streaming), la batterie a tenu en moyenne un peu plus de 8 heures. Il faut compter environ une heure et demie pour la recharger complètement.

Pour voir combien de temps le MacBook peut tenir à pleine charge, j’effectue différents tests en même temps. D’abord, je pousse le CPU dans ses derniers retranchements avec la commande yes dans le terminal. Ensuite, je teste en parallèle la mémoire vive avec memtest. Pour que la carte graphique ait aussi quelque chose à faire, je laisse fonctionner l’OpenGL de Cinebench R15. Et pour finir, je fais aussi tourner Blackmagic Disk Speed Test.

Le SSD affiche des vitesses de lecture et d’écriture tout à fait correctes.

Le MacBook ne tarde pas à chauffer et à monter dans les tours. Le programme Fanny affiche 65 degrés Celsius. Mais j’ai l’impression que la température est bien plus élevée. Au bout de 50 minutes, il ne reste plus que 50 % de batterie. Comme je crains pour la longévité de la bête, j’interromps le test. Cinquante minutes à pleine charge représentent tout de même un résultat honorable.

CPU

L’ordinateur que je teste est équipé de l’Intel Core i7-8850H. Comme sur tous les nouveaux modèles de MacBook avec Touch Bar, les processeurs Intel intégrés sont de 8e génération. Ceux-ci promettent un gain de performance par rapport aux modèles précédents.

Le benchmark Geekbench 4 CPU Benchmark donne pour le MacBook testé des valeurs autour de 5000 en monocœur et 20 000 en multicœur. Cela représente donc quelque 300 points de plus en monocœur et 5 000 en multicœur que le modèle précédent comparable. Le gain de performance n’est pas énorme dans le premier cas de figure, mais il est d’autant plus impressionnant en multicœur. Cela s’explique par le fait que le MacBook Mid-2017 n’avait qu’un processeur à quatre cœurs avec huit fils et que le nouveau embarque un processeur à six cœurs avec douze fils. Vous ne le remarquerez que sur les processus qui sollicitent plusieurs cœurs.

Avec le modèle doté d’un processeur i9, Apple avait des problèmes de refroidissement, ce qui explique ses résultats relativement mauvais. Ces soucis ont été résolus par une mise à jour système. Sur mon modèle, je n’ai pas pu constater de variation par rapport au benchmark due à la mise à jour.

Carte graphique

Sur ses modèles 15 pouces, Apple intègre une Radeon Pro 555X ou Radeon Pro 560X. Ma machine a une 560X. Dans le test Cinebench R15 OpenGL, le processeur graphique atteint 90 à 100 fps. Il fait donc moins bien que la GTX 1050 installée sur l’Asus ZenBook Pro.

Dans le benchmark OpenCL de Geekbench 4, le processeur graphique atteint des valeurs entre 60 000 et 65 000, soit quelque 20 000 points de plus que la Radeon Pro 560 montée sur le modèle précédent. Contrairement au CPU, le gain de performance du processeur graphique est substantiel.

Conclusion

Le passage au nouveau MacBook Pro en vaut-il la peine? Ça dépend. Si votre ancien modèle Pro est obsolète, l’investissement est judicieux. Si vous êtes un utilisateur professionnel ou simplement un aficionado d’Apple qui veut toujours avoir les produits les plus récents, vous pouvez aussi vous lancer. Si votre ancien MacBook Pro fonctionne encore bien, alors il est urgent d’attendre. L’amélioration des performances est trop minime et le design n’a pas bougé. Depuis 2016, Apple mise plus sur l’évolution que la révolution.

Il ne faut de toute façon pas s’attendre à des avancées énormes en termes de performances. Comme je l’ai expliqué plus tôt, ma machine a vite chauffé très fort, ce qui se reflète au niveau des performances. Pour la prochaine version, Apple a intérêt à travailler sur la ventilation. La tâche ne sera pas aisée étant donné que la tendance est aux portables toujours plus fins et plus légers. Nous verrons ce qu’Apple inventera. Il se peut que le design sobre et élégant si caractéristique de la marque soit un obstacle.

Et à part ça? Vous aurez ce à quoi Apple vous a habitué: un produit haut de gamme et extrêmement fiable, mais qui n’est pas sans quelques défauts.

Citons d’abord le clavier papillon. Il est encore très difficile de s’adapter à la frappe. La course des touches n’a pas besoin d’être celle d’un clavier mécanique, bien sûr, mais une course un peu plus longue serait incontestablement un plus. L’avenir nous dira si la nouvelle membrane de silicone sous les touches permet de minimiser les pannes.

L’autre pierre d’achoppement concerne la connectique homogène. Apple propose tout de même quatre Thunderbolt 3 ou ports USB 3.1 de type C. Il faut un hub ou un dongle pour tous les autres ports ou cartes.

La sécurité supplémentaire Face ID manque encore. Je ne comprends pas pourquoi Apple n’a pas (encore) sauté le pas. Il faut dire que l’implémentation de Siri a mis du temps aussi. Quoi qu’il en soit, Touch ID équipe les MacBook Pro avec Touch Bar depuis 2016. Bienvenue en 2003.

Malgré ces petits défauts, le MacBook Pro Mid-2018 est une très bonne machine que je peux recommander à tous ceux qui ont le budget nécessaire et qui ne sont pas complètement allergiques à Mac.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

MacBook Air 2018: pourquoi existe-t-il encore?
InformatiqueCritique

MacBook Air 2018: pourquoi existe-t-il encore?

User

Kevin Hofer, Zurich

  • Editor
La technologie et la société me fascinent. Combiner les deux et les regarder sous différents angles est ma passion.

Commentaires 35

3000 / 3000 caractères

User Screwface

Kleine Makel? Selbst mit Patch "throttelt" das MBP bei anhaltender Last, wie z.B. Video-/3D-Rendering noch massiv und an heissen Tagen, kann die I9-Version nicht mal den Basis-Takt über längere Zeit halten! Die Kühlung stösst hier klar an ihre Grenzen und das kommt davon, wenn das Chassis immer dünner werden muss und zurückrudern, auf Grund eines übersensiblen Kundenstammes, kann Apple auch nur schwer.

08.08.2018
User Screwface

Abgesehen davon: Spiegelndes Display, RAM/SSD aufgelötet und somit bei Defekt, zum Upgraden, oder aus Gründen der Datenintegrität nicht austauschbar, Akku verklebt, Tastatur genietet und somit insgesamt nicht reparierbar/wartbar. Aber für unfassbar "günstige" 3200.- Fränkli darf man nicht mehr erwarten. Mal schauen, was der finale Test aus NBC sagt. ;-)

08.08.2018
Répondre
User daccurda

Empfohlenes Zubehör: Kibernetik TK86L01

08.08.2018
User Mr. Wick

I got that reference

09.08.2018
User Calib4n

What you did there... I see it.

16.08.2018
Répondre
User Baaj

Bin ich der einzige der einen Richtigen Lachflash bekam als ich hörte, dass Apple nachdem sie eine (viel zu teure) eGPU auf den Markt gebracht haben und dann MacOS den Support für eGPUs entfernt hat.

youtube.com/watch?v=Q24bItT...

08.08.2018
User HighChargeK

@Baaj sie haben nicht den Support der eGPU aus dem MacOS entfernt. Das ist schlicht weg falsch. Sie haben in FinalCut Pro den eGPU support entfernt. Das ist zwar ein Programm aus dem Hause Apple aber es ist nicht das OS.

08.08.2018
User Mr.Shin-Chan

Und was soll man mit einer egpu dann?
Crysis zocken was es nichtmal offiziell für mac gibt und man rumbasteln muss? Welcher macuser bastelt rum?

09.08.2018
User HighChargeK

eGPUs sindbei Mac noch im Anfangsstadion, das weiss man eigentlich. Aber um deine Frage zu Beantworten, es gibt Programme, die eine eGPU unterstützen wie z.B. DaVinci Resolve (von dem stammt auch die Black Magic eGPU) aber auch Games wie beispielsweise WoW.

09.08.2018
Répondre
User raybs1987

Hallo zusammen,
Ich arbeite zur Zeit noch auf einem MacBook Pro 13 (late 2012) und ich stosse in Final Cut Pro und Lightroom echt an meine Grenzen. Ich denke, nun ist die Zeit reif für ein Update. Die Frage ist nur ob ich auf einem 13 oder 15 Zoll weitermachen soll. Ich reise eben auch noch viel...

08.08.2018
User HighChargeK

Kommt halt darauf an, was dir lieber ist. Das 15“ hat eine dezidierte Grafikkarte, was beim Rendern und gewissen Programmen helfen kann. Ist aber auch einen Zacken teurer und schwerer. Wenn du Zuhause einen grossen Monitor hast, udn es dir keine so grosse Rolle spielt, dass ein Video halt mal 3-5min länger hat zum Rendern (je nach Filegrösse), kannst du ja beim 13“ bleiben. Bezüglich dem Prozessor sei noch erwähnt, dass in einigen Videos von Tech Leuten, eher ein i7 Prozessor empfohlen wird als der i9. Das bisschen was der i9 schneller ist als der i7, holt beinahe keiner Raus und man zahlt massiv mehr.

08.08.2018
User Anonymous

Bei Lightroom und Photoshop ist der Prozessor wichtiger. Bei Finalcut die Graka.
Die Frage ist.. was brauchst du eher?
Ich würde das günstigere 15" mit einem i7 nehmen. da hast du einen bessere Prozessor UND eine ausreichende GraKa.
Bin mir auch am überlegen mein 2014er Macbook Pro auszutauschen und tendiere wegen der Photoshpo Auslastung eher zu einem i7 15" Modell

09.08.2018
Répondre
User infinityfreak

Was ich nicht verstehen kann warum nur 16GB RAM Versionen im Shop erhältlich sind? Jetzt wo es endlich auch solche mit 32GB RAM gibt.

09.08.2018
User Mr. Wick

Wer braucht den 32GB ? 8GB reichen für 90% der Leute mit ihren Standart gebrauch von Office, Websurfen und Filme schauen aus. 16GB ist also mehr als genug in Sicht auf die Zukunft.
Würde mich aber interessieren welche Programme soviel RAM verschlingen das es deiner Meinung nach nötig ist. Es ist nicht jeder Foto- und Videoeditor.

09.08.2018
User campermate

Digitec und die anderen Online-Händler werden niemals die gleiche Modellvielfalt anbieten können wie Apple (BTO), es werden meist die "Standardkonfiguration" angeboten.

09.08.2018
User infinityfreak

@Mr. Wick aber genau für Video- und Fotobearbeitung würde ich ihn nutzen. Und ich kenne mehrere Fotografen die auch genau diese Konfiguration kaufen werden. Darum bin ich erstaunt, dass nicht ein einziges Modell mit 32GB verfügbar ist. Ich denke das Interesse daran ist grösser als man denkt.

10.08.2018
User Mr. Wick

Wie gesagt, nur wenige haben Programme welche überhaupt 32GB ausnutzen können, daher ist für mehr als nur den Standardnutzer 16GB mehr als genug.
Foto- Video bearbeiten, 3D Modellieren oder Zeichenprogramme benutzen sind dinge welche die wenigsten Leute auf einer so regelmässigen basis tun das sich der Aufpreis lohnt.
Wenn sie nun 32GB en mass einkaufen würde bleiben sie doch nur auf denen sitzen.

10.08.2018
User constantin.drack

@infinityfreak Wenn ich mehrere kleinere Programme offen habe und dazu noch Lightroom schaff ich es nicht die 16 GB zu füllen. Ich glaube kaum dass man als Fotograf 32GB braucht. Wenn es um Videos geht ist das etwas anderst, da hat man sie extrem schnell gefüllt.

16.08.2018
Répondre
User Anonymous

"In Chrome funktioniert sie beispielsweise nicht."
Der Chrome hat auch Touchbar Unterstützung. Leider aber nur sehr beschränkt. Gibt Buttons für Vor/Zurück, Favoriten, neuen Tab und einen "Google Balken" mit dem man automatisch in die Adresszeile springt und eine Adresse oder Suche eingeben kann.

09.08.2018
User DenisJG

Excellent test, and one that largely confirms that Apple's portable computer division is on its last legs (breathing only because of a number of naive buyers more interested in expensive clan chic than real performance) and surviving because Windows is such a dumb alternative. Xubuntu on an ASUS...

17.08.2018
User Anonymous

Yeaaa no,, hate to break it to you buddy.. but most Photographers still use a Macbook.. Colors and stability is key for me. My Macbook Pro 13" 2014 is only now getting to its limits due to my new camera..
I don't like my Laptop crashing when iI'm working on a 1.5GB PSD File.. because Win. 10 is crap! And in 4 years this baby has not crashed once.
I need a good screen.. and boy are the screens good. Could buy a Surfacebook, but I'd still be around the price of a Macbook. And worse colors.

03.09.2018
Répondre
User constantin.drack

Naja. Ich ziehe dem immer noch ein Zenbook Pro vor. Man bekommt einfach mehr für das Geld.

08.08.2018
User SimiGi

"Bei den Anschlüssen spart Apple wie bereits bei den Vorgängermodellen"
Vier vollwertige Thunderbolt 3 Anschlüsse mit jeweils 40Gbit/s und der Möglichkeit das Gerät über jeden Port zu laden würde ich nicht umbedingt sparen nennen.

09.08.2018
User Mr. Wick

"Bei der Anschlussvielfalt..." wäre die bessere Formulierung gewesen, da haste recht

09.08.2018
Répondre
User Anonymous

@Kevin: könntest Du bitte mal per Boot Camp eine Win10 Installation testen? Bei mir bricht das Setup immer bei Punkt (Aktion wird abgeschlossen) ab...
Danke vorab.

09.08.2018
User Mr. Wick

Ein Apple-Internes Dokument das geleaked ist bestätigt das die Silikonschicht dazu da ist um zu verhindern das Schmutz unter die Tasten gelangt.

09.08.2018
User Julien 404

Je ne connaissait pas les processeur quatre cœurs avec huit fils, c'est sur quels modèles ? :-P

21.08.2018
User ThomasKeiser

Dein Mac-Test ist sehr gut verständlich und absolut brauchbar für die Entscheidungsfindung. Ich habe ein Mac-Book Pro 15" late 2008 4GB. Ich denke nun ist die Zeit gekommen dieses auszutauschen. Eigentlich läuft es noch ordentlich aber gemütlich, Batteriebetrieb ca. 1.5 Std. . Soll ich noch ca. 2 bis 3 Monate warten und bei der nächste 15er Pro-Serie einsteigen? Was meinst Du geehrter Verfasser? Ich brauche es hauptsächlich für geschäftliche Zwecke zur Erledigung des Tagesgeschäfte. Fast keine Fotobearbeitung, keine Spiele und nicht für Video oder TV.

22.08.2018
User kamil

macbook? , nein , danke lieber huawei matebook x pro

08.08.2018
User Mr. Wick

pssst.....du musst aufpassen.....zuviele Applesheeps hier die tun dir noch was

09.08.2018
User campermate

Auch als Windows-User und/oder -Sheep würde ich momentan zum MacBook Pro greifen. Die Reviews vom Matebook X Pro sind nun auch nicht gerade berauschend. Ich bin schon lange auf der Suche nach einem Notebook, aber sobald man auf ein gutes Display setzt und auch noch ein leises System haben möchte, kann man ca. 99.5% aller Windows-Kisten in die Tonne treten. Die restlichen 0.5% kosten dann genau so viel die MacBooks. Aber dennoch danke für den Tipp, das X Pro muss ich mal live anschauen.

09.08.2018
User R3lay

Wenn du einen leisen Laptop willst, blockier einfach die Lüfter, ist dann gleich wie ein MacBook.

09.08.2018
Répondre